Paradise Cove, un boutique-hôtel à l’ile Maurice

Au nord de l’île Maurice, à quelques kilomètres de Grand Baie, le légendaire Paradise Cove Boutique Hotel vient tout juste de rouvrir ses portes.

Après quatre mois d’importants travaux de rénovation, ce membre de Small Luxury Hotels of The World datant de 1992 et géré par le groupe mauricien Attitude affiche une belle modernité : les 75 chambres et suites arborent un style chic et apaisant, dominé par les couleurs douces et les motifs exotiques.

Les salles de bains ont été agrandies, tout comme le spa Cinq Mondes. L’ensemble des espaces communs ont été améliorés : la réception, les bars et les restaurants, dont le principal, The Dining Room, qui a fait l’objet d’une extension, et le XO, qui occupe un nouvel emplacement. La Peninsula, installée dans une jolie bâtisse de bois et de chaume, se prolonge avec une piscine à débordement et des salons en plein air.

Différents espaces ont été ajoutés : un bar à thé, un autre à jus, un salon en bord de mer pour les arrivées matinales et les départs tardifs, ainsi qu’une piscine tout en longueur.

Réservé aux adultes, le Paradise Cove borde une anse naturelle protégée du vent et possède sa propre case nautique avec planches à voile, paddles et équipement de snorkeling à disposition. Il propose également de vivre des expériences originales, à commencer par l’escapade en pirogue une journée entière ou l’observation du ciel avec un astronome en soirée.

L’ile Maurice vue d’hélicoptère

La société Corail Hélicoptères, implantée de longue date à La Réunion et depuis deux ans à l’île Maurice, lance cet automne deux excursions inédites : la plus courte est un aller-retour avec une pause de 15 minutes sur un site précis, le temps de prendre des photos et de déguster une coupe de champagne. La plus longue dure une journée entière : les clients sont déposés le matin et récupérés dans l’après-midi au même endroit (le panier pique-nique est inclus dans le forfait).

Corail Hélicoptères possède une base principale à Triolet, dans le nord-ouest de l’île Maurice, mais a accès à plusieurs héliports pour des transferts aéroport ou golf et des tours touristiques (privés sur demande). Les vols s’effectuent à bord d’un EC120, un hélicoptère équipé des dernières technologies.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 109

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.slh.com/hotels/paradise-cove-boutique-hotel/ » openin= »_blank »]

Paradise Cove Boutique Hotel
Royal Road, Anse La Raie
Ile Maurice

[res_map address= »Paradise Cove Boutique Hotel, Royal Road
Anse La Raie, Mauritius » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »13″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Summer Senses Luxury Resort

Summer Senses Luxury Resort est le nouvel hôtel 5* en vogue de l’île de Paros, en Grèce. Géré par le groupe HIP Hospitality, il est une véritable incarnation de la douceur et du charme des Cyclades grecques.

L’établissement surplombe les eaux turquoises de la plage du Punda. Avec ses tons bleus et blancs, propres à la culture grecque, il nous invite à vivre un moment de détente entre gastronomie, spa, et bains de soleil.

45 chambres et 55 suites composent le Summer Senses. On y retrouve notamment des suites avec piscine privative et vue sur la sublime ville de Paros et la mer d’Égée. Couleurs neutres ponctuées de touches azur et matières naturelles tels que le bois et la pierre ornent ces espaces.


L’hôtel, comprenant deux restaurants et un bar lounge, vous invite à découvrir les savoureuses spécialités grecques. Le Galazia Hytra, restaurant étoilé, situé dans le parc de l’hôtel, propose une cuisine raffinée, colorée et créative grâce à des produits locaux.

Le Summer Senses Paros est la destination estivale à ne pas manquer. Plongez à la découverte de cette île chargé en histoire grâce à cet établissement paradisiaque.

Summer Senses Luxury Resort
Punda Beach,
Marpissa 844 00,
Grèce

info@summersenses.gr
+ 30 22840 93000

https://www.summersenses.gr

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Guana Island

Fleuron des îles Vierges britanniques, Guana Island est une île-hôtel à la végétation tropicale traversée par des chemins de randonnée, entourée de sept plages et dominée par une montagne.

Avec jamais plus de 35 personnes en simultané sur place.

GUANA ISLAND

Îles Vierges Britanniques

www.guana.com

LUX* Grand Gaube

Posé sur une péninsule privée au nord de l’île Maurice, entièrement tourné vers l’océan, le LUX* Grand Gaube a fait l’objet d’une rénovation qui lui a donné beaucoup d’allure et de fraîcheur.

Il est tout simplement méconnaissable !

LUX* GRAND GAUBE

Île Maurice.

www.luxresorts.com

Avani + Samui Resort … un sejour paradisiaque en Thaïlande

Avani Hotels & Resorts ouvre un nouveau complexe haut de gamme, Avani + Samui Resort, à Koh Samui en Thaïlande sur une plage idyllique à l’abri du monde.

La station balnéaire, située dans la baie de Taling Ngam, sur la côte sud-ouest de Koh Samui, accueille ce nouvel établissement de luxe proposant 25 chambres, 27 villas avec piscine privée et 6 villas avec piscine en bord de mer.

Chaque villa et chambre sont une invitation au calme et au dépaysement grâce à la décoration aux lignes épurées et aux matières naturelles.

De nombreuses activités sont proposées aux hôtes comme le yoga sur la plage, des excursions en VTT, ou encore du stand up paddle. A leur retour, rien ne sera plus agréable que de profiter de l’un des soins experts du AvaniSPA qu’il est possible de réaliser dans l’intimité de la chambre ou villa.

La gastronomie thaïlandaise n’aura plus de secret pour vous grâce aux restaurants du Avani + Samui Resort dont notamment le restaurant avec vue panoramique en bord de mer pour un instant inoubliable.

Dillip Rajakarier, CEO de Minors Hotels Group explique parfaitement l’esprit de ce nouvel établissement de luxe du groupe: « un complexe hôtelier exclusif offrant tous les extras d’Avani + dans l’une des destinations les plus prisées de Thaïlande, Avani + Samui adopte également une culture respectueuse de l’environnement qui aide Samui à préserver sa beauté naturelle pour les générations futures : absence de paille en plastique, utilisation de matériaux biodégradables et ingrédients d’origine locale. »

Découvrez la vidéo de présentation du complexe pour une immersion totale dans ce lieu paradisiaque ! :

AVANI+ SAMUI RESORT

53/5 Moo 4, Phang Ka, Taling Ngam,
Koh Samui, Suratthani 84140 Thailand
www.avanihotels.com

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.avanihotels.com/en/samui » openin= »_blank »]

Texte : Anne-Sophie Coussens – Images : DR

Ikos Aria, le dernier-né d’Ikos Resorts

Annoncé sur l’île de Kos, en Grèce, l’Ikos Aria verra le jour en mai 2019. Un espace paradisiaque pour des vacances placées sous le signe de la détente.


