Les Conversations : entretien avec Christophe Lambert et Michel Halimi, investisseurs et propriétaires hôteliers

« Les Conversations », nouveau format d’échange d’Hôtel & Lodge et du collectif Singularités a reçu Christophe Lambert et Michel Halimi, investisseurs et propriétaires hôteliers. 

Interrogés par Laurent Beaulieu et Pascale Boissier du collectif Singularités HFT, Christophe Lambert et Michel Halimi ont commenté en tant qu’acteurs de premier plan, la crise actuelle et ses répercussions sur le secteur de l’hôtellerie/restauration.

Le dixième épisode des Conversations s’ouvre sur une note positive : « Nous nous sentons soutenus et très bien accompagnés la BPI », rassurent Christophe Lambert et Michel Halimi. « La BPI nous donne les moyens d’aller au bout de notre stratégie, aussi ambitieuse soit-elle. » En effet, le couple d’associés prévoit l’ouverture de trois sites de restauration et de trois hôtels en France d’ici deux ans, notamment à Beaune et à Béziers où ils ont racheté une ancienne prison mais aussi à Paris où ils prévoient d’ouvrir un hôtel trois étoiles « haut de gamme », version améliorée du trois étoiles traditionnel. Les deux hôteliers – ou plutôt devrions-nous parler d’« aubergistes » car c’est ainsi qu’ils se définissent eux-mêmes – ne perdent jamais de vue leur ADN, laquelle consistant à « placer l’humain au centre ».

Hospitalité et contact humain

Ils œuvrent à ce que l’hospitalité et le contact humain passe avant tout. « Nous sommes à la disponibilité du client », expliquent-ils, persuadés d’une chose : dans les quinze ans qui viennent, les gens iront chercher du lien social. « Le confinement nous fait comprendre que c’est bien beau d’utiliser les réseaux sociaux, mais il nous tarde de se reprendre dans les bras », commentent-ils. C’est en s’appuyant sur cette démarche qu’ils créent de nouveaux espaces de vie, et non de simples hôtels : « Personne ne s’éternise dans sa chambre d’hôtel, il faut pouvoir proposer de nouveaux lieux de rencontre ou de travail. »

Fidéliser la clientèle

Christophe Lambert et Michel Halimi croient en ce besoin évident de s’échapper de chez soi dès que l’occasion se présentera mais n’excluent pas l’idée d’une nouvelle façon de voyager, estimant qu’il puisse y avoir « deux catégories de gens : ceux qui changeront leur perception du voyage et ceux qui sauteront dans le premier avion. »

Quoiqu’il se passe, la stratégie des deux associés est de fidéliser la clientèle plutôt que de s’attarder sur le nombre d’étoiles qu’ils peuvent leur offrir. Le mot d’ordre : « Je reviens car je me sens chez moi. » Ils espèrent que le tourisme de masse évoluera en ce sens, à la reprise. Selon eux, le tout est de créer « une niche d’hôtels atypiques. »

 

Texte : Charlotte Engel – Hôtel & Lodge