Le Méridien, Ile Maurice

Surplombant l’océan Indien, le Méridien se dresse au bord de la plus grande plage naturelle de l’île Maurice et se trouve à quelques minutes de nombreuses attractions, notamment les restaurants et bars de Grand Baie, le marché central et l’aquarium de l’île Maurice.

Situé à côté de la section tranquille Nirvana, La Faya cuisine un menu mauricien qui fusionne les recettes locales traditionnelles et modernes. En bonus :
les meilleurs vins et cocktails pour accompagner chaque repas !


Les 265 chambres et suites de l’hôtel ont une vue imprenable sur l’océan Indien.

Village Hall Lane, Pointe aux Biches, Maurice

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.marriott.com/hotels/travel/mrumd-le-m%C3%A9ridien-ile-maurice/?scid=bb1a189a- fec3-4d19-a255-54ba596febe2″ openin= »_blank »]

Mama Shelter ouvre au Luxembourg

Le groupe Mama Shelter a ouvert son 13ème établissement au Luxembourg en juillet 2020 qui est le premier hôtel et restaurant avec un Mama Works intégré.

En inaugurant cette nouvelle adresse, la marque cofondée par Serge, Jérémie et Benjamin Trigano, s’implante désormais dans 12 villes et 7 pays. Le Luxembourg, riche de cultures et nationalités différentes est aussi pays hôte d’un grand nombre d’institutions de l’Union Européenne, au carrefour de la France, la Belgique et l’Allemagne. Pour Jérémie Trigano, CEO de Mama Shelter : « Le Luxembourg est aussi beau que cosmopolite. Nous étions certains que le mélange de ces aspects-là au côté fun et sexy de MAMA serait exaltant ».

Alors que le premier Mama Shelter est né en 2008, la famille Trigano s’est lancée dans le projet Mama Shelter en collaboration avec Philippe Starck. C’est leur volonté de se battre pour le meilleur et rien d’autre qui les a incités à dénicher des sites peu connus, dans des quartiers dotés d’une histoire captivante, pour s’investir dans le projet de leur hôtel idéal. Ce lieu atypique, amical, ouvert à tous et unique.

Marseille, Lyon, Bordeaux, Los Angeles, Rio de Janeiro, Belgrade, Prague, Toulouse, Lille, Londres et Paris West ont rejoint la famille des Mama en mettant en valeur cette vision unique.

Cette année, Mama Shelter s’est installé au coeur de l’Europe en ouvrant ses portes au Luxembourg.

L’hôtel et son restaurant sont idéalement situés sur le plateau du Kirchberg. Mama Luxembourg rend hommage aux traditions locales à travers son design, tout en faisant des clins d’œil à la modernité du pays.

Suivez les dessins au plafond, de l’artiste français Beniloys, ou la moquette de billets de 100€ jusqu’à l’une des 145 chambres ultraconfortables décorées par le Mama Design Studio, dirigé par Benjamin El Doghaïli. Les petits plus des chambres : wifi et films gratuits, produits de beauté organiques et français de la gamme Mama Skin, développée en collaboration avec la marque de cosmétiques Absolution. Tout a été pensé pour veiller au respect de la tradition MAMA sans compromettre son originalité.

Au restaurant de 470m2, les clients peuvent déguster un repas fait maison avec amour et découvrir ainsi le menu élaboré avec la complicité du célèbre chef Jean-Edern Hurstel.

Le Mama Luxembourg a aussi l’un des plus grands bars du pays, fait de marbre rose, où les clients peuvent s’asseoir et siroter un cocktail de la Mama. Au dernier étage, un rooftop typiquement Mama, 350m2 de plaisir avec un restaurant, un bar ilot, un foyer extérieur, une table de ping-pong et un espace de pétanque.

Juste en-dessous de la partie hôtel et restaurant, on retrouve les Ateliers, lumineux, de 29 à 170m2 et un CineMama, qui peut accueillir 31 personnes, un lieu idéal pour les projections ou les conférences. Mama Luxembourg est le premier établissement intégrant un Mama Works, espace de co-working mettant à disposition des postes de travail individuels. Et pour la première fois, Mama Shelter propose une boulangerie. Adossée à l’entrée du Mama Works, chacun pourra déguster des viennoiseries et du pain frais, faits maison.


Que ce soit pour des vacances ou pour le travail, les voyageurs seront toujours accueillis à bras ouverts au Mama Shelter. Ils peuvent se détendre tranquillement en sachant que MAMA s’occupe de tout !

Mama Shelter
www.mamashelter.com/en/luxembourg

2 Rue du Fort Niedergruenewald, 1616 Luxembourg

MiL8 : archi-spectaculaire

Le 4-étoiles de 42 chambres (communicantes pour la plupart) avec restaurant, terrasse ensoleillée et espace bien-être, qui vient d’ouvrir ses portes à Avoriaz, suscite beaucoup d’intérêt et d’enthousiasme. Il faut d’abord savoir que son nom, Mil8, fait référence à l’altitude de la station, 1 800 mètres.

Son architecture, ensuite, est une curiosité : ses formes géométriques insolites suivent et soulignent la géographie du site. Ses quatre façades en mélèze, toutes différentes, ont été conçues sur mesure.

Contemporaine et chaleureuse, la décoration intérieure signé de l’Atelier Obermant privilégie le mobilier design et les tissus chatoyants, tout en s’adaptant au bâti, entre angles droits et courbes. Audace et créativité : on adore !

Publié dans Hotel & Lodge numéro 111

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hotelmil8.com » openin= »_blank »]

Hôtel MiL8
241 Rue des Traîneaux
74110 Morzine
Tel : 04 58 57 18 00

[res_map address= »241 Rue des Traîneaux, 74110 Morzine » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte : Camille Flocon | Photos : © Karin Creuzet.

Le refuge de Solaise : coupé du monde

Coup de cœur pour cette gare de téléphérique agrandie, devenue hôtel chic et rustique à la fois, perché à 2 551 mètres au-dessus de Val d’Isère.

Impossible de distinguer de l’extérieur ce qu’il reste de la gare de téléphérique d’origine et ce qui a été construit en complément, ces dernières années.

Le chalet qui abrite le Refuge de Solaise est un modèle d’harmonie, d’intégration dans l’environnement, jusqu’aux murs de pierre récents qui font totalement illusion à côté de ceux qui sont là depuis toujours… Seul indice visible : les chambres 302 et 303, avec vue plongeante sur la vallée, murs en pierre et béton brut, sont traversées par les impressionnantes poutres métalliques d’origine. Et on l’apprend vite, au hasard des conversations avec le personnel, très fier de son lieu de travail, que le lobby a été aménagé dans ce qui était auparavant la gare d’arrivée.

