Le Méridien, Ile Maurice

Surplombant l’océan Indien, le Méridien se dresse au bord de la plus grande plage naturelle de l’île Maurice et se trouve à quelques minutes de nombreuses attractions, notamment les restaurants et bars de Grand Baie, le marché central et l’aquarium de l’île Maurice.

Situé à côté de la section tranquille Nirvana, La Faya cuisine un menu mauricien qui fusionne les recettes locales traditionnelles et modernes. En bonus :
les meilleurs vins et cocktails pour accompagner chaque repas !


Les 265 chambres et suites de l’hôtel ont une vue imprenable sur l’océan Indien.

Village Hall Lane, Pointe aux Biches, Maurice

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.marriott.com/hotels/travel/mrumd-le-m%C3%A9ridien-ile-maurice/?scid=bb1a189a- fec3-4d19-a255-54ba596febe2″ openin= »_blank »]

The westin turtle bay resort & spa, Mauritius

Situé à côté d’un parc marin protégé, l’hôtel dispose d’une vue sur l’idyllique Turtay Bay, et d’une combinaison réfléchie de classe, de confort inégalé et de design.

Le restaurant 

Situé dans un bel environnement tropical, ce restaurant offre de nouvelles saveurs intrigantes… un menu indien authentique propose des plats classiques ainsi que des réinterprétations contemporaines pour une expérience culinaire vraiment unique.

Chaque chambre et suite d’hôtel dispose d’un balcon ou d’une terrasse privés, la plupart avec vue sur l’océan et la plage.

Les pieds dans l’eau, il fait bon vivre à l’île Maurice.

Niché dans un endroit tranquille dans le quartier historique de Balaclava, le Westin Turtle Bay Resort & Spa est l’endroit idéal pour décompresser.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.marriott.com/hotels/travel/mrumd-le-m%C3%A9ridien-ile-maurice/?scid=bb1a189a- fec3-4d19-a255-54ba596febe2″ openin= »_blank »]

Images : Daryl Lucas Etiennette.

Mama Shelter ouvre au Luxembourg

Le groupe Mama Shelter a ouvert son 13ème établissement au Luxembourg en juillet 2020 qui est le premier hôtel et restaurant avec un Mama Works intégré.

En inaugurant cette nouvelle adresse, la marque cofondée par Serge, Jérémie et Benjamin Trigano, s’implante désormais dans 12 villes et 7 pays. Le Luxembourg, riche de cultures et nationalités différentes est aussi pays hôte d’un grand nombre d’institutions de l’Union Européenne, au carrefour de la France, la Belgique et l’Allemagne. Pour Jérémie Trigano, CEO de Mama Shelter : « Le Luxembourg est aussi beau que cosmopolite. Nous étions certains que le mélange de ces aspects-là au côté fun et sexy de MAMA serait exaltant ».

Alors que le premier Mama Shelter est né en 2008, la famille Trigano s’est lancée dans le projet Mama Shelter en collaboration avec Philippe Starck. C’est leur volonté de se battre pour le meilleur et rien d’autre qui les a incités à dénicher des sites peu connus, dans des quartiers dotés d’une histoire captivante, pour s’investir dans le projet de leur hôtel idéal. Ce lieu atypique, amical, ouvert à tous et unique.

Marseille, Lyon, Bordeaux, Los Angeles, Rio de Janeiro, Belgrade, Prague, Toulouse, Lille, Londres et Paris West ont rejoint la famille des Mama en mettant en valeur cette vision unique.

Cette année, Mama Shelter s’est installé au coeur de l’Europe en ouvrant ses portes au Luxembourg.

L’hôtel et son restaurant sont idéalement situés sur le plateau du Kirchberg. Mama Luxembourg rend hommage aux traditions locales à travers son design, tout en faisant des clins d’œil à la modernité du pays.

Suivez les dessins au plafond, de l’artiste français Beniloys, ou la moquette de billets de 100€ jusqu’à l’une des 145 chambres ultraconfortables décorées par le Mama Design Studio, dirigé par Benjamin El Doghaïli. Les petits plus des chambres : wifi et films gratuits, produits de beauté organiques et français de la gamme Mama Skin, développée en collaboration avec la marque de cosmétiques Absolution. Tout a été pensé pour veiller au respect de la tradition MAMA sans compromettre son originalité.

