Le Méridien, Ile Maurice

Surplombant l’océan Indien, le Méridien se dresse au bord de la plus grande plage naturelle de l’île Maurice et se trouve à quelques minutes de nombreuses attractions, notamment les restaurants et bars de Grand Baie, le marché central et l’aquarium de l’île Maurice.

Situé à côté de la section tranquille Nirvana, La Faya cuisine un menu mauricien qui fusionne les recettes locales traditionnelles et modernes. En bonus :
les meilleurs vins et cocktails pour accompagner chaque repas !


Les 265 chambres et suites de l’hôtel ont une vue imprenable sur l’océan Indien.

Village Hall Lane, Pointe aux Biches, Maurice

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.marriott.com/hotels/travel/mrumd-le-m%C3%A9ridien-ile-maurice/?scid=bb1a189a- fec3-4d19-a255-54ba596febe2″ openin= »_blank »]

The westin turtle bay resort & spa, Mauritius

Situé à côté d’un parc marin protégé, l’hôtel dispose d’une vue sur l’idyllique Turtay Bay, et d’une combinaison réfléchie de classe, de confort inégalé et de design.

Le restaurant 

Situé dans un bel environnement tropical, ce restaurant offre de nouvelles saveurs intrigantes… un menu indien authentique propose des plats classiques ainsi que des réinterprétations contemporaines pour une expérience culinaire vraiment unique.

Chaque chambre et suite d’hôtel dispose d’un balcon ou d’une terrasse privés, la plupart avec vue sur l’océan et la plage.

Les pieds dans l’eau, il fait bon vivre à l’île Maurice.

Niché dans un endroit tranquille dans le quartier historique de Balaclava, le Westin Turtle Bay Resort & Spa est l’endroit idéal pour décompresser.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.marriott.com/hotels/travel/mrumd-le-m%C3%A9ridien-ile-maurice/?scid=bb1a189a- fec3-4d19-a255-54ba596febe2″ openin= »_blank »]

Images : Daryl Lucas Etiennette.

Valence fête la Journée mondiale de la paella avec des activités en ligne et en direct dans le monde entier

Depuis une semaine gastronomique dans plus de 60 restaurants à un tournoi international de paellas qui sera retransmis depuis le stade du Valence C.F. Nous fêterons ainsi la Journée mondiale de la spécialité gastronomique la plus universelle de Valence, avec un programme complet d’activités en ligne et en direct qui se dérouleront conformément à toutes les règles de distanciation sociale, pour fêter la paella dans toute la ville de Valence, toute l’Espagne et le monde entier.

© Josep Gil

Le 20 septembre, la paella, le plat le plus universel de Valence, aura droit à sa journée mondiale avec une série d’activités organisées dans le monde entier. Un jour seulement par an, les Valenciens ne sont plus les juges sévères de ce qui est une paella authentique, mais invitent le monde entier à cuisiner cette recette et à se rassembler autour d’un plat de riz, parce que la paella est synonyme d’union, de partage de bons moments autour d’une table.

Parmi les activités organisées pour le World Paella Day, il faut signaler l’édition spéciale de la Semaine de la paella, qui aura lieu du 17 au 27 septembre, ainsi que la World Paella Cup, un championnat international qui réunira autour de ce plat universel des chefs du monde entier, le 20 septembre, jour clé des célébrations.

Semaine de la paella

L’événement central du programme d’activités du World Paella Day sera l’édition spéciale d’une Restaurant Week consacrée à différentes versions de paellas. Elle aura lieu du 17 au 27 septembre et comptera avec la participation de plus de 60 restaurants de la ville. Les réservations sont ouvertes sur www.worldpaelladay.org pour savourer les recettes spécialement créées pour ce concours.

© FANDI

Les convives pourront déguster des menus comprenant une entrée, un plat spécial de paella et un dessert pour 25 euros, dans plus de 60 restaurants de la ville, de la province et d’autres localités de la Communauté valencienne. Il y aura ainsi des versions typiques du pays, comme la traditionnelle paella valencienne à base de bajoqueta (haricots verts) et de garrofón (haricot blanc) d’Alejandro del Toro ou la paella au riz juteux et aux boulettes de viande de La Ferrera. Et si vous préférez les produits de la mer, ne manquez pas le riz sec au chou-fleur et à la seiche de plage de Kaymus ou encore le riz moelleux à la seiche, aux petits calamars et aux crevettes-mantes de Pelayo Gastro Trinquet.

World Paella Cup : un tournoi gastronomique à Mestalla

© Mike Walter

De plus, huit chefs,quatre hommes et quatre femmes, venus d’Italie, de France, de Roumanie, d’Australie, du Japon, de Chine, des États-Unis et d’Espagne s’affronteront dans le cadre de la World Paella Cup, un tournoi international inspiré des compétitions sportives mondiales et dans lequel ces chefs devront démontrer qui fait la meilleure paella. L’épreuve sera diffusée le 20 septembre en ligne depuis le stade de Mestalla.

Le chef australien Leno Lattarulo, la Française Nathalie Bertheu, le Japonais Kawaguchi Yuki, Natalie Curie venue des États-Unis, le Mexicain Manuel Juliá, la chef Anne Marie venue de Roumanie, l’Italien Mateus Coelho et l’Espagnol Chabe Soler s’affronteront dans ce championnat en ligne qui associera le suspens propre aux événements sportifs avec l’art culinaire et les ingrédients les plus étonnants. Le concours se composera d’une série de matchs en ligne d’une durée de cinq minutes, pleins de passion sportive et gastronomique.

Les matchs seront diffusés depuis le stade de Mestalla du Valence C.F. et seront disponibles sur le site officiel de la World Paella Day, pour que tout le public puisse découvrir les versions les plus cosmopolites de ce plat traditionnel.

Des activités dans plus de 20 pays

Enfin, avec le soutien des bureaux internationaux de Turespaña, plus de 20 villes, d’Abu Dhabi à Helsinki, de New York à Tokyo, de Vienne à Mumbai, en passant par Mexico, Rome ou Toronto, accueilleront différentes activités organisées autour de la World Paella Day, notamment des masterclasses en ligne et des dégustations publiques de ce plat, préparé par des chefs de renommée mondiale.

Pour en savoir plus sur la #WorldPaellaDay, rendez-vous sur le site Web officiel de l’événement : https://worldpaelladay.org/ 

« Buy now, explore later », c’est le slogan du tout nouveau programme (très alléchant!) lancé par EXPLORA

Le nouveau programme de bons d’achat valable pour toutes les destinations d’Explora offre un crédit de 500 USD pour chaque bon de 1 000 USD acheté, et sans aucune précipitation pour la réservation et la réalisation des voyages, qui seront possibles jusqu’à la fin d’octobre 2022.

Alors que le monde se remet de la pause due à la pandémie et que les gens se tournent à nouveau vers le voyage, explora a lancé Buy Now, Explore Later, un nouveau programme de bons d’achat conçu pour encourager les voyages vers les destinations d’Explora dans les régions reculées d’Amérique du Sud. Disponibles jusqu’au 31 août pour un minimum de 1 000 USD, les bons Buy Now, Explore Later récompensent les acheteurs avec un bonus de 500 USD pour chaque bon de 1 000 USD acheté. Par exemple, l’acquéreur d’un bon de 1 000 USD aura un crédit total de 1 500 USD pour réserver à Explora, sans obligation de fixer une date ou même de choisir une destination jusqu’à ce qu’ils soient prêts à voyager.

Le programme Buy Now, Explore Later s’applique à toutes les destinations d’explora et aux Travesías (voyages nomades d’explora) en Amérique du Sud. Les voyageurs ont le choix entre plusieurs destinations, comme – depuis de nombreuses années – la Patagonie chilienne, le désert d’Atacama au Chili et Rapa Nui (île de Pâques) au milieu de l’océan Pacifique ; ou des destinations plus récentes, comme le Machu Picchu et la vallée sacrée des Incas au Pérou et El Chaltén en Patagonie argentine ; ainsi que la Travesía Salta, en Argentine, et la Travesía Atacama-Uyuni, qui commencera à opérer en avril 2021.  

Le programme Buy Now, Explore Later est valable pour les réservations avec une date de départ jusqu’au 31 octobre 2022. Les acheteurs bénéficient d’avantages supplémentaires, notamment la possibilité de modifier la date de réservation deux fois jusqu’à sept jours avant leur arrivée, avec une nouvelle date de séjour et un départ jusqu’au 31 octobre 2022, et la possibilité d’utiliser le solde éventuel d’un bon pour des services hôteliers dans les destinations d’exploration, notamment des massages, des vins premium, des explorations optionnelles, etc.

CONDITIONS :

– Valable jusqu’au 31 août 2020
– Vous pouvez acheter une partie d’un bon pour couvrir le prix total de votre séjour, le
supplément correspondant à votre voyage sera appliqué
– Non valable pour les périodes de Noël, du Nouvel An, de Tapati et du Carnaval
– Non valable pour explora Patagonia et explora El Chaltén entre le 1er novembre 2021 et le
31 mars 2022.
– Les changements pour les séjours se terminant le 31 octobre 2022 sont autorisés. Aucun
changement après cette date.

– La différence de prix (le cas échéant) doit être payée 30 jours avant l’arrivée.
– Ne peut être combiné avec d’autres promotions.
– Les anciens voyageurs d’explora bénéficieront d’une réduction de 5 % sur leur réservation.
– Les voyageurs combinant plusieurs destinations Explora bénéficieront d’une réduction de 5
% sur leur réservation.
– Transférable et non remboursable.
– Les politiques de modification standard s’appliquent.
– Selon disponibilités.

Les acheteurs de bons « Buy Now, Explore Later » peuvent réserver leur voyage quand ils le souhaitent. Les réservations dépendent de la disponibilité, et diverses restrictions s’appliquent. Lors de l’achat, les réservations peuvent être effectuées au +56 2 2395 2800,  par courriel à reserve@explora.com ou via les agences de voyage.

À PROPOS D’EXPLORA

Fondée en 1993, explora propose une forme de voyage basée sur l’exploration en profondeur de destinations lointaines, dans laquelle chaque hôtel est conçu comme une base pour explorer les environs, en proposant des explorations guidées et une infrastructure chaleureuse. Chaque hôtel reflète la beauté et les caractéristiques uniques de son emplacement.

Actuellement, explora est présent dans le Parc National Torres del Paine en Patagonie Chilienne, sur l’île de Pâques et dans le désert d’Atacama au Chili, dans la vallée sacrée des Incas au Pérou, à Salta et El Chaltén en Argentine et à Uyuni en Bolivie.

En novembre 2019, explora a été désignée meilleure entreprise d’expédition au monde par les World Travel Awards.   

 

Espagne : les plus belles plages d’Andalousie

Ouvert sur l’Atlantique et sur la Méditerranée, le littoral andalou déroule sur 1 000 kilomètres une multitude de plages de sable blanc, protégées pour la plupart, méconnues pour certaines, souvent spectaculaires. Voici notre sélection de spots où poser sa serviette et se baigner en toute sérénité.