Cet hôtel cinq-étoiles proposera à tous ses hôtes un environnement privilégié, au coeur de la la plage de Mastichari. Situé sur l’un des plus beaux sites de l’île, Ikos Aria offrira à ses hôtes une expérience hors du commun avec ses 373 chambres et suites proposant un accès extérieur aménagé pour profiter de la vue imprenable sur la mer Égée.

Disposant de sept restaurants, Ikos Aria fera voyager à travers le monde avec des menus aux saveurs des quatre coins du monde, imaginés par des chefs étoilés Michelin. 300 vins locaux et internationaux viendront s’ajouter au charme de ces mets raffinés et inoubliables.

Proches de l’établissement, les clients de l’hôtel auront le privilège de pouvoir visiter différents lieux emblématiques de l’île : une ancienne basilique située au beau milieu de la plage d’Ikos Aria ou encore la ville de Kos, à seulement 45 minutes de voiture.

Des services de soins comme le SPA Ikos by Anne Sémonin apporteront à l’hôtel une dimension de bien-être indispensable aux hôtes en quête de repos. Ainsi, ils pourront se lover dans une bulle de douceur bien méritée. Ikos Aria, disposera également d’une piscine chauffée avec jacuzzi, d’une suite thermale avec hammam et sauna, d’un salon de coiffure et d’un espace beauté, en plus d’une salle de sport avec des équipements de pointe, notamment pour le cardio-fitness. Des équipements haut de gamme pour un séjour inoubliable.

Ikos Aria est un lieu de plaisir et de détente pour une expérience paradisiaque et apaisante.

Ikos Aria

www.ikos-aria.com

Tél : 01.56.26.27.61

Réservez dès à présent pour tout séjour à partir du 15 mai 2019. À partir de 256€ par nuit, pour 2 personnes en chambre double.

Suburban Road, Kefalos 853 01, Grèce

[res_map address= »Ikos Aria, Suburban Road Kefalos 853 01, Grèce » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte : Marie Cornalba – Photos : D.R

 

Le Shangri-La’s Villingili Resort & Spa

A l’extrême sud des Maldives, niché sur l’île de Villingili, Le Shangri-La’s Villingili Resort & Spa réserve aux jeunes mariés, une lune de miel au cœur d’une jungle tropicale cernée par le lagon turquoise et le sable fin blanc. Perchées sur pilotis parmi la végétation, les Tree House Villas sont dotées d’une piscine privée et d’une terrasse. Les Water Villas quant à elles, aérées et implantées au-dessus du lagon, proposent des hamacs suspendus.

Dine by Design est une expérience culinaire qui séduit les gourmets romantiques avec ses services haut de gamme : un déjeuner gourmand à bord d’un yacht de 21 mètres, un dîner en intimité au spa avec vue sur l’océan, un dîner éclairé par la douce lumière des lanternes et entouré de la jungle tropicale.

Outre les activités possibles sur l’île, telles que la plongée sous-marine, le golf, la pêche en haute mer, le snorkeling, le vélo dans la jungle ou bien sur les sentiers du littoral… Les amoureux pourront profiter également du soin duo Kandu Boli au CHI, Le Spa at Shangri-La.

 

Le Shangri-La’s Villingili Resort & Spa

Villingili Island

Addu City 28019, Maldives

www.shangri-la.com/male/villingiliresort

[res_map address= »Shangri-La Villingili Resort & Spa, Villingili Island, Maldives » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

 

Varua Te Ora Polynesian Spa – The Brando

Situé sur l’atoll privé de Tetiaroa en Polynésie française, célèbre pour avoir été la propriété de Marlon Brando, The Brando est un luxueux complexe paradisiaque, composé de 35 villas somptueuses, — chacune possédant sa plage et sa piscine privée — encerclant un lagon scintillant. L’établissement écologique et fastueux est un pionnier en matière de technologie durable grâce à ses systèmes conditionnés par des énergies renouvelables, offrant une nature restée intacte.

Au cœur d’une végétation luxuriante, Varua Te Ora Polynesian Spa propose à la clientèle du Brando son nouveau soin, Le Peue Blend : au sol sur une natte en fibre naturelle, c’est une approche énergétique globale du corps permettant de dénouer les tensions. Le sanctuaire de bien-être jouit également d’une sorte de cocon perché à 6 mètres du sol, où l’on peut profiter des espaces de détente, d’energie, des bains vapeur… Sans oublier le soin phare, hérité de la tradition polynésienne, le TAURUMI ; à la fois thérapeutique et spirituelle, le massage révèle l’harmonie du corps et de l’esprit.

The Brando
Onetahi, Polynésie française
Tél : +689 40 86 63 00
www.thebrando.com

[res_map address= »The Brando,Onetahi, Polynésie française » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R

Cabotage insulaire : Silhouette Cruises, Seychelles

Embarquer pendant une semaine à bord d’un bateau de 42 m de long, pour découvrir au hasard des vents et du temps, quelques-unes des 115 îles de l’archipel Seychellois et sa faune sous-marine. Expérience signée Silhouette Cruises.

L’activité bat son plein sur l’Inter Island Quay du port de Victoria d’où vers 11 h 30 le Sea Bird, l’un des cinq navires de Seychelles Cruise va larguer les amarres. Sous les ordres d’Alex, jeune capitaine aux dreadlocks, l’équipage s’affaire sur l’étroite passerelle brinquebalante chargeant tout à la fois les bagages des douze passagers et les provisions nécessaires pour huit jours de navigation.

Chacun s’épie, tâchant de deviner l’origine géographique des autres. Hasard des croisières sur de petites unités qui projettent dans une intimité soudaine des personnes qui jamais ne se sont vues. Les liens se noueront, ou non, plus tard. Et, comme à l’habitude, l’anglais sera de mise pour permettre aux six nationalités d’échanger. Pour l’heure, les moustiques attaquent en escadrille et sans ségrégation les peaux non encore tannées. Catherine, la directrice de la compagnie, essaye d’ores et déjà de créer des liens entre les passagers, veillant à l’attribution des cabines.