Pour le reste, tout ou presque est neuf ! Lumineux, chaleureux, confortable. On devine qu’une même attention a été portée à tous les hébergements, du dortoir jusqu’à l’appartement pour 18 personnes.

Cinq soirs par semaine (sauf les mercredis et samedis), quand les remontées cessent leur va et-vient, on vit en autarcie dans ce refuge de luxe. Sans room service proprement dit, mais avec un personnel aux petits soins.

Entre le spa Exertier et sa longue piscine intérieure, le vaste bar-lounge et le restaurant d’excellence avec un panorama de rêve, on passerait bien là tout l’hiver. L’été, on s’y arrête sur la route du col de l’Iseran ou lors d’une rando. Déconnexion assurée.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 111
Texte : Camille Flocon

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.lerefuge-valdisere.com » openin= »_blank »]

Le Refuge de Solaise
Téléphérique Solaise
Chemin de la Vanoise
73150 Val-d’Isère
Téléphone : 04 58 83 00 90
www.lerefuge-valdisere.com

L’Hévana : L’option appartement Premium

Pierre et Vacances a choisi le cœur de Méribel et l’accessibilité des pistes à pied pour implanter sa nouvelle résidence 5-étoiles.

Ses 95 appartements, de une à trois chambres, ressemblent à des suites hôtelières de luxe avec coin cuisine très bien équipé en sus. Certains disposent d’une cheminée et d’un sauna privatif. Spa Deep Nature, grande piscine, bain à remous, hammam, sauna et fitness ajoutent au plaisir du séjour montagnard.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 111

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.pierreetvacances.com/fr-fr/fp_MMA_location-residence-premium-l-hevana » openin= »_blank »]

Résidence premium Pierre & Vacances L’Hévana
491 Route Albert Gacon, 73550 Les Allues
Téléphone : 04 58 83 01 10
www.pierreetvacances.com

[res_map address= »491 Route Albert Gacon, 73550 Les Allues » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte par Anne-Marie Cattelain Le Dû | Photos : ©Imagera

Hotel St. George Helsinki

Niché à l’épicentre de la capitale finlandaise, ce boutique-hôtel du groupe Kämp Collection trône dans les rues pavées qui enserrent le port. Né de la restauration minutieuse d’un bâtiment du XIXe siècle, il propose une halte feutrée et arty au milieu de tout ce qui compte à Helsinki.

ESCALE DESIGN

Lorsque vous poussez la porte de l’hôtel St. George et que vous tombez nez à nez avec un dragon de papier planant au plafond, vous êtes tenté de ressortir pour vous assurer que vous ne vous êtes pas trompé d’adresse. Cette respectable façade, qui hébergea au XIXe siècle la société littéraire de la ville, abrite pourtant bien aujourd’hui une œuvre monumentale de l’artiste chinois Ai Weiwei. Et vous êtes effectivement au St. George, membre de Design Hotels, fraîchement inauguré à l’été 2018. À l’image de Helsinki, il cache bien son jeu. Sous ses airs de ville respectable, la capitale finlandaise affiche un caractère léger et jamais snob. Sage au premier regard, l’hôtel réserve lui aussi bien des surprises.

Sous la verrière du jardin d’hiver, meublé Alvar Aalto et Charlotte Perriand, une autre œuvre monumentale de l’artiste Pekka Jylhä. Regardez plus attentivement encore : pas moins de 400 pièces d’art contemporain sont disséminées dans tout l’établissement, y compris dans les 153 chambres, volontaire- ment réalisées dans un registre de douce sobriété par le cabinet Nordic Light, associé à la designer Mirkku Kullberg. Ils ont œuvré dans une palette de teintes douces, vert sauge, beige rosé, une ambiance de marbres clairs et de parquets blonds réchauffés de rideaux couleur chocolat chaud. Cette aura apaisante donne envie de se lover dans les plaids jetés sur les lits lorsque la neige caresse les fenêtres en hiver, et de rentrer après une marche en bord de mer lors des longues soirées d’été.

Aucune chambre ne ressemble à une autre. Les habitués réclament la suite George du troisième étage, celle dont les fenêtres donnent sur le parc et à laquelle le mélange de meubles contemporains finlandais et trésors modernistes donne tout son cachet. Mais d’autres suites, telle la séduisante Poetry ou les Ateliers, mansardés et nichés sous les toits, sont tout aussi séduisantes.

Addictif aussi, le restaurant Andrea, où le chef Mehmet Gürs s’amuse à jongler entre ingrédients locaux et saveurs d’Anatolie. Un peu fou, à l’image de ces Finlandais au look si sage mais à la fantaisie à fleur de peau. À propos de peau, elle est spécialement chouchoutée au St. George Care, vaste spa-sauna où l’on pratique la méthode Hintsa de bien- être holistique. Au bar de l’hôtel, l’ambiance est tout autre et le concept bien vu : Jesse Auvinen concocte des cocktails « zéro déchet ». On ne peut pas faire plus sisu, cet art de vivre healthy et joyeux à la finnoise.

TENTER LE SAUNA

Sans cette petite pièce qu’ils peuvent transformer en étuve, les Finlandais auraient eu du mal à survivre à leurs interminables hivers… Depuis la nuit des temps, le sauna est inscrit dans leur ADN et toutes les occasions sont bonnes pour s’offrir un bain de vapeur en couple, en famille ou entre amis dans l’un des 2 millions de saunas que compte le pays. Löyly avec sa carapace en lattes de bois posée face à la mer, Kotiharjun pour la grande tradition populaire… Helsinki fourmille d’adresses de charme. Notre préférée, à quelques minutes à pied de l’hôtel, Allas Sea Pool, porte bien son nom : ses bassins d’eau de mer flottant à l’orée du port offrent une vue panoramique sur la ville. On choisit celui qui est chauffé toute l’année ou l’on se jette avec ardeur dans celui qui reste à la température de la mer Baltique, avant de se réfugier dans les salons de ce magnifique paquebot de bois. Une « plongée » dans la culture locale qui requinque.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 105

[infobox maintitle= »St. George Helsinki » subtitle= »