Bolonia
C’est la star des plages andalouses. Sauvage, balayée par les vents salés de l’Atlantique, elle s’étend sur près de 4 kilomètres au bord d’une mer aux allures caribéennes. À l’arrière-plan, une majestueuse dune de 30 mètres de haut et les ruines romaines de Baelo Claudia.
À Tarifa, province de Cadix.

Cala de Mónsul 

Cala de Mónsul et son rocher volcanique : l’un des sites les plus photogéniques du parc naturel de Cabo de Gata Níjar.

Facile d’accès, cette plage du parc naturel de Cabo de Gata-Níjar a servi de décor à plusieurs films, dont Indiana Jones et la dernière croisade de Steven Spielberg. L’imposante formation rocheuse due à des éruptions de lave qui s’est formée sur son rivage souligne l’éclat de ses eaux très claires.
À Níjar, province d’Almería.

Caños de Meca

Caños de Meca s’étire en arc de cercle entre terre et mer.

Un rêve de plage au sable doré, sur laquelle veille le phare de Trafalgar. À marée basse, quel bonheur de partir à la découverte des merveilleuses criques cachées derrière les rochers…
À Barbate, province de Cadix.

Los Genoveses

Protégée, la plage de Los Genoveses fait partie intégrante du parc naturel de Cabo de Gata-Níjar.

Au coeur du parc naturel de Cabo de Gata-Níjar, les herbes sauvages qui se faufilent dans le sable et les falaises harmonieuses composent un paysage singulier. À l’extrémité de l’anse, Morrón de Los Genoveses : un promontoire volcanique percé de mystérieuses grottes.
À Níjar, province d’Almería.

Los Muertos

D’impressionnants rochers encadrent la plage de Los Muertos.

Il faut marcher vingt minutes sur un sentier avant d’atteindre ce long banc de sable blanc bordé par des eaux cristallines et encadré par d’impressionnants rochers. Un paradis vierge et paisible.
À Carboneras, province d’Almería.

Valdevaqueros

Les jours de vent, les kite-surfeurs assurent le spectacle devant la plage de Valdevaqueros.

L’une des plus longues plages du littoral : plus de 4 kilomètres d’une blancheur parfaite ! Les jours de vent, spectacle en continu avec les voiles colorées des kite-surfeurs qui ondulent au-dessus des flots.
À Tarifa, province de Cadix.

Publirédactionnel

Carnet pratique

NOS HÔTELS PRÉFÉRÉS

Real La Joya


Situé dans le parc naturel de Cabo de Gata, à 40 kilomètres d’Almería, ce refuge intimiste possède 12 suites avec de grandes terrasses équipées de hamac pour profiter du panorama sur la montagne et la mer. Les clients apprécient aussi l’atmosphère calme et reposante au bord de la piscine ou dans le centre de bien-être.

www.realaguaamarga.com

Parador de Cádiz


Quel panorama ! Dans ce Parador à l’architecture contemporaine, de nombreuses chambres avec balcons, la vaste piscine extérieure et le restaurant font face à la superbe baie de Cadix. Son espace bien-être est une référence dans la région.
Parador.es

Los Patios Hotel
À 45 minutes d’Almería, cet hôtel écologique de huit chambres avec patio conçues dans un style très épuré se nourrit du décor grandiose et envoûtant du parc naturel du Cabo de Gata-Níjar, à perte de vue.
Lospatioshotel.es

Bon à savoir

La protection des espaces naturels, des plages en particulier, et la diminution de l’impact environnemental du tourisme constituent des priorités en Andalousie. Des efforts importants sont par ailleurs menés pour garantir l’accessibilité d’un maximum de sites touristiques, y compris les plages, au plus grand nombre et notamment aux handicapés. 107 plages d’Andalousie portent le label Pavillon bleu, qui certifie la qualité des eaux de baignade. Nombre d’entre elles sont suffisamment grandes ou isolées pour ne pas souffrir de sur-fréquentation. Informations complémentaires sur le site officiel de l’office du tourisme espagnol : spain.info/fr/

Publié dans Hotel & Lodge numéro 113

Texte : Camille Flocon – Images : Andalucia – Shutterstock

« Les Conversations » #22 : entretien avec Yannick Gavelle, co-fondateur et directeur général d’Hôtels & Préférence

« Les Conversations », nouveau format d’échange d’Hôtel & Lodge et du collectif Singularités HFT, a reçu Yannick Gavelle, co-fondateur et directeur général d’Hôtels & Préférence. Interrogé par Pascale Boissier du collectif Singularités HFT, Yannick Gavelle a commenté, en tant qu’acteur de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur de l’hôtellerie.

« Je suis un pur produit hôtelier », déclare Yannick Gavelle. Hôtels & Préférence, ce sont 150 établissements, soit 8 500 chambres, dont 82 % sont des 4 ou 5 étoiles. Fort de son expérience en hôtellerie, il nous explique comment il a su maintenir durant cette crise une équipe solide d’une main de maître. 

« Ça fait du bien de se poser un peu, ça nous a permis de travailler le back office : on a rénové le site internet, on a créé une application pour nos hôteliers et on partageait mutuellement des petites vidéos tous les lundis pour maintenir le lien, le confinement s’est en fait révélé propice au développement interne de l’entreprise. »

Il reste optimiste sur la saison estivale : « les 20 millions de français qui devaient partir à l’étranger sont restés en France. Grace à notre offre, on récupère une très belle clientèle qui reste en France et qui utilise nos produits » note-il, même si « la clientèle internationale et les événements congrès constituent un manque ». 