Au restaurant de 470m2, les clients peuvent déguster un repas fait maison avec amour et découvrir ainsi le menu élaboré avec la complicité du célèbre chef Jean-Edern Hurstel.

Le Mama Luxembourg a aussi l’un des plus grands bars du pays, fait de marbre rose, où les clients peuvent s’asseoir et siroter un cocktail de la Mama. Au dernier étage, un rooftop typiquement Mama, 350m2 de plaisir avec un restaurant, un bar ilot, un foyer extérieur, une table de ping-pong et un espace de pétanque.

Juste en-dessous de la partie hôtel et restaurant, on retrouve les Ateliers, lumineux, de 29 à 170m2 et un CineMama, qui peut accueillir 31 personnes, un lieu idéal pour les projections ou les conférences. Mama Luxembourg est le premier établissement intégrant un Mama Works, espace de co-working mettant à disposition des postes de travail individuels. Et pour la première fois, Mama Shelter propose une boulangerie. Adossée à l’entrée du Mama Works, chacun pourra déguster des viennoiseries et du pain frais, faits maison.


Que ce soit pour des vacances ou pour le travail, les voyageurs seront toujours accueillis à bras ouverts au Mama Shelter. Ils peuvent se détendre tranquillement en sachant que MAMA s’occupe de tout !

Mama Shelter
www.mamashelter.com/en/luxembourg

2 Rue du Fort Niedergruenewald, 1616 Luxembourg

L’incomparable Aix Les Bains, le joyau du lac

L’Incomparable hérite son nom de l’un des plus gros diamants au monde. Ce diamant à la jolie couleur jaune-brun a nécessité  4 années de travail pour de révéler son plus bel éclat.

Cette demeure élégante, alliant charme d’antan et modernité, fait écho aux maisons de maître qui ont fait la renommée de la région. L’envie de redonner vie à ce lieu si chaleureux et accueillant, telle une belle maison de famille, était une évidence pour Thierry Schoenauer.

Intimiste, confidentiel, exclusif, sont les mots qui caractérisent le mieux ce diamant. La maison propose 15 chambres et suites luxueuses, avec parquet et carreaux de ciments d’Italie au sol, charpente totalement apparente au 2e étage, marbre de Carrare dans les salles de bain et terrasse en pierre de Bourgogne. Des matériaux d’exception et une décoration différente selon les chambres, subtile combinaison de tons sobres et d’accessoires colorés.


L’emplacement est idyllique : côté montagne, les chambres côtoient le Granier ou encore le Mont Revard et côté lac, elles offrent une vue panoramique sur la côte sauvage du lac du Bourget et de la Dent du Chat.

Les immenses ouvertures au niveau du restaurant, du salon et de l’espace détente ainsi que tout le premier étage donnent l’impression d’immersion absolue au dessus du plus grand Lac Naturel de France et son écrin verdoyant.

Des suites exclusives 

Six suites au confort haut de gamme avec une vue panoramique et superbe sur le Lac du Bourget et ses paysages majestueux.

Des chambres avec vue 

Conjuguant habilement un mobilier élégant et contemporain aux lignes épurées à des touches sobres et élégantes, les neuf chambres de L’Incomparable sont parfaites pour un séjour chic et raffiné, en bonus vue panoramique sur le Lac du Bourget, les montagnes des Alpes, ou sur le Mont Revard.

Le Lounge bar

En terrasse, au bord de la piscine ou dans l’espace Bar, on aime y déguster un verre de vin, une coupe de Champagne, une eau de vie, ou un cocktail concocté par le chef Bartender, alchimiste à l’imagination sans limites.

La carte est pensée et imaginée sur le pouce, et pour les plus gourmands les préparations sont élaborées sur place à base de produits frais et maison !

Le restaurant 

Côté cuisine, le chef Antoine Cevoz travaille les produits locaux, avec une cuisine subtile, il aime surprendre et s’est fait une spécialité de proposer des menus à l’aveugle, qui sont devenus sa signature. La cuisine est locavore, à base d’herbes, fleurs et plantes du parc.

Les plats sont à déguster en terrasse, vue sur le lac et aux premières loges pour admirer les couchers de soleil…

Black Diamond Luxury Spa

Piscine intérieure, hammam ouverts sur le parc, sauna et jacuzzi extérieur, soins sur mesure… le bien-être est l’ADN de l’établissement, et ça se voit ! Expérimenter le Spa, c’est se reconnecter à l’essentiel et à la nature. Après un diagnostic beauté où la Spa praticienne fait le bilan avec vous de vos besoins et de vos attentes, chaque
soin proposé va mobiliser les 5 sens.

