Consécration pour La Mamounia

Sorti de terre en 1923, La Mamounia vient de se voir décerner le prix du meilleur Hôtel Afrique & Moyen Orient et du meilleur Hôtel au monde par le très prestigieux Magazine Conde Nast Traveller UK.

Le Palace situé à Marrakech dispose de six suites d’exception (de 77 à 212 m2), trois Riads (de 700 m2) et d’un Spa aux parfums d’Orient. Toutes les chambres disposent d’une vue imprenable sur la piscine et le luxuriant jardin de l’hôtel, ainsi que sur les montagnes de l’Atlas.

L’Art est à l’honneur dans ce palace, où les expositions privilégient la photographie et la littérature.

Côté gastronomie, les restaurants français et italien sont à découvrir. Les mets typiquement marocains se dégustent également avec plaisir, dans un somptueux décor des mille et une nuits.

 

La Mamounia

Avenue Bab Jdid

Marrakech, Maroc

www.mamounia.com

Texte : Laura Bourgeois – Photos : D.R

Domaine des Hauts de Loire

Histoire de Style Le loir-et-Cher est à l’honneur. Élu meilleur hôtel de France par les lecteurs de Conde Nast Traveler, le Domaine des Hauts de Loire devance les palaces parisiens laissant la deuxième place au Mandarin Oriental et la quatrième au Four Seasons George V. Un domaine 4 étoiles qui séduit par un cadre enchanteur, une décoration raffinée et un service sans faute.

PAR ANSELME MASLARD

À deux heures de Paris, c’est l’endroit idéal pour une escapade. Situé entre Blois et Tours, tout près d’Amboise et de Chambord, sur la Route des Vins de Loire, ce pavillon de chasse édifié en 1860 se dissimule dans un parc boisé de 70 hectares. Assis dans la verdure, bordé de deux étangs peuplés d’oiseaux, aux murs recouverts d’ampélopsis, il accueille les amoureux de la nature qui rêvent de se retirer dans un calme sans faille.

Le Domaine dispose de 18 chambres et 13 suites au style typiquement Solognote avec colombages, poutres apparentes et une atmosphère pensée dans les moindres détails. La décoration est raffinée, élégante, aux lignes classiques et dans le goût de la tradition. C’est le choix de la valeur sûre qui révèle un fort esprit de famille et un certain art de vivre reçu en héritage.

Doublement étoilé par le Guide Michelin, le restaurant est orchestré par le Chef Rémy Giraud. Inventif et désireux de surprendre et satisfaire ses hôtes, il propose des menus de saison dans le respect du produits du terroir. Au menu : alose de Loire, mousse de persil, asperges de Monsieur Marpault ou fraise “mariguette”. Une cuisine fine et délicate. Et pour le vin ? Des grands crus, vins de Loire, Vouvray, Montlouis ou Touraine… À vous de choisir !

[infobox maintitle= »AUTOUR DE L’HOTEL » subtitle= »

LES CHÂTEAUX DE LA LOIRE

Non loin du Domaine des Hauts de Loire, les châteaux d’Amboise et de Chaumont-sur-Loire, le château royal de Blois ou le château de Chenonceau, majestueux sur les rives du Cher. Sans oublier, le château de Chambord, joyau de l’architecture française aux multiples tourelles, et le château de Cheverny.

LA ROUTE DES VINS DE LOIRE

La plus longue de France… 800 km, au fi l du fl euve, avec un patrimoine exceptionnel. Rendez-vous dans les vignobles de Bourgueil, de Chinon, de Vouvray ou d’Esvres. Sur le plateau de Oisly, goûtez aux vins de Gamay et de Sauvignon. En voiture, mais aussi à pied ou en vélo, découvrez le vignoble, les coteaux et les paysages du Val de Loire.

 » bg= »blue » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »Domaine des Hauts de Loire » subtitle= »

FRANCE / ONZAIN, LOIR-ET-CHER

Domaine des Hauts de Loire Élégant pavillon de chasse du XIXe, assis dans la verdure et bordé d’étangs peuplés d’oiseaux pour les amoureux de la nature. À quelques pas, une demeure typiquement solognote avec ses colombages et poutres apparentes. Une atmosphère raffinée pensée dans ses moindres détails. GROUPE : H8 Collection.

LABEL : Relais & Châteaux.

CHAMBRES : 18 chambres et 13 suites.

PRIX : à partir de 224 €.

TABLE : Un restaurant doublement étoilé par le Guide Michelin et orchestré par le chef Rémy Giraud avec une cuisine ligérienne réinterprétée. Le restaurant propose également un large choix d’excellents vins : grands blancs de Loire, Vouvray, Montlouis et Touraine.

ACTIVITÉS : Massage en chambre, tennis et piscine extérieure. Aux alentours, les châteaux de la Loire et la route des vins de Loire. Possibilité également de découvrir les châteaux du ciel, avec un survol en hélicoptère (vol de 1 h)

79, rue Gilbert-Navard – 41150 Onzain

Tél. +33 (0)2 54 20 72 57

www.domainehautsloire.com

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RESERVER » color= »black » text= »white » url= »http://www.domainehautsloire.com » openin= »_blank »]

[res_map address= »79, rue Gilbert-Navard – 41150 Onzain » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

Palais Bayram, Tunis

The Place : Nuit orientale dans la médina. Il a fallu sept ans pour sauver de la ruine l’ancien palais du grand mufti. Dans un déluge de stucs et de faïences murales, un monument historique se trouve une nouvelle vocation d’accueil.

PAR RAFAEL PIC – PHOTOS VÉRONIQUE MATI

La médina se meurt, la plus belle médina du monde arabe !”, lance d’une voix tremblante Fathi Bouzouita. Mais ce jour-là, par un frais janvier tunisois, c’est aussi un message d’espoir que délivre l’ancien antiquaire de la rue Jacob à Paris, qui vendait ses foulards à François Mitterrand. Dans la salle voûtée aux piliers énormes qui fut autrefois le magasin du palais, et qui ressemble davantage à une crypte de cathédrale qu’à un entrepôt, c’est en effet un joyau du patrimoine tunisien qu’il inaugure… et que beaucoup avaient cru condamné à jamais.

Une fois conclu le marathon juridique pour l’acquisition, l’essentiel restait à faire : restaurer le gros oeuvre et le décor tels qu’ils se présentaient en 1786. Une gageure tant les corps de métiers à solliciter étaient importants. “Maçons, carreleurs, tailleurs de pierre, sculpteurs sur bois, polisseurs, doreurs sur feuille, stucateurs, spécialistes des voûtes et coupoles…”, énumère Fathi Bouzouita sans prétendre à l’exhaustivité. C’est que le défi est multiforme : rehausser les pavements, renforcer les arcs et les linteaux, reprendre les parois en chaînages de brique plate et tubes de terre cuite, reposer les marbres polychromes et les boiseries. Sans compter la céramique murale… “Ce palais possède une extraordinaire collection de carreaux d’Iznik, sortis des fours des faïenciers ottomans deux siècles avant sa construction, explique Jean-Pierre Guinhut. Chacun a été nettoyé, restauré, repositionné, sans adjonction d’un seul élément moderne.” Dans la déréliction du début des années 2000, beaucoup s’étaient retrouvés chez des marchands peu scrupuleux : il fallut donc en racheter une partie sur le marché parallèle !

Aujourd’hui, la ruine n’en est plus une. Ses pièces ont été ressuscitées en suites au crépi jaune ou bleu nuit, aux lustres étincelants, aux plafonds à caissons, aux lits à baldaquin. Et sa gestion, signe des temps, est confiée à la société d’un jeune entrepreneur à succès, Abderraouf Tebourbi, cofondateur de l’Université internationale de Tunis et président de l’école Vatel locale. L’histoire peut donc reprendre : comme la parabole d’une Tunisie capable de se réinventer en des temps troublés…

Dar Bayram, construit à la veille de la Révolution française, fut la résidence de la plus haute autorité religieuse du pays, le grand mufti. Celui qui avait le pouvoir de décréter le début du ramadan et de prononcer des fatwas vit son pouvoir fortement rogné sous Bourguiba. Au début du XXIe siècle, son palais, d’une emprise de 3 500 m², au coeur d’une médina pourtant déclarée patrimoine universel par l’Unesco, n’est plus qu’une carcasse branlante… Vitres et volets brisés, planchers enfoncés, fontaines muettes, stucs en poussière. Des familles entières se partagent une simple pièce, entre chats et poules en liberté. “Il a fallu négocier avec dixneuf héritiers !”, explique Jean-Pierre Guinhut, propriétaire avec Fathi Bouzouita de cette propriété hors norme. Lui aussi a un parcours atypique : orientaliste, envoyé de la France à l’ONU au lendemain des attentats du World Trade Center, premier ambassadeur de France en Afghanistan en 2002 après 22 ans de rupture des relations diplomatiques, il s’est pris de passion pour cette vaste enfilade de cours et de salons somptueux.

[infobox maintitle= » Le Palais Bayram » subtitle= »
TUNISIE / TUNIS

Revivifier la médina, désertée par ses grandes familles, et pas n’importe comment : en remettant sur pied un de ses palais emblématiques, après une décennie de restauration. Le défi du Bayram n’est pas anodin. Il signe en même temps l’arrivée d’un nouvel acteur, qui s’apprête à gérer des établissements de charme en France : le groupe Knowledge d’Abderraouf Tebourbi, président de la franchise tunisienne de l’école d’hôtellerie Vatel.

CHAMBRES : 17 suites.

PRIX : à partir de 320 €.