Rester attractif pour la jeune génération

Yannick Gavelle a conscience que « les générations Y et Z n’ont pas envie du métro boulot dodo », il affirme d’ailleurs que l’hôtellerie « doit se remettre en cause » pour « retrouver une jeunesse qui ne vient pas travailler pas défaut dans un métier ». 

Une période propice à la réflexion 

« Ces événements nous permettent de lire plus, d’écouter plus, d’innover, d’inventer et de vouloir faire avancer les choses. On s’est rendu compte que chez nous, on avait de grands défenseurs de l’économie verte. On est en train de mettre en place un comité, de développer un écolabel, grâce à des personnes pour qui la permaculture est naturelle », raconte Yanick Gavelle. Il espère que « cette crise nous donnera envie d’approfondir le côté social et environnemental. »

Dans les cinq prochaines années, « on a l’objectif d’avoir un groupe mondial », termine-t-il. « Les rêves les plus fous ne sont pas fous, ils sont réalistes, ce serait d’avoir 250 très beaux établissements partout dans le monde avec des produits très bien pensés en termes de marketing, qualité, production et distribution », mais aussi développer davantage ce qu’ils font déjà : « faire travailler sa région, les producteurs locaux, et le mieux manger ».

Texte : Joséphine Estour.

Hôtel Sainte Victoire, Vauvenargues : une pépite dans un écrin de verdure

Situé dans le village de Vauvenargues, face à la majestueuse montagne Sainte-Victoire et à quelques minutes d’Aix-en-Provence, l’hôtel Sainte Victoire est définitivement l’endroit idéal pour se ressourcer en 4 étoiles !  

L’hôtel Sainte Victoire dispose de 15 chambres spacieuses, lumineuses et confortables, avec vue sur le Château de Vauvenargues, qui fut la dernière demeure de Pablo Picasso. Les terrasses et balcons offrent une vue imprenable sur les montagnes sauvages et boisées. La proximité avec les sentiers de randonnée permet de parcourir la muse de Cézanne aussi bien à pied qu’à vélo.


L’établissement dispose également de deux suites exceptionnelles de plus de 30 m². La décoration moderne, design et chaleureuse est là pour sublimer les espaces intérieurs comme extérieurs.
Climatisation, minibar, plateau d’accueil avec machine Nespresso, Bouilloire, TV écran plat avec bouquet de chaines internationales, coffre-fort, miroir en pied, produits d’accueil, salle de réunion … côté service, qualité et luxe sont au rendez-vous !
Une ode à l’élégance et à la sobriété où les éléments naturels comme le bois, le verre, le métal prédominent et accompagnent des pièces uniques comme le lustre signé Francis Guerrier ou les estampes réalisées par sa fille, Marie Guerrier.

La Table de l’Hôtel Sainte Victoire, par Mateus Marangoni

Côté cuisine, le chef Mateus Marangoni nous partage une cuisine gastronomique nourrie de ses influences culturelles brésiliennes, du souvenir de la cuisine de sa grand-mère et de son expérience méditerranéenne et asiatique. Le restaurant donne sur la splendide Montagne Sainte Victoire, d’où l’Hôtel tire son nom. Dans une ambiance feutrée, la décoration du restaurant se veut élégante et contemporaine, déclinée autour de tons de verts et de bleu.

Hôtel Sainte Victoire

04.42.54.01.01

33 Avenue des Maquisards 13126 – Vauvenargues

www.hotelsaintevictoire.com/fr/

« Les Conversations » #21 : entretien avec Guy Antognelli, directeur du tourisme et des congrès de Monaco

« Les conversations », nouveau format d’échange en live d’Hôtel & Lodge et du collectif Singularités reçoit Guy Antognelli, directeur du Tourisme et des Congrès de Monaco

Interrogé par Laurent Beaulieu, cofondateur du collectif Singularités, Guy Antognelli a commenté, en tant qu’acteur de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur du tourisme.

« Le confinement a été un choc », reconnaît Guy Antognelli, « c’était une organisation à trouver, tout le monde a été mis en télétravail en une demi-journée. Heureusement, on était déjà bien équipé en matériel portable, comme nous sommes habitués à travailler en déplacement, ce qui a permis de réaliser cela de manière assez souple, même si nous avons rencontré quelques problèmes ». Pour lui, le plus gros challenge a surtout été de garder le contact. 

À Monaco, la direction du tourisme et des congrès a un rôle d’office du tourisme à la française et un rôle de promotion pour faire rayonner l’image de la Principauté. Une cité-Etat qui dispose d’une hôtellerie large et très haut de gamme, une vie nocturne intense et un niveau de restauration exceptionnel qui permet à chacun de trouver son plaisir dans l’assiette. La vie culturelle est riche, avec toujours cette notion de réinvention.

Le territoire possède plusieurs atouts : « ses fondamentaux géographiques : la méditerranée, un climat très apaisant » en font une destination à succès. En effet, « il y a 300 jours de ciel bleu et de soleil par an et nous sommes situés à deux heures de vol des grandes cités européennes. »

« Qualité et excellence sont les maîtres mots »

Il est certain que la crise sanitaire va continuer à bouleverser le secteur du tourisme : « les marchés de proximité gagneront en importance, mais j’ai bon espoir que les gens s’attacheront à la qualité des produits encore plus qu’auparavant », note Guy Antognelli.

Face aux nouvelles mesures sanitaires, il faut trouver des solutions : « comment mettre 500 personnes assises alors qu’avant elles se rassemblaient debout autour d’un cocktail ? C’est un effort commun des organisateurs et de la destination pour trouver des nouveaux formats, tout en conservant la qualité des produits. »

À Monaco, le développement durable « est un élément de l’ADN. Cela fait partie de la qualité, car respecter aujourd’hui l’environnement, c’est respecter notre qualité de vie et de santé de demain ». Par exemple, souligne-t-il, « on met des virucides partout, mais on regarde ce qu’on met dans les virucides aussi ».