Le moniteur de plongée, français, vérifie une dernière fois le matériel et arrime les bouteilles. Le cuistot, grand et costaud, fixe au bastingage un énorme régime de bananes, pour calmer à l’envi les petites faims des sportifs. A babord et tribord de « notre » embarcation, la rendant soudain minuscule, deux mastodontes dont un battant pavillon français, navire-usine pêchant et traitant le thon. La vie d’un port en eaux poissonneuses ! Dans un grand fracas métallique, l’ancre est levée. Une légère brise, de bonne augure pour s’amariner, va en quatre heures, sur une mer calme, propulser le Sea Bird vers Praslin, première escale du voyage.

Et première plongée pour ceux qui pratiquent cette discipline avec acharnement. Deux plongées quotidiennes minimum sont inscrites au programme, voire trois, l’une de nuit s’ajoutant lorsque les conditions de visibilité et de stabilité l’autorisent. Les accompagnants non gagnés par l’ivresse des profondeurs s’équipent de masques, tuba et palmes. Et, sautent dans l’océan à 26 degrés pour découvrir malgré tout la faune sous-marine, tout en nageant de conserve avec les tortues étonnées qui pointent leur drôle de tête à quelques mètres d’eux. Les adeptes de la bronzette ont pris leurs marques sur le deck de proue. Le reste de la troupe est parti explorer la Vallée de Mai, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Demain mouillage à la Digue.

Après la première plongée matinale, on quittera le bord pour à pied ou à bicyclette, pour à son rythme se baigner à l’Anse Source d’Argent ou dans une crique moins fréquentée, déjeuner en terrasse, s’attarder dans le vieux cimetière dont les sépultures content à travers leurs épitaphes le peuplement de ce caillou de poche. Juste prié de regagner le bord avant 18 heures.

Pour le confort de ses passagers, la plupart du temps, le bateau reste à l’ancre la nuit, retraçant sa route aux premières lueurs de l’aube vers de nouveaux spots de plongée. Grande et Petite Sœurs, Curieuse, Aride, Boody, Coco… autant d’îles charmantes à l’histoire tourmentée, anciennes léproseries pour certaines, repère de pirates pour d’autres, de braconniers avides d’œufs. Avant qu’Aride, qui ne mérite plus son nom désormais, relève de la compétence de la Fondation pour la Conservation des îles, et soit classée réserve naturelle. Chaque année, 220 000 œufs, oui 220 000 de sternes fuligineuses étaient volés dans les nids. Menaçant l’espèce. C’est aussi cela la croisière, une leçon de choses, sur le terrain, une compréhension de la nature, de ses cycles et de ses fragilités. Une autre vision du monde.

www.seychelles-cruises.com

Article paru dans Hotel & Lodge numéro 92

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos : D.R

Bali in Love

Dans la péninsule de Bukit, au sud de l’île, le majestueux Aman Villas at Nusa Dua déploie son luxe discret en totale communion avec la nature.

Imaginez, une « retraite paisible » bâtie tout en longueur dont les deux ailes en terrasse surplombent une immense piscine bleu nuit de 30 mètres de long, surmontée d’un gecko en relief et bordée de jarres fleuries et d’une pergola de bougainvilliers. Le rêve absolu qui appelle irrésistiblement à quelques brasses… Pénétrons plus avant et découvrons, discrètement reliées par un chemin tracé dans les jardins, les 35 villas à l’intimité préservé.

Disposant d’un jardin et pour certaines, d’une piscine privée, elles marient avec brio les tons miel, crème et marron. La décoration aligne toutes les marottes du style balinais avec un art consommé de l’épure zen : toits de chaume, lit à baldaquin, mobilier en teck… A l’extérieur, de belles terrasses munies d’un lit de repos pour des siestes reposantes et une table ronde pour des dîners privés, avec vue sur le golf ou l’océan.

Côté saveurs, une cuisine raffinée, Indonésienne ou Thaïlandaise, plus ou moins épicée, servie sur une grande terrasse dominant le golf et la baie, sous le regard protecteur de statues d’animaux aux ombrelles rouges. Près de la piscine, un excellent restaurant italien nous accueille pour un dîner savoureux et romantique au son de la musique balinaise. A quelques coups de pédales ou quelques minutes en voiturette, le « beach club » invite à la détente avec ses Balé, confortables pavillons de bois, et ses transats posés sur une immense plage de sable blanc…

L’Aman Villas at Nusa Dua nous invite également à tester notre swing sur un des plus beaux parcours de l’île. Le Bali Golf and Country Club, un 18 trous qui borde l’hôtel, est reconnu comme « l’un des cinq meilleurs parcours d’Asie ».

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.aman.com/villas/nusa-dua » openin= »_blank »]

Aman Villas Nusa Dua
Jl. Nusa Dua, Benoa, Kuta Sel.
Kabupaten Badung, Bali
Indonésie
Tél : + 62 361 772333
www.aman.com

Texte : Ulysse Parker – Photos : D.R

Escale paradisiaque

Avec ses îles plus jolies les unes que les autres, la Thaïlande est devenue la destination vedette de l’Asie. Un émerveillement des sens, à deux ou en famille.

“Il m’est égal de lire que les sables des plages sont chauds, je veux que mes pieds nus le sentent ” disait André Gide… À peine une heure de vol depuis Bangkok pour fouler cette terre exotique qui s’étend sur 25 kilomètres de long et 21 kilomètres de large. Nous sommes à Kho Samui, Samui pour les habitués. Kho, signifiant tout simplement « île » en thaïlandais. On ouvre grand les yeux, on admire cette sauvage et préservée et ces petits marchés typiques, sur la route qui nous mène à l’hôtel. Un havre de paix niché sur la côte sud-ouest du pays, à l’abri des centres touristiques, des foules et du brouha. Dressé à flanc de colline et dissimulé dans un paysage d’une extraordinaire beauté, l’hôtel dispose d’une vue à couper le souffle sur la baie de Taling Ngam.

Sous nos yeux, une plage de sable blanc bordée d’une eau émeraude, et ponctuée de pitons rocheux végétalisés, paradis des oiseaux. Pas de doute, nous sommes en mer de Chine. Dès le lobby, l’accueil bienveillant de Kinnari, créature mythique mi-femme, mi-oiseau, gardienne des lieux et des hôtes. L’architecture a pour modèle les temples en bois thaïlandais, avec un sublime lounge chapeauté d’un toit pentu et ouvert sur l’extérieur. Ici, le mobilier est en bois précieux, les statues, panneaux et ouvrages sculptés témoignent de l’art et de la culture de la région. On se laisse doucement glisser et bercer par une petite brise marine avant de rejoindre en voiturette électrique notre « home sweet home ». Villa sur la plage avec piscine privée pour les uns ou suite perchée au-dessus de la baie, entourée de cocotiers et végétaux exotiques, pour les autres. A moins que, famille nombreuse oblige, on opte pour la villa familiale et ses deux ou trois chambres.

Des espaces XXL au confort ultra-douillet, d’ailleurs, ce n’est pas un hasard si cet hôtel a été désigné « Premier Resort de Mariage au Monde » lors des World Travel Awards. Quelle que soit l’atmosphère choisie, on est immédiatement séduit par la décoration lumineuse, teintée de mobilier ethnique en bois sombre et ponctuée de quelques touches colorées. Des contrastes qui apportent un accent élégant et moderne. Comme les sept piscines réparties sur les 22 hectares, chacune est de couleur différente : rouge, mauve, jaune, bleu… de quoi nous donner envie de plonger ! Ici, la cuisine est l’une des plus réputée de l’île, avec aux commandes, le Chef Gilbert qui veille sur sa brigade. Deux restaurants, trois bars et la possibilité de s’initier à la gastronomie thaïlandaise grâce aux « cooking Class » organisées dans les cuisines de l’Amber. Un restaurant signature qui revisite la cuisine thaï traditionnelle et les produits de la mer.

En contrebas, sur la plage, le « Flames » offre une carte internationale et propose de nombreuses soirées à thèmes. Notamment le fameux « Fire buffet », une soirée barbecue, les pieds dans le sable et la tête dans les étoiles, avec au menu : fruits de mer, poissons et viande, préparés à la minute, autour d’un spectacle à mettre le feu…! Besoin de se rafraîchir ? L’Air Bar reste le meilleur spot pour assister aux couchers de soleil, en dégustant un cocktail signature. L’endroit est si prisé, qu’il faut réserver sa table pour profiter de cette vue féerique à 270° sur la baie. Au loin, le spectacle des bateaux, offre un ballet aquatique incessant. Certains chanceux pourront peut-être croiser quelques dauphins roses dans le parc marin d’Ang Thong, aux nombreuses îles et plages quasi-désertiques. Non, vous ne rêvez pas !

Après les plaisirs marins, on s’accorde un instant de bien-être au Spa Harnn, un espace zen, propice au lâcher-prise. Notamment grâce au soin signature, le « Siamese Aromatic Body Massage », traditionnel massage thaï aux huiles aromatiques naturelles. Mais pas question de quitter le lieu sans goûter à la culture locale, avec un cours de boxe thaï, une cérémonie bouddhiste ou tout simplement une balade sur les marchés locaux tout en dégustant un jus de noix de coco. La vie ne s’arrête jamais à Kho Samui. Que l’on aime les soirées tranquilles, le shopping, les nuits animées, ici tout est possible… mais peu d’endroits au monde restent aussi préservés que ce petit coin de paradis où se trouve l’Intercontinental Samui Baan Taling Ngam Resort. Magique Asie !

Intercontinental Koh Samui
295 Moo 3 Taling Ngam Beach,
Koh Samui, Surat Thani 84140, Thaïlande
www.samui.intercontinental.com

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.samui.intercontinental.com » openin= »_blank »]

[res_map address= »Intercontinental Samui Baan Taling Ngam Resort,295 Moo 3 Taling Ngam Beach, Thailande » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]
Texte : Sophie Maslard – Photos : D.R

Vert paradis

Sur l’île de Mahé, au lieu-dit Sans Souci, Le Copolia Lodge, haut perché sur la colline, dévoile un autre visage des Seychelles. Côté montagne. Version nature.

Venant de la capitale Victoria, quittant l’axe principal, la route grimpe en lacets, traversant La Misère pour parvenir à Sans Souci. Une enclave de verdure au débotté de la montagne. Un autre monde. De la terrasse du Copolia Lodge, on embrasse d’un côté l’océan Indien scintillant sous le soleil d’octobre, de l’autre la forêt tropicale grimpant jusqu’au Morne Seychellois, 950 m, point culminant de l’île.

Un paysage hallucinant et un grand bol de fraîcheur bienvenu lorsque dans la plaine, même au bord de la mer, le thermomètre fait des siennes, se hissant au delà des 30 degrés, dans un air saturé d’humidité. Avec ses allures de case créole, sa piscine et ses grandes chambres épurées à l’extrême, Le Copolia se démarque totalement des hôtels de plage. Coralie, qui gère avec son mari le lodge depuis six ans, conquise par la jungle alentour où prolifèrent des plantes endémiques qu’aucune pollution ou engrais ne perturbent, en distille certaines dans un petit laboratoire attenant. Et commercialise sous le nom de Yi-King une gamme d’huiles essentielles et de crèmes organiques que se disputent nombre de spas de l’archipel. Elle-même les utilise pour masser ses clients. « On choisit de séjourner au lodge pour son environnement exceptionnel, découvrir la faune et la flore endémiques de Val Riche Copolia.

Le chemin de moyenne difficulté, qui aboutit 500 mètres plus haut au sommet, démarre au pied de la maison. C’est une autre approche des Seychelles. Nous voulons donc offrir d’un bout à l’autre une expérience différente, avec des séances de yoga, des randonnées dans la forêt du parc national du Morne Seychellois accompagnées d’un guide expérimenté qui débusque le sooglossif gardeneri, plus petite grenouille du monde, mais aussi le colibri énervé et le timide pigeon bleu. Et connaît aussi les espaces où poussent les orchidées et la Pot-à-Eau, plante carnivore.

De même que dans un autre registre, des confitures du petit-déjeuner au dîner créole, tout est fait maison avec des produits de première qualité. » Coralie profitant du moment où après quelques longueurs dans la piscine, on se relaxe, verre de vin à la main attendant que le soleil disparaisse, nous convaincrait presque de revenir suivre pendant une semaine la cure détox qu’elle a mise au point. « Vous verrez, vous repartirez le corps et l’esprit allégés, chargés d’ondes positives. Et vous verrez la vie tout autrement. » En vert et bleu probablement !

