MiL8 : archi-spectaculaire

Le 4-étoiles de 42 chambres (communicantes pour la plupart) avec restaurant, terrasse ensoleillée et espace bien-être, qui vient d’ouvrir ses portes à Avoriaz, suscite beaucoup d’intérêt et d’enthousiasme. Il faut d’abord savoir que son nom, Mil8, fait référence à l’altitude de la station, 1 800 mètres.

Son architecture, ensuite, est une curiosité : ses formes géométriques insolites suivent et soulignent la géographie du site. Ses quatre façades en mélèze, toutes différentes, ont été conçues sur mesure.

Contemporaine et chaleureuse, la décoration intérieure signé de l’Atelier Obermant privilégie le mobilier design et les tissus chatoyants, tout en s’adaptant au bâti, entre angles droits et courbes. Audace et créativité : on adore !

Publié dans Hotel & Lodge numéro 111

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hotelmil8.com » openin= »_blank »]

Hôtel MiL8
241 Rue des Traîneaux
74110 Morzine
Tel : 04 58 57 18 00

[res_map address= »241 Rue des Traîneaux, 74110 Morzine » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte : Camille Flocon | Photos : © Karin Creuzet.

Les Manoirs des Portes de Deauville, le charme de la Normandie

Au cœur de la Normandie, l’hôtel boutique les Manoirs des Portes de Deauville vous invite dans un cadre intimiste pour un moment d’évasion alliant raffinement et convivialité.

Ouvert depuis quelques semaines seulement, l’établissement 4* s’avère être la destination idéale pour les beaux jours avec sa piscine extérieure chauffée qui se fond dans l’immense jardin verdoyant environnant.  Composé d’un manoir principal et de neuf cottages, il s’inscrit dans le style authentique des manoirs normands des 16èmeet 17èmesiècles.

Les 27 logements sont décorés avec minimalisme et modernité. Les poutres apparentes et les constructions à colombages s’accordent parfaitement avec les tons blancs et crème prédominants.

Au cours de la journée, la salle de petit-déjeuner se transforme en bar cosy dont le velours, le rotin et le bois noir se mélangent avec harmonie.

Profitez du calme bucolique de l’hôtel les Manoirs des portes de Deauville dont le charme authentique reflète les valeurs de cette région à la végétation abondante.

 

Les Manoirs des portes de Deauville
30 Route Départementale 677
Canapville
14800
France

https://www.portesdedeauville.com/fr/presentation

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

 

L’hôtel l’Arboisie … la fraîcheur de la montagne

L’Arboisie est un hôtel 4* situé dans le village de Megève. Apprécié durant les périodes hivernales, il propose un moment convivial au grand air pendant la saison estivale.

L’hôtel, décoré par l’architecte d’intérieur Chantal Peyrat, transmet l’esprit cocooning montagnard avec des skis suspendus au mur, des tapisseries ou des coussins duveteux…

Cet hôtel de 69 chambres et suites avec balcons privatifs s’adapte aux séjours en famille, en couple ou simplement en solo. L’hôtel comprend des suites spacieuses et prestigieuses pouvant accueillir entre 6 à 10 personnes. Ces dernières privilégient un cadre intimiste avec des matières brutes comme le bois, le cuir ou les différentes étoffes qui habillent le mobilier. La vue imprenable est aussi agréable en hiver avec les montagnes enneigée, que durant l’été avec la végétation luxuriante.


Durant les beaux jours, le bar situé au bord de la piscine extérieure propose de nombreux cocktails sucrés et colorés.

Les restaurants de l’hôtel offrent des plats tout en fraîcheur. Les tables de Chez Jean vous invite pour un moment familial et convivial autour d’une cuisine française traditionnelle. Tandis que la nouvelle épicerie et bar à vin, le Cellier, sera l’endroit idéal pour une dégustation au moment de l’apéritif.

Pour parfaire cet instant de détente direction le spa de l’hôtel, le Deep Nature avec les traditionnels massages, jacuzzis, sauna et hammam.

