Les Conversations : entretien avec Emmanuel Blanchemanche, Directeur Général du Domaine de Verchant Relais & Châteaux

« Les Conversations », nouveau format d’échange d’Hôtel & Lodge et du collectif Singularités a reçu Emmanuel Blanchemanche, Directeur Général du Domaine de Verchant Relais & Châteaux

Interrogé par Laurence Faye du collectif Singularités HFT, Emmanuel Blanchemanche a commenté en tant qu’acteur de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur de l’hôtellerie/restauration.

Emmanuel Blanchemanche se réjouit du nombre de personnes pressées de retourner travailler au Domaine de Verchant. L’hôtel de prestige, situé au cœur de l’Hérault et entouré de son vaste domaine viticole, est d’ailleurs resté ouvert pendant le confinement.

Pour mettre ce temps à profit, le Directeur Général a tenu à mener différentes actions pour accompagner les « héros du quotidien », notamment à l’aide de ses deux chefs cuisiniers et de son chef pâtissier, fidèles au poste. « Nous avons confectionné des œufs en chocolat pour Pâques et les avons distribués aux Epads, cuisiné des tartes pour les pompiers et distribué des bonnets de bain aux infirmières », raconte Emmanuel Blanchemanche.

Intégrer la livraison ?

Par ailleurs, les équipes de Verchant ont multiplié les initiatives à but commercial : « Le 4 mai, nous avons lancé un « drive », indique-t-il. « Désormais, nous proposons des menus préparés à Verchant, que les clients peuvent commander sur un site et venir chercher sur le parking du Domaine. » La cave est également à la disposition du client qui peut s’offrir, s’il le souhaite, des vins régionaux ou appartenant au Domaine.

Emmanuel Blanchemanche et son personnel réfléchissent à se lancer dans la livraison. « Nous avons prévu d’en rediscuter, mais pourquoi pas livrer nos produits autour du Domaine, à Castelnau. »

Repenser l’avenir

L’hôtelier tient à sensibiliser ses équipes sur les nouvelles normes écoresponsables, sanitaires et à valoriser les producteurs locaux. Sur certains points, tels que la distanciation sociale ou le retour vers un tourisme domestique, le Domaine de Verchant part avec de l’avance : « Verchant attire, à 70%, une clientèle française et les grands espaces facilitent la distance entre les personnes. »

Selon lui, les codes du luxe doivent aussi être revus. « Si demain nous rouvrons, il faudra s’adapter tout en restant dans l’élégance », précise-il, avant de conclure sur une note positive : « La crise permet de tout remettre à plat malgré les frustrations, de se réinventer ».

Texte : Charlotte Engel – Hôtel & Lodge