Planté en bordure du poétique Old Church Park, ce nouveau 5-étoiles installé dans un majestueux bâtiment XIXe interprète le palace dans un style intemporel et décontracté. Élégant, sophistiqué mais ouvert sur la ville, son bar-jardin d’hiver est devenu le hot spot de la capitale finlandaise.
Groupe : Kämp Collection Hotels.
Label : Design Hotels.
Chambres : 153 chambres et suites. La suite la plus demandée est la prestigieuse George, au troisième étage, dont les fenêtres ouvrent sur le parc. Mais les « ateliers » mansardés avec vue sur les toits et le dôme de la cathédrale sont aussi recommandés.
Prix : à partir de 225 €.
Table : le restaurant Andrea marie les cuisines finlandaise et anatolienne. Au St. George Bakery, boulangerie à l’ambiance de coffee-shop new yorkais, on déjeune léger. Le bar du Winter Garden est devenu le lieu de rendez-vous de la ville.
Activités : le St. George Care est un vaste espace destiné au bien-être avec spa, sauna, salle de sport et piscine intérieure. Le petit concept store Monocle est le premier des pays nordiques. L’hôtel est émaillé d’une collection pointue de 200 œuvres d’art contemporain.
LE + le jardin d’hiver, sous sa verrière, à l’ambiance arty chic.
 » bg= »yellow » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Hotel St. George
Yrjönkatu 13, Helsinki, Finlande.
www.stgeorgehelsinki.com

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.stgeorgehelsinki.com » openin= »_blank »]

[res_map address= »Yrjönkatu 13, Helsinki, Finlande » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]
Texte : Geneviève Brunet | Photos : St. George Helsinki, œuvre de Ai WeiWei Tianwu 2000 + Mikko Ryhanen (chambre), Robbie Lawrence/Design Hotels (boulangerie + portrait), Elvi Rista (plats)

J.K Place Rive Gauche Paris : Député ou artiste ?

Pour son premier 5-étoiles parisien, l’enseigne italienne J.K. Place a élu domicile Rive gauche, entre le musée d’Orsay et l’Assemblée nationale. Avec en prime la Seine et le boulevard Saint-Germain, filant en parallèle.

J. K. : initiales de Jonathan Kafri, homme d’affaires italien qui ouvre en 2003 son premier hôtel à Florence, suivi de ceux de Capri et de Rome. Trois pépites, mises en scène par le décorateur florentin Michele Bönan. Depuis, Ori, le fils, a repris les rênes hôtelières avec l’intention de franchir les frontières de la Botte. Paris lui semble alors la destination idéale. Commencent des mois de recherches pour trouver l’emplacement parfait jusqu’à ce que Ori Kafri, épris d’art, succombe aux charmes d’un bâtiment du XVIIIe siècle à trois minutes à pied du musée d’Orsay.

Longtemps siège de l’ambassade de Norvège, vide depuis sept ans, il renaît aujourd’hui avec 29 chambres dont une suite, le label Leading Hotels of The World, un spa Sisley. Et là encore avec la complicité de Michele Bönan. Ce dernier hante le marché aux Puces de Saint-Ouen, dénichant des merveilles. « Le décorateur confie ensuite ses trouvailles à des artisans pour les dupliquer et les intégrer dans les différents espaces », explique Benjamin Kuhn, responsable de l’hébergement.

Il sollicite aussi des designers pour créer des lignes exclusives, comme les salles de bains en nacre où les produits de courtoisie Alma K à base des sels minéraux de la mer Morte mêlent leur parfum à la signature olfactive du Florentin Lorenzo Villoresi.

« Nous veillons au décor, à l’atmosphère, à l’accueil et à la qualité du service. Une philosophie devenue cas d’école, étudiée dans les universités, souligne Benjamin Kuhn. Ainsi, le prix de la chambre inclut le minibar, les cafés, thés, soft consommés dans la journée. L’heure du check in et du check out ne tombe pas comme un couperet. C’est mesquin dans un 5-étoiles de facturer une heure tardive de départ, de limiter l’accès au hammam, piscine, sauna, fitness, de surfacturer une virée à l’aube aux Halles de Rungis, une balade et un dîner sur la Seine à bord d’un bateau privé ou la visite d’une galerie d’art, voire d’une boutique en dehors des heures d’ouverture. C’est pour tout cela que nos clients fidèles ont été les premiers à réserver à Paris ! »

GASTRONOMIE À L’ITALIENNE

La table sous verrière, accessible, comme le bar, aux clients extérieurs, décline sous la bannière Casa Tua, flottant à Londres, New York, Miami et Aspen, le meilleur des saveurs du nord de l’Italie. Dans un esprit de partage et un décor casual chic, Casa Tua, maison familiale aussi, enflamme la rive Gauche avec sa polpette della mamma de viande, ses fusilloni del Gargano espadon et aubergines, et ses risottos à lécher son assiette.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 110

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.jkplace.paris/it/ » openin= »_blank »]

J.K Place
82 Rue de Lille
75007 Paris
France
www.jkplace.paris

[res_map address= »J.K Place, 82 Rue de Lille, 75007 Paris » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »15″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte: Anne-Marie Cattelain-Le Dù

Fogo Island Inn Canada

Les possibilités d’une ile… Dans la lumière chaude, qui baigne les côtes déchiquetées de l’Atlantique nord, les architectures radicales d’un hôtel d’avant-garde et de six studios d’artistes signés Todd Saunders, confrontent leur façade de lames de bois à des maisons de simples pêcheurs.

Entre luxe ultra contemporain et simplicité de l’habitat local…

Après avoir fait fortune dans la fibre optique, Zita Cobb, fille de pêcheur, a investi des millions de dollars pour revitaliser le milieu rural de cette île du large de Terre-Neuve. L’un de ses projets les plus électrisants ? Le Fogo Island Inn d’où admirer le ballet des baleines depuis le toit-terrasse.

« Long Studio » emprunte ses formes acérées aux rochers alentour tout en offrant, un contraste avec la nature à la fois fragile et redoutable. Imaginé par Todd Saunders et érigé par la Fogo Island Arts Corporation, le « Long Studio » sert d’espace de travail à des artistes internationaux.

Au-delà du rêve, l’apaisement…

Sur la terrasse du Fogo Island Inn, le mobilier aux lignes élégantes a été spécialement fabriqué par les habitants de l’île.

Cette auberge cinq étoiles et 100 % écologique (récupération des eaux, panneaux solaires), abrite vingt-neuf chambres, une galerie d’art moderne et un restaurant locavore.

Six ateliers d’artistes pour revitaliser une île sauvage.

« Noir, gris ou blanc, les couleurs des studios sont celles des rochers et des icebergs qui flottent même sous 20 °C », précise Todd Saunders, qui pose dans le volume immaculé de son « Long Studio ». Work in progress : l’artiste Vida Simon en résidence au Bridge Studio.

« Tower Studio », un monolithe noir inspiré du film « 2001, Odyssée de l’espace » ? Un bâtiment où la distorsion semble être en lien direct avec la nature du sol et l’hostilité de ce territoire. La verticalité permet ici d’avoir une vue imprenable sur le lac et de proposer un isolement bénéfique à la création artistique.

Mise en abyme entre une petite maison de pêcheur et la structure géométrique retwistée du Squish Studio.

Une architecture où la puissance des formes géométriques et les non-couleurs viennent souligner la lecture d’un paysage naturel sans pareil.

Un ovni signé Todd Saunders, solidement ancré dans ce paysage rude et primitif. Tout comme les pavillons, l’hôtel est habillé de bois local, à l’intérieur comme à l’extérieur. La partie du bâtiment en porte-à-faux est soutenue par un savant enchevêtrement de pilotis d’acier, qui rappellent les pieux des constructions d’autrefois.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://fogoislandinn.ca » openin= »_blank »]

[res_map address= »Fogo Island Inn, 210 Main Road, NL A0G 2X0, Canada » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »15” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Par Martina Hunglinger – Texte Madeleine Jelstrupp – Photos Mads Mogensen

Hôtel Sinner Paris : Vade Retro, Satanas?

De l’encens en volutes parfumées, des chasseurs en soutane, une crypte-boutique, un confessionnal-business center…et des accessoires pour pimenter les jeux amoureux. On aime Sinner… ou pas. Nous, ce 5-étoiles hors normes nous a mis en joie. Bénis soient les audacieux !

Les couloirs sombres, les éclairages feutrés entretiennent le mystère de cet hôtel pas tout à fait comme les autres.

Certes, les esprits chagrins crient au scandale, au sacrilège. Certes, les puritains se choquent d’oser s’emparer de symboles religieux et de les contraindre à une cohabitation avec des objets généralement réservés aux maisons closes, officiellement disparues de la capitale. Mais ici, l’histoire s’écrit avec élégance et panache. Le service se déroule sans accroc, affable et souriant.

Malin, le Sinner possède aussi des chambres communicantes.

Les chambres assurent, grâce à une literie d’exception et une isolation parfaite, un sommeil d’ange ou des incartades de démon. La table oblige à sacrifier avec délice au péché mortel de gourmandise. Alors, on profite des lieux et on s’amuse à dénicher ces petits trucs qui suggèrent le passé et le présent de ce quartier du Haut-Marais qui, peu à peu, réécrit joliment son histoire.

L’ascenseur, en clair-obscur…

En 1969, le président Pompidou décide de confier à Renzo Piano et Richard Rogers, deux architectes italiens devenus depuis fort célèbres, la construction sur le plateau Beaubourg d’un immense ensemble culturel. Il pense alors que ce centre va entraîner la rénovation du quartier aux rues étroites bordées des plus vieilles maisons de Paris, comme celle, datant de 1407, de l’alchimiste Nicolas Flamel, rue de Montmorency.

La crypte, cabinet de curiosités éclairé à la bougie.

Mais non… Pompidou est trop visionnaire. L’architecture tubulaire et colorée dérange. Et rien ou presque ne se passe. Le salpêtre continue de ronger les murs, les bâtisses de se dégrader. Jusqu’à ce qu’une poignée d’intellectuels, de créateurs, de bobos et d’homosexuels s’entichent du quartier, chassant plus loin, l’immobilier flambant, les grossistes asiatiques. Alors fleurissent enseignes fashion, resto et bars branchés.

Le Sinner, fiché au centre, entre Arts et Métiers et République, aimante les habitués qui se retrouvent en grappes au bar, mais surtout, en premier lieu, les étrangers, créatifs et artistes. Tous étonnés de la mise en scène théâtrale au hasard des longs couloirs sombres – chut, on vous laisse la découvrir -. Ravis de la décoration raffinée de Tristan Auer, designer dans l’air du temps (Hôtel de Crillon, Les Bains…). Empressés de gagner Ablutio, le spa by Orveda (marque écoresponsable) et sa piscine inspirée des bains romains. Prêts à plonger dans l’ambiance si parisienne, si inventive et ludique du Sinner.

Quelque 400 œuvres d’art sont exposées dans l’hôtel.

UNE VRAIE APPROCHE ARTISTIQUE
Pour donner une âme et du sens au Sinner, Emmanuel Sauvage, directeur général du groupe français Evok (qui compte aussi le Brach et le Nolinski dans sa collection d’hôtels), a mis à contribution un trio d’artistes très impliqué.

Musique : métisse, très présente, moderato dans la journée, elle va crescendo jusqu’au bout de la nuit. Aux manettes, Fred Viktor, fondateur et directeur de création du studio Enterstice, avec ses vinyles incroyables.

Littérature : de nombreux ouvrages, sur Paris notamment, sont à disposition dans les chambres. Ils ont été choisis par Anatole Desachy, libraire indépendant, spécialisé dans les livres rares qu’il traque dans le monde entier.

Art : Amélie du Chalard, créatrice du site Zeuxis spécialisé dans la vente d’œuvres contemporaines pour particuliers et propriétaire de deux galeries pensées comme des appartements, a sourcé des pièces rares, sculptures, tableaux, mais aussi chaises d’Helmut Palla et armures de Nadine Altmayer.

Bon à savoir : le Sinner colle à l’actualité artistique de la Paris, organisant des concerts, des expos, des conférences…

Impressionnant par ses volumes, le bar est à l’image du quartier : ouvert, élégant et créatif.

Le troisième hôtel parisien du groupe Evok, ouvert cet été, est aussi celui au concept le plus hardi. S’il est vrai que le quartier du Haut Marais se prête au jeu, que l’humour prévaut, ce 5-étoiles réinvente les codes d’un Paris chic et coquin à la fois, d’une capitale qui n’a pas froid aux yeux.
Groupe : Evok.

Chambres : 42 chambres et 1 suite. Difficile de souffler son coup de cœur, c’est un choix très personnel qui dépend de son humeur, de la personne accompagnante… Chambre double de 400 € à 950 €.

Table : un seul restaurant, où le chef Adam Bentalha propose une cuisine ethnique, nomade, de partage, passant des plats africains à des recettes d’Amérique du sud. C’est très bon et généreux. Seul regret : la carte des vins restreinte, pas à la hauteur. Bonnes pâtisseries de Yann Brys. Un bar ultra-festif.

Activités : spa Ablutio by Orveda, hammam, mini-piscine, boutique-concept- store, business center. Aux alentours immédiats, centre Pompidou et rues de shopping mode, déco…

LE + l’audace d’un concept sulfureux abouti sans vulgarité ; le spa écoresponsable, vegan, unisexe, inspiré de l’ayurvédique.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 110

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.sinnerparis.com » openin= »_blank »]

Sinner
116 rue du Temple,
75003 Paris
www.sinnerparis.com

[res_map address= »116 rue du Temple, 75003 Paris  » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »15″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte: Anne-Marie Cattelain-Le Dù

The Puli: un boutique-hôtel à Shanghai

Petit chouchou des équipages d’Air France comme des rédactrices de mode et de beauté, c’est le 5-étoiles où il fait bon vivre Shanghai. À la fois dans le move et très serein.

So fashion, so chinese

Les photographes de mode aiment shooter dans ce petit paradis design et charmant, adresse que s’échangent les amoureux des ambiances intimistes et trendy à la fois. Tout séduit dans ce boutique-hôtel référencé Leading Hotels of the World dès qu’on pénètre dans le lobby verdoyant. La décoration d’abord, mélange savamment dosé de contemporain rehaussé de beaux objets chinois dans les parties communes comme dans les chambres, où la laque et le bois font ménage à trois avec la brique.

Parmi les 229 chambres, coup de cœur pour les junior suites découvrant la skyline de Shanghai.

Sa situation ensuite, à la fois proche de l’ex-concession française, du plus beau temple de la ville, Jing’an, du ravissant parc du même nom, avec ses petits lacs où flottent des nénuphars. C’est un bonheur, où les fidèles aiment revenir. Le soir, après un spa à la double carte Comfort Zone et Valmont, pour se remettre de ses pérégrinations, on s’installe au Long Bar, 32 mètres, face au parc, pour commander un China China Négroni : gin, cam- pari, pu’erh tea à la saveur douce-amère. Comme Shanghai.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 109

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://thepuli.com/en/ » openin= »_blank »]

The Puli Hotel
1 Changde Rd, Jing An Si, Jing’an
Shanghai, Chine, 200040
www.thepuli.com

[res_map address= »The Puli Hotel, Shanghai » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Map & Directions

Owl and The Pussycat: un boutique-hôtel au Sri Lanka

Au sud-ouest du Sri Lanka, Galle est célèbre pour sa cité fortifiée construite par les Portugais au XVIe siècle : une étape de choix pour ses vestiges historiques marqués par les influences européennes et de plus en plus pour ses jolies adresses, comme le boutique-hôtel Owl and The Pussycat.

Galle, du fort à la plage

Plus grande forteresse construite par les Européens en Asie, la vieille ville de Galle, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, réserve bien des surprises derrière ses remparts. Une fois franchie la porte de la citadelle, surmontée du blason de la Compagnie des Indes Orientales, se dévoile une cité qui fait voyager dans le passé. Ses villas coloniales hollandaises et portugaises patinées par le temps ont conservé leurs vérandas et patios fleuris, leurs façades multicolores et leurs toits de tuiles. Les rues se coupent souvent à angle droit, ce qui permet de se repérer facilement, et sont réservées aux piétons et aux tuk-tuks aux couleurs vives, plutôt bien entretenus. La principale activité à Galle consiste à venir admirer le bleu azur de la mer au pied du phare, et en soirée, à assister au coucher du soleil du haut des remparts.

Le musée Maritime constitue une autre belle étape dans la découverte de la ville. Rénové avec soin après le passage du tsunami en 2004, il expose des maquettes de bateaux, des objets trouvés dans des épaves, d’anciennes cartes… L’église méthodiste, juste à côté, mérite aussi une visite. En continuant de déambuler dans les rues, de nombreuses maisons en travaux, achetés par des Européens amoureux de l’Asie, témoignent de l’engouement pour cet ancien port colonial au charme délicat et au rythme de vie indolent.

Tout près de Galle, Owl and the Pussycat est un repaire d’initiés. Drôle de nom pour un boutique-hôtel. C’est en réalité le titre d’un poème surréaliste d’Edward Lear, homme de lettres britannique du XIXe siècle, dont les vers sont d’ail- leurs peints sur le mur de l’un des quatre bâtiments cubiques et colorés. Membre de Small Luxury Hotels of The World, il offre 17 chambres et suites qui portent des noms piochés dans le poème : la plus grande suite s’appelle « By the light of the moon », une autre « On the edge of »…

Posé au bord de l’océan Indien, face au spectacle des pêcheurs sur échasses, l’hôtel mixe sophistication design et touches sri lankaises. Conçu par l’architecte new-yorkais Uday Dhar, il affiche meubles, œuvres d’art et textiles ethniques créés par vingt artistes et artisans, y compris des locaux. Le résultat : une ambiance bohême chic et intime très différente de celle des resorts internationaux qui bordent la côte.

Les chambres et suites osent la couleur sur l’un des murs (turquoise, orange, violet, fuchsia…) et abritent des meubles de style colonial revisités : têtes de lit et canapés en cannage, commodes Louis XVI laquées, style Moissonnier… Toutes sont pourvues de balcons regardant l’océan. La vaste terrasse qui surplombe le rivage et court sur toute la longueur des bâtiments profite d’une piscine bordée d’un solarium au sol de teck et de carreaux de ciment. Elle est prolongée d’une pelouse sur laquelle ont lieu des cours de yoga. À son extrémité, un gazebo abrite une table de massage.

Mention spéciale à la Drawing Room, un salon à l’étage avec œuvres d’art et bibliothèque bien remplie, dont la déco foisonnante et colorée rassemble à elle seule tous les codes signatures de l’hôtel. C’est le lieu parfait pour prendre un verre avant de dîner au restaurant, The Runcible Spoon, à côté de la piscine, qui propose des plats sri-lankais traditionnels aux accents méditerranéens.

À noter que les clients de Owl and the Pussycat ont la possibilité d’accompagner le chef au marché, de découvrir les meilleurs produits de saison, puis d’apprendre à les préparer avec lui lors de cours de cuisine organisés à l’hôtel en tout petit comité.

Label : Small Luxury Hotels of The World.

Chambres : 17 suites, qui reprennent des titres du poème d’Edward Lear, réparties dans quatre bâtiments et sur trois étages. Toutes possèdent un balcon avec vue sur l’océan. La suite signature « By the light of the moon » est la plus spacieuse (deux chambres, 132 m2). Prix : à partir de 200 €.

Table : The Runcible Spoon sert des plats traditionnels avec des touches méditerranéennes au bord de la piscine ; Bar à cocktails ; The Drawing Room pour le tea time ou l’apéritif.

Activités : sessions de yoga à l’aube et en soirée devant la plage, massages en plein air, lecture à la bibliothèque, salle de fitness, visite du marché local et cours de cuisine avec le chef, concert de jazz le week-end, boutique.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 109

The Owl and The Pussycat Hotel
N. 788, Matara Road,
Thalpe, Galle,
Sri Lanka.
www.otphotel.com

[res_map address= »The Owl and The Pussycat Hotel, N. 788, Matara Road, Thalpe, Galle, Sri Lanka. » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte: ADINE FICHOT-MARION

Au Cap, un balcon sur l’océan

Bâtie à flanc de colline, dans la station balnéaire huppée de Camps Bay, la villa 26 On First s’étend sur trois niveaux, face à l’Atlantique : un lieu de villégiature idyllique pour sillonner Le Cap, l’une des villes les plus belles et les plus créatives d’Afrique du Sud.