En cette période caniculaire, quel meilleur endroit que la montagne pour profiter de l’air frais au sein de l’hôtel l’Arboisie.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »mailto:Reservation@arboisie-megeve.com » openin= »_blank »]

Hôtel 4* L’Arboisie
483 Route du Gollet,
74120 Megève
+33 (0)4 50 55 35 90
www.arboisie-megeve.com
Reservation@arboisie-megeve.com

[res_map address= »483 Route du Gollet, 74120 Megève » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Côte Atlantique : 3 hôtels au bord de l’océan

A l’approche de l’été, Hôtel & Lodge vous a concocté une sélection d’hôtels sur la côte Atlantique qui viennent de faire peau neuve. Ambiance cosy chic et air iodé.

L’Hôtel du Phare à Belle-Ile

Établissement mythique du joli port de Sauzon à Belle-Ile en Mer, l’Hôtel du Phare a transformé ses chambres en studios et appartements, parfaits pour des séjours à la semaine, en famille ou en couple. Le nouveau restaurant signé Jean Michel Wilmotte s’inspire de l’univers marin, de la criée au moment du retour de pêche et du folklore breton avec une vraie touche contemporaine. Il est dirigé par le chef Laurent Clément, qui privilégie les produits de la mer et de la région.

Depuis 50 ans, la façade de l’Hôtel du Phare donne un cachet fou à l’entrée du petit port pittoresque de Sauzon.

 

La Palmeraie à la Baule

Élégante pension de famille rénovée par Millésime et transformée en petit hôtel de charme (9 chambres et suites), La Palmeraie est idéalement placée au milieu des pins, dans le quartier des Oiseaux, tout près de la longue plage. Sa façade est un petit bijou d’architecture des années 1920. On aime tout autant son décor intérieur inspiré de la Belle époque, entre mobilier en rotin, laiton doré et mosaïques. Et on teste avec plaisir son restaurant La Volière, dirigé par le chef Maxime Bobin, avec sa terrasse au calme.

A La Palmeraie, la collection Millésime a su conserver l’authenticité de la maison de vacances et son environnement au cœur de la pinède.

 

Saint-Barbe Hôtel & Spa Le Conquet dans le Finistère

Situé à la pointe ouest de la Bretagne, ce 4-étoiles s’ouvre en grand sur la mer d’Iroise. Au loin se dessinent Ouessant et Molène. L’intérieur vient d’être totalement repensé pour laisser plus entrer la lumière et profiter davantage de la vue, depuis les 34 chambres et le restaurant. A noter également, la présence d’un spa marin. Depuis le rooftop, les couchers de soleil sont exceptionnels.

Tel un balcon surplombant l’océan, l’hôtel est posé sur les falaises à l’extrémité ouest de la Bretagne.

 

 

Hôtel du Phare

Quai Guerveur

56360 Sauzon

Tél. : 02 97 31 60 36.

Hotelduphare-belle-ile.fr

 

La Palmeraie

7 Avenue des Cormorans
44500 La Baule-Escoublac

Tél. : +33 (0) 2 51 10 58 51.
Lapalmeraie-labaule.fr

 

Sainte-Barbe Hôtel & Spa Le Conquet, MGallery by Sofitel

Pointe Sainte-Barbe
29217 Le Conquet

Tél. : 02 98 48 46 13.

Accorhotels.com

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR

Le premier Hotel Indigo® de Belgique

L’un des leaders mondiaux de l’hôtellerie de luxe, InterContinental Hotels Group®, a inauguré son premier Hotel Indigo® de Belgique, implanté au cœur d’Anvers, dans le quartier des diamantaires. L’établissement jouit d’une situation géographique attractive : joyaux architecturaux datant du XIIIème siècle, patrimoines au riche passé historique, quartiers dynamiques, cafés authentiques… L’Hotel Indigo® Antwerp – City Centre est l’endroit idéal pour visiter la ville.

Disposant de 82 chambres avec différents styles, l’hôte est accueilli dans un cadre confortable et audacieux. Couleurs chatoyantes, matières aux tons chauds, objets décoratifs à la fois modernes et vintage, touches végétales et joie de vivre, on s’y sentirait presque mieux que chez soi.

Hotel Indigo® Antwerp – City Centre
Koningin Astridplein 43,
2018 Anvers
Tél : +32 (0) 3 369 59 99

www.hotelindigo.com

Elégance naturelle

Le groupe Barrière a décidement le vent en poupe… Après la refonte du Normandy, dévoilée au printemps dernier, on fête l’inauguration de l’hôtel Barrière Les Neiges à Courchevel 1850.