Une promesse écologique 

Plus de pailles à usage unique, une eau filtrée puis carafée, un système de compostage, des produits locaux alliés à un potager en permaculture, des ruches des produits de beauté recyclés, voilà les promesses que l’Incomparable fait à ses clients, et suit à merveille la devise « un esprit sain dans un corps sain ».

 

https://hotel-lincomparable.com/fr/

Chemin de Belledonne – 73100 TRESSERVE

04 58 01 74 23

info@hotel-lincomparable.com

 

Hôtel Sainte Victoire, Vauvenargues : une pépite dans un écrin de verdure

Situé dans le village de Vauvenargues, face à la majestueuse montagne Sainte-Victoire et à quelques minutes d’Aix-en-Provence, l’hôtel Sainte Victoire est définitivement l’endroit idéal pour se ressourcer en 4 étoiles !  

L’hôtel Sainte Victoire dispose de 15 chambres spacieuses, lumineuses et confortables, avec vue sur le Château de Vauvenargues, qui fut la dernière demeure de Pablo Picasso. Les terrasses et balcons offrent une vue imprenable sur les montagnes sauvages et boisées. La proximité avec les sentiers de randonnée permet de parcourir la muse de Cézanne aussi bien à pied qu’à vélo.


L’établissement dispose également de deux suites exceptionnelles de plus de 30 m². La décoration moderne, design et chaleureuse est là pour sublimer les espaces intérieurs comme extérieurs.
Climatisation, minibar, plateau d’accueil avec machine Nespresso, Bouilloire, TV écran plat avec bouquet de chaines internationales, coffre-fort, miroir en pied, produits d’accueil, salle de réunion … côté service, qualité et luxe sont au rendez-vous !
Une ode à l’élégance et à la sobriété où les éléments naturels comme le bois, le verre, le métal prédominent et accompagnent des pièces uniques comme le lustre signé Francis Guerrier ou les estampes réalisées par sa fille, Marie Guerrier.

La Table de l’Hôtel Sainte Victoire, par Mateus Marangoni

Côté cuisine, le chef Mateus Marangoni nous partage une cuisine gastronomique nourrie de ses influences culturelles brésiliennes, du souvenir de la cuisine de sa grand-mère et de son expérience méditerranéenne et asiatique. Le restaurant donne sur la splendide Montagne Sainte Victoire, d’où l’Hôtel tire son nom. Dans une ambiance feutrée, la décoration du restaurant se veut élégante et contemporaine, déclinée autour de tons de verts et de bleu.

Hôtel Sainte Victoire

04.42.54.01.01

33 Avenue des Maquisards 13126 – Vauvenargues

www.hotelsaintevictoire.com/fr/

France : 3 bijoux sur la côte Atlantique

Villa Grand Voile à La Rochelle

© Sylvie Curty

Après avoir obtenu sa troisième étoile en début d’année, le chef Christopher Coutanceau vient d’inaugurer ce Relais & Châteaux près du centre ville et du port de La Rochelle : onze chambres lumineuses et cosy aux couleurs de la mer occupent une ancienne demeure d’armateur du XVIIIe siècle, avec cour arborée et piscine.

12, rue de la Cloche, La Rochelle.

www.villagrandvoile.com

La Villa Clarisse à l’île de Ré

Autre Relais & Châteaux, cet ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle est l’une des adresses emblématiques de Saint-Martin-de-Ré. Les neuf chambres et suites ont conservé cheminées, boiseries et parquet d’origine, qui se marient très bien au design intérieur épuré, à dominante blanc. Elles entourent un patio et un vaste jardin avec piscine.

5, rue du Général Lapasset, Saint-Martin-de-Ré.

www.villa-clarisse.com

La Villa Cayola aux Sables d’Olonne

Cachée dans la forêt aux portes des Sables d’Olonne, cette superbe maison contemporaine de 270 m2 entièrement bâtie en bois peut accueillir 12 personnes. Prestations haut de gamme, vue mer, grande terrasse, piscine intérieure, sauna : un lieu unique sur la côte vendéenne.