4 chambres et 2 suites, à partir de 195 €, petit-déjeuner et goûter compris.

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.copolialodge.com » openin= »_blank »]

Copolia Lodge
Sans Souci, Mahé.
Seychelles
Tél : + 248 4 225 372
www.copolialodge.com

[res_map address= »Sans Souci, Mahé, Seychelles » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »6” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos : D.R

Vingt-quatre heures seule au monde…

Galvaudée l’expression vivre en Robinson mais ici elle s’impose. Si ce n’est que le Robinson de Voavah, île privée, débarque généralement en tribu. Sauf moi, exilée volontaire… Entourée d’une équipe de vendredis prompte à m’épater. 

Lorsque les instituts de sondage internationaux interrogent les voyageurs fortunés sur leur destination de rêve, ils citent les Maldives dans le trio de tête après le Japon et l’Italie. Alors, fi des grincheux qui dénigrent la destination pour cause d’islamisme mais se précipitent en Iran, pays qui exécute toujours les enfants coupables de délit. Surfant sur ces désirs d’évasion maldivienne plutôt qu’ouvrir un troisième resort dans l’archipel, le groupe Four Seasons a jeté son dévolu sur une île de deux hectares dans l’atoll protégé de Baa où chaque année une colonie de plus de 200 raies mantas s’installe de mai à novembre, les fonds les pourvoyant largement en nourriture. Voavah, hôtel privé, unique dans cette partie de l’océan Indien fortement dotée en établissements très étoilés, venant d’ouvrir, la tentation était trop forte d’y poser mes tongs et mes palmes. Le premier hôte, un industriel belge avec famille et amis, ayant plié bagage après quinze jours hors du monde et le suivant non encore annoncé, à moi la robinsonnade.

Le Voavah Summer, yacht à la disposition exclusive des occupants de l’île m’attendait, amarré au ponton du Landa Giraavaru Four Seasons, son équipage en uniforme blanc aligné sur le pont. Amarres larguées, le bateau flambant neuf de 19 mètres surfait sur la crête des déferlantes sans coup férir. Même les dauphins sautant à qui mieux mieux dans sa vague d’étrave semblaient étonner par cet engin défiant tel un équilibriste l’élément liquide. Vingt minutes de navigation noyée de bleu avant d’entrevoir la plage de Voavah, virgule blonde ourlée d’émeraude esquissée sur l’océan. Comme un mirage, une promesse de paradis. En suspension sur le lagon.

Un décor de conte avec ses trois maisons, deux se prélassant sur le sable, l’autre juchée sur pilotis. Leurs piscines à débordement se confondant avec la mer et engloutissant le ciel. Plus de contraintes, plus d’astreintes, plus d’horaires. Juste vivre l’instant présent entre ivresse des grands fonds et farniente sur le sable. Un mot d’ordre : lâcher prise et suivre à la lettre le programme suggéré par le majordome. Suite et sa salle de bains avec vue sur le large choisie, le rythme s’emballait ! Drink en terrasse précédant un déjeuner de tapas présenté dans un service Bernardaud « Les Poissons d’or », créé en 1955, fierté du chef comme les sept autres décors aussi beaux et précieux acquis auprès du porcelainier français pour s’harmoniser avec les différents menus ; plongée en compagnie de deux moniteurs doués pour dénicher les requins inoffensifs, les tortues bonasses et les méduses tubulaires, puis apothéose, de retour sur l’île, soin sur-mesure au Spa Ocean of Consciousness avant de saluer le coucher du soleil avec un maître yogi.

La nuit sous ces latitudes proches de l’Equateur étant égale au jour, restait, avant le dîner, à piocher un livre dans la belle bibliothèque puis à se caler dans un des fauteuils profonds de la terrasse pour voir les étoiles se lever dans un ciel que rien ne pollue et guetter dans le silence marin, le dernier pépiement d’un oiseau attardé. Demain sera un autre jour, propice à une croisière pour atteindre d’autres micro-îles éparpillées sur plus de 1 200 kilomètres.

Four Seasons Maldives Landaa Giraavaru
Maldives Private Island at Voavah
Atoll de Baa, Maldives.
Tél. : + (960) 66 00 888.
www.fourseasons.com

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.fourseasons.com/fr/maldiveslg/ » openin= »_blank »]

[res_map address= »Four Seasons Maldives Landaa Giraavaru, Atoll de Baa, Maldives » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »10″ zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]
Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos : D.R

Okinawa, le Japon tropical

Ici, on vit loin du rythme de Tokyo. Un pays radicalement différent avec ses coraux bleus et ses plages de sable blanc. Une situation qui permet à cet archipel de cultiver un mode de vie bien à lui. A environ 1 500 kilomètres au sud-ouest de la capitale japonaise, s’étirent le royaume de Ryūkyū, ancien nom chinois de ces quelques 150 îles qui composent ce grand archipel avec en son centre Okinawa. Un monde à part avec son dialecte et son histoire particulière. Historiquement, ce n’est qu’au XIXème siècle que l’archipel d’Okinawa fut annexé par le Japon. Les différents royaumes des Ryukyu ont longtemps été en guerre avant d’être unifiés au XVIème siècle d’où les nombreux châteaux présents sur les différentes îles.

  • Okinawa, histoire de l’archipel

L’île principale d’Okinawa et sa capitale, Naha, exposent un art de vivre typique et décontracté. Elles offrent à voir les souvenirs de son histoire, comme le palais Shuri des rois des Ryukyu, les ruines du château de Nagagusuku ou l’ancien QG souterrain de la marine impériale.

  • Miyako, plages de sable blanc

Réputée pour ses plages de sable blanc, ses eaux turquoises et ses récifs coralliens. Ici, vous pouvez tout faire : détente à la plage de Maehama, plongée en apnée, plongée sous-marine, golf, fabriquer un shīsā (sculpture traditionnelle de lion-chien)… Des ponts relient Miyako aux îles d’Iraku et Kurema, notamment le pont Irabu (3 540m), le plus long du Japon.

  • Ishigaki, île des mers du sud

Dans cette partie des îles Ryūkyū, on se trouve au point à la fois le plus occidental et le plus méridional du Japon. Au programme, plongée et snorkeling, et des champs de canne à sucre qui ondulent vers le Pacifique.

  • Taketomi, culture Ryukyu

L’île de Taketomi possède les villages traditionnels les mieux préservés d’Okinawa. Pittoresques, les visites se font en chariots tirés par des buffles d’eau. Le quotidien des habitants est encore régi par l’« Utsugumi No Kokoro », un esprit d’entraide et d’appartenance au groupe.

