Lisbonne, l’autre ville lumière

Par Céline Baussay / Crédits photographie : © Adolfo Rancanao

Dans la capitale portugaise, l’hôtellerie poursuit sa mue en misant sur l’originalité, voire l’excentricité. La preuve, c’est là, près de la praça Marquês de Pombal, que vient d’ouvrir le premier Mama Shelter de la péninsule Ibérique : un hôtel festif et coloré, imaginé comme un hommage à la culture et à l’art lusitaniens. Son rooftop, face aux toits de la ville et au Tage, est déjà considéré comme l’une des meilleures adresses pour admirer le coucher du soleil. Autre curiosité, le Lumen Hotel, près du Parc Eduardo VII, célèbre la lumière si particulière de Lisbonne avec des éclairages évolutifs dans les chambres selon l’humeur du moment et, chaque jour, un spectacle de vidéo mapping (projection d’animations vidéo) sur ses façades. Plus discret, le Sublime Lisboa, petit frère du célèbre Sublime Comporta dans l’Alentejo, propose 15 chambres, toutes uniques, dans le quartier d’Amoreiras. On y retrouve le délicat raffinement, chic et sans prétention, de son aîné, cette fois dans un registre urbain. Nouveau 5-étoiles dans le Chiado, membre de l’Autograph Collection de Marriott, The Ivens (photo) a été pensé comme une étape exotique pour des voyageurs au long cours, épicuriens et exigeants. Exhubérants, chatoyants, les espaces communs décorés par le designer barcelonais Lázaro Rosa-Violán, véritables kaléidoscopes de motifs et de matières, lui donnent beaucoup de personnalité. Le club de jazz à venir devrait vite attirer le tout-Lisbonne.Dans la capitale portugaise, l’hôtellerie poursuit sa mue en misant sur l’originalité, voire l’excentricité. La preuve, c’est là, près de la praça Marquês de Pombal, que vient d’ouvrir le premier Mama Shelter de la péninsule Ibérique : un hôtel festif et coloré, imaginé comme un hommage à la culture et à l’art lusitaniens. Son rooftop, face aux toits de la ville et au Tage, est déjà considéré comme l’une des meilleures adresses pour admirer le coucher du soleil. Autre curiosité, le Lumen Hotel, près du Parc Eduardo VII, célèbre la lumière si particulière de Lisbonne avec des éclairages évolutifs dans les chambres selon l’humeur du moment et, chaque jour, un spectacle de vidéo mapping (projection d’animations vidéo) sur ses façades. Plus discret, le Sublime Lisboa, petit frère du célèbre Sublime Comporta dans l’Alentejo, propose 15 chambres, toutes uniques, dans le quartier d’Amoreiras. On y retrouve le délicat raffinement, chic et sans prétention, de son aîné, cette fois dans un registre urbain. Nouveau 5-étoiles dans le Chiado, membre de l’Autograph Collection de Marriott, The Ivens (photo) a été pensé comme une étape exotique pour des voyageurs au long cours, épicuriens et exigeants. Exhubérants, chatoyants, les espaces communs décorés par le designer barcelonais Lázaro Rosa-Violán, véritables kaléidoscopes de motifs et de matières, lui donnent beaucoup de personnalité. Le club de jazz à venir devrait vite attirer le tout-Lisbonne.

Article paru dans le numéro 122 d’Hôtel & Lodge

Inscription à notre NewsletterInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

A découvrir

Également à lire