Le groupe Barrière était le grand absent de Courchevel… Cette lacune est enfin comblée depuis le début de la saison d’hiver. Membre des Leading Hotels of the World, l’hôtel Barrière Les Neiges se veut le « garant du savoir-faire et de l’excellence à la française ». Nathalie Ryan, architecte d’intérieur et décoratrice, a voulu « un hôtel qui soit un peu en opposition avec ce qui se fait à Courchevel ; créer un univers autour de la famille dans une ambiance chalet avec des éléments contemporains », elle insiste bien sur le fait « que l’on se sente dans une bulle de chaleur dans l’authenticité des matériaux ».

L’hôtel bénéficie, comme atout de choc, d’une situation superbe au pied de Bellecôte, la célèbre piste qui a vu nombre de débutants s’essayer à la glisse. Les 42 chambres, parmi lesquelles on compte 20 suites et un penthouse de 310 m2 sur deux niveaux, ouvrent sur les pistes : un régal pour l’oeil. Dès le lobby, on comprend que l’atmosphère « chalet » joue bel et bien les vedettes ici. Habillé de bois et de pierres, il est ponctué d’espaces cosy où l’on peut s’installer autour de la cheminée avec un livre pioché sur l’un des nombreux rayonnages disposés çà et là. L’ambiance chaleureuse est renforcée par l’important travail qui a été fait sur les différentes essences de bois de montagne comme le mélèze et le pin… Pièce maîtresse du lieu, le lustre. Cette vraie sculpture de lumière est faite d’un mix de boules de verre transparent comme la glace et de boules de résine blanches éclairées de l’intérieure par des leds, l’ensemble dégringolant le long de l’escalier monumental : l’illusion parfaite d’une chute de flocons !

Ainsi, pas de doute, on est bien à la montagne d’ailleurs, les clins d’oeil à l’environnement sont nombreux : dans les couloirs la moquette reprend les traces laissées par les skis dans la poudreuse et les appliques se donnent des allures de cristaux de glace. En rentrant dans leurs chambres, les hôtes sont enveloppés par la chaleur du bois : le mélèze est travaillé de manière historique, ce qui dégage un certain graphisme. On retrouve cette même ambiance cosy, toujours du luxe sans prétention : cachemire, fourrures, matières soyeuses et brutes comme le drap de laine de Bonneval se côtoient et les éclairages sont très soignés, très doux. Les salles de bains affichent elles aussi un joyeux mélange : pierre, bois, marbre. Dans un souci de différenciation, les têtes de lit sont de 3 couleurs différentes selon les chambres. Nos préférées ? La 401 avec ses grandes baies vitrées qui ouvrent sur Bellecôte et la 308, une très belle suite de deux vastes pièces avec une cheminée.

Véritable lieu de vie l’hôtel est doté d’un bar et de deux restaurants radicalement différents. Reprenant les codes du Fouquet’s à Paris, le Fouquet’s d’ici s’habille de boiseries blondes relevées par le velours rouge claquant des banquettes et des fauteuils. Il nous plonge dans l’univers du cinéma avec les portraits d’acteurs célèbres signés Harcourt, sur les murs. Sa superbe terrasse permet un accès direct sur les pistes. Dans l’assiette, les essentiels de la grande tradition des brasseries parisiennes, revisités dans l’esprit des cimes, comme la fondue à la truffe ou les crêpes Suzette, ce qui ne laisse personne indifférent surtout après quelques descentes. Le deuxième restaurant, le B Fire, est plus intime avec ses murs rouges et ses fauteuils recouverts de fourrure, plus voué à des ambiances nocturnes.