TABLE : Restaurant El Makhzen supervisé par l’ancien chef du Ritz, Guy Legay (cuisine internationale et spécialités tunisiennes, sans alcool), salon de thé Surya.

ACTIVITÉS : spa et hammam, promenades thématiques dans la médina

ADRESSE: 6, rue des Andalous Bab Mnara 1008 Tunis

Tél. +216 31 39 33 93

www.knowledgehotels.com

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

 

[button content= »RESERVER » color= »black » text= »white » url= »http://www.knowledgehotels.com » openin= »_blank »]

[res_map address= »6, rue des Andalous Bab Mnara 1008 Tunis » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

Park Hyatt / New York

[title maintitle= »De verre et d’acier » subtitle= » »]

 Intégré au sein du flambant neuf One57, building de plus de 300 m de haut abritant 90 étages signé de l’architecte Christian de Portzamparc, le Park Hyatt New York, inauguré fin août, est désormais considéré comme le fleuron du groupe hôtelier américain sur ses propres terres.

Par Juliette Lavigne

Novateur. Grandiose. Ebouriffant. La liste des adjectifs qui déferlent en tête après une visite des lieux est interminable… et justifiée : le Park Hyatt multiplie les atouts pour séduire tous azimuts. Situé dans le quartier huppé de l’Upper East Side, sur la 57e rue entre la 6e et la 7e Avenue, à deux foulées de Central Park, en face de Carnegie Hall, à quelques minutes du Moma et à un jet de diamant des somptueuses boutiques de la 5e avenue, il promet un indice de satisfaction maximum aux sportifs, mélomanes, fans de musées ou accros du shopping.

Donna-Dotan_517A4379

Le rutilant cinq-étoiles occupe les 25 premiers étages de l’un des immeubles les plus cotés de Manhattan. Le groupe Hyatt a dépensé quelque 390 millions de dollars pour s’offrir l’exclusivité de ce nouveau porte-drapeau hôtelier. A l’intérieur, la ville est omniprésente : dans le restaurant, le lounge bar, le lobby et les 240 chambres, parmi lesquelles 92 suites, grâce aux immenses baies vitrées courant du sol au plafond.

Pour retrouver le dossier complet Ultra Urbain, téléchargez le numéro 82 sur votre tablette ou Ipad.

[infobox maintitle= »Park Hyatt » subtitle= »

Etats Unis / New York

Occupant les 25 premiers étages du prestigieux nouveau gratte-ciel One57, le Park Hyatt a bénéficié d’un budget astronomique. Les meilleures fées se sont penchées sur son berceau : l’architecte Christian de Portzamparc, prix Pritzker 1994 et pour le design intérieur, le duo Yabu Pushelberg qui collabore avec les meilleurs groupes hôteliers de la planète. Résultat : dans les parties communes ou en chambres, aucune fausse note. Last but not least : l’hôtel bénéficie d’un emplacement exceptionnel, en plein coeur de Manhattan.

Groupe : Hyatt

Chambres : 210 dont 92 suites.

Prix : à partir de 800 € la nuit.

Table : Le chef Sébastien Archambault supervise la carte des 2 restaurants : le BackRoom, où, bonne surprise, les prix restent décents et le Living Room pour une restauration plus légère.

Activités : Spa, piscine, 350 oeuvres d’art disséminées dans l’hôtel et choisies par des experts du MoMa

Adresse: 153 West 57th Street, New York 10019

Tél. +1 646 774 1234

Reservations: www.newyork.park.hyatt.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »153 West 57th Street, New York 10019″ zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

SPA VALMONT LE MEURICE

Le spa Valmont du palace parisien Le Meurice lance son premier soin dédié exclusivement aux hommes. La marque de cosmétique suisse propose un soin parfaitement adapté à la peau masculine : nettoyage, modelage, masque, grâce à un concentré d’ADN et de collagène pour un effet anti-âge et détente garanti.

Soin de 60 minutes, 150 €.

Réservations : 01 44 58 10 77

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.dorchestercollection.com » openin= »_blank »]




SUITE BELLE ÉTOILE

Le Meurice, palace de la Dorchester Collection a rénové sa Suite Belle Étoile, son penthouse au 7e étage. Ses points forts : la sublime salle de bains en marbre sous verrière et l’immense terrasse paysagée qui fait littéralement le tour de la cour intérieure de l’hôtel et offre une vue exceptionnelle à 360° sur Paris.

Le Meurice
228 rue de Rivoli, 75001 Paris
www.dorchestercollection.com

[res_map address= »228 rue de Rivoli, 75001 Paris » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »15” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

 Photos: Guillaume de Laubier

COURCHEVEL: LE MÉLÉZIN SEREIN DES ALPES

Dominant Courchevel 1850, l’unique aman resorts français garde la chaleur et le charme d’une résidence privée, dans le parfait respect des préceptes d’Adrian Zecha, fondateur de la chaîne.

APRÈS L’EFFORT, on se réfugie sous des plaids à grands carreaux, autour de la cheminée à foyer ouvert, pour regarder les derniers skieurs descendre la piste de Bellecôte. Superbement située au-dessus des premiers toits de Courchevel 1850, la terrasse du Mélezin est la plus « people » de Courch’. La plus discrète aussi : le Mélezin n’en fait pas trop. L’architecte iconique des Aman Resorts, Ed Tuttle, a rajouté deux tours inspirées des maisons-fortes savoyardes à ce petit hôtel revu de fond en comble tout en conservant l’essentiel. Hélène Serane, fille du fondateur des lieux, veut que l’on se sente comme dans une maison de famille ; Henri, le concierge Clés d’Or, est là depuis onze ans, la directrice adjointe Alexandra depuis vingt.

« Par petites touches, j’apporte des améliorations, comme chez soi, pour ne pas décontenancer les 70% d’habitués », explique-t-elle sous les plafonds à caissons du salon, devant la cheminée. Les bronzes de Roseline Granet, sculptures dégingandées, rythment l’espace feutré. Cèdre rouge, épaisse moquette de laine, tissu chenille, habillent les 31 chambres et suites, dont 24 se prolongent en balcon. Les plus hautes, baptisées Mélézin, sont aussi les plus grandes avec une superficie de 50 m2, et jouissent d’une double exposition, avec balcon sud et ouest surplombant les pistes, le village, et dévoilant même les Alpes suisses. Boisée comme une winstub (cave à vins) mais raffinée avec ses chaises aux pieds torsadés, la salle à manger propose des spécialités françaises plutôt légères.

Et pour un zeste d’exotisme, car après tout les hôtels Aman se situent pour la plupart en Asie, le spa s’enorgueillit d’une cabine pour massages thaïs et la piscine aux colonnes de pierre, laisse passer le jour. Quant à la ski-room, équipée de rangements chauffants, elle ouvre directement sur la piste de Bellecôte. Chaque matin, les chasseurs aident les skieurs à s’équiper avant de filer vers les Trois Vallées, qui partagent avec les Mousquetaires une caractéristique : elles sont quatre.

[infobox maintitle= »LE MÉLÉZIN » subtitle= »

FRANCE / COURCHEVEL 1850

Au coeur des Trois Vallées, loin du show-off de Courchevel 1850, ses 31 chambres et suites, son salon et sa terrasse ouverts sur la fameuse piste de Bellecôte ont fait le choix de l’intimité et du raffinement serein, orchestré avec délicatesse par Hélène Serrane et une équipe fidèle.

GROUPE : Aman Resorts.

CHAMBRES : 31.

PRIX : à partir de 880€. Du 12 janvier au 14 février et du 16 mars au 6 avril, forfait de 7 nuits Privilège Ski Pass, avec petit-déjeuner et dîner à la carte, 6 jours de ski par personne et une journée avec un moniteur privé : à partir de 6 860€.

TABLE : un restaurant de cuisine française et thaï.

ACTIVITÉS : Aman Spa, ski, piscine, sports d’hiver.

ADRESSE: Rue de Bellecôte 73 120 Courchevel 1850

Tél. : +33(0)4 79 08 01 33

RESERVATIONS: www.amanresorts.com » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

TEXTE: ALIETTE DE CROZET

Val d’Isère : Chalet Privé Le Rocher

À Val d’Isère, LE ROCHER, chalet privé, se niche contre la montagne. Sa promesse ? saisir l’essence de l’instant après-ski grâce à un service hôtelier sur mesure.

Il faut quitter les rues principales de Val d’Isère, grimper vers les sommets enneigés pour parvenir au Chalet Le Rocher. De l’extérieur, la grande bâtisse de bois et de pierre porte la signature de Michel Covarel, l’un des architectes qui permit à la station de conserver l’authenticité caractéristique des villages alpins. Mais ce chalet-ci, dès ses abords, se distingue.

Quasi-troglodyte, l’édifice s’accroche dans les aspérités de la roche, ne faisant qu’un avec le paysage escarpé semé de pins. Le flanc de la montagne tient lieu de pierre angulaire et fait vibrer les éléments d’une vie ténue : le bois craque légèrement et si l’on tend l’oreille, on perçoit la musicalité d’un ruissellement. Cachette minérale Dès le rez-de-chaussée, le regard est happé par la paroi minérale rehaussée de bois qui surplombe la piscine.

À l’ombre de la montagne, les hôtes s’ébattent dans ses eaux chaudes, tandis qu’au-dehors, les flocons forment un tapis de neige, les coupant du monde. Ici, on célèbre entre soi les petits bonheurs de l’après-ski, rendus possibles par un personnel attentif, et on se laisse aller au délassement dans la cabine rocheuse du spa. On accède à sa semi-obscurité par un chemin de galets, évocation de contrées lointaines. Les propriétaires, grands voyageurs, ont réussi l’audacieux pari de marier grands classiques montagnards et exotisme de bon goût.