« Paradoxalement, je pense que l’humain va être encore plus important. »

Le confinement a eu l’effet bénéfique de faire évoluer les mentalités : « avant on pensait que les concierges numériques et les applications pourraient remplacer l’humain. Maintenant les gens ont compris que ce ne doit pas être détriment du contact humain. Il faut vraiment que les deux coexistent », affirme-t-il. Il nous livre un dernier conseil : « j’invite les gens à venir découvrir cet autre Monaco. Avoir l’esprit ouvert pour aller vers d’autres et vers l’ailleurs. »

Texte : Joséphine Estour.

« Les Conversations » #20 : entretien avec Cécile de Labrousse, directrice des opérations hôtellerie des Maisons d’Arles

« Les Conversations », nouveau format d’échange d’Hôtel & Lodge et du collectif Singularités HFT, a reçu Cécile de Labrousse, directrice des opérations hôtellerie des Maisons d’Arles.

Interrogée par Laurence Faye, du collectif Singularités HFT, Cécile de Labrousse a commenté, en tant qu’actrice de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur de l’hôtellerie/restauration.

« On a été soudé »

« Le confinement a été une période propice, bien que particulière, elle a été bénéfique », indique Cécile de Labrousse. 

« Nous sommes en perpétuel mouvement. On fait beaucoup de choses très bien, mais on se remet beaucoup en question, on est constamment sur du working-progress, ce qui permet d’évoluer ». C’est sans doute cet esprit de cohésion et de partage qui a permis aux Maisons d’Arles de grandir et de survivre à cette crise.

Pour cette collection, « l’important, c’est le partage. Chaque personne a une idée, une voie, une opinion. L’ensemble de nos décisions sont prises en team, chaque maison a son identité, son ADN, mais au sein de la team, nous avons le même programme. Que ce soit au Nord-Pinus ou à l’Arlatan, il y a des responsables, mais on travaille à quatre ensembles. C’est beaucoup de travail collaboratif sur des sujets forts et stratégiques. Chacun peut s’épanouir dans son travail ».

Une région et un ADN riches, propices à l’hospitalité de demain

Arles, classée au patrimoine de l’Unesco, est une ville foisonnante qui brille depuis l’Antiquité. Située à une heure d’Avignon et Marseille, au pied de la réserve naturelle de Camargue, elle mêle culture et environnement. 

Les Maisons d’Arles est au départ un projet impulsé par Maja Offmann : « Les maisons d’Arles, c’est la genèse, la richesse de la faune et la flore, et la volonté de l’observer et de la préserver ». C’est aussi un concept ouvert, rythmé par un programme artistique extrêmement dense fait de rencontres avec des artistes : « ce sont avant tout des aventures humaines, la réelle sensibilité incroyable de Maja Hoffman pour l’art, les artistes, et sa grande connaissance dans ce domaine. En fait, ce sont les rencontres humaines qui font que les projets naissent », nous explique Cécile de Labrousse. 

La vision très avant-gardiste de Maja Hoffman fait des Maisons d’Arles un hébergement qui sort des codes. « L’hôtellerie est très hiérarchisée, avec des étoiles. Nous, nous sommes l’antithèse de tout ça. Nous voulons accompagner au mieux cette nouvelle génération, puisque nos clients de demain sont les générations Y et Z d’aujourd’hui. Je pense qu’il faut simplifier les choses. Le plus important, ce ne sont pas les codes, pas les étoiles, c’est la sincérité », conclut Cécile de Labrousse.

Texte : Joséphine Estour – Images : Gianni Villa.

France : 3 bijoux sur la côte Atlantique

Villa Grand Voile à La Rochelle

© Sylvie Curty

Après avoir obtenu sa troisième étoile en début d’année, le chef Christopher Coutanceau vient d’inaugurer ce Relais & Châteaux près du centre ville et du port de La Rochelle : onze chambres lumineuses et cosy aux couleurs de la mer occupent une ancienne demeure d’armateur du XVIIIe siècle, avec cour arborée et piscine.

12, rue de la Cloche, La Rochelle.

www.villagrandvoile.com

La Villa Clarisse à l’île de Ré

Autre Relais & Châteaux, cet ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle est l’une des adresses emblématiques de Saint-Martin-de-Ré. Les neuf chambres et suites ont conservé cheminées, boiseries et parquet d’origine, qui se marient très bien au design intérieur épuré, à dominante blanc. Elles entourent un patio et un vaste jardin avec piscine.

5, rue du Général Lapasset, Saint-Martin-de-Ré.

www.villa-clarisse.com

La Villa Cayola aux Sables d’Olonne

Cachée dans la forêt aux portes des Sables d’Olonne, cette superbe maison contemporaine de 270 m2 entièrement bâtie en bois peut accueillir 12 personnes. Prestations haut de gamme, vue mer, grande terrasse, piscine intérieure, sauna : un lieu unique sur la côte vendéenne.

Talmont Saint-Hilaire.

www.villacayola.com

Texte : Céline Baussay

Le Beverly Wilshire à Los Angeles, le palace de tous les possibles

Son restaurant Cut, mené par le Chef Wolfgang Puck, et sa façade faite de pierres de Toscane et de marbre de Carrare ont acquis une forte notoriété avec la sortie du film « Pretty Woman », en 1990. C’est en effet dans cet établissement de Los Angeles que Julia Roberts devient une nouvelle femme.

