La Havane : révolution cubaine

Par Céline Baussay

En 2019, La Havane célébrait ses 500 ans. Dans la foulée, deux hôtels haut de gamme ouvraient leurs portes à quelques centaines de mètres de distance. Leur inauguration est passée presque inaperçue, dommage collatéral de la crise sanitaire. Et pourtant, ils font souffler un vent de modernité dont la capitale cubaine avait bien besoin pour satisfaire les visiteurs étrangers les plus exigeants. Le groupe Accor a choisi d’implanter le So/Paseo del Prado, neuvième adresse de sa gamme Lifestyle SO/, à la pointe du Malecón. Il a confié à l’architecte français Michel Regembal la construction et l’agencement et à la créatrice espagnole Ágatha Ruiz de la Prada toute l’identité visuelle, jusqu’aux uniformes du staff. Kempinski, de son côté, a offert au sublime Gran Hotel Manzana Kempinski un petit frère, le Gran Hotel Bristol by Kempinski. Situé près du Capitole, il fait renaître un hôtel qui connut son âge d’or entre 1930 et 1950. Désormais, la fiesta se concentre sur son rooftop, autour de sa piscine à débordement, au neuvième étage (photo).

Inscription à notre NewsletterInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

A découvrir

Également à lire