  • Iriomote, beauté sauvage

Entièrement protégée, Iriomote est célèbre dans tout le Japon pour sa jungle (90% de surface d’île) et ses chats sauvages. La seule route de l’île relie une dizaine de villages tous tournés vers la côte, à travers des rizières et des palétuviers. La plage est un véritable bijou : lagon émeraude et sable corallien.

  • La Cuisine

La cuisine d’Okinawa est un élément majeur du patrimoine local. Différente des autres régions, elle présente un équilibre nutritionnel exceptionnel. Une cuisine peu salée, une consommation importante d’algues et de légumes, qui fait dire que le régime d’Okinawa serait à l’origine de la bonne santé de ses habitants et, selon plusieurs études scientifiques, du record du monde du nombre de centenaires. Variée et délicieuse, c’est un savant mélange de plusieurs influences à l’image de son plat le plus connu, le Champuru à base de légumes sautés.

Texte : Ulysse Parker – Photos : D.R

 

Over the top – Amankila / Bali

Perché sur une colline de la côte est, l’Amankila suspend sa gracile silhouette au-dessus des vagues. Une escale en apesanteur, au cœur d’une jungle apprivoisée.

Situé à Karangasem, la province la plus traditionnelle de l’île, l’Amankila nous ouvre ses portes… Comme de nombreux établissements du groupe Aman, il a choisi la voie du bien-être pour chatouiller nos sens. A commencer par son étonnante architecture, inspirée des proches palais des eaux d’Ujung et de Tirtagangga. Soucieux de respecter les principes d’une construction durable, les architectes ont mis un point d’honneur à intégrer des matériaux responsables et préserver les espèces animales peuplant le lieu.

Mais l’essentiel est ailleurs, car si les intérieurs séduisent par leur pureté, la principale qualité de l’établissement demeure sa situation. Construits en dénivelés qui surplombent la mer, les pavillons s’étagent autour du lobby au milieu d’une jungle apprivoisée. Partout, on profite de vastes points de vue. C’est l’option « Paradis » pour chacun… Les 34 suites, dont 9 avec piscine privée, sont façonnées comme des maisons indépendantes avec leur toit couvert d’Alang Alang. Côté déco, elles déclinent l’art de la symétrie dans des harmonies de tons clairs, d’angles saillants et de mosaïques de bois exotiques.

Sur quelques hectares, cet établissement offre une retraite insulaire suprême, source de multiples expériences. Vos derniers noeuds de stress disparaitront grâce à un massage magistral au spa suivi d’un moment de détente sur la plage ou sur un balé donnant sur une piscine à trois étages avec vue sur le détroit de Lombok, la cuisine raffinée ravira les palais gastronomes… Mais ce qui rend cet endroit unique, c’est le service d’exception proposé par un personnel, majoritairement originaire de l’est de Bali. Un écrin d’exception pour ceux qui veulent se ressourcer autrement !

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.aman.com/resorts/amankila » openin= »_blank »]

Amankila
Jl. Raya Manggis, Manggis,
Bali 80871,
Indonésie
Tél : + 62 363 41333
www.aman.com

Texte : Caroline Corvaisier – Photos : D.R

Tenerife : paradis du cinéma

Connue pour ses mille et une merveilles, Tenerife jouit d’un climat idéal, de ressources naturelles, de paysages pittoresques… Volcanique, touristique et incroyablement variée, elle attire bon nombre de voyageurs hédonistes, et plus particulièrement, les réalisateurs du monde entier, qui profitent du cadre brut et naturel de l’île la plus visitée des Canaries.

L’île du printemps éternel se retrouve alors en toile de fond pour la première fois en 1909, lorsque la société de production française Gaumont a filmé l’éruption du volcan Chinyero.

Présentant des avantages fiscaux pour les tournages de films afin de développer le potentiel cinégénique de l’île aux merveilles, qui en fait l’un des lieux de tournage les plus importants d’Europe, la « Tenerife Film Commission » est visible sur le Marché du Film du Festival de Cannes jusqu’au 24 mai, et sera également présente au Festival et Marché (MIFA) International du Film d’Animation d’Annecy du 13 au 16 juin, et à Cannes Lion, le festival international de Créativité, du 20 au 22 juin

 

Plus d’informations sur la Tenerife Film Commission

Plus d’informations sur Tenerife : http://www.webtenerifefr.com

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R

Rêve indien

L’île indienne qui fut colonie portugaise jusque dans les années 1960, Goa, — état le plus petit de l’Inde — jouit d’un extraordinaire patrimoine architectural, de forêts luxuriantes, d’une faune sauvage et de plages édénique. W Hotel investit dans le marché indien avec l’ouverture du W Goa et redéfinit la scène de l’hôtellerie de luxe indienne en promettant une destination d’évasion pleine d’exubérance sur la mer d’Arabie.

Comme un sanctuaire tropical offrant tous les conforts modernes, tels que le Spa by Clarins, le service Whatever/Whenever® ou encore le Living Room et le WOOBAR, accordez-vous un séjour hors du temps en harmonie avec les éléments… Ce complexe haut de gamme d’un attrait à la fois chaleureux et élégant, embelli par l’équipe de design Wikes, célèbre les cultures locales et étrangères de Goa en intégrant dans tout l’hôtel de riches tissus et des couleurs vives.

Explorez la beauté bollywoodienne, offrez-vous une balade jusqu’aux remparts craquelés de la plage de Vagator, et profitez de cette évasion au sein d’une nature sauvage.

 W Goa

Vagator Beach

Goa, 403509

Inde

[button content= »EN SAVOIR PLUS » color= »black » text= »white » url= »http://www.W-Goa.com » openin= »_blank »]

Texte : Laura Jamal – Photos : DR

Oisiveté de luxe à Ibiza

La plus célèbre des Iles Baléares, Ibiza, est sans aucun doute la reine incontestée de la vie nocturne. Nuits euphoriques, délectation en bord de mer, soleil ardent…la destination préférée des clubbers du monde entier regorge de bien d’autres merveilles à découvrir. Amarré à la baie de Talamanca, Nobu Hotel Ibiza Bay ouvre ses portes le 30 juin, et promet une expérience unique pour nous faire décrocher du quotidien afin de goûter aux délices de l’insouciance.

Le resort de luxe vous propose de mêler détente, gastronomie et douce oisiveté, tout cela au même endroit. En effet, l’établissement, possédant le premier spa Six Senses de l’île, offre une parenthèse de bien-être. Vous pourrez également vous chouchouter avec les cosmétiques Natura Bissé. Quant au plaisir culinaire, quatre restaurants et bars comblent vos envies gourmandes ; japonais, snack sans gluten, chiringuito, mexicain…il y en a pour tous les goûts. Les grandes baies vitrées et les terrasses ouvertes des suites fastueuses s’ouvrent sur l’horizon édénique et vous transportent encore plus loin dans cette escapade farniente.

Nobu Hotel Ibiza Bay
Cami ses Feixes 52
07800 Ibiza
Espagne

[button content= »EN SAVOIR PLUS » color= »black » text= »white » url= »http://www.slh.com/nobuibizabay » openin= »_blank »]

Texte: Laura Jamal – Photo : DR

L’art d’être une île

Saint-Barthélemy, Saint-Barth pour les intimes, ne ressemble à aucune autre île des Caraïbes. Terre française, ce bijou des tropiques avec en toile de fond le lagon bleu, est une des destinations favorites de la jet-set internationale. L’hôtel de luxe et Spa Le Sereno situé au bord de la baie Grand-Cul-De-Sac se révèle être un sanctuaire de paix et de relaxation, un refuge pour les touristes les plus fortunés.

L’établissement le Sereno Beach Hotel dispose de 36 suites et villas intimes et élégantes conçues par Christian Liaigre, célèbre décorateur d’intérieur parisien. Son sens exquis des matériaux et des formes classiques lui a permis de créer une atmosphère caractérisée essentiellement par l’élégance discrète et l’aspect chaleureux de l’île montagneuse et verdoyante. Le spa de cet éden propose aux convives de se plonger dans la culture locale grâce à des traitements à partir de produits Sothys. Le restaurant, quant à lui, sert une cuisine méditerranéenne de premier choix, aux accents italiens, préparée par le Chef Alex Simone.

Hors du temps en harmonie avec les éléments, accordez-vous une parenthèse luxe et prélassez-vous sur les plages infinies et privées…

Le Sereno Hotel, Spa and Villas

Tél : +(590) 590 298 300

1 888 Le Sereno

info@lesereno.com

[button content= »EN SAVOIR PLUS » color= »black » text= »white » url= »http://www.lesereno.com » openin= »_blank »]

Texte : Laura Jamal – Photos : DR

Ouverture du Park Hyatt Zanzibar

Texte: Laetitia Bocquet – Photos: D.R

C’est à Stone Town, site historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, que Park Hyatt pose ses valises pour l’ouverture de son tout nouvel hôtel.

L’île de Zanzibar, aussi connue sous le nom de « Spice Island » puisqu’ancien carrefour du commerce d’épices, regorge de splendeurs, d’arômes et de parfums. Ses rues tortueuses, ses marchés et mosquées ainsi que les célèbres portes de Zanzibar sont situés à deux pas de la résidence.

Reflet de l’élégance intime et discrète de la marque Park Hyatt, l’hôtel mêle historique et contemporain. Deux bâtisses composent ce dernier. La première « Mambo Msiige » date du 17e siècle et est l’un des joyaux architecturaux de Zanzibar, connue pour ses sculptures mystiques. Elle entoure une cour paisible. Le second bâtiment, lui, est l’atout moderne de l’hôtel.

67 chambres dont 11 suites sont prêtes à accueillir une clientèle exigeante, qui pourra se laisser aller à la détente grâce à l’Anantara Spa où seront procurés soins corporels et massages. Un salon de coiffure et un centre de remise en forme viennent également compléter les nombreux services mis en place par Park Hyatt. Enfin, la piscine à débordements avec vue sur la mer offre la touche finale du confort et de la relaxation.

Côté cuisine, Park Hyatt Zanzibar offre un concept culinaire unique à savourer dans le salon, la bibliothèque, la salle à manger ou sur la terrasse extérieure, selon les humeurs et les rayons de soleil.

Adapté pour organiser des cocktails intimes, des mariages ou des réceptions politiques, Park Hyatt a pour objectif de créer des expériences rares et inoubliables, dans un décor enchanteur.

CLUB MED MALDIVES

Sur une île privée au cœur de l’océan Indien, à quelques minutes en bateau de son village 4 tridents de Kani, le Club Med accueille 52 nouvelles villas sur pilotis ou sur la plage à vocation éco-consciente.

Finolhu, 52 nouvelles villas de prestige

D’une superficie comprise entre 151 et 168 m2, chaque villa de luxe est équipée de toit solaire afin de produire 100% de ses besoins en énergie. Piscine privative, accès direct à la mer, service majordome, sans oublier les prestations du village voisin : restaurant, bar, Spa by ILA. Tout est réuni pour des vacances de rêve !

www.clubmed.fr

Design sous les tropiques au Bonaire

Neuf villas contemporaines faciles à vivre, un designer visionnaire, une île très préservée et frangée de sable blanc. Si le paradis existe, on l’a trouvé dans les Caraïbes… au Piet Boon Bonaire.

Par Elodie Declerck

Bienvenue chez Piet. Chez Brad ? Non, Boon… Piet Boon, le “starchitecte” néerlandais a jeté son dévolu sur ce confetti situé à 80 km au large du Venezuela et ayant, après une histoire chahutée, réintégré le royaume des Pays-Bas en 2010. Au creux de ce spot rare retiré de l’agitation des grands resorts caribéens, neuf villas s’égrainent le long d’un lagon prisé par les plongeurs. Et le mot “villa” prend ici tout son sens puisque la plus petite se déploie sur 300 m2, quatre chambres, une cuisine équipée et un vaste salon ouvert aux brises marines, qui n’est pas sans rappeler l’architecture des Cunucu, ces maisons traditionnelles de l’île conçues pour “profiter du vent”.

Au dehors, une terrasse et une piscine privée complètent les prestations de haut standing. Bien évidemment, le tout se rythme de créations et meubles signés de l’iconique designer, en évitant toutefois l’écueil du show-room : « l’ensemble reste épuré et fonctionnel, et l’on s’approprie facilement les espaces pour vivre comme chez soi ! », soulignent Jossie et Philippe, le couple qui veille à l’accueil et au bien-être des hôtes. Elle, est née ici et parle la langue locale, le papiamento, un créole à base de portugais, de néerlandais, d’anglais et de français. Lui, est un Français, justement, autodidacte qui a suivi celle dont il est tombé follement amoureux.