Le majestueux Beverly Wilshire Hotel est un établissement historique situé sur South Rodeo Drive à Beverly Hills. Inauguré en 1928, rénové en 1940, il possède une salle de bal somptueuse pouvant accueillir les grands orchestres populaires de l’époque, ainsi qu’une piscine olympique et plusieurs courts de tennis.

Beverly Wilshire
9500 Wilshire Blvd, Beverly Hills, CA 90212, États-Unis
+1 310-275-5200
www.fourseasons.com

Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Petrol.

Hôtel Çırağan Palace Kempinski à Istanbul, la résidence de James Bond

Situé sur les rives du Bosphore à Istanbul (Turquie), cet ancien palais ottoman ne fait pas de concession sur le luxe et offre tous les services exigés par une clientèle haut de gamme : limousine, jet privé et même hélicoptère. Ajoutez à cela la piscine à débordement qui se jette dans le Bosphore et voilà le refuge idéal de l’agent 007 dans « Skyfall » (2012).

Le palace, conçu par l’architecte Nugogos Balyan et bâti par ses fils entre 1863 et 1867, s’inscrit dans une période au cours de laquelle les sultans ottomans se faisaient bâtir leurs propres palais. Cette ambiance royale se ressent particulièrement dans les suites Palace de l’hôtel, dont les plafonds voûtés, les antiquités chics et les tentures évoquent l’opulence de l’ère ottomane. Certaines chambres donnent également sur le parc Yıldız, où les sultans allaient autrefois chasser.

Hôtel Çırağan Palace Kempinski
Ciragan Caddesi 32, 34349, Istanbul, TURQUIE
+90 212 326 4646
reservations.ciraganpalace@kempinski.com

www.kempinski.com/tr/istanbul/ciragan-palace

 

Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Petrol.

Le Grand Hôtel de Cabourg, temple des réconciliations

Source d’inspiration de Marcel Proust et berceau de son œuvre « À la Recherche du temps perdu », le Grand Hôtel de Cabourg et sa vue imprenable sur la mer séduit aussi les réalisateurs comme Eric Toledano et Olivier Nakache pour leur film à succès « Intouchables » (sorti en 2011). Ils s’intéressent notamment au restaurant gastronomique de l’hôtel, Le Balbec, décor de la scène finale.

C’est dans ce même lieu que Sophie Marceau a fait ses débuts dans « La Boum », en 1980. Le Grand Hôtel de Cabourg constitue également le cadre de la dernière scène du « Cœur des hommes 3 ». Réconciliations, retrouvailles, premiers émois… Il semblerait que la paix règne au sein de cet hôtel.

Le Grand Hôtel de Cabourg

Les Jardins du Casino, 14390 Cabourg

(+33) 02 31 91 01 79

H1282@accor.com

www.grand-hotel-cabourg.com

 

Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Petrol.

Le luxe du Bristol Paris et de l’hôtel Le Meurice célébré par Woody Allen

Midnight in Paris : le luxe du Bristol Paris et de l’hôtel Le Meurice célébré par Woody Allen.

Dans Midnight in Paris, Woody Allen fait séjourner les personnages principaux au Bristol Paris, palace proche du Palais de l’Élysée dont on aperçoit le hall, l’entrée et la suite panoramique. Le réalisateur les entraine également sur le toit de l’hôtel Le Meurice, célèbre palace au style néo-classique de la rue de Rivoli, le temps d’une dégustation de vin.

Le Bristol Paris et le Meurice figurent parmi le cercle restreint des plus grands palaces parisiens à la réputation internationale, symboles de l’excellence parisienne.

Le Bristol Paris
112 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris
www.oetkercollection.com

Le Meurice
6 Rue de Castiglione, 75001 Paris
www.dorchestercollection.com

Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Petrol

L’hôtel du Palais à Biarritz : l’élégance napoléonienne

Palace emblématique de la côte Basque, l’Hôtel du Palais est temporairement fermé pour rénovation et devrait rouvrir cet été.

Il ne peut passer inaperçu, le légendaire Hôtel du Palais qui surplombe la Grande Plage de Biarritz et dont les façades et toitures ont été inscrites aux monuments historiques en 1993.  A l’intérieur, un luxe cinq étoiles, véritable reflet du raffinement français.

Historique

L’édifice a été bâti au cœur de l’ancienne résidence impériale de Napoléon III et Eugénie de Montijo, d’où son nom de Villa Eugénie jusqu’en 1881. A cette date, elle est transformée en Hôtel-Casino et renommée Palais Biarritz. Celui-ci deviendra l’Hôtel du Palais en 1893 avant de périr sous les flammes d’un terrible incendie en 1903. L’architecte Edouard Niermans prendra la responsabilité de le reconstruire entièrement pour qu’en 2011, l’Hôtel du Palais obtienne cinq étoiles et reçoive cette même année la distinction « Palace », titre renouvelé en 2016.

Visite guidée

L’illustre cour, ses chambres et suites Second Empire – l’esprit Napoléon III est omniprésent dans les 56 suites et 86 chambres – ainsi que ses restaurants gastronomiques avec vue panoramique contribuent à la singularité et à l’élégance des lieux. La décoration reflète un style chic et raffiné, perpétuant la légende et l’authenticité de la ville de Biarritz. Le mobilier atypique, les peintures rares, tapisseries fines et tissus exquis lui attribuent un charme intemporel et historique pour le plus grand bonheur des amateurs d’art.

Hôtel du Palais
1 Avenue de l’Impératrice
64200 Biarritz
Tel +33 5 59 41 1234

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hyatt.com/fr-FR/hotel/france/hotel-du-palais-biarritz/biqub » openin= »_blank »]

 

Texte : Charlotte Engel – Images : D.R.