Espace, confort, lumière, bien-être : la villa 26 On First, disponible à la location, multiplie les atouts. Ses équipements de pointe et son service Premium, sur mesure, avec un couple adorable, Patrick et Faith, à demeure pour le petit déjeuner et le ménage, comblent les voyageurs les plus exigeants. La sécurité est permanente dans ce quartier, le plus sûr du Cap (parking inclus). Mais son vrai point fort, c’est sa vue exceptionnelle sur l’Atlantique, qui s’étend à l’infini à l’horizon. L’ensemble de la villa est tourné vers ce panorama féerique, visible aussi bien depuis les terrasses en plein air qu’à travers les larges baies vitrées du vaste salon avec cheminée, de la cuisine équipée…Rituel immuable, les hôtes admirent chaque soir le coucher du soleil sur l’océan, toujours différent de celui de la veille. Certains jours, de juin à novembre, ils peuvent apercevoir les baleines qui viennent mettre bas. Moments magiques …

La villa 26 On First s’étend sur trois niveaux pour profiter de la vue en permanence. Son design intérieur, blanc immaculé, fait écho à l’architecture contemporaine aux volumes parfaits. Elle possède six chambres avec une capacité maximale de 12 personnes, deux piscines, une salle de sport, un sauna et un hammam. La plage est à deux pas, facilement accessible à pied : encore un point fort.

 

26 On First
26 1st Crescent Camps Bay, Cape Town, South Africa.
Tél : + +27 (74) 579-4998.
info@26onfirst.com

www.26onfirst.com

 

Images : DR.

Des intérieurs et extérieurs soignés avec Zanutta

Présente aux Awards organisés par Hôtel & Lodge, Zanutta est une entreprise italienne spécialisée dans les matériaux et produits haut de gamme pour la construction et l’aménagement intérieur et extérieur.

Connue pour proposer un large catalogue, Zanutta travaille aussi bien pour les architectes et les hôtels que pour les particuliers. Les résines – Colledani surfaces SRL, sont personnalisables et peuvent s’utiliser à l’intérieur tout comme à l’extérieur. La souplesse de ce matériau permet une utilisation multiple : sol, escaliers, terrasses…

L’entreprise distribue également les marbres et granits de la société Marmi e Graniti Filipuzzi. Leurs qualités et caractéristiques leur permettent de s’adapter aux différentes conditions climatiques et font d’eux des matériaux idéaux pour l’extérieur.

Soucieuse de proposer des innovations, Zanutta offre une mosaïque numérique, soit une nouveauté absolue dans l’univers de la décoration. Conçue à partir de bio-réside, elle est 100% biodégradable. Elle se décline en un nuancier de couleurs, formes et tailles sans pareilles pour s’adapter aux angles et courbures les plus complexes.

Toujours dans le domaine de la céramique, la marque présente deux séries Fondovalle aux effets « Terrazzo Venitien » : Shards et My top « shards ». La première s’inspire du minimalisme contemporain de la pierre, tandis que l’autre propose une solution révolutionnaire inspirée des effets de différents matériaux naturels.

Vous l’aurez compris, Zanutta insuffle design et élégance au sein de vos intérieurs, mais aussi extérieurs, grâce à son savoir-faire unique.

Zanutta
www.zanutta.fr

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Hôtel Baume … un voyage dans les années 30

Situé au cœur de Saint-Germain-des-Près, l’hôtel Baume Paris vous invite à découvrir son univers vintage.

L’établissement 4 étoiles nous emmène dans les années 30 avec son mobilier vintage et ses imprimés géométriques. Les tons foncés sont ravivés par des détails dorés dans un style Art déco revisité.

Les 35 chambres et suites se déclinent en cinq thèmes : la mode, le cinéma, la joaillerie, l’architecture et les années 30.  Les lignes du papiers peint gris foncé, rappelant les grands buildings, les petites tables design signées Eileen Grau, on se croirait presque dans un studio branché Newyorkais.

Cet hôtel de luxe dispose d’un sens du goût unique : l’ambiance raffinée et feutrée nous fait voyager.

 

Hôtel Baume Paris
7 rue Casimir Delavigne 75006 Paris

 

https://www.baume-hotel-paris.com/fr/

 

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Hôtel Croisette Beach Cannes MGallery… pour un séjour les pieds dans l’eau.

L’hôtel Croisette Beach Cannes MGallery, situé à quelques pas de la Croisette, fait partie de la catégorie « signature » de la collection MGallery, marque de haut-de-gamme du groupe hôtelier Accor.

Rénové par l’architecte parisien Jean-Phillipe Nuel, l’établissement est une référence en matière de bon goût et délicatesse.

Les 94 chambres, disposant pour la plupart d’un balcon, sont décorées avec des matières naturelles ravivées par des jeux de couleurs et textures pour donner un côté seventies que l’on adore.

Organisé comme une parenthèse entre la mer et le soleil, l’hôtel bénéficie d’une plage privée, qui, avec son ponton, offrent une vue panoramique unique sur la baie de Cannes et les montagnes de l’Esterel. Le restaurant et bar, situés sur la plage, s’inspirent du même esprit bohème chic : assises en rotin, terrasse en bois et coussins colorés habillent le sable de Cannes.

Vous l’aurez compris, l’hôtel Croisette Beach Cannes MGallery est une adresse incontournable, à la fois intime et chaleureuse.

 

Hôtel Croisette Beach Cannes MGallery
https://www.accorhotels.com/fr/

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Academia of Athens ou l’Athènes contemporaine

Autograph Collection Hotels, la collection du groupe hôtelier Marriott International, nous invite en Grèce pour découvrir son tout dernier établissement, l’Academia of Athens.  

Réalisé par la société de design et d’architecture mondiale HOK, l’hôtel se veut être une interprétation contemporaine de l’Académie de Platon, dont les trois ordres – la science, la philosophie et l’art – inspirent la décoration des lieux.

Les 60 chambres et suites sont réinventées comme des bibliothèques privées : les luminaires en cuivre et les fauteuils molletonnés s’harmonisent avec le tracé des lignes géométriques et épurées des murs et des baies vitrées.

Le restaurant de l’établissement, le Symposium, propose des saveurs culinaires authentiques de la région, préparées par une équipe primée au guide Michelin.

Les bars créent une atmosphère à la fois chic et nostalgique dans laquelle on dégusterait bien les cocktails aux herbes aromatiques grecques.

Dans le cœur de la Grèce Antique, l’Academia of Athens mêle avec goût l’ancien et le moderne. Une atmosphère à la fois luxueuse et confortable qu’on aime retrouver dans les Autograph collection hotels.