Çà et là, des boiseries himalayennes richement travaillées, un banc sculpté, un tapis d’un autre continent, contrastent sans détonner franchement. En tribu, en famille ou entre amis, on tire à la courte-paille pour savoir qui posera ses valises, non pas dans la plus grande des sept chambres, mais dans celle qui ouvre sur une salle de bains à fleur de roche, un vrai coup de coeur.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 75

[infobox maintitle= »Le Rocher » subtitle= »

Val d’Isère / France

Le Rocher, chalet privé avec services hôteliers, s’inscrit dans la cour des grands de la station savoyarde. D’abord, son emplacement, légèrement en retrait du centre de Val d’Isère, en fait un refuge de luxe pour grandes tribus. Mais, bâti à même la paroi rocheuse de la montagne, c’est surtout une demeure de caractère, avec boiseries himalayennes ou locales et sens du détail, y compris high-tech. Un confort sur mesure!

GROUPE : M Group Properties.

CHAMBRES : 7.

PRIX : à partir de 25 000 € la semaine.

TABLE : chef privé.

ACTIVITÉS : Spa, salle de sports, piscine intérieure avec jets de courant, hammam, solarium, bain bouillonnant extérieur, cave, bar, écrans de projection, consoles de jeux…

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://mgroupchalet.com/chalet-le-rocher-val-d-isere.php » openin= »_blank »]

Le Rocher
Hameau des Fermes
73150 Val d’Isère
Tél. : +33 (0)613 921 500
www.mgroupchalet.com

[res_map address= »Hameau des Fermes 73150 Val d’Isère » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]
 

PAR LUCIE TAVERNIER

Le Kaila: une cinquième étoile pour Méribel

Avec le Kaïla, premier cinq-étoiles de la station, Méribel se hisse dans le cercle très fermé des savoyardes d’exception. Et sort avec superbe de sa réserve.

On la disait (trop) discrète… Fondée en 1938 par un colonel de l’armée britannique, Méribel voulait dépoussiérer son image de station fréquentée par une poignée de familles fidèles. Ses atouts, une architecture de pays, un charme assurément alpin, les pistes du domaine des Trois Vallées et de solides appuis qui lui ont permis de valider sa candidature pour les Finales de Coupe du monde de ski 2015. Enfin, l’audace de la famille Dallery, hôteliers qui ont construit dans leur station de coeur le Kaïla. Méribel n’y perd pas son ADN.

Au Kaïla, sus au bling bling ! « C’est une certaine idée du luxe raisonnable qui a été développée entre ces murs », confie son directeur Christophe Bricaud. L’homme sait de quoi il parle : après vingt ans à Courchevel, il souhaite au Kaïla prendre le contre-pied du too much. L’atmosphère est intimiste et les grands espaces se parent de bois brut, ardoises et lauzes. Le lieu réussit un élégant chassé-croisé : susciter art de vivre au sommet avec naturel et créer l’étincelle. Couture, mais cosy. Ainsi, on retient certains détails « couture », réalisés sur mesure, dont un majestueux garde-corps aux branchages stylisés.

Derrière les portes feutrées, 38 chambres dont 24 suites qui, connectées entre elles, créent un chalet privé, pour accueillir familles et amis. Last but not least, on accède aux pistes par un ascenseur privé.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 75

[infobox maintitle= »Spa Nuxe » subtitle= »

Après le ski, boutiques, bar cosy ou spa, six cabines signées Nuxe. Ce dernier est l’un des points d’orgue, avec sa piscine turquoise à parcours aquamarin, ses geysers et sa grotte jacuzzi.

La carte fait la part belle aux délassements destinés aux sportifs des neiges.

Une recherche trendy et pointue du bien-être que l’on retrouve au bar à herbes du petit-déjeuner.

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »Carnet de glisse  » subtitle= »

Skier sur le domaine des 3 Vallées. Relier Courchevel, ou glisser le long des pistes avec vues sur le Mont Blanc, la Grande Casse, les Écrins.

Informations et forfaits :

www.cimalpes.ski/fr/station-meribel/

Boire un verre au bar de l’Hôtel Le Grand Coeur & Spa, unique Relais & Châteaux de Méribel, qui vient d’être rénové. Au salon-bar, atmosphère chic et familiale, très beaux cocktails du barman, qui y officie depuis une vingtaine d’années.

Y aller :

TGV Paris-Moutiers-Salinsles- Thermes, à partir de 54 €.

www.voyages-sncf.com

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »Le Kaila » subtitle= »

Méribel / France

Le Kaïla, premier cinq-étoiles de la discrète Méribel, lui donne ses lettres de noblesse. Les Dallery, hôteliers dans la station depuis 50 ans, y dévoile leur vision de l’art de vivre version montagne. Le Kaïla est donc un écrin à l’esprit chalet, avec de belles matières naturelles, des volumes aérés, de grandes baies vitrées. Le Spa Nuxe et le grand espace dédié aux plaisirs aquatiques colorent d’une tonalité bien-être cette villégiature hivernale bel et bien luxe.

CHAMBRES : 38 dont 24 suites.

PRIX : à partir de 430 € avec petit-déjeuner.

TABLE : restaurant gastronomique l’Ekrin, snack au salon-bar pour le déjeuner.

ACTIVITÉS : piano-bar, 4 boutiques, Spa Nuxe, piscine intérieure, parcours aquamarin, grotte jacuzzi, sauna, hammam et fontaine de glace, salle de fitness, accès privé aux pistes, ski-shop, kids club.

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.lekaila.com » openin= »_blank »]

Le Kaila
Route de La Montée
73550 Méribel
Tél : + 33 (0)4 79 08 89 03
www.lekaila.com

[res_map address= »Route de La Montée, 73550 Méribel » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »15” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

TEXTE LUCIE TAVERNIER

Le Château de Bagnols

Un château couleur raisin d’or. Dans la campagne beaujolaise aux airs de toscane, le château de Bagnols a traversé huit siècles d’histoire avant de devenir un hôtel cinq étoiles estampillé du prestigieux label SLH, small luxury hotels of the world.

PAR ISABELLE LALLEMENT

À la sortie du village éponyme, encadré par des vignes qui adoucissent son allure militaire, l’impressionnant édifice trône au milieu des tilleuls centenaires, des lavandes et de 644 cerisiers. Tours médiévales, cour pavée, douves, salle des Gardes érigées en pierre dorée typique de la région, rappellent son passé de résistant face aux différentes hordes ennemies. Seuls le temps et l’indifférence faillirent en venir à bout. En 1987, lorsque Lady Hamlyn, aristocrate anglaise férue d’archéologie, découvre le Château de Bagnols, celui-ci n’est d’ailleurs que ruines chancelantes envahies par la végétation.

73-le-chateau-de-bagnols_03

Elle décide, sacré pari, de le relever et de lui redonner son allure conquérante. Quatre années de travaux sont nécessaires pour restaurer plafonds peints et fresques murales du XVIIè dans le Salon de Chasse et l’Appartement aux Bouquets. Passionnée d’antiquités, la nouvelle propriétaire chine dans le monde entier pour aménager les vingtdeux suites. Chaque décor recrée l’atmosphère d’époque avec lits à la polonaise, à baldaquin ou à la turque, capitonnés de soie brodée, ornés de tentures de velours et passementeries aux fils d’argent.

Dans les salles de bains au sol en tommettes anciennes cirées, les commodités se cachent sous une chaise percée, les robinets des baignoires rappellent ceux de la fontaine de Bagnols sur la place du village, la lumière jaillit grâce à une « ficelle », comme celle pour sonner les domestiques. Linge raffiné, porcelaine, verrerie, argenterie du XVIIIè complètent le décor d’un lieu hors du commun où les VIP aiment se ressourcer tout en visitant les vignobles alentour. Une piscine pour Tom Cruise C’est d’ailleurs Tom Cruise qui incita à installer une piscine aux allures de bassin romain à deux pas du château, à l’ombre des tilleuls. Pour lui ne manquait qu’une « swimming-pool » à ce lieu propice à la méditation. Lady succomba à sa requête.

[columns_row width= »half »]
[column]
73-le-chateau-de-bagnols_02

73-le-chateau-de-bagnols_05 [/column]
[column][/column][/columns_row]Racheté en 2012 par le Lyonnais Jean-Claude Lavorel, propriétaire des Suites de la Potinière à Courchevel, le Château décroche, en juin dernier, sa 5è étoile. Un spa avec piscine en sous-sol, un dôme de verre au-dessus de la cour intérieure, « comme au Louvre » et de nouvelles chambres viendront prochainement compléter les lieux.

Rêvant lui aussi d’étoiles, le nouveau chef réunionnais Jean-Alexandre Ouaratta, transfuge du Royal Mansour de Marrakech, après avoir travaillé aux côtés de Bocuse puis d’Alléno au Meurice et au Cheval Blanc, compose une carte aux saveurs métissées à déguster devant la cheminée gothique de la Salle des Gardes, la plus grande de France, ou sur la terrasse. Le sommelier a également redéfini sa carte, faisant la part belle aux vins du Beaujolais, de Bourgogne et aux trésors de la Vallée du Rhône signés Yves Cuilleron, Jean-Luc Colombo et Alain Graillot. Assurément dans les Monts du Lyonnais, Bacchus est à l’honneur.