Le chef Mauro Colagreco, doublement étoilé à Menton, a travaillé avec les plus grands au cœur de restaurants et de palaces prestigieux. Cet Italo-Franco-Argentin a concocté une carte qui reflète bien son goût des voyages, du soleil et des produits frais. Sa cuisine inventive et ses plats ont une infinie délicatesse et ses grillades au feu de bois réalisées avec des viandes exquises valent le détour. Et comme l’hôtel se veut une destination famille, les enfants y sont traités en VIP ! Ils peuvent s’adonner, au club qui leur est réservé, à de nombreuses activités : ateliers artistiques de la sculpture à la photo, en passant par la musique, la bande dessinée, le 7ème art et bien sûr suivre des cours de cuisine. Tout ceci ne les empêche pas de profiter des cours de ski et pour les ados confirmés de se retrouver sur le Familly Park, un terrain de jeu idéal, avec ‘Boardercross’ ou ‘Big Air Bag’.

Profitons en pour signaler que le Ski-room des Neiges, le plus grand de la station (240 m2), est associé à la prestigieuse Maison Bernard Orcel, une référence à Courchevel depuis 40 ans. Expertise, qualité, service sur-mesure, entretien quotidien du matériel, « ski valet »… les clients sont accompagnés et conseillés comme il se doit. Enfin dernier bienfait du lieu, le spa Diane Barrière baigné par la lumière naturelle avec vue sur les pistes. Il comprend 6 cabines de soins, une suite exclusive pour deux avec hammam et sauna privé. On y profite des soins sous la houlette des marques Biologique Recherche et Ligne St Barth. Pour une relaxation totale, on plonge dans la piscine de 20 mètres, avant de profiter du jacuzzi extérieur. De nouvelles étoiles dans le ciel de Courchevel !

Hotel Barrière Les Neiges
422 Rue de Bellecôte
73120 Saint-Bon-Tarentaise
Tel : 04 57 55 22 00
www.hotelsbarriere.com

Texte : Adine Fichot-Marion – Photos : D.R

The Hoxton Paris : nouvelle adresse design

The Hoxton, hôtel devenu incontournable à Londres et Amsterdam, s’installe au coeur du IIe arrondissement de Paris, rue du Sentier. Cette nouvelle adresse occupe le splendide Hôtel Rivié datant du XVIIIe siècle, conçu par l’architecte Nicolas d’Orbay pour Etienne Rivié, conseiller de Louis XV. Redonner vie à ce lieu historique, laissé à l’abandon depuis près d’une dizaine d’années n’aura pas demandé plus de 4 ans.

Conçu en collaboration avec les architectes d’intérieur, Humbert & Poyet, le partenaire de longue date Soho House et l’équipe créative d’Ennismore, qui a supervisée l’ensemble du projet de design d’intérieur, The Hoxton Paris compte 171 chambres. S’harmonisant avec les espaces historiques de l’hôtel particulier, les chambres se dispatchent en quatre catégories, de la plus petite, la Shoebox, à la plus grande, la Biggy, en passant par la Cosy et la Roomy dont certaines bénéficient d’un accès privilégié sur le jardin carré.

Paisibles, ouvertes sur cour et décorées dans un mood reflétant l’esprit parisien classique en osmose avec l’atmosphère 50’s des ateliers industriels, les chambres s’inscrivent dans la vitalité du Sentier. Les salles de bains ont été réalisées telles des objets fonctionnels, servant aussi de dressing et de bureau à l’extérieur en twistant matériaux typiques des années 50 comme le formica avec quelques références à des designers comme Jean Prouvé ou Mathieu Matégo.

The Hoxton, Paris symbolise un nouvel art de vivre cosmopolite, au coeur du monde contemporain. On y trouve Rivié, espace incluant le restaurant, la cour et le lobby. La carte, simple et saisonnière, propose des plats d’inspiration française réalisés avec des produits locaux.

À l’ambiance plus intimiste, Jacques bar offre des cocktails qui inviteront vos papilles à  voyager à travers des saveurs et des senteurs à la fois mystérieuses et exaltantes. En perpétuelle exploration, la programmation d’événements culturels et lifestyle : cours de yoga, ateliers-workshops, masterclasses, expositions à la Hox Gallery, encourage généreusement les start-ups et artistes du quartier. Tout comme l’espace pop-up, une boutique éphémère de 48 m2 exposant les lignes de marques émergentes de la scène locale et de créateurs parisiens.

