Mama Shelter ouvre au Luxembourg

Le groupe Mama Shelter a ouvert son 13ème établissement au Luxembourg en juillet 2020 qui est le premier hôtel et restaurant avec un Mama Works intégré.

En inaugurant cette nouvelle adresse, la marque cofondée par Serge, Jérémie et Benjamin Trigano, s’implante désormais dans 12 villes et 7 pays. Le Luxembourg, riche de cultures et nationalités différentes est aussi pays hôte d’un grand nombre d’institutions de l’Union Européenne, au carrefour de la France, la Belgique et l’Allemagne. Pour Jérémie Trigano, CEO de Mama Shelter : « Le Luxembourg est aussi beau que cosmopolite. Nous étions certains que le mélange de ces aspects-là au côté fun et sexy de MAMA serait exaltant ».

Alors que le premier Mama Shelter est né en 2008, la famille Trigano s’est lancée dans le projet Mama Shelter en collaboration avec Philippe Starck. C’est leur volonté de se battre pour le meilleur et rien d’autre qui les a incités à dénicher des sites peu connus, dans des quartiers dotés d’une histoire captivante, pour s’investir dans le projet de leur hôtel idéal. Ce lieu atypique, amical, ouvert à tous et unique.

Marseille, Lyon, Bordeaux, Los Angeles, Rio de Janeiro, Belgrade, Prague, Toulouse, Lille, Londres et Paris West ont rejoint la famille des Mama en mettant en valeur cette vision unique.

Cette année, Mama Shelter s’est installé au coeur de l’Europe en ouvrant ses portes au Luxembourg.

L’hôtel et son restaurant sont idéalement situés sur le plateau du Kirchberg. Mama Luxembourg rend hommage aux traditions locales à travers son design, tout en faisant des clins d’œil à la modernité du pays.

Suivez les dessins au plafond, de l’artiste français Beniloys, ou la moquette de billets de 100€ jusqu’à l’une des 145 chambres ultraconfortables décorées par le Mama Design Studio, dirigé par Benjamin El Doghaïli. Les petits plus des chambres : wifi et films gratuits, produits de beauté organiques et français de la gamme Mama Skin, développée en collaboration avec la marque de cosmétiques Absolution. Tout a été pensé pour veiller au respect de la tradition MAMA sans compromettre son originalité.

Au restaurant de 470m2, les clients peuvent déguster un repas fait maison avec amour et découvrir ainsi le menu élaboré avec la complicité du célèbre chef Jean-Edern Hurstel.

Le Mama Luxembourg a aussi l’un des plus grands bars du pays, fait de marbre rose, où les clients peuvent s’asseoir et siroter un cocktail de la Mama. Au dernier étage, un rooftop typiquement Mama, 350m2 de plaisir avec un restaurant, un bar ilot, un foyer extérieur, une table de ping-pong et un espace de pétanque.

Juste en-dessous de la partie hôtel et restaurant, on retrouve les Ateliers, lumineux, de 29 à 170m2 et un CineMama, qui peut accueillir 31 personnes, un lieu idéal pour les projections ou les conférences. Mama Luxembourg est le premier établissement intégrant un Mama Works, espace de co-working mettant à disposition des postes de travail individuels. Et pour la première fois, Mama Shelter propose une boulangerie. Adossée à l’entrée du Mama Works, chacun pourra déguster des viennoiseries et du pain frais, faits maison.


Que ce soit pour des vacances ou pour le travail, les voyageurs seront toujours accueillis à bras ouverts au Mama Shelter. Ils peuvent se détendre tranquillement en sachant que MAMA s’occupe de tout !

Mama Shelter
www.mamashelter.com/en/luxembourg

2 Rue du Fort Niedergruenewald, 1616 Luxembourg

Le Generator Amsterdam : Révolutionnaire

Poussant plus loin encore le concept des Mama Shelter, le groupe Generator, implanté dans les grandes villes européennes avant de conquérir New York et Miami, prouve avec son dernier né son intention de bouger les lignes.

Pour conquérir Amsterdam et afficher comme dans tous ses hôtels européens, dont Paris, un taux d’occupation moyen de 90 %, Generator s’est implanté dans un ancien bâtiment universitaire en brique du début XXème, à l’est de la ville, dans le quartier bobo fashion d’Oosterpark, immense espace vert sur lequel ouvrent nombre de ses chambres. Entre auberge de jeunesse revisitée et hôtel design, le lieu convainc non seulement les moins de trente ans branchés, mais aussi les familles chics, les modeux et les artistes, voire les hommes d’affaires, heureux de séjourner sans se ruiner dans un lieu hyper confortable au design joyeux. C’est ainsi que se côtoient et échangent sous un même toit des personnalités qui habituellement s’ignorent. Un des buts avoués et atteints de Josh Wyatt de Patrol Capital, fondateur de la collection Generator, forte désormais de plus de 8 600 lits en Europe : « Dans nos hôtels, nous aimons que nos hôtes vivent une expérience différente, conviviale, dans un environnement choisi et sans se ruiner. Amsterdam répond parfaitement à cette ambition qui s’affirme hôtel après hôtel. » On ne peut le contredire lorsqu’on élit domicile dans la Sky Suite, ravissant et vaste appartement prolongé par une terrasse. Car, où trouver dans une capitale européenne, un lieu si charmant avec service impeccable, décoration léchée et rooftop pour 100 € ? Pour métamorphoser en hôtel le bâtiment d’angle où se sont succédées des générations d’étudiants, Design Agency, entité canadienne responsable de tous les projets du groupe Generator, s’est associée avec le cabinet d’architectes amstellodamois IDEA Ontwerp. Le chef de projet a souhaité conserver au maximum les structures de cette université scientifique et du musée zoologique y attenant. D’où l’ex-amphithéâtre devenu café restaurant tout en gardant ses gradins enrichis de lampes de lecture comme celles des bibliothèques universitaires du XXème siècle. Sourçant au maximum à Amsterdam tout ce qui participe à la vie et la décoration de l’hôtel mobilier et produits alimentaires compris, tous les luminaires ont été trouvés chez Blom & Blom, maison réputée de la capitale des Pays-Bas. L’architecte a par ailleurs demandé à The Bright Side Gallery, représentant les artistes les plus avant-gardistes, de doter les espaces communs, principalement le lobby d’œuvres d’art, sculptures, peintures, street art qui apportent au Generator une identité visuelle forte. Différente de ses onze aînés qui chacun reflète la culture de la ville où ils ont élu domicile. Décidé… le week-end prochain on file à Amsterdam… Et on pose ses valises au Generator pour prendre le pouls de la ville.

Mauritskade 57, 1092 AD Amsterdam, Pays-Bas
www.generatorhostels.com

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos : D.R