 

Academia of Athens, Autograph Collection
38 Akadimias Street, Omirou Street
Athens, 10672 Grèce

https://www.marriott.fr/hotels/

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

L’Hotel.D Geneva… une adresse incontournable

L’hotel.D Geneva s’inscrit dans la continuité de la collaboration de Sybille de Margerie avec l’hotel.D Strasbourg et le groupe hôtelier Diana Hôtels Collection.

Sybille De Margerie, architecte d’intérieur au savoir-faire unique, habille avec raffinement et goût l’établissement 4* situé à quelques pas des rives du lac Léman.

Pour ce projet, elle s’inspire de la nature et culture locale : les paravents de l’accueil rappellent l’effet la neige accumulées sur les grilles tandis que les touches d’anis dans les chambres font référence à la palette du peintre suisse Ferdinand Holder.

Les 57 chambres et suites du boutique-hôtel conjuguent des touches de couleurs ravivent les mobiliers en matières plus naturelles, comme le bois de noyer. Les salles de bain sont toutes aussi élégantes et modernes avec les sols et murs de marbre blanc ou noir.

La salle du petit-déjeuner, lumineuse et chaleureuse, accueille ses hôtes pour  un moment de partage tout en douceur.

L’hotel.D Geneva invite au bien-être et à l’évasion avec sa décoration à la fois contemporaine et sophistiquée à l’image de la culture genevoise.

 

Hotel.D-Geneva
16 Rue de Fribourg
1201 Genève

Tel : +41 22 777 16 16
geneva@hoteld.ch

https://www.hoteld-geneva.ch/fr/

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

 

 

PGA Catalunya Resort… et si on se mettait au vert

À l’occasion de son 20èmeanniversaire, le PGA Catalunya Resort révèle un programme de projets immobiliers.

Situé en plein cœur de la Catalogne, le Resort regroupe un ensemble de villas, maisons, appartements et hôtels de luxe. Il est également réputé pour ses terrains de golf de 18 trous primés.

L’hôtel 5* Camiral, situé au sein du complexe, offre des suites contemporaines à la pointe des dernières tendances design.  Chacune dispose de grandes ouvertures donnant sur les paysages verdoyants offerts par les terrains de golfs et montagnes environnantes.

Les tons foncés, aux textures industrielles et coupes géométriques se mêlent ainsi avec les immenses fenêtres des chambres pour ainsi laisser passer un maximum de lumière et créer une sensation d’espace.

Conçu comme un espace de vie, le Resort propose également des villas et autres appartements résidentiels destinés à l’achat. Toujours dans un style très contemporain et épuré, ces logements varient en terme de superficie et de décoration d’intérieure.

Pour cette année 2019, le PGA Catalunya prévoit 6 projets immobiliers avec des nouvelles villas, des propriétés, un nouveau lac ainsi qu’un centre de bien-être.

Profitez de ces espaces au design unique dont l’architecture a été pensée pour se fondre dans l’environnement naturel dans lequel ils résident.

 

PGA Catalunya Resort
Carretera N-II km 701.
17455 Caldes de Malavella,
Girona, Spain.

Réservations : +34 972 472 249
Hôtel : +34 972 181 020
Golf : +34 972 472 477
Restaurants : +34 972 181 00

https://fr.pgacatalunya.com

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Voltex

Voltex, spécialiste des luminaires et mobilier design, connaît depuis sa création une réelle expansion et prouve grâce à sa sélection pointue que cette entreprise est … brillante !

Le premier magasin voit le jour en 1964 à Toulouse. Nejib Jebabli rachète la société 30 ans plus tard et en prend la direction. Son fils Samy, actuel CEO, commence l’extension de l’enseigne en 2001. Aujourd’hui, Voltex compte 8 magasins en France (Paris, Toulouse, Bordeaux , Lyon et Marseille) et un e-shop.

Cette success story s’explique par l’expertise de Voltex à regrouper des luminaires et des meubles de grandes marques au design incomparable telles qu’Artemide, Fermob, Flos, Kartell, Gufram, Tom Dixon, Vitra, Zanotta et bien d’autres encore .

Ces pièces au caractère fort et inégalable, soigneusement choisies, font de Voltex une référence. Nos hôteliers ont d’ailleurs pu le constater par eux-mêmes lors de notre salon des Hotel & Lodge Business Meetings & Awards !

VOLTEX

40 boulevard Henri IV 75004 Paris

www.voltex.fr

 

Texte : Anne-Sophie Coussens – Images : DR.

CASADISAGNE

Casadisagne est une maison de luminaires d’intérieur haut de gamme créée en 1997 par un décorateur d’Aix en Provence, qui a su allier un style contemporain à une fabrication traditionnelle.

Les créations de Casadisagne sont imaginées au sein de l’entreprise ou par des designers externes. La fabrication se déroule exclusivement dans les ateliers provençaux. Coupe, perçage, cintrage, polissage, soudure, patines, puis montage électrique y sont réalisés. Les patines artisanales noire et doré mat sont obtenues selon les techniques traditionnelles d’oxydation, de teinture et de cirage. Le laiton en finitions nickel ou nickel brossé dynamise les créations.

La maison met un point d’honneur à réaliser ses créations en France afin de garantir des produits d’une qualité de finition irréprochable qui perdureront dans le temps.

Casadisagne nous a fait le plaisir d’exposer ses belles créations lors de nos Hotel & Lodge Business Meetings & Awards 2019 car l’entreprise collabore avec de nombreux Relais & Châteaux et Authentic Hôtels.

 

CASADISAGNE

https://www.casadisagne.com/

 

Texte : Anne-Sophie Coussens – Images : DR.

Hôtel Victor Hugo Paris Kléber, l’Art déco dans toute sa splendeur

Le restaurateur Jacques Blanc et l’architecte Laurent Maugoust s’associent pour rénover l’hôtel Victor Hugo Paris Kléber situé dans le 16èmearrondissement de Paris. Cet hôtel à la vue imprenable mélange les styles pour rendre hommage au grand écrivain français Victor Hugo.

Laurent Maugoust, architecte designer reconnu pour sa collaboration avec Jean-Phillipe Nuel pendant 10 ans, est un passionné des lieux chargés d’histoire. Récemment, il s’est donné comme projet de moderniser l’hôtel Victor Hugo pour en faire un lieu convivial et tendance : une conjugaison de styles pour inventer un lieu unique.

Sol façon tapis de marbre, patterns Art déco, nouvel espace décloisonné sont tout autant de raisons d’aller redécouvrir ce bâtiment des années 30.  « Un soin tout particulier a été apporté à la sélection de matières singulières et éclectiques telles que le raphia, le cuir grainé, le marbre, le velours, le satin, le verre poli, le bois laqué ou le métal pour créer une adresse élégante, hors du temps. » Laurent Maugoust.

