Le Ballu, adresse d’initiés

Texte Anne-Marie Cattelain-Le Dû / Photos Virginie Faucher

À deux pas de Montmartre, de Pigalle, des boutiques et des nombreux théâtres alentour, Le Ballu, 4-étoiles de 36 clés à la décoration colorée, originale, signée par son propriétaire architecte Thomas Vidalenc et son épouse Julie, mixe visiteurs de tous horizons et Parisiens, habitants du quartier, la Nouvelle-Athènes. 19 heures, le lobby s’anime. Les uns, venus d’ailleurs, s’apprêtent, après une heure relax passée au spa entre massage, piscine et sauna, à découvrir Paris by night… Le Moulin Rouge, proche, le Divan du Monde, Madame Arthur ou Michou. Les autres, habitués, prennent un verre dans le patio arboré, avant de s’attabler côté salle ou côté terrasse pour savourer la carte généreuse d’un chef aimant marier les saveurs : le thon cru avec l’avocat épicé, le potimarron avec le lait de coco, le croque-monsieur XXXL gourmand avec les truffes. La bonne idée : venir bruncher, déjeuner ou dîner le dimanche, avant ou après une séance ciné au Studio 28 dessiné par Cocteau ou au Cinéma des Cinéastes, à l’excellente programmation.

© Virginie Faucher

Article paru dans le numéro 133 d’Hôtel & Lodge.

Inscription à la newsletter RESTOInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !
Inscription à notre Newsletter Hôtel & LodgeInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

A découvrir