73-le-chateau-de-bagnols_08

[columns_row width= »half »]
[column]73-le-chateau-de-bagnols_09 [/column]
[column][/column]
[/columns_row]

[columns_row width= »third-and-two-thirds »]
[column]73-le-chateau-de-bagnols_06[/column]
[column]Visites vigneronnes sur mesure …

Entre Mâcon et Lyon, s’étire une région dont le nom évoque irrésistiblement le plaisir. Le Beaujolais et tous ses crus Brouilly, Côte de Brouilly, Régnié, Morgon, Chiroubles, Moulin à vent, Fleurie, Chénas, Juliénas, St Amour. Une route des vins qui rassemble 12 appellations, près de 180 châteaux, domaines viticoles ou caves dispersés sur quelque 30 kilomètres du nord au sud. Incontournable entre autres la cave du Château de Juliénas (XVIè et XVIIIè). Le concierge du Château organise à la demande visites et dégustations.

Villages typiques …

Dans les vallées alentour, nombre de villages méritent qu’on s’y attardent, tels Oingt, classé parmi les plus beaux de France, et encore St-Loup, St- Laurent d’Oingt, Pommiers, Limas, Cogny.

Swings… ou glisse …

Call & Golf propose un service sur mesure aux golfeurs débutants ou confirmés au golf de Anse, à 10 km du château ou tout autre parcours grâce aux forfaits Héligolf conciliant déplacement en hélicoptère et greens. L’hiver, le même service permet de rallier les pistes de skis. À retenir auprès du concierge de l’hôtel.

[/column]
[/columns_row]

[infobox maintitle= »Château de Bagnols » subtitle= »

Sur la route du Beaujolais, ce château médiéval, restauré avec soin est l’escale idéale pour explorer la région. On peut admirer dans ses 22 luxueux appartements de style, les fresques, lits à baldaquin, mobilier d’époque, riches étoffes et oeuvres d’art. Un château chargée d’histoire à l’atmosphère authentique, élégante et décontractée. Restauration gastronomique et dégustation de vins à la clef. Pour une échappée romantique à 2, à 28 kilomètres de Lyon, la promesse d’un week-end de charme.

LABEL : Small Luxury Hotels

CHAMBRES : 22 chambres-appartements.

PRIX : à partir de 560 €.

À TABLE : restaurant « La Salle des Gardes », gastronomique inspiré des richesses du terroir, sous la houlette du nouveau chef Jean- Alexandre Ouaratta. Le Bar du Château.

ACTIVITÉS : piscine extérieure chauffée, promenade, jogging, vélo à travers les vignobles, golf du Beaujolais à 10 kilomètres. Visites des caves et châteaux de la région et dégustations.

ADRESSE: 69620 Bagnols

Tél. : 04 74 71 40 00

Y ALLER EN JET: L’aérodrome de Frontenas, tout proche, permet de poser son jet privé à trois minutes du Château de Bagnols

RESERVATIONS: www.bagnols.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Château de Bagnols, 69620 Bagnols, France » zoom= »9″ directionstext= »Directions »]

Le Château Cordeillan-Bages à Pauillac

Halte de prestige, cru classé, hôtel-chartreuse du XVIIè, gastronomie étoilée, village-conservatoire, modèle d’oenotourisme… Sous une même signature, celle des Cazes.

PAR JACQUES GANTIÉ

CHÂTEAUX-DIVAS, vignobles-trésors, architectes-stars, le vignoble bordelais est haut en images et son actualité alterne entre calmes et fièvres. Alors que les investisseurs chinois achètent par brassées petits et grands domaines – 50 châteaux sont sous pavillon rouge étoilé dont Château Haut-Brisson à Saint-Émilion, acquis en 1997 par le banquier Peter Kwok, et dans l’Entre-Deux-Mers, Latour- Laguens, remporté par la trentenaire Haiyan Cheng en 2008 – on garde plutôt son sang-froid dans les chais médocains.

73-CORDEILLAN-BAGES_Page_3_Image_0001

Prenez Pauillac et son hameau de Bages. À son approche, la grille de l’hôtel Cordeillan-Bages, davantage demeure bourgeoise que joyau ciselé, est grande ouverte. Du Château Bellevue- Cordeillan-Bages originel, dont demeurent deux tourelles XVIIè, Jean-Michel Cazes, pionnier de l’oenotourisme en Médoc et entrepreneur visionnaire, a fait un Relais & Châteaux à la façade sobre, terrasse bordée de vignes, cour intérieure aux plants de verveine citronnelle, tables sous les mûriers.

L’ancien chai à barriques et les communs, un temps hôtel cossu et introverti, sont aujourd’hui accueillants, éclairés par une verrière d’angle, annoncés par une allée de graviers escortée de lavandes. Salons et couloirs indiquent le goût du propriétaire pour l’art contemporain et les chambres invitent lumière naturelle et tapisseries aux couleurs tendres. C’est ce que l’on apprécie à “Cordeillan”: une retenue, un enracinement, vertus des origines de la famille Cazes – « nom de voyageurs et d’émigrants » – venue des montagnes d’Ariège en 1875 défricher et planter le Médoc.

[infobox maintitle= »Jean-Luc Rocha » subtitle= »Digne Successeur » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Au château, le vin et la cuisine vivent heureux et ont eu beaucoup de recettes. Après les explorations passionnantes de Thierry Marx, Jean-Luc Rocha, qui fut son chef exécutif, ancien de Patrick Henriroux à La Pyramide à Vienne est tout en droiture et délicatesse, comme son pigeonneau légèrement fumé, mousserons et rhubarbe, réduction de betterave rouge.

Deux étoiles médaillent ce chef à la curiosité intacte, expert en classicisme éclairé – bar rôti au romarin, caramel de Xérès et cacao – et en retrouvailles de terroir – sopa dourada et “O baixinho”, petit gâteau au chocolat et amandes qu’explique son versant portugais. Au coeur d’une trilogie médocaine sans égal – hôtel, vignoble, oenotourisme – Cordeillan exprime ainsi art de vivre et sérénité.

[infobox maintitle= »Château Cordeillan-Bages » subtitle= »

FRANCE / PAUILLAC

Aux portes de Pauillac, l’hôtel de la famille Cazes est l’un des trois Relais & Châteaux du Bordelais. Architecture discrète au pays des grands domaines du Médoc, proximité du hameau de Bages, réussite d’oenotourisme, vignoble de Château Lynch- Bages, 5è cru classé de l’appellation Pauillac. Calme, sobriété, toiles d’art contemporain, gastronomie (Jean-Luc Rocha, 2 étoiles), cave aux 1 200 références. La belle adresse pour découvrir le Médoc des châteaux et l’estuaire de la Gironde.

LABEL : Relais & Châteaux.

CHAMBRES : 24 et 4 suites.

PRIX : à partir de 257 €.

À TABLE : chef étoilé, Jean-Luc Rocha, MOF.

ACTIVITÉS : piscine, sauna, fitness. École de cuisine, visites et dégustations au Château Lynch-Bages, visites de domaines viticoles…

ADRESSE: 61 route des Vignerons, 33250 Pauillac

Tél. : 05 56 59 24 24

RESERVATIONS: www.cordeillanbages.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »Bages » subtitle= »Le « Village » Réinventé » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

73-CORDEILLAN-BAGES_Page_5_Image_0001

UNE PLACE RÉSUME L’ESPRIT de ce « village », hameau de Pauillac et modèle d’oenotourisme imaginé par Jean-Michel Cazes et restauré comme un trésor de famille. Le Café Lavinal aux airs de brasserie parisienne et la boulangerie Andrea rendent hommage aux grands-mères « cordons bleus » qui furent expertes à cuisiner le « grenier médocain » (porc, ail et épices), l’aloyau de boeuf et l’alose de Gironde au grill. La boucherie-charcuterie, la boutique du vin et des arts de la table, l’atelier des vélos pour découvrir le Médoc viticole, la place pavée bordée de rosiers, la fontaine, les devantures de carte postale… sont sans équivalents en Bordelais.

www.villagedebages.com 

 A Lire → “Lynch-Bages & Cie, une famille, un vin & 52 recettes”, Éd. Glénat. Recettes de la famille Cazes et créations de Jean-Luc Rocha, chef de Cordeillan-Bages.

[res_map address= »61 route des Vignerons, 33250 Pauillac, France » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

Exclusif: le « superchalet » N en Autriche

Attention « Super Chalet » ! En exclusivité pour la presse française‚ le Chalet N a ouvert ses portes à Hotel & Lodge. Perché sur les hauteurs de Lech en Autriche‚ ce géant des neiges avec services hôteliers digne d’un palace se loue dans son intégralité. Pour une expérience exclusive entre soi et les siens.

80-location-chalet-N-autriche_14

Il affiche six étoiles, du jamais vu dans l’univers des chalets avec services hôteliers, et revendique comme tout premiers clients Tina Turner (amie personnelle du propriétaire) et son mari en lune de miel. Propriété du jeune homme d’affaires tyrolien René Benko qui lui a donné son nom « N » en hommage à son épouse Nathalie, ce superchalet déployé sur quatre niveaux époustoufle par la qualité de ses finitions, des matériaux utilisés et du service discret et irréprochable. Ne vous étonnez pas de trouver l’oreiller brodé à vos initiales à l’arrivée…

Côté produits d’accueil, rien de moins que les grands formats de Terre d’Hermès pour Monsieur, et Kelly Calèche pour elle.