L’hôtel regorge de surprises comme la vue sur la réserve d’eau de Passy et la Tour Eiffel, qui éblouira les parisiens et autres visiteurs.

Plongez dans une ambiance chic et tamisée autour d’un cocktail gourmand sur les tabourets blancs du bar « Les contemplations » qui mettent en lumière le bar marbré lapis-lazuli.

Dégustez ensuite un assortiment de plats gourmands servis dans de jolis bocaux en verre par le chef Vincent Ferniot, dans le restaurant Boco. Les murs en velours bleu profond subliment les appliques d’époque.

Pour finir, passez la nuit dans l’une des 75 chambres imaginées par Laurent Maugoust. L’accent est mis sur les matières nobles pour créer un espace feutré. Les tons neutres sont dynamisés par des pointes de couleurs telles que le rouge cerise ou le bleu paon, dont le motif de plume est repris sur les moquettes crées sur mesure pour l’hôtel.

« Respirer Paris, cela conserve l’âme. » C’est encore plus vrai à l’hôtel Victor Hugo où réside le charme et l’élégance à la française.

 

Hôtel Victor Hugo Paris Kléber

19 rue Copernic

75116 Paris

Tel : +33 (0) 1 45 53 76 01

contact@victorhugohotel.com

https://victorhugohotel.com/fr/

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Procédés Chénel International, architectures de papiers

Procédés Chénel International est une entreprise reconnue des concepteurs d’exposition, d’évènementiel et d’architecture d’intérieure. Soucieuse d’offrir des solutions plus responsables, elle est spécialisée dans la création, le développement et la distribution de matériels et techniques.

Qu’ils s’agissent de kakémonos, plafonds, cloisons, luminaires, mobiliers ou objets, les matières se découpent, se confectionnent et se manipulent à la guise des créateurs.

Parmi les nombreux papiers et textiles proposés, Procédés Chénel International met à disposition le Drop Paper, un papier classé non feu, décliné en plusieurs coloris et dont l’utilisation peut être multiple !

Des réalisations étonnantes, comme la décoration murale de la Piscine par Jolivet Architecture.

Toujours dans une démarche engagée, l’entreprise est à l’origine de nombreux projets comme la boîte Mystère Green dont le but premier est le recyclage de chutes de papier. La mise en place du projet So paper qui consiste en la réutilisation d’une benne de déchets papier.

Dans un monde où l’engagement de tous est primordial, ces architectes de papiers collaborent avec de nombreux créateurs pour inciter à l’engagement de chacun.

Procédés Chénel a réalisé le splendide moucharabieh doré qui a mis en valeur la scénographie de notre salon des Hotel & Lodge Business Meeting & Awards 2019 au Pavillon Vendôme. Cette dentelle de papier a illuminé les objets mis en avant par tous nos exposants.

 

Procédés Chénel International

70, rue Jean Bleuzen

92170 Vannes

France

+33 (0)1 41 08 76 76

info@chenel.com

https://chenel.com

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR

REVĪVŌ Wellness Resorts … un esprit sain dans un corps sain

Prendre soin de soi, éveiller ses sens et son esprit dans un cadre apaisant et stimulant : voilà la trame d’un séjour dans un resort REVĪVŌ, « je revivrai » en latin. Le tout premier établissement de cette collection a été inauguré au sud de Bali, sur les collines de Nusa Dua. Ses plus proches voisins : le golf national de Bali et l’océan Indien.

Les 16 suites à l’architecture traditionnelle sont dispersées sur trois hectares de forêt de teck et possèdent toutes leur propre jardin. Deux d’entre elles disposent d’une piscine privée.

Le REVĪVŌ Bali préfigure le concept global 100 % healthy de la marque en devenir avec un spa holistique qui privilégie les techniques et protocoles locaux, un centre de fitness de pointe, un restaurant de produits locaux et bio et un bar-lounge.

Plusieurs retraites thématiques sont en outre proposées toute l’année pour trouver l’équilibre psychique, émotionnel et physique, dans le but d’améliorer son sommeil, de bien vivre une grossesse ou encore de découvrir le yoga en famille. Objectif ultime : appliquer ensuite chez soi de nouvelles habitudes, un mode de vie plus sain. Après celui de Bali, d’autres REVĪVŌ Wellness Resorts ouvriront au sein du château de Fiac dans le Tarn, en France (en avril 2020), puis dans une maison du XIXe siècle tout près de Barcelone (en mai 2020).

REVĪVŌ Wellness Resorts

Jalan Desa Sawangan, Benoa, Kec. Kuta Sel., Kabupaten Badung, Bali 80361, Indonésie
Texte : Céline Baussay – Images : DR.

Villa du Taur 4 étoiles, le street art au coeur de Toulouse

Près de la cathédrale Saint-Sernin, le groupe indépendant NT Hotel Gallery nous fait découvrir la boutique-hôtel Villa du Taur.

En ce doux printemps, laissez-vous emporter par l’ambiance chic et moderne de la villa du Taur. Un lieu, où on a le sentiment d’être comme chez soi, un mélange d’esprit d’hôtel et de maison d’hôtes. Cette boutique-hôtel bénéficie d’un emplacement exceptionnel qui se remarque facilement grâce à sa belle façade composée de briques rouges.

L’établissement possède une décoration inspirée du Street Art. Les 17 chambres nous permettent d’admirer 60 œuvres d’artistes, tel que Mondé, Sherio, Mayé et tant d’autres. Des espaces variés répondant à toutes vos envies allant de la chambre Classique, la Premium, la Deluxe, l’Exécutive ou encore le Penthouse. Verrière d’atelier d’artiste, métal et bois caractérisent ces chambres.

Le restaurant de l’hôtel, Le Sixty Two, vous invite à découvrir son nouveau chef Hippolyte Peters Desteract. Ancien élève de l’institut Paul Bocuse mais aussi du restaurant Le Baudelaire de L’hôtel le Burgundy (nominé de la catégorie Gastronomie aux  Hotel&Lodge Business Meetings and Awards 2019) et de la brasserie Champeaux Alain Ducasse, entre autres. Ce jeune chef parisien rempli d’ambition et de créativité vous propose une cuisine bistronomique

Dans une ambiance de galerie d’art avec des expositions et des ventes d’œuvres provenant de graffeurs toulousains, ce restaurant contemporain et chaleureux entremêle ambiance design et ambiance cosy. Laissez-vous tenter par sa carte qui suit les mets des saisons, où Hippolyte revisite les plats classiques à l’aide de techniques de cuisson parfois oubliés comme la fermentation des légumes ou le fumage des aliments.

La Villa du Taur se révèle être l’endroit idéal pour vivre une parenthèse toulousaine teintée d’art, de gastronomie et de convivialité.

www.villadutaur.com

 

Texte : Axelle Amiot – Photos : DR