Talmont Saint-Hilaire.

www.villacayola.com

Texte : Céline Baussay

Dormir à l’école, c’est possible !

Après l’école à la maison, confinement oblige, voici venu le temps de l’école à l’hôtel. Ou plutôt l’inverse : le Balea, le Collège Hôtel ou encore La Maison d’Ambronay ont investi salles de classe et cour de récré pour créer des concepts d’hébergement singuliers et empreints de nostalgie.

Hôtel Balea

Pendant plus de cent ans, cette école communale du village basque de Guétary a accueilli plusieurs générations d’enfants. Une fois vidée de ses têtes blondes, elle a repris vie grâce à une famille qui a su voir le potentiel de cette vieille bâtisse en pierre et briques rouges, typiques de la région, en surplomb de l’océan.

Elle l’a transformée en un hôtel de 28 chambres au charme simple, tout en cultivant son esprit d’origine : un jardin a fleuri dans la cour de récréation, le préau fait office de salon de thé, des chambres (certaines avec vue sur l’Atlantique) ont remplacé les salles de classe. Sur un mur d’enceinte, la fresque des anciens écoliers a été restaurée.

Un immense tableau noir et de belles cartes vintage dans la salle des petits déjeuners, ainsi que des dessins d’enfants dans les chambres, invitent le visiteur à plonger dans ses propres souvenirs et à imaginer l’histoire des lieux.

L’Hôtel Balea (« baleine » en basque) tire son nom de la mosaïque qui orne son mur Sud, réalisée par l’artiste biarrote Killy Beall. Elle illustre un temps lointain, celui où Guéthary était encore un port baleinier.

www.hotel-balea-guetary.com
Images : DR

Collège Hôtel

Au cœur du Vieux Lyon, entouré de ses nombreuses écoles, le Collège Hôtel s’inscrit dans un genre à part : un parfait compromis entre la nostalgie des écoles d’autrefois et un design contemporain. Son étonnante façade signée de l’artiste franco-argentin Pablo Reinoso n’offre qu’un aperçu de l’ambiance « back to school ».

À l’intérieur, bancs en bois, pupitres, tableaux noirs, cartes de géographique jaunies et manuels scolaires composent la base du décor.

Les 40 chambres, dont certaines avec balcons et terrasses, s’ouvrent sur l’ensemble de la ville de Lyon et ses quartiers emblématiques : Saint-Jean, Fourvière, Croix Rousse…

En rez-de-chaussée, la bien-nommée Cantine est un espace directement inspiré des réfectoires fréquentés par les élèves, dans un décor plus vrai que nature. Comme au temps de l’insouciante jeunesse et de l’odeur de la colle…

www.college-hotel.com
Images : DR

La Maison d’Ambronay

Elle n’a rien perdu de son charme d’antan. Marelle, lignes de terrain de jeux, immense tableau noir à craie… Cette ancienne école primaire du village d’Ambronay dans l’Ain, à 50 kilomètres au nord-est de Lyon, regorge de références scolaires, comme figées dans le temps. Elle est devenue maison d’hôtes en 2015, à l’instigation de sa nouvelle propriétaire, Nathalie Schlienger.

Après une carrière dans l’imprimerie et la papeterie, cette fringante quinquagénaire a entrepris de rénover et transformer de fond en comble 1000 m2 sur trois étages. Le défi : conserver le cachet des lieux et son esthétique dans son jus.

Quatre chambres spacieuses, fonctionnelles et colorées, ont été créées dans les anciennes classes et malicieusement appelées CE1, CE2, CM1 et CM2.

Chacune se distingue par un élément particulier : une salle de bains aux faux airs de vestiaire de piscine, des estrades, une cheminée en marbre aux pattes de lion… Bon point pour le baby-foot et la jolie cour de récréation plantée de tilleuls.

www.lamaisondambronay.fr
Images : Aude Lemaitre

« Les Conversations » #13

Nous avons le plaisir de vous annoncer que pour le treizième rendez-vous « Les Conversations », Pascale Boissier membre de Singularités hft recevra Laurence Berlemont fondatrice du Cabinet d’Agronomie Provencale et de @Potagers et Compagnie.

Rendez-vous mardi 12 mai 2020 à 18h sur la page facebook Hotel & Lodge.

