« Les Conversations » #1 : entretien avec Jean-Philippe Cartier, fondateur et Président de H8 Collection

« Les Conversations », nouveau format d’échange en live d’Hôtel & Lodge, s’est ouvert ce mardi 7 avril avec comme premier invité Jean-Philippe Cartier.

Le Fondateur et Président du groupe hôtelier H8 collection, interrogé par Pascale Boissier, du collectif Singularités, a commenté en tant qu’acteur de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur du tourisme.

« Ce qu’on vit est extrêmement brutal », a déclaré Jean-Philippe Cartier, en insistant sur la gravité de la crise que nous vivons. Chez H8 collection, explique-t-il, « l’activité a été interrompue du jour au lendemain ». Il ne sait pas quand ni de quelle manière il peut envisager la réouverture de ses hôtels. Sa société, qui existe depuis six ans, est dans une « situation de souffrance ».

Toutefois, il a demandé que ses équipes puissent bénéficier du chômage partiel, « du moins dans 98% des cas, compte tenu des différents statuts », précise-t-il. Il tient à ce que 100% des salaires soient versés à ses employés, en espérant que la situation ne s’éternise pas. « J’adhère à cette idée de chômage partiel, à condition de maintenir un lien entre les équipes, de garder notre ADN et de continuer à communiquer sur les plateformes digitales. L’idée est de donner envie aux Français de venir chez nous quand ils le pourront et de préserver nos équipes. »

Selon Jean-Philippe Cartier l’hôtellerie ne peut reprendre qu’en respectant des mesures d’hygiène restrictives sans cependant engendrer un certain climat de « frustration ». Néanmoins, s’il faut rouvrir progressivement, étage par étage, avec un tiers des chambres… il se dit prêt à prendre cette mesure.

Vers un retour au tourisme de proximité ?

En sortie de crise, les Français pourraient bien vivre le tourisme différemment et redécouvrir des lieux de proximité. Jean-Philippe Cartier en est conscient, bien que sa clientèle soit majoritairement étrangère. « Je serais ravi que la clientèle redécouvre le Made in France ». Lui-même propose déjà à ses clients des expériences immersives et 100% locales et rappelle qu’il n’a jamais attendu pour prendre des initiatives « modernes », notamment en faveur de l’écologie. En d’autres termes, le groupe H8 a une forte capacité d’adaptation.

« Il faut continuer d’encourager le « Made in France », quitte à envisager un avantage fiscal pour celui qui achète français », soutient-il. « On a trop longtemps vécu comme des égoïstes et il faut bien se rendre compte qu’un produit de qualité vaut forcément plus cher ». Jean-Philippe Cartier est d’ailleurs persuadé que « demain sera meilleur » même si le sujet actuel qui le tracasse n’est autre que « comment on passe l’été ? » Enfin il rappelle que le secteur hôtelier représente à lui seul près de 9% du PIB. « Il va falloir ; dit-il en guise de conclusion, aider ceux qui créent de l’emploi et font rentrer l’argent dans les caisses ».

Texte : Charlotte Engel – Hôtel & Lodge