« Nous voulions créer quelque chose de très spécial, d’exceptionnel », explique Sebastian Zenker et Lisa Tackenberg, les architectes munichois de l’agence Landau + Kindelbacher. « L’important pour nous était de réinterpréter les codes du chalet traditionnel dans un esprit ultra contemporain, tout en conservant le côté cosy inhérent à ce type d’habitation. Le chêne centenaire recyclé a été notre socle. Ensuite, et sans faire dans le bling bling, nous voulions donner du glamour. Pour cela, nous avons marqué les lieux avec des éléments forts tels que le verre, l’acier, le titane, la fourrure, ces diamants Swarovski disséminés, et les photos d’art très chics de l’artiste autrichien Edgar Mall. Nous avons cherché à ce que vous ayez l’impression d’être dans un film… »

[columns_row width= »two-thirds-and-third »][column]

80-location-chalet-N-autriche_13[/column]
[column]80-location-chalet-N-autriche_15[/column]
[/columns_row]

Dès l’entrée, la porte automatique vitrée s’ouvrant sur un lobby grandiose donne le ton. Partout, des teintes sombres rehaussées d’argent. Hormis quelques grands noms, nous ne saurons rien des références du lieu, que Sebastian tient à garder secrètes : « Il n’y a qu’un seul Chalet N et je ne veux pas le voir copier. Chacune des 11 suites affiche en tout cas son propre style, différent de sa voisine. »

En sous-sol, le vaste spa fait la part belle à l’ardoise, au cristal et à la roche apparente. Plaqué à la feuille d’argent, le plafond supporte un lustre design fait de tubes de cristal.

80-location-chalet-N-autriche_02

[columns_row width= »half »][column]

80-location-chalet-N-autriche_12[/column]
[column]80-location-chalet-N-autriche_10[/column]
[/columns_row]

Sur place, on aura tout de même reconnu la facture de Jim Thompson, et la signature italienne de quelques meubles et tissus. Pêlemêle, Armani Casa, Rubelli, Minotti, B & B Italia, mais aussi Ralph Lauren Home pour le mobilier d’extérieur et Tai Ping pour les tapis de soie sur mesure. Tout à fait remarquable, le tapis serti de brillants Swarovski de la Master Suite réalisé par la Maison Sahrai à Milan, habituée des hôtels de prestige. Pour assurer le service, impeccable, deux chefs permanents et dix membres du personnel à disposition, managés par Georg Gruber.

Ce beau blond du cru veille au bien-être de chaque instant, pourvoit à toutes les demandes (toutes ?) et organise les activités : ski, hélicoptère, cinéma, spa… Pour ces derniers, nul besoin de sortir : une salle avec écran géant et système audio Bose dernier cri a investi le sous-sol, et partage l’espace avec la marque thaïlandaise Ila et Franco Russ, radiesthésiste et éminent spécialiste sport, nutrition et santé en Autriche. Quand on vous dit le meilleur…

Publié dans Hotel & Lodge numéro 80

[infobox maintitle= »CHALET N » subtitle= »

AUTRICHE / LECH

Forcément, se revendiquer le chalet le plus cher du monde suscite des attentes plus qu’élevées : inouïes. Alors on a cherché ce qui clochait, en vain. Décoration, prestations, qualité de service et même situation idéale à 1 660 m, à deux pas des pistes du massif de l’Arlberg, on n’a pas trouvé mieux en 12 ans et 2 500 hôtels testés. Le seul bémol réside sans doute dans la relative proximité d’autres chalets alentour, car pour ce prix-là, on apprécierait davantage le côté seul au monde.

GROUPE : Signa Luxury Collection

CHAMBRES : 11 suites dont une Master avec partie dédiée aux enfants incluant chambres, salle de bains et salle de jeux. Le chalet se loue en totalité.

PRIX : à partir de 290 000 € la semaine.

TABLE : Deux chefs étoilés à demeure.

ACTIVITÉS : ski, billard géant au 1er étage, bar. Un vaste spa de la marque Ila occupe tout le sous-sol du chalet : piscine, sauna, hammam, salles de soins, jacuzzi en plein air. De quoi y passer la journée.

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.chalet-n.com/ » openin= »_blank »]

Chalet N
Oberlech 50,
A-6764 Lech Austria
Tél. : +43 (0) 55 83 37 9 00
www.chalet-n.com

[res_map address= »Oberlech 50, A-6764 Lech, AUSTRIA » zoom= »9″ directionstext= »Directions »]

Par Élodie Declerck – Photos D.R & Élodie Declerck

Grand Hôtel du Palais Royal ~ Paris

À la cour de Louis XIV impossible, lorsqu’on séjourne au Grand Hôtel du Palais Royal, revisité par Pierre-Yves Rochon, de ne pas s’imaginer marquise ou duc intrigant et espionnant ses semblables sous le roi soleil, avant que sa majesté quitte le Louvre pour Versailles entraînant ses nobles sujets à sa suite.

TEXTE ANNE-MARIE CATTELAIN-LE DÛ

 

[title maintitle= »POSITION DOMINANTE » subtitle= »Au coeur du Paris historique »]

74-grand-hotel-du-palais-royal-paris_02

POINT N’EST BESOIN DE RÉSERVER la suite panoramique au dernier étage du 2 rue de Valois pour jouer la Marquise de Montespan tant ici, hors et dans les murs, tout évoque le Vieux-Paris, le Paris historique de la rive droite avec ses passages secrets, ses rues au pavage hasardeux, ses hôtels particuliers en pierre blonde dont l’ensemble du Palais-Royal, ancienne résidence des ducs d’Orléans, abritant désormais le Conseil d’État, le Conseil constitutionnel, le ministère de la Culture, la Comédie- Française et le jardin, forme la pièce maîtresse.

Jardin où Louis XIV apprit à monter à cheval sans risque de chuter sur les colonnes de Buren. Il suffit de gagner le balcon de sa chambre, si possible haut perchée, pour replonger dans cette époque et pénétrer de plain-pied ou presque dans la salle du tribunal des conflits du Conseil d’État, éclairée tard dans la nuit, et dans la cour du ministère de la Culture. Saisissant ! On en oublierait presque l’échappée somme toute banale et d’une époque plus récente sur le Sacré- Coeur, l’Opéra et l’incontournable tour Eiffel.

Textiles et meubles siglés

Pour doter ce quartier en manque sérieux d’établissements de standing, d’un cinq-étoiles, et restaurer ce bâtiment du XVIIè, propriété de la Mutuelle générale de l’Éducation Nationale, qui géra plutôt mal les lieux en un deux-étoiles, la famille Marang, à la tête du groupe des « Grands Hôtels de Paris », appela à sa rescousse l’architecte d’intérieur Pierre-Yves Rochon. Celui-ci s’imprégna de l’atmosphère du quartier, le parcourut, consulta les archives. Vite persuadé, comme les Marang, que l’hôtel devait résumer cet environnement chargé d’histoire, il dessina un univers très grand bourgeois, chic à la française, dont se gargarisent les étrangers, Japonais et Américains en tête. Avec quelques audaces pour renouveler le genre.

Telles, plantées à l’entrée, ces boules de buis taillées façon art topiaire ou ce pin figé dans un sol en pierres pour évoquer le jardin du Palais Royal et dans le lobby, la multiplication des bustes « shoppés » dans les Ateliers de moulage du Louvre, s’opposant aux eaux fortes de Pol Bury, peintre sculpteur belge, et aux gravures de Catherine Cazau, jeune artiste française. Tandis que dans les étages, la toile de Jouy abandonnant le rose et le bleu des boudoirs de grand-mère, se pare de taupe pour habiller les couloirs desservant les chambres où les textiles vert tilleul et vieux rose dessinent assurément avec les lithographies originales le cadre d’un appartement parisien, semblables à ceux que l’on aperçoit de sa fenêtre hôtelière.

[button content= »Voir tous nos Hotels à Paris » color= »black » text= »white » url= »https://hoteletlodge.fr/destinations/paris/ » openin= »_self »]

[infobox maintitle= »Grand Hôtel du Palais Royal » subtitle= »

PARIS 1er / FRANCE

Au coeur du Paris de Louis XIV, à deux pas du Louvre, des Tuileries, de la Comédie Française et des boutiques de créateurs ultra pointues, un cinq étoiles qui, posé comme une vigie à un angle stratégique, place de Valois, plonge au sein du ministère de la Culture et du Conseil d’État et révèle avec indiscrétion, la nuit tombée, les intérieurs éclairés des appartements bourgeois voisins. Revisité par Pierre-Yves Rochon, le décorateur coqueluche des palaces, ce lieu propriété d’une mutuelle de l’Éducation nationale, démarre en fanfare sa nouvelle vie étoilée.

GROUPE : Les Grands Hôtels Parisiens.

LABEL : Preferred Boutique.

CHAMBRES : 68 dont 11 suites, petit-déjeuner buffet 35 €.

PRIX : à partir de 690 €.

TABLE : Le Lulli mené de main de maître par Jean-Yves Bournot, qui devrait assurément être vite étoilé. Menu à midi 49 €, le soir à la carte compter 80 €. Bar-Lounge, salon de thé Palais des Thés.

ACTIVITÉS : Spa Carita, hammam, salle de fitness.

14, rue de Valois, 75001 Paris Tél. : 01 42 96 15 35 www.grandhoteldupalaisroyal.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »14, rue de Valois, 75001 Paris » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

 

Royal Monceau – Paris

Hôte familier du Palace, Ray Charles a donné son nom à l’une des plus prestigieuses suites de l’hôtel rénové en 2010 par Philippe Starck.

[title maintitle= »Jazz a l’étage » subtitle= » »]

79_Royal-Monceau_Paris_03-big

Véritable hommage au “Genius”, et dédiée à tous les mélomanes, elle est parée d’une série de portraits exclusifs du maître de la Soul réalisés par la photographe Arlette Kotchounian.