Les Conversations sont un nouveau format d’échange avec les acteurs qui font l’hôtellerie, la restauration et le tourisme d’aujourd’hui, et surtout de demain, organisé par l’équipe Singularités hft et  le Groupe Hotel et Lodge.

Chaque mardi et jeudi à 18h, 30 minutes de conversation pour partager et donner les clés concrètes pour sortir de la crise et construire une économie touristique résiliente, prospère avec un impact positif.

#lesconversations #singulariteshft #hoteletlodgemagazine #hotellerie #potagersetcompagnie #cabinetagronomieprovencale

À mardi

Le Ritz : une histoire parisienne

Plusieurs générations de personnalités ont côtoyé les salons du mythique palace de la place Vendôme. Le Ritz Paris, incarnation du luxe à la française, célèbre aujourd’hui 300 ans d’histoire.

Il avait un rêve…. Fin XIXe, César Ritz, riche hôtelier suisse et ancien directeur du Savoy à Londres, avait pour ambition d’ouvrir un palace modèle, symbole de luxe et de raffinement en plein centre de Paris. L’établissement 5-étoiles voit le jour en 1898, prêt à accueillir l’élite, venue du monde entier. Grâce aux successeurs du père fondateur et de son fils, le palace n’a, en trois siècles, rien perdu de son prestige.

Historique

En 1979, les héritiers du fils de César Ritz cèdent l’établissement à l’homme d’affaire égyptien, Mohamed Al Fayed* qui y investit plusieurs centaines de milliers d’euros pour sa rénovation. Un spa et sa piscine de 17 mètres y sont construits et chacune des chambres sont restaurées et harmonisées à l’identique. L’hôtel ferme ses portes entre 2012 et 2016 pour finaliser les travaux d’Al-Fayed. L’homme d’affaire rachète l’immeuble mitoyen du ministère de la Justice, ainsi que la banque voisine et ses jardins pour une surface de 1 600 mètres carrés de verdure.

*Mohamed Al-Fayed est le père de Dodi-Al-Fayed, compagnon de Lady Diana. Le Ritz Paris est le dernier établissement fréquenté par les deux amants avant leur tragique accident de voiture.

Visite guidée

Le Ritz Paris compte 71 chambres dans un style néoclassique, aux boiseries fines, tissus précieux, moulures et aux murs ornés d’œuvres d’art anciennes. Chaque chambre possède une vaste salle de bain en marbre d’Italie et robinetterie dorée à l’or fin et pour certaines, un coin salon. 71 suites de 300 m2 et 16 suites prestige portent le nom des grandes figures ayant marqué l’histoire du palace :  César Ritz, Maria Callas, Prince de Galles, Coco Chanel, F. Scott Fitzgerald, Marcel Proust…

Texte : Charlotte Engel. Photos : DR.

Le Park Hyatt Tokyo, un personnage à part entière

Fascinée par Tokyo qui lui a inspiré le film, Sofia Coppola y a naturellement situé l’action de « Lost in translation » et des dialogues à demi-mots de Scarlett Johansson et de Bill Murray.

La capitale japonaise et l’hôtel Park Hyatt sont des acteurs à eux seuls, sans lesquels le film, sorti en salles en 2003, ne serait pas tout à fait le même. Le gratte-ciel du Park Hyatt s’impose par sa hauteur dans le paysage vertical du quartier de Shinjuku.

Park Hyatt Tokyo

 3-7-1-2, Nishishinjuku, Tokyo 163-1055, Japon

+81 3-5322-1234

www.hyatt.com/en-US/hotel/japan/park-hyatt-tokyo

 

Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Petrol.

« Les Conversations » #1 : entretien avec Jean-Philippe Cartier, fondateur et Président de H8 Collection

« Les Conversations », nouveau format d’échange en live d’Hôtel & Lodge, s’est ouvert ce mardi 7 avril avec comme premier invité Jean-Philippe Cartier.

Le Fondateur et Président du groupe hôtelier H8 collection, interrogé par Pascale Boissier, du collectif Singularités, a commenté en tant qu’acteur de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur du tourisme.

« Ce qu’on vit est extrêmement brutal », a déclaré Jean-Philippe Cartier, en insistant sur la gravité de la crise que nous vivons. Chez H8 collection, explique-t-il, « l’activité a été interrompue du jour au lendemain ». Il ne sait pas quand ni de quelle manière il peut envisager la réouverture de ses hôtels. Sa société, qui existe depuis six ans, est dans une « situation de souffrance ».

