Albergo Beirut : Eternel retour

Poussez les portes de ce Relais & Châteaux et laissez-vous bercer par ce charme moyen-oriental. Un voyage des sens aux parfums enjôleurs et envoûtants.

À une dizaine de minutes de la Place des Martyrs, sa façade couleur safran à le goût des années 30, humant la sérénité et la discrétion des maisons bourgeoises du quartier d’Achrafieh. Passé la grille d’entrée, place au luxe discret, dans ses 33 chambres et suites, refuges de quelques privilégiés. Sésame d’une nuit magique, le vieil ascenseur en bois se hisse lentement vers les étages supérieurs. Cinq chambres par étage, toutes singulières, aux mélanges d’Orient et d’Occident, parées de mobilier et d’objets d’exceptions, chinés au quatre coins du monde. Parfum de délices dans la suite pastels aux patines roses et bleues, bois ciselés, mobilier précieux, lustres perlés, fioles parfumées de fleurs d’oranger, savons d’Alep. On s’évade pour une balade imaginaire dans le boudoir ottoman de la reine de Saba. Plus ambrées, les chambres fumeurs allument la flamme sur des notes d’élégance dans une lumière tamisée. La 205 dispose même d’un jardin suspendu. Mélange de classique, la suite 403 aux accents british, se pare de patines bleues, de tables juponnées, de potiches chinoises, de tapis persans et de mobilier colonial. Mais nous sommes à Beyrouth… Après ces rêveries d’un autre temps, on adopte le rythme libanais pour croquer la vie dans un tourbillon de plaisirs.

 

Derrière son air paisible, l’Albergo a du caractère, du piquant, et vibre au rythme énergisant de la ville. Perché au sommet, son roof top est le lieu préféré des « happy few » qui aiment s’y retrouver, en fin de journée, lovés dans les grands sofas entourés d’orangers. Le coucher de soleil sur la ville est unique et les cocktails sont divins. Le week-end, la terrasse et le restaurant panoramique sont pris d’assaut. Il faut dire que l’on y déguste le meilleur petit-déjeuner de la ville, servi sur des tables de Backgammon. Au menu, des œufs cuits dans un poêlon, du labné, des mezzés, des mankouché zaatar, des crudités, des amandes accompagnés de jus de fruits frais, de café corsé et d’autres merveilles succulentes… On en profite pour admirer la jolie collection de fioles et de petites amphores très anciennes, certaines datant du 1er ou 2ème siècle. Après ces menus-plaisirs, on s’offre une pause culturelle au musée Sursock, une demeure exceptionnelle tout juste rénovée qui accueille de nombreuses expositions. On continue vers les quartiers de Quarantina et Mar Mikhael, des lieux en pleine effervescence pour arpenter les galeries de peinture et de design. Enfin, pour se rafraîchir, la mer est toute proche et les adresses ne manquent pas… Incontournable !

 

Albergo Hotel

137 Rue Abdel Wahab El Inglizi, Beirut

Liban

Tel : +961 1 339 797

www.albergobeirut.com

 

Texte : Sophie Maslard – Photos : D.R