Outre une guitare acoustique, elle est aussi pourvue d’un piano à queue Pleyel permettant d’y organiser des concerts privés. En cette rentrée, le Royal Monceau Raffles propose donc un nouveau package « Jazz it Up » pour passer un week-end inoubliable sous les toits de Paris, comprenant une nuit pour deux avec petits-déjeuners au restaurant gastronomique La Cuisine, les transferts aéroport, l’accès à la piscine et au fitness du Spa My Blend by Clarins, deux cocktails, le CD du mythique concert de Ray Charles à l’Olympia et surtout une heure de concert privé dans la suite.

79_Royal-Monceau_Paris_02-biger

[infobox maintitle= »Royal Monceau – Paris » subtitle= »

À partir de 2 950 € la nuit.

Adresse: 37 avenue Hoche, 8e.

Reservations: www.leroyalmonceau.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »37 avenue Hoche, Paris » zoom= »15″ directionstext= »Directions »]

 

Hôtel Montaigne – Paris

Si l’on ne présente plus le travail du décorateur Pierre-Yves Rochon, notamment dans les palaces parisiens et internationaux, on connaît moins sa vision du boutique-hôtel. [title maintitle= »Écrin secret   » subtitle= » »]

Après deux années de travaux, il lève le voile sur un petit joyau de l’avenue Montaigne dans lequel on retrouve toute l’élégance et l’amour des beaux matériaux qui font sa signature. Lignes sobres, mobilier cossu en noir et blanc, acajou vernis, lumières tamisées, velours délicats, moquettes profondes et salles de bains en marbre redonnent ainsi à l’hôtel Montaigne l’esprit couture qui règne sur la célèbre avenue éponyme.

L’ancien Bar des Théâtres, brasserie voisine de l’hôtel et point de ralliement des habitués du Théâtre des Champs-Élysées situé de l’autre côté de la rue, a été rebaptisé Le Bar de l’Entracte et ne fait désormais plus qu’un avec l’Hôtel, proposant une carte aux saveurs “bistrot”, adoucie par les pâtisseries signées Philippe Conticini. Le ballet incessant qui se danse ici du matin au soir rompt avec le calme intimiste et feutré tant recherché par les clients de cette adresse à demi secrète.

[infobox maintitle= »Hotel Montaigne » subtitle= » À partir de 369 € la nuit. Adresse: 6 avenue Montaigne, 8e. Website: www.montaigne-hotel.com  » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »] [res_map address= »Hotel Montaigne, 6 avenue Montaigne, Paris » zoom= »15″ directionstext= »Directions »]

The Peninsula – Paris

Cinq ans que Paris l’attendait, entre folles rumeurs, déconvenues de chantier et ouverture maintes fois reportée !

L’arlésienne dévoilée

Une débauche de marbres, mosaïques, fresques, boiseries et dorures ressuscités dans les règles de l’art par des centaines d’artisans tels que les ateliers Fancelli ou Gohard, et jusqu’au lustre chandelier suspendu dans le lobby, en cristal soufflé à la main par le maître-verrier tchèque Lasvit, tout est superlatif et démesure.

79_The-Peninsula_Paris_03

Acheté à l’État 500 millions d’euros par la société qatarie Katara Hospitality, l’imposant bâtiment de 33 000 m2 a subi plus qu’une rénovation, une véritable cure de jouvence. Il fallait bien cela pour retrouver la splendeur de l’architecture Belle Époque et accueillir dignement le premier palace du groupe hongkongais Peninsula en Europe.

79_The-Peninsula_Paris_02

Les lieux retrouvent ainsi leur destination première puisqu’ils abritaient originellement un hôtel, le célèbre Majestic. Deux cents chambres – les plus vastes de la capitale –, un toit-terrasse panoramique, une entrée pharaonique en voile de verre gardée par deux lions.

Publié dans Hotel & Lodge N.79

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.peninsula.com/en/paris/5-star-luxury-hotel-16th-arrondissement » openin= »_blank »]

The Peninsula, Paris
19 avenue Kléber,
Paris 16e.
www.peninsula.com

À partir de 1 095 € la nuit.

[res_map address= »The Peninsula, 19 avenue Kléber, Paris » zoom= »15″ directionstext= »Directions »]

Le Dupond-Smith ~ Paris

L’anti concept. Le brief de départ ? Couleurs et belles matières. Décoré à la manière d’un intérieur particulier, il joue la carte de la sobriété classieuse. Son discret propriétaire, ancien patron de presse, l’a voulu ainsi : à la fois familier et confidentiel. Comble du luxe, il s’appréhende comme un endroit dont on ne parle pas, et qui porte sur son seul nom tout l’anonymat qu’attendent ses hôtes de prestige. Comme un parfait reflet de ce précepte, le Dupond-Smith accole les deux noms de famille les plus usités en pays francophone et anglophone pour, à l’instar d’un nom de code ou d’un mot de passe, se chuchoter entre initiés. En plein Marais, cinq chambres, trois suites et un lobby de poche composent cet anticoncept à l’écart des surenchères intestines et du buzz hôtelier parisien. Orchestrés par les architectes Anne Peyroux et Emmanuèle Thisy, les lieux déploient sur quatre étages meubles de designers, boiseries, céramiques et tissus haut de gamme : tête de lit en noyer sculpté Christian Lacroix pour Marotte (ci-dessus),suspensions Pantone et Foscarini, fauteuils Lou Read by Starck pour Driade ou Ro par Jaime Hayon pour Fritz Hansen (ci-contre), vasque sur mesure en Krion… Ce joyeux monde cohabite et se juxtapose sans forcément d’unité de ton ni de temps mais toujours avec un goût assumé. Même absence de règles côté service : on se joue des horaires jusque dans les petits-déjeuners servis à toute heure du jour ou de la nuit…

À partir de 380 € la nuit.

Adresse: 2 rue des Guillemites, Paris 4e.

www.hoteldupondsmith.com

[res_map address= »Hotel Dupond-Smith, 2 rue des Guillemites, 75004 Paris, France » zoom= »14″ directionstext= »Directions »]

Four Seasons Hôtel des Bergues ~ Geneve

Au bord du lac léman, à genève, le spa mont blanc du four seasons hôtel des bergues, flambant neuf, dédie 2 500 m² à son concept de bien-être urbain et dynamique.

[title maintitle= »Bain de jouvence entre deux rendez-vous » subtitle= »PAR LUCIE TAVERNIER »]

MYTHIQUE, l’Hôtel des Bergues vient de souffler ses 180 bougies et fête la fin de quatre années de travaux d’agrandissement. Entre autres métamorphoses, le Spa Mont Blanc participe à faire vivre l’esprit du luxe genevois au coeur de l’hôtel. Les lieux rompent avec la traditionnelle image du Spa exotique, en orchestrant une détente résolument urbaine. Pour cela, le lobby dédié, épicentre circulaire, est relié au reste de l’hôtel, et notamment à la bibliothèque, où il est tout indiqué de patienter avant les soins, tout en savourant une assiette fusion nipponne péruvienne du restaurant Izumi.

On socialise dans le sauna conçu comme les antiques bains romains et l’on tient salon à la piscine. Intimité assurée, en revanche, dans les 6 cabines en chêne vieilli, marbre et roche. Les produits La Prairie cohabitent avec Espa dans la carte des soins proposés par des thérapeutes formés à la médecine chinoise et à la physiothérapie. Sous leurs mains expertes, les massages et les rituels signature revitalisent : les huiles essentielles, menthe et clou de girofle, dénouent les tensions et offrent en prime un effet bonne mine, à afficher, après un passage entre les mains du coiffeur, au restaurant italien Il Lago, tout juste étoilé.

 

[infobox maintitle= »Four Seasons Hôtel des Bergues » subtitle= »

GENEVE / SUISSE

Premier hôtel à avoir ouvert ses portes à Genève en 1834, le Four Seasons Hôtel des Bergues assoit sa réputation d’excellence en inaugurant ses nouveaux espaces : 40 chambres rénovées dans un esprit plus moderne, un toit-terrasse pour le restaurant Izumi, et surtout, un spa très urbain qui bouscule les codes du genre en s’ouvrant en grand sur l’extérieur.

GROUPE : Four Seasons.

CHAMBRES : 115 chambres dont 45 suites.

PRIX : à partir de CHF 700 (environ 567 €).

TABLE : le restaurant Izumi et sa carte fusion-japonaise/Nikkei, le restaurant Il Lago et ses spécialités d’Italie du Nord (1 * Michelin).

ACTIVITÉS : Spa La Prairie et Espa, piscine à débordement et parcours aquatique, hammam, centre de remise en forme, salon de coiffure, bibliothèque.

ADRESSE: 33 Quai des Bergues 1201 Genève

Tél. : + 41 (22) 908 70 00

www.fourseasons.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »33 Quai des Bergues, 1201 Genève, Suisse » zoom= »14″ directionstext= »Directions »]

Nouveau Spa L’apogée ~ Courchevel

Situé au coeur du jardin alpin de Courchevel, l’Apogée, du groupe Oetker, dispense dans son spa, des soins spécialement conçus pour ressourcer et dynamiser les skieurs. Plénitude assurée.