Toutefois, il a demandé que ses équipes puissent bénéficier du chômage partiel, « du moins dans 98% des cas, compte tenu des différents statuts », précise-t-il. Il tient à ce que 100% des salaires soient versés à ses employés, en espérant que la situation ne s’éternise pas. « J’adhère à cette idée de chômage partiel, à condition de maintenir un lien entre les équipes, de garder notre ADN et de continuer à communiquer sur les plateformes digitales. L’idée est de donner envie aux Français de venir chez nous quand ils le pourront et de préserver nos équipes. »

Selon Jean-Philippe Cartier l’hôtellerie ne peut reprendre qu’en respectant des mesures d’hygiène restrictives sans cependant engendrer un certain climat de « frustration ». Néanmoins, s’il faut rouvrir progressivement, étage par étage, avec un tiers des chambres… il se dit prêt à prendre cette mesure.

Vers un retour au tourisme de proximité ?

En sortie de crise, les Français pourraient bien vivre le tourisme différemment et redécouvrir des lieux de proximité. Jean-Philippe Cartier en est conscient, bien que sa clientèle soit majoritairement étrangère. « Je serais ravi que la clientèle redécouvre le Made in France ». Lui-même propose déjà à ses clients des expériences immersives et 100% locales et rappelle qu’il n’a jamais attendu pour prendre des initiatives « modernes », notamment en faveur de l’écologie. En d’autres termes, le groupe H8 a une forte capacité d’adaptation.

« Il faut continuer d’encourager le « Made in France », quitte à envisager un avantage fiscal pour celui qui achète français », soutient-il. « On a trop longtemps vécu comme des égoïstes et il faut bien se rendre compte qu’un produit de qualité vaut forcément plus cher ». Jean-Philippe Cartier est d’ailleurs persuadé que « demain sera meilleur » même si le sujet actuel qui le tracasse n’est autre que « comment on passe l’été ? » Enfin il rappelle que le secteur hôtelier représente à lui seul près de 9% du PIB. « Il va falloir ; dit-il en guise de conclusion, aider ceux qui créent de l’emploi et font rentrer l’argent dans les caisses ».

Texte : Charlotte Engel – Hôtel & Lodge

The Savoy à Londres, l’hôtel du coup de foudre

Une scène culte de « Coup de foudre à Nothing Hill » se déroule au Savoy : celle où Hugh Grant se précipite pour déclarer sa flamme à Julia Roberts, dans la salle de conférence de presse.

De très haut standing, le Savoy, construit par l’hôtelier anglais Richard D’Oyly Carte, a ouvert ses portes en 1889. Depuis, il attire de nombreuses célébrités du monde entier et sert de décor de cinéma. Son style se caractérise par un subtil mélange entre classique et modernité. Il a longtemps été réputé pour ses chefs créatifs comme le Français François Latry, « maître-chef » du Savoy pendant 23 ans.

Autre particularité de l’hôtel :  la rue qui y mène est la seule rue du RoyaumeUni où les véhicules circulent à droite. Les peintres Claude Monet et James Whistler ont tous deux logé à l’hôtel et y ont peint des vues de la Tamise depuis leur chambre.

Hôtel Savoy
Strand, London WC2R 0EZ, Royaume-Uni
+44 20 7836 4343
Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Pétrol

Hôtel Le Normandy à Deauville, résidence sacrée de Claude Lelouch

La fameuse suite où Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant ont essayé de s’aimer en 1966 dans « Un homme et une femme » a été refaite à l’occasion d’une rénovation complète de l’hôtel Le Normandy (groupe Barrière) en 2016. La chambre porte d’ailleurs le nom du film de Claude Lelouch.

Face à la plage et aux célèbres « Planches » de Deauville, l’hôtel Le Normandy est une demeure à l’architecture traditionnelle anglo-normande. Il ouvre ses portes en 1912 pour une première saison d’été deauvillaise. Le palace connait un succès immédiat, qui ne s’est jamais démenti. Les festivals du Cinéma américain et du Film asiatique ne sauraient se passer de ce décor prestigieux.

Hôtel Le Normandy
38 Rue Jean Mermoz
14804 Deauville
Téléphone : 02 31 98 66 22
www.hotelsbarriere.com

Texte : Charlotte Engel – Images : Bleu Pétrol