Afin de vous y sentir comme chez vous , The Hoxton Paris propose la privatisation de son espace de meeting Les Voûtes aménagé dans les sous-sols en pierres apparentes. Utilisées le soir pour l’organisation de dîners privés ou d’événements culturels, Les Voûtes sont, de jour, l’endroit idéal pour laisser sa créativité s’exprimer, s’accorder un break studieux ou préparer un rendez-vous. En plus de la sérénité des sept espaces de travail, on profite comme à la maison, dans La Cuisine, de viennoiseries, de pâtisseries, de thé, de café et de jus de fruits à volonté.

The Hoxton Paris est un lieu s’adaptant à tous. Il représente un avant-goût de la ville lumière pour les voyageurs, et une nouvelle adresse inévitable pour les Parisiens.

The Hoxton Paris
30-32 rue du Sentier
75002 Paris
www.thehoxton.com

Tarifs de 99€ à 599€

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://thehoxton.com/france/paris/hotels » openin= »_blank »]

[res_map address= »The Hoxton, 30 rue du sentier Paris, France » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

 

Texte : Kim Partouche – Photos : D.R

Hymne au génie de René Lalique

 

Décidemment il s’en passe des choses en Alsace. Après l’ouverture très réussie de la Villa Lalique, on fête, toujours à Wingen-sur-Moder, l’inauguration du château Hochberg.

Idéalement situé au cœur d’un parc d’un immense parc en face du musée Lalique, le château Hochberg peut d’enorgueillir d’un riche passé. Construit par la famille Teusch, entre 1863 et 1866 pour être leur maison de famille, il arbore le plus pur style Napoléon III : façades agrémentées de bandeaux en grès rose, grandes fenêtres, balcons en fer forgé… Vendu en 1908, le Château connaît alors des destins variés, avant d’être classé monument historique en 1996 et d’être acheté en 2014 par Silvio Denz, PDG de la Maison Lalique. Sous la houlette de ce dernier, cette véritable « maison de maître », s’est offert un lifting de fond en comble et devient désormais un quatre étoiles. La réhabilitation et la décoration sont dues à la collaboration entre le Lalique Interior Design Studio et l’agence d’architecture intérieure Borella Art Design qui ont réalisé là un travail hors pair. Après avoir passé les hautes grilles noires, on emprunte la majestueuse allée centrale menant au château. Dès le lobby, on se sent l’âme d’un maître verrier, littéralement bluffé par le cristal qui s’affiche sur le desk, sous forme des panneaux décoratifs Lauriers, en parfaite harmonie avec les tons délicats de murs et du mobilier. Le bar voisin, surmonté de motifs Dahlia, est dominé par un lustre Windfall fait d’une multitude de cristaux en suspension, un spectacle à lui seul. Même ambiance dans les chambres et suites que l’on rejoint après avoir admiré les murs des couloirs ponctués de motifs Dahlia. Celles-ci au nombre de 15 sont réparties en quatre catégories selon leur taille et leur aménagement. Les Chambres des Verriers : de 18 à 21 m2, les Terrasses du Château : de 19 à 23 m2, équipées d’un petit balcon, les Joyaux : de 25 à 30 m2, et enfin on s’en doute nos préférées les suites Lalique : deux suites de 38 et 41 m2. Le mobilier, au look inspiré des années 30 évidemment, présente des formes géométriques rectangulaires ou arrondies, le bureau est en noyer, les têtes de lit en cuir, les fauteuils en velours… Résultat une ambiance cosy, épurée et cependant très contemporaine. Le tout décliné en trois atmosphères différentes en référence aux panneaux décoratifs qui les agrémentent : Ombelle, Venise et Dahlia. Enfin, des dessins et lithographies de Lalique, animent les murs des chambres et plongent un peu l’heureux hôte dans l’héritage de ce lieu. Passons maintenant à ce qui est aussi la grande affaire de la maison : le restaurant ! Dans les trois salles qui constituent le restaurant, le cristal joue encore les stars. Lustre Orgue, panneaux Papillon de Damien Hirst, miroir Dahlia, panneau Venise… La lumière qui y règne en maître apporte à l’ensemble une touche chaleureuse. On retrouve au piano le chef Eric Frieden qui a mis au point une carte à l’esprit « bistrot chic ». Sa cuisine locavore, comme il se doit, et de saison, est dans l’esprit de celle de Jérôme Schilling le chef exécutif du restaurant (2 étoiles) de la maison Lalique voisine. Pour débuter, on se régale de la charcuterie servie en tapas. La carte met en avant des plats classiques : foie gras mi-cuit, rognons de veau à l’ancienne, boeuf aux girolles, cabillaud en aïoli… ou twistés à la mode actuelle : oeuf de poule « poché », pomme purée et truffe, gambas en wok et coriandre aux mini-légumes, volaille en ballotine au risotto, un régal. Et pour finir la soirée en beauté, rien ne vaut une petite halte au salon d’une élégance parfaite avec son parquet Versailles et ses petits fauteuils de velours aux coloris tendres. On y sirote un vin au verre sélectionné par Romain Itlis, le sommelier qui officie à la Villa Lalique. Vous avez dit bonheur ?