L’ÉQUILIBRE AU SOMMET

De véritables escales pour décompresser

Ici, à Courchevel 1850, pas question de brader l’esthétique sur l’autel des spatules et raquettes. Milène, la Spa Manager, connaît bien les désirs de ses clients, même si l’Apogée est ouvert depuis peu. Avec les produits Sisley et les huiles essentielles bio Bamford, elle a imaginé des escales « Spa détente » qui s’intercalent entre les journées sur les pistes. Dans un décor de marbre gris Fior di Bosco, souligné de jaune ocre, cinq cabines simples et une double dédiée au banya, soin traditionel russe, prolongent l’espace forme : hammam, jacuzzi, grotte de sel, et piscine.

Jouxtant le spa, la piscine, l’une des plus grandes de Courchevel dans un hôtel, affiche en dégradé de bleus le logo de l’Apogée.

L’une des chambres dessinées par India Mahdavi, à dominante verte.

DEHORS, LES SKIEURS LUNETTÉS, casqués, « anorakés » dévalent les pentes arrosées par les canons à neige dès que celle-ci faiblit. Dedans, les mêmes prennent un verre devant l’une des nombreuses cheminées de l’Apogée conçu, comme l’ont souhaité d’un commun accord les deux architectes décorateurs India Mahdavi et Joseph Dirand, à l’instar d’un manoir suisse élégant. Aucune référence au style montagnard si ce n’est le bois qu’India a privilégié dans les chambres pour les réchauffer. « Joseph a une approche virile de l’architecture, appréciant avant tout la sobriété des lignes et une palette de teintes réduites où le blanc, le gris et le noir dominent. Moi je suis plus fantaisiste, je joue sur les couleurs, les courbes », confie India. Si l’un a plutôt oeuvré sur les parties communes – lobby, bars, restaurants – et l’autre dans les chambres, ils ont conçu ensemble le Spa, India s’inquiétant davantage du mobilier et Joseph des volumes.

AU SPA, L’EXCELLENCE SIGNÉE SISLEY pour ce nouveau cinq-étoiles ambitieux

Les hôtes aiment abandonner les bâtons pour sacrifier aux rituels « Flocon de neige », axée détente, et « To Schuss », orienté vitalité. Deux protocoles mêlant soins du visage, spécialité de Sisley, massages aux huiles essentielles, et menu beauté.

[infobox maintitle= »Au programme de « To Schuss » » subtitle= »

Soin visage Sisleÿa anti-âge de 90 minutes, massage de 90 minutes, enveloppement corporel, soin aux pierres chaudes.

Beauté des mains ou des pieds et « Deep Ceremony des cheveux By Shu Uemera »

Application d’huiles purifiantes, traitements à base d’eau de mer, shampoing shiatsu – concluent cette parenthèse.

« Flocon de neige » signe le départ avec un soin réparateur visage après-ski, un massage signature Sisley Zen et Harmony d’une heure, une manucure brésilienne avec enveloppement des mains dans la paraffine chaude et pose de vernis, puis l’Intense Cérémonie des cheveux By Shu Uemera avec shampoing shiatsu, massage du cuir chevelu et des fibres capillaires.

Prêts à remonter à l’assaut des sommets !

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »L’apogée   » subtitle= »

COURCHEVEL / FRANCE

India Mahdavi et Joseph Dirand, les designers, ont souhaité y recréer l’ambiance d’un manoir de famille à la montagne. Petits salons avec cheminée sur chaque palier, bois sombres, moquette à larges carreaux noirs et blancs, couleurs sourdes vert sapin, prune, gris, parfois rehaussé d’anis confèrent à l’ensemble une réelle élégance, un peu stricte cependant. La patine, le temps adouciront sans doute les « angles ».

GROUPE : Oetker Collection.

CHAMBRES : 55 dont 33 suites, 1 penthouse, 1 chalet « l’Amarante ». Choisir les chambres dans les étages les plus élevés, face aux pistes. Refuser celles niveau -1, très sombres.

PRIX : à partir de 900 €.

TABLE : restaurant bistronomique « Le Comptoir de l’Apogée », bar, champagne lounge.

ACTIVITÉS : Tous Sports de Glisse avec coach privé, Spa Sisley, Boutiques, Fleuriste, Piscine, kids club et club ado.

ADRESSE: 5 rue Emile Allais, Jardin Alpin 73 120 Courchevel

Tél. : 04 79 04 01 12

WEBSITE: www.lapogeecourchevel.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

TEXTE: ANNE-MARIE CATTELAIN-LE DÛ

Envie de Châteaux? La Maison d’Uzès

Bâtiment classé aux Monuments historiques, la Maison d’Uzès située au coeur de la cité ducale, est un modèle de restauration en secteur sauvegardé, et un hôtel où règne une véritable douceur de vivre.
[infobox maintitle= »Une duchesse au pays de la truffe » subtitle= »Par Guillaume Mollaret – Photos Cyril Le Tourneur D’Ison » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

La décoration tout en pastels ponctuée de notes chaudes répond à trois siècles d’histoire

On la nomme truffe noire du Périgord. Pourtant, c’est au coeur d’un triangle reliant la Drôme provençale, le Luberon et le piémont cévenol, que la Tuber Melanosporum fait son nid dans l’Hexagone, de fin novembre à début mars. Depuis quelques années, la ville gardoise d’Uzès a fait son emblème de ce diamant noir. À la carte de la Maison d’Uzès, le jeune chef Oscar Garcia, ancien second du double étoilé Franck Putelat (Le Parc à Carcassonne) et fraîchement étoilé à son tour, s’est immédiatement approprié ce produit fêté en janvier dans l’un des plus anciens duchés de France.

Le charme d’une bâtisse historique …

Dans le charme discret de cet hôtel du XVIIe siècle restauré sous l’oeil des Monuments historiques, Christopher Spencer, le propriétaire, et Arnaud Morandi, son directeur, ont travaillé à redonner lustre à un hôtel, jadis particulier, en faisant de l’escalier de pierre un tourbillon central. Desservant les neuf chambres et trois suites, ce dernier est surplombé de sphères dorées semblant flotter tels des ballons gonflés d’hélium. Un peu de légèreté dans cette bâtisse massive, symbole de l’histoire d’Uzès. Érigée sur une colline, la ville, naguère évêché, s’est construite sur sa propre carrière. Ainsi, les sous-sols de la Maison d’Uzès, astucieusement reconvertis en Spa, affichent une hauteur de plafond record de 6,50 mètres ! Hammam, bains romains, soins de diverses natures sont dispensés ici à l’attention de la clientèle de l’hôtel, comme de l’extérieur.

… le confort d’une maison contemporaine

Dans les chambres, signées par l’architecte d’intérieur Marie-José Tavares et équipées de tablettes numériques, le contemporain le dispute au classicisme et on note, par le soin apporté à la rénovation des poutres d’époque et l’apposition de tomettes en terre cuite habillant le sol, le souci de conserver le charme initial de chacune des pièces, lesquelles proposent une vue inédite sur les tours médiévales et rues pavées de la ville. Côté salle d’eau, les crèmes Comfort Zone disposées le long de la baignoire sont les mêmes que celles utilisées au Spa. Vient le temps de flâner sur la Place aux Herbes, de se perdre dans les méandres du centre ancien ou de pousser un peu loin dans les truffières d’Uzès. Michel Tournayre, représentant de la troisième génération familiale de trufficulteurs, y a récemment ouvert un espace pédagogique pour livrer au grand public les secrets du plus mystérieux des champignons : la truffe d’Uzès, duchesse en son château.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 78

[infobox maintitle= »La Maison d’Uzès » subtitle= »

FRANCE / UZÈS

Riche en histoire, la cité ducale d’Uzès offre un centre-ville sauvegardé. C’est dans le coeur de cette petite ville entre Provence et Cévennes, que s’épanouit la Maison d’Uzès. Au prix de quatre années de travaux, Christopher Spencer et Arnaud Morandi ont ressuscité un hôtel particulier en maison de charme accueillant une table fraîchement étoilée. Curiosité architecturale, le Spa Comfort Zone confiné au secret du sous-sol propose des soins apaisants ou vivifiants.

LABEL : Relais & Châteaux.

CHAMBRES : 9 chambres et 3 suites

PRIX : à partir de 190 €.

TABLE : au restaurant étoilé du jeune chef Oscar Garcia, déjeuner à partir de 25 €, dîner à partir de 47 €. Petit-déjeuner 20 €.

ACTIVITÉS : Spa Comfort Zone, hammam. Visite des truffières d’Uzès.

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.lamaisonduzes.fr » openin= »_blank »]

La Maison d’Uzès
18 rue du Docteur Blanchard
30700 Uzès
Tél. : 04 66 20 07 00
www.lamaisonduzes.fr

[res_map address= »18 rue du Docteur Blanchard, 30700 Uzès, France » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »9” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

Fitz Roy ~ Val Thorens

Le Fitz Roy est un hôtel cinq étoiles, dont le propriétaire Valéry Grego a orchestré la renovation avec l’ architecte d’intérieur Gilles Leborgne. Spa cosy griffé Carita et accès direct aux pistes de Val Thorens en prime.

[infobox maintitle= »Royale Renaissance » subtitle= »Par Elodie Declerck » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

HÔTEL MYTHIQUE DE LA STATION la plus haute d’Europe, cet ancien Relais & Châteaux empruntant son nom à l’un des plus majestueux sommets des Andes a connu pendant dix ans les affres des groupes de touristes envoyés en masse par un tour-opérateur européen. Valéry Grego, propriétaire d’une rare exigence, lui a redonné ses lettres de noblesse, avec l’aide du décorateur Gilles Leborgne, qui lui est fidèle depuis leur aventure commune au Beau Rivage de Nice. Plus qu’un rafraîchissement, l’hôtel a été revisité de fond en comble, redécoré dans un style élégant très « rive gauche » mâtiné de touches plus informelles mais toujours très chic, à l’instar de ce bobsleigh ancien en bois trônant dans le lobby. De quoi casser encore un peu plus les codes « tradi » de la déco dite montagnarde, et coller à la montée en gamme enclenchée de Val Thorens. Dans ce grand chalet de 56 chambres à l’esprit maison d’amis, discrétion, calme et confort règnent en maîtres. Pas de bling-bling ni d’excès, même si la situation en plein coeur de la station offre un accès privilégié à toutes les attractions, bars et boîtes de nuit compris, qui font la réputation festive de Val Thorens. Cocon d’ardoise aux notes cuivrées, le Spa estampillé Carita suit le mouvement, sur 600 m2 déroulés en sous-sol. Piscine intérieure chauffée, hammam, sauna composent les incontournables de l’après-ski. Mais le must reste le soin-signature baptisé « Réconfort du skieur », soulageant les tensions musculaires après une journée de glisse dans le froid.

 Matériaux nobles et tissus raffinés dialoguent dans des espaces décloisonnés.

76 - SPA - ALTITUDE - FITZ ROY - val thorens_05

[infobox maintitle= »Le Fitz Roy ~ Val Thorens / France » subtitle= »

Style contemporain et chaleureux célèbre le renouveau du Fitz Roy, hôtel mythique de la station de Val Thorens. Matériaux nobles, cuir, bois et fourrures en tête, il brille par la sobriété de sa décoration et son emplacement rêvé, à la fois en plein centre-ville et à quelques mètres des pistes. Grande bibliothèque, coins cosy, nombreuses cheminées devant lesquelles s’installer avec un bon livre, et l’expertise de Carita côté Spa promettent un après-ski tout en douceur.

GROUPE : Les Hôtels d’en Haut.

CHAMBRES : 56 chambres et suites.

PRIX : à partir de 331 € la nuit. TABLE : restaurant gastronomique La Table du Roy, brasserie, bar.

ACTIVITÉS : Spa Carita, sauna, hammam, fitness, piscine intérieure chauffée. Possibilité de profiter du vaste Spa Thémaé de l’hôtel voisin Le Val Thorens, du même groupe. Bibliothèque. Ski-room.

 » bg= »orange » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hotelfitzroy.com/en » openin= »_blank »]

Le Fitz Roy
Place de l’Eglise
73 440 Val Thorens, France
Tél. : 04 79 00 04 78
www.hotelfitzroy.com

[res_map address= »Fitz Roy, 73440 Val Thorens, France » zoom= »8″ directionstext= »Directions to Fitz Roy, Val Thorens France »]

Le Chalet RoyAlp ~ Suisse

Primé « meilleure destination spa de luxe en europe » aux World Luxury Spa Awards 2013, le chalet RoyAlp prône le bien-être pour parents… et enfants.

[title maintitle= »Family Spa » subtitle= » »]

[columns_row width= »half »]
[column]76 - SPA - ALTITUDE - chalet royalp - family spa_02[/column][column]76 - SPA - ALTITUDE - chalet royalp - family spa_01[/column]
[/columns_row]

Le spa de ce 5 étoiles de Villars sur Ollon, en Suisse, met le bio à l’honneur en proposant deux marques françaises, Ymalia pour les soins du visage – dont les protocoles inclut des techniques de sophrologie – et Kos côté corps. Cellcosmet, prestigieuse marque helvétique, et Pure Altitude, toutes deux très appréciées, figurent toujours sur la volumineuse carte du Spa.

Après le ski, la « balade RoyAlp relaxation » d’une heure et demi qui comporte un massage « Just relax» et un soin du visage « Éclat de givre » de Pure Altitude reste le soin phare. Les 6 à 12 ans raffolent de la marque TooFruit qui leur est destinée, et des quatre soins ludiques aux noms magiques tels que « la Belle au bois des Alpes » ou « Bienvenue au pays des rêves ». Avec sa superbe cheminée et ses immenses baies vitrées ouvertes sur le paysage, la vaste piscine du Spa ajoute un vrai plus au cocooning qui réconforte des prouesses de la glisse !

[infobox maintitle= »Chalet RoyAlp » subtitle= »

À dix minutes du centre du village, le Royalp est un havre de paix entouré de petits chalets plantés dans un décor de carte postale. Une équipe jeune, stylée et décontractée à la fois, a opté pour un accueil naturel et spontané. Dans cette grande maison vivante, les enfants sont au paradis.

LABEL : The Leading Hotels of the World.

CHAMBRES : 63 chambres et suites, 30 appartements.

PRIX : à partir de 1 100 € (accès au spa inclus).

TABLE : trois restaurants, « le Grizzli » avec spécialités traditionnelles, la brasserie du « Rochegrise » et le « Bear’s Bar » de 12 à 23 h.

ACTIVITÉS : Spa, salle de cinéma privée, ski et sports de glisse, promenades en raquette, visite du village de Gryon.

Y ALLER : TGV Lyria des Neiges Paris-Aigle, puis navette, voiture ou taxi, arrivée au RoyAlp en 20 min. www.tgv-lyria.com.

 » bg= »orange » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.royalp.ch » openin= »_blank »]

Chalet RoyAlp
Domaine de Rochegrise
Route du Col de la Croix,
1884 Villars-sur-Ollon
Tél. : + 41 24 495 90 90
www.royalp.ch

[res_map address= »Domaine de Rochegrise, Route du Col de la Croix, 1884 Villars-sur-Ollon » zoom= »14″ directionstext= »Directions »]

Les Haras ~ Strasbourg

Après les chevaux, les hommes : à l’issue d’une audacieuse reconversion signée par l’agence Jouin-Manku, les anciens Haras royaux de Strasbourg accueillent de nouveaux hôtes. Qui n’y sont pas nourris de foin et n’y dorment pas sur la paille…

PAR RAFAEL PIC | PHOTOS HÉLÈNE HILAIRE / AGENCE JOUIN-MANKU

[title maintitle= »Les Haras Acte II » subtitle= » »]

«On l’appelle la seconde Révolution française ! » tonne le professeur Marescaux dans la salle de réunion. De quoi s’agit-il ? De l’excellence hexagonale dans le domaine de la chirurgie non invasive. L’orateur en est l’un des symboles – on se souvient de l’opération de “télé-chirurgie“ qu’il mena depuis New York, via un écran d’ordinateur, sur un patient en France. D’où la nécessité de disposer d’un hôtel de prestige ! Présenté de façon aussi raccourcie, le lien de cause à effet n’est pas évident, mais s’explique aisément : à Strasbourg, autour de ce savoir-faire médical de pointe s’est développé un véritable campus, l’IRCAD. Des chirurgiens du monde entier y viennent toute l’année suivre des stages de spécialisation : en 2013, ils furent 4 200 de 92 nationalités différentes. Pourquoi ne pas mettre à leur disposition (et à celle des touristes) un établissement de standing ? Encore fallait-il le trouver… Le hasard fit bien les choses. À quelques pas des laboratoires se trouvait un bâtiment historique du XVIIIe siècle, classé en 1922 et laissé à l’état de semi abandon depuis une décennie : les haras royaux. La vaste cour intérieure – presque une place royale – et l’élégante façade de grès rose aux arcades en plein cintre furent le décor d’une célèbre Académie équestre créée en 1753 par le marquis d’Argenson.

[title maintitle= »Mise en selle par Marc Haeberlin » subtitle= » »]

En 2005, le rideau tombe sur deux siècles et demi d’art hippique avec le départ des derniers étalons. La ville s’interroge sur le devenir de ce lieu prestigieux mais à la reconversion problématique : y installer un élevage de poules d’Alsace ? La transformer en caserne de la police montée, comme au Canada ? C’est sous la baguette du duo Patrick Jouin-Sanjit Manku que le virage de l’avenir est pris. Cinquante-cinq chambres, où règnent le cuir et le bois, prennent la place des stalles et des logis des écuyers. La grande écurie, avec sa charpente unique, devient le cadre d’une brasserie de prestige orchestrée par Marc Haeberlin. Un escalier vertigineux y mène au premier étage, où une yourte en cuir façon sellier accueille les convives épris du calme des steppes. Le cheval n’est plus mais son esprit demeure…

[infobox maintitle= »Hotel Les Haras » subtitle= »Strasbourg, France

C’est un établissement d’un genre nouveau qui voit le jour sous ces vénérables charpentes du XVIIIe siècle, siège d’anciens haras nationaux. Le quatre-étoiles est conçu pour une clientèle mixte : touristes et gourmets (attirés par la nouvelle brasserie de Marc Haeberlin) mais également chirurgiens de l’appareil digestif, en formation au tout proche IRCAD. La présence, dans l’ancien manège, d’un “biocluster” de start-up illustre ce mariage inédit entre science de pointe et art de vivre.

CHAMBRES : 55 chambres, d’une surface de 19 à 34 m2, dont certaines sous les anciennes charpentes.

PRIX : à partir de 150 €.

TABLE : brasserie Les Haras, supervisée par Marc Haeberlin, chef de la célèbre Auberge de l’Ill à Illhaeusern, jouant sur les classiques (tarte flambée, daurade sur lit de choucroute…).

ACTIVITÉS : salon de thé proposant une sélection de pâtisseries tous les jours à partir de 14 h.

ADRESSE: 33 rue des Glacières, 67000 Strasbourg
Tél. : 03 90 41 75 33
WEBSITE: www.les-haras.fr

 » bg= »yellow » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Hotel Les Haras, 33 rue des Glacières, 67000 Strasbourg, FRANCE » zoom= »15″]