Les enfants, invités d’honneur du Meurice !

Le Meurice organise dimanche 29 mars, sa 12ème édition du Carnaval des Enfants …

Cette parenthèse de luxe pour petits et grands, s’ouvrira sur un spectacle de danse classique, organisé en partenariat avec l’institut de Danse Stanlowa.

Le ballet sera suivi d’un buffet de gourmandises sucrées/salées préparé par Cédric Grolet et le chef exécutif du Meurice Jocelyn Herland.

Pendant que les adultes se régalent, les enfants nourrissent leur créativité dans les différents ateliers artistiques et récréatifs.

Une partie des bénéfices sera reversée à l’association, les Petits Riens, une association qui œuvre pour l’accès aux arts pour les enfants issus de milieux défavorisés.

Crédit photos : Pierre Mouton

Janu : la petite sœur d’Aman avec un supplément d’âme

Une offre plus jeune, plus chaleureuse, moins onéreuse et avec un design tout aussi pointu : c’est ce que proposera Janu, « âme » en sanskrit, la nouvelle marque sœur d’Aman, l’un des groupes hôteliers les plus exclusifs au monde. Son credo : le bien-être intérieur.

Janu Montenegro Pool with Cabanas

De l’ADN de son aînée, Janu hérite de valeurs fortes comme le profond enracinement local, le design extrêmement soigné ou la qualité exceptionnelle du service. Mais la nouvelle collection en devenir vise avant tout une clientèle en quête d’harmonie et de spiritualité, d’échange et de partage. Avec des prix plus doux que ceux d’Aman.

Le style de vie Janu :

– Un design intemporel axé sur l’espace et la lumière et une approche durable.

– Des espaces de bien-être avec des techniques de pointe, des cours en petits groupes, favorisant le ressourcement de l’âme.

– Des restaurants combinés à des salons et bars, animés et innovants, avec plusieurs concepts culinaires, des cuisines ouvertes…

Janu Montenegro Lobby

Vladislav Doronin, président-directeur général d’Aman, explique avoir « imaginé une nouvelle marque hôtelière dotée d’une véritable âme, dont le but est de favoriser et recréer les liens humains ». Selon lui « l’interaction permanente entre Aman et sa jeune sœur leur est mutuellement bénéfique. »

Trois hôtels Janu sont déjà en construction pour une ouverture annoncée en 2022 : au Montenegro (photos), à Al Ula en Arabie saoudite et à Tokyo au Japon.

 

Texte : Charlotte Engel – Crédit photos : Aman.

Pavyllon : nouveau restaurant du chef Yannick Alléno, équipé en Dekton by Cosentino

À proximité des Champs-Elysées, au rez-de-chaussée du célèbre pavillon Ledoyen, le chef triplement étoilé Yannick Alléno ouvre son nouveau restaurant : Pavyllon. Cette nouvelle offre est un comptoir gastronomique entièrement ouvert sur une cuisine et équipée en Dekton by Cosentino, où les convives sont aux premières loges pour observer la mise en scène des plats.

Ce cadre exceptionnel et ses 30 places dédiées aux gourmets sont signés Chahan Minassian, architecte d’intérieur à l’origine de plusieurs espaces de l’hôtel de Crillon et de nombreuses résidences dans le monde. Ce dernier, adepte d’un style luxueux et raffiné, a donc imaginé un comptoir en bois métallisé patiné bronze dont il prolonge la ligne grâce à un jeu de miroirs colorés.

Comme un subtil rappel de la nature qui entoure le restaurant, Chahan Minassian est attentif aux jeux de matières et de textures, à l’instar du velours et du daim pour les sièges, des panneaux en boiseries de chêne cérusé aux murs, créant un contraste entre le feutré et le brillant, avec une coloration douce dans des tonalités de gris-vert.

Le designer soigne les finitions dans les moindres détails, créant une harmonie plus propice à la convivialité, dont l’effet est accentué par l’habillage en Dekton by Cosentino.

Texte : Charlotte Engel – Crédit photos : ©VERONESE

Les suites signature des hôtels de Paris

Des suites ultra luxe, des restaurants innovants, des bars qui révolutionnent le genre et des spas hors normes… Voilà Paris réinventée, Paris réenchantée… et Paris libérée !

Penthouse Saint-Germain au Lutetia

Le Lutetia a enfin ouvert ses grandes suites, dont son Penthouse Saint-Germain décoré avec la complicité du réalisateur Francis Ford Coppola. À la demande de Jean-Michel Wilmotte, l’architecte d’intérieur, Coppola a offert des objets personnels, caméras, lampes, photos, affiches de ses films, et même des pages annotées de son exemplaire du Parrain de Mario Puzo. Peignoirs et draps affichent ses initiales. Jolie façon de pénétrer l’univers du cinéaste et de s’inscrire dans ses pas en grimpant sur le rooftop de 60 m2 où il aime méditer.

À partir de 15 000 € la nuit.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hotellutetia.com/fr/rooms/the-st-germain-penthouse-coppola-with-roof-terrace » openin= »_blank »]

Suite Lalique by Patrick Hellmann au Prince de Galles

Pour métamorphoser sa plus grande suite, et ainsi satisfaire ses hôtes souhaitant séjourner dans un cadre unique, le discret 5-étoiles Art Déco s’est adressé au designer berlinois Patrick Hellmann. Proche de la Maison Lalique, celui-ci a paré les 165 m2 de pièces iconiques. Du lustre Séville, dessiné par Marc Lalique en 1947 et interprété dans un nouveau coloris, à la pendule créée sur mesure, c’est un émerveillement. En harmonie avec la vue, d’un côté sur le Sacré-Coeur, de l’autre sur la tour Eiffel qui se dévoile de la terrasse de 100 m2… et de la baignoire.

