Marin Montagut : « Paris est une carte postale de 20 villages juxtaposés. »

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Illustrateur, designer, réalisateur, animateur, écrivain, Marin Montagut, né dans le sud de la France, est tombé fou amoureux de Paris à 19 ans. Puis a fait sienne la devise « Parisien un jour, Parisien toujours. »

Propos recueillis par Anne-Marie Cattelain Le Dû

« De jour comme de nuit, je sillonne Paris à Vespa. La ville me surprend, m’éblouit, me séduit à chaque instant. Le moment le plus magique : la traversée des ponts. En deux roues, chaque passage semble le tout premier ! Paris est une ville tellement différente des autres. Il suffit de lever la tête pour découvrir des merveilles architecturales. Année après année, on remarque de nouveaux détails qui parfois ne se devinent que sous une certaine lumière, à certaines heures. Et quel contraste entre le Paris avant et après les travaux du baron Haussmann entrepris sous le Second Empire entre 1852 et 1870.

Marin Montagut s’installe souvent dans le jardin du Luxembourg «pour rêver». ©Wladimir-Simitch

La plupart des quartiers percés de longues avenues par le baron conservent néanmoins un dédale de ruelles, des maisons de guingois, à côté des immeubles haussmanniens. Tous ressemblent à des villages, comme le XIe arrondissement, où je vis, tellement typique avec ses commerces de bouche et ses artisans. Ou Saint-Germain-des-Prés qui m’inspire inlassablement, comme m’inspire le jardin du Luxembourg. C’est un de mes jardins favoris. Je m’y pose souvent pour rêver, m’imprégner de sa sérénité, de son élégance, de son histoire. Paris est une carte postale de 20 villages juxtaposés, avec une grande rivière qui définit ses deux rives. Paris, c’est tout à la fois une palette de peintre, un décor de film pour rêver jour et nuit, un parfum de pain frais et de croissant. Et en fond sonore, la musique Bonjour Paris du film Funny Face de Stanley Donen, avec Audrey Hepburn et Fred Astaire. Paris, c’est dit, je t’aime. »

Bonjour City Guide

Véritable globe-trotteur,Marin Montagut regroupe, dans ses manuels d’orientation qu’il illustre, ses adresses très personnelles. Ce sont de véritables boussoles qui se glissent dans la poche pour trouver ses repères dans les métropoles, carte pliante à l’appui. Premier de la série, Bonjour Paris dévoile le Paris de l’auteur, désinvolte et élégant, avec 75 adresses pour dilettantes appréciant le bon goût à la française. Une mine ! Éditions Flammarion.

Rencontre parue dans le numéro 110 d’Hôtel & Lodge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir