La Toubana Hôtel & Spa : le premier 5-étoiles de Guadeloupe

L’île papillon a enfin son premier hôtel 5-étoiles ! Il aura fallu trois ans de rénovation et de formation des équipes pour que La Toubana réponde aux critères. Exceptionnel par sa position en surplomb de l’océan, face à Marie-Galante, l’hôtel de 33 bungalows et 12 suites devient une adresse incontournable pour un séjour dans les Caraïbes.

De la route, rien ne laisse deviner ce havre de paix surplombant l’océan Atlantique. Une sorte de repère de corsaires version haut de gamme, en pleine nature luxuriante, déjà connu seulement des initiés il y a plus de 30 ans, avec une vue époustouflante… sans doute la plus belle de Guadeloupe ! Situé à l’entrée de Sainte-Anne, l’hôtel pointe toujours le nez en direction de Marie-Galante. Mais il a beaucoup évolué au fil du temps… Aujourd’hui, autour de la piscine à débordement, l’ambiance est plus chaleureuse que jamais, grâce aux canapés colorés et aux cocktails préparés par Nicolas, le barman. Entre deux baignades, les clients occupent les transats du solarium dont les balcons transparents donnent littéralement l’impression de voguer sur l’océan : une nouveauté qui va dans l’esprit d’un hôtel plus ouvert sur le parc de 15 hectares et sur les deux anses qui l’encadrent.

Le lobby s’est agrandi en se parant de verts et de bleus pimpants. Les bungalows et les 19 suites de deux étages surplombant l’Atlantique arborent des imprimés exotiques, façon jungle. Les murs chaulés et la charpente apparente teintée de blanc offrent une luminosité exceptionnelle, adoucie par les têtes de lit et les rideaux dessinés de feuillages : un parti-pris signé Muriel Chabernaud, ancienne décoratrice chez Colefax and Fowler (marque-phare du design d’intérieur en Angleterre).

En contrebas, la plage au pied de la falaise, protégée des vents et des regards indiscrets, ne laisse entrevoir que quelques parasols rouges. Sitôt le restaurant de plage dépassé, lui aussi peint en rouge, la crique s’ouvre sur une digue en arc de cercle équipée de chaises longues et de canapés. Un endroit d’exception, bercé par le bruit des flots…

Construites il y a quelques années à l’écart du lobby et du restaurant, dans la partie résidentielle du domaine, les trois villas de La Toubana disposent de deux à quatre chambres plongeant directement sur les vagues de l’Atlantique. Il suffit d’ouvrir les grandes baies vitrées du salon pour profiter de la piscine privée et de la cuisine ouverte sur l’extérieur, tout en contemplant l’horizon bleu azur. L’intérieur, revisité également par Muriel Chabernaud, reprend la gamme chromatique des madras créoles (jaune, rouge, vert), tout en accordant une large place au blanc immaculé des murs. La touche finale est arrivée avec la rénovation du spa situé juste à côté du lobby : un spa Payot plus lumineux avec quatre cabines, un Jacuzzi et un sauna, dernière étape avant l’obtention de la cinquième étoile.

 

 

Texte : Barbara Divry – Image : DR