À partir de 18 000 € la nuit.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.marriott.com/hotels/hotel-rooms/details/parlc-prince-de-galles-a-luxury-collection-hotel-paris/tbap/ » openin= »_self »]

Suite tour Eiffel et suite Parisienne au Four Seasons George V

Le Four Seasons George V, l’un des plus beaux palaces de la capitale, se réinvente en permanence. Après son spa, il dévoile deux suites précieuses. L’une, de blanc et crème parée, ouvre plein cadre sur la dame de fer et porte son nom. Allongé sur sa méridienne ou accoudé à son balcon on ne voit qu’elle, hypnotisante. La Parisienne, plus secrète, donnant sur la cour de marbre, ressemble à l’appartement d’un esthète un rien dandy, en camaïeu de taupe, nude et noir. Pile, Eiffel. Face, Parisienne !

À partir de 20 000 € la nuit.

[button content= »RÉSERVER LA SUITE TOUR EIFFEL » color= »black » url= »https://www.fourseasons.com/fr/paris/accommodations/signature-suites/eiffel-tower-suite/ » openin= »_self »] [button content= »RÉSERVER LA SUITE PARISIENNE » color= »black » url= »https://www.fourseasons.com/fr/paris/accommodations/signature-suites/parisian_suite/ » openin= »_blank »]

Suite Harcourt à l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris

L’hôtel au bord des Champs-Élysées vient d’inaugurer 19 chambres et suites, dont quatre suites signature. La plus étonnante ? La Suite Harcourt : un lieu de villégiature exquis, qui se transforme en studio photo pour les clients qui voudraient s’offrir un portrait Harcourt.

À partir de 20 000 € la nuit (avec une chambre communicante incluse).

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hotelsbarriere.com/fr/paris/hotel-fouquets/suites-d-exception/suite-harcourt-paris.html » openin= »_blank »]

Suite Belle Étoile au Meurice

Le palace de la Dorchester Collection a rénové sa Suite Belle Étoile, son penthouse au 7e étage. Ses points forts : la sublime salle de bains en marbre sous verrière et l’immense terrasse paysagée qui fait littéralement le tour de la cour intérieure de l’hôtel et offre une vue exceptionnelle à 360° sur Paris.

À partir de 18 000 € la nuit.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.dorchestercollection.com/fr/paris/le-meurice/chambres-suites/suite-penthouse-belle-etoile-avec-terrasse/ » openin= »_self »]

Trois suites signature à l’Intercontinental Paris Le Grand

La première phase de rénovation de l’hôtel vient de s’achever avec la création de trois suites signature aux noms évocateurs : la suite Charles Garnier a été aménagée en sous-pente avec un intérieur inspiré par Le Lac des Cygnes. La suite Parisienne arbore un papier peint en hommage à Paris et une poutre de style Eiffel. Enfin, la suite The Pearl combine mobilier Art déco et influences du Moyen Orient. Conçues par l’architecte d’intérieur Pierre-Yves Rochon, elles donnent toutes les trois sur la rue Scribe, leurs baies vitrées dévoilant l’opéra Garnier en premier rideau et la tour Eiffel au loin.

À partir de 7 500 € la nuit pour la suite Charles Garnier, de 4 200 € pour La Parisienne et de 9 000 € pour The Pearl.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://parislegrand.intercontinental.com/fr/hebergement/suites-signature/ » openin= »_blank »]

L’appartement parisien au Mandarin Oriental

Style haussmannien, cible familiale : la nouvelle suite signature du Mandarin Oriental, décorée par Gilles & Boissier, possède quatre chambres, dont une avec deux lits jumeaux imaginée et décorée pour les enfants. Et en complément, une vaste terrasse verdoyante conçue par Christophe Gautrand. Un havre de paix et de luxe en plein Paris.

À partir de 32 000 € la nuit, incluant un repas jusqu’à huit convives. Thierry Marx vient en personne cuisiner dans la suite !

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.mandarinoriental.com/paris/place-vendome/luxury-hotel/accommodations/the-parisian-apartment » openin= »_blank »]

 

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû et Céline Baussay – Images : DR.

L’instagrammable Anantara Kihavah Maldives Villas

Niché dans l’atoll de Baa, sur l’île de Kihavah Huravalhi, l’Anantara Kihavah redéfinit les codes du luxe, en proposant aux voyageurs des expériences fantastiques telles que nager avec les raies mantas, dîner au milieu des poissons dans un restaurant gastronomique sous-marin ou encore profiter de leur propre séance de cinéma en plein air…

Reconnu comme étant « l’hôtel le plus instagrammable du monde » par Luxury Travel Advisor, le fragment de paradis dévoile un lieu unique, son bar à cocktails SKY, Time & Wonder, aménagé sur pilotis et doté du télescope Meade LX200 de 16 pouces, le plus puissant de la région, qui propose des dégustations de champagnes, cocktails, tapas… sous un ciel étoilé. Le Sky Guru Shameem, disciple du célèbre astronome italien Massimo Tarenghi, partage sa passion et sa connaissance des constellations dans le cadre de séances hebdomadaires d’astronomie.

 

Anantara Kihavah Maldives Villas

Kihavah Huravalhi Island

20215 Maldives

Tél : +960 660-1020

www.anantara.com/en/kihavah-maldives

[res_map address= »Anantara Kihavah Maldives Villas, Kihava Huravalhi Island, Maldives » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

 

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R