 

 

Chambres des Verriers à partir de 140 euros, Terrasses du Château à partir de 190 euros, Suites Lalique à partir de 290 euros. Menus entre 28 et 48 euros.

Château Hochberg

2, rue du Château Teutsch 67290 Wingen-sur-Moder

Tél. : + 33 (0) 3 88 00 67 67 / www. chateau hochberg.com

Texte : Juliette Lavigne – Photos : D.R

 

 

Fines bulles et raclette au menu

Pour le ski on ne peut pas faire grand-chose mais pour la raclette ou la tartiflette, le Chalet Veuve Clicquot entre en piste et s’installe sur la terrasse du restaurant La Table du Huit jusqu’aux beaux jours d’avril. Un espace éphémère pour passer un hiver au chaud et tout en douceur, à deux pas du Grand Palais dans un chalet cosy en bois, décoré par la Maison Martin Margiela et orné d’étincelles lumineuses, ainsi qu’une décoration extérieure féerique et lumineuse. Les températures chutent mais pas question de rester enfermé.

« la Grande Dame de Champagne » célèbre l’hiver avec style dans une ambiance montagnarde totale et invite les hédonistes culinaires à se réchauffer avec un Magic Hot chocolate maison ou bien se rafraîchir avec un Magic Ice tea by Veuve Clicquot, s’abreuver d’un Clicquot Gourmand et de cocktails concoctés à partir de quatre champagne Veuve Clicquot ; et surtout, déguster une série de plats gourmands, sucrés et salés, autour du thème de la montagne.

Chalet Veuve Clicquot Paris

8 Rue Jean Goujon

75008 Paris

Tél : +33 (0)1 40 74 64 95

[button content= »EN SAVOIR PLUS » color= »black » text= »white » url= »http://www.latableduhuit.fr/ » openin= »_blank »]

Texte: Laura Jamal – Photos: DR

 

 

Le refuge de luxe du montagnard

Nichée dans la fameuse station de ski Courchevel 1850 sur la piste Dou du Midi, La Sivolière est un hôtel cinq étoiles, accueillant ses hôtes dans une atmosphère détendue, avec comme devise « être ici comme chez soi ».

Dans un cadre cosy et chaleureux à la décoration alpine, parementée de bois et de pierre avec un héritage savoyard conservé, la Directrice Générale, Florence Carcassonne a su marier avec élégance l’ambiance authentique d’un chalet au cadre luxueux et confortable d’un hôtel cinq étoiles. Les suites deluxe, prestige ou signature offrent des vues à l’écrin montagneux, des paysages arborés et nappés de neige. Un charme alpestre qui inspire la convivialité.

Le grand hôtel propose un séjour reposant et revigorant en offrant une nouvelle approche des sports d’hiver, où le bien-être du corps et de l’esprit sont pris en charge par la semaine Feelin’good, ou en attendant, vous pouvez vous relaxer avec la large gamme de soins que vous propose l’hôtel. Ce qui permet de vous ressourcer et vous retrouver.

Hôtel La Sivolière *****
444 Rue des Chenus
73120 Courchevel 1850
Tél : +33 (0)4 79 08 08 33
lasivoliere@sivoliere.fr

[button content= »RESERVER » color= »black » text= »white » url= »http://www.hotel-la-sivoliere.com/ » openin= »_blank »]

 

Texte: Laura Jamal – Photos: DR