Précurseur et résolument “écolochic”

Dans les villas, respect de l’environnement et matériaux bruts en abondance – bois flotté, pierre polie – rendent la frontière entre intérieur et extérieur encore plus perméable. Pour le bonheur des amateurs de nature et de territoires protégés. Ici en effet, grâce à la barrière de corail et aux eaux côtières classées sanctuaire marin en 1979, la faune et la flore ont été exceptionnellement préservés. 333 espèces de poissons ont été référencés et pas moins de 91 sites de plongée, affichant le logo Diver’s Paradise, sont aujourd’hui répertoriés parmi les meilleurs du monde. Même démarche côté terre, où un Parc national a été créé à la fin des années 60 à la pointe nord de l’île, offrant ainsi refuge à des milliers d’ânes, de chèvres et de flamands roses, devenus symboles de l’île.

[infobox maintitle= »Portrait d’architecte » subtitle= »

Il marque cette collection de villas de son empreinte : celle de la “sophistication raffinée”. Loin de l’exercice de style, elles transcendent son sens du détail, la finesse de son artisanat, la qualité des matières, des couleurs qu’il choisit scrupuleusement, son éco-conscience. À 56 ans, l’architecte hollandais conçoit des résidences privées ou des villas à louer aux standards élevés. Jamais ostentatoires, ses créations misent sur la simplicité et l’authenticité. Présent dans 46 pays à travers différents projets, il entretient une forte connexion avec l’île : « Pour moi, Bonaire est l’image que l’on voit quand on ferme les yeux et qu’on rêve des Caraïbes. Ces villas sont l’expression ultime de mon travail. »

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= » Informations Pratiques » subtitle= »

À partir de 514 € la nuit, 4 nuits minimum.

Chef sur demande.

Label Design Hotels.

www.designhotels.com

En savoir plus: www.pietboonbonaire.com

 » bg= »yellow » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Kralendijk, Bonaire » zoom= »8″ directionstext= »Directions »]

Indonésie: Retraite Coloniale au Sanchaya

À 45 minutes au large de Singapour, The Sanchaya, palais propice à une retraite luxueuse, vient d’accoster sur une plage indonésienne. Ambiance coloniale et sens du détail.

PAR JUDITH JULL – PHOTOS LOUIS DAVID

Au sortir du ferry, nul besoin de se frotter aux contingences d’une arrivée dans un pays étranger, c’est directement dans le lobby V.I.P adossé à l’embarcadère que vous démarrez l’expérience Sanchaya. La teinte du sol, obtenue en polissant minutieusement du granit local avec des écorces de noix de coco annonce la couleur : chaque détail compte. C’est ainsi que Murlidhar Rao, le manager, a conçu le domaine, en veillant à chaque fragment d’un ensemble qu’il a voulu époustouflant, allant jusqu’à s’inspirer de la boîte à bijoux de sa grand-mère pour offrir à ses invités un écrin à la hauteur de ses exigences.

En sanskrit, Sanchaya signifie collection. Une collection comme cette suite d’attentions et de services mais aussi comme « le mariage du meilleur de l’Asie du Sud-est » revendiqué par la propriétaire Natalya Pavchinskay qui parle de « la liaison d’histoires, textures et objets qui dégagent leur propre beauté mais créent aussi un tout plus profond en étant associés ». Du mobilier des chambres aux yukutas (ces légers kimono de coton) du Spa, la majorité des éléments a été réalisée en exclusivité, souvent à la main, par des artisans de la région.

Couleurs sobres et matières nobles, c’est en s’inspirant de l’Inde coloniale que le décorateur Carl Almeida du studio P49 Deesign a créé une atmosphère élégante et paisible. Des sons et des parfums ont été spécifiquement imaginés pour chaque espace. Côté piscine à débordement et longue plage ivoire, une ambiance Riviera française berce la rêverie. En s’éloignant, quiconque souhaitant jouir de davantage d’intimité trouvera des endroits de repos disséminés dans le domaine et pourra s’aventurer sur l’île de Pulau Batu (“le caillou”), accessible à pied à marée basse, pour un dîner poétique.

 

[infobox maintitle= »The Sanchaya » subtitle= »

Le long d’une immense plage de sable, les villas sont installées dans la bande réservée au tourisme de cette île indonésienne. Gardée à l’entrée, cette zone un peu artificielle n’en offre pas moins de très jolis panoramas et le Sanchaya a su s’isoler de ses voisins pour renforcer l’impression de retraite coupée du monde, le tout dans une ambiance rétro d’Inde coloniale misant sur des prestations très haut de gamme. J.J.

GROUPE : Sanchaya.

LABEL : Small Luxury Hotels of the world, Elite Resorts of Asia Pacific, Secret Retreats.

CHAMBRES : 17 villas privatives et 9 suites.

PRIX : à partir de 780 €.

TABLE : Sobrement appelée The Dining room, le restaurant principal fait la part belle aux produits frais accommodés à l’asiatique ou à la mode occidentale. Original, à côté de la piscine, le Tasanee grill sert de la cuisine de rue thaïlandaise.

ACTIVITÉS : Yacht mis à disposition (gratuitement pour la catégorie la plus haute), Spa 4 cabines. Sur l’île: nage avec les tortues et dauphins.

ADRESSE: Lagoi Bay Village Lot B4, Bintan Resorts, Lagoi 29155 Indonesia

Tél. : +62 770 692 200

RESERVATIONS: www.thesanchaya.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Bintan Resorts, Lagoi 29155 Indonesia » zoom= »8″ directionstext= »Directions »]

 

Iles Galapagos: Pikaia Lodge

À l’est de l’océan Pacifique, au coeur de l’archipel de l’Équateur, l’île de Santa Cruz. C’est au sommet d’un cratère volcanique – définitivement éteint, que le Pikaia Lodge a ouvert ses portes en septembre dernier. Cet écolodge dispose de suites au style contemporain où l’on peut observer, depuis la terrasse, la faune et la flore du Parc national des îles Galapagos.

81-Pickaia-Galapagos_featured

À l’intérieur, bambou, bois et marbre péruvien fondent les chambres dans l’environnement luxuriant. Un séjour entre plage de sable fin et paysage lunaire… à tout de même 2500 € les 3 nuits par personne. I.C.

Plus d’informations et réservations: www.pikaialodgegalapagos.com