Hôtel Les Jardins du Faubourg Paris

Au bord du Faubourg Saint-Honoré, cette nouvelle adresse noue un joli dialogue entre style haussmannien et architecture contemporaine, cour et jardin, élégance et confort.

Hôtel Particulier

Les Jardins du Faubourg est très proche du Palais de l’Élysée. Au sens propre (trois minutes à pied) comme au sens figuré puisque l’Élysée se définit, dans la mythologie grecque, selon le Larousse, comme « le séjour des âmes des héros et des hommes vertueux », ou encore, dans sa conception littéraire, comme un « lieu agréable, planté de beaux arbres ». Il y a un peu de cela dans ce nouveau 5-étoiles, le premier du groupe Rouleau Richard, également propriétaire du Grand Hôtel de l’Opéra à Toulouse.

Par sa taille, sa configuration et la personnalité haute en couleur de celle qui le dirige, Jennifer Beccara, cet hôtel de 32 chambres et 4 suites a quelque chose d’une maison de famille. Ce qu’il était d’ailleurs, bien avant que les architectes Vincent Bastie et Arnaud Behzadi (qui ont réalisé dans le même temps l’hôtel Grand Powers) le transforment de fond en comble.

De l’hôtel particulier du XVIIIe siècle, assez sobre, longtemps laissé à l’abandon, il ne reste que la hauteur sous plafond, le porche aujourd’hui transformé en lobby, les corniches Louis Philippe et quelques cheminées en marbre de Carrare.

« Nous avons eu trois ans de travaux, le temps nécessaire pour réaliser tout, absolument tout sur mesure », se félicite Arnaud Behzadi, qui a dessiné le mobilier, les luminaires, la robinetterie, mais aussi les poignées de portes et même les grilles de soufflage de la climatisation ! Fidèle à l’esprit du lieu, il a utilisé des matériaux nobles (marbre, bois précieux, laiton brossé), paré les fauteuils de velours, accroché des tableaux aux murs et multiplié les miroirs.

La Régalade du Faubourg, troisième restaurant du chef Bruno Doucet, et le bar The Confidential au cadre rétro occupent le rez-de-chaussée. Le sous-sol a été créé de toutes pièces. Il accueille un spa Olivier Lecocq, le masseur-star du Prince de Galles.

À côté, une mini-salle de fitness au mur végétalisé et une piscine voûtée de 16 mètres de long avec sauna, hammam et douche expérientielle.

À l’arrière de la bâtisse historique, Arnaud Behzadi a aménagé l’espace extérieur avec le paysagiste Xavier de Chirac pour en faire un lieu de détente au grand air et au calme, entre jasmin, néflier et fougères.

Aux beaux jours, le restaurant y dresse ses tables. Et surtout, l’architecte a su exploiter une extension contemporaine en fond de cour, là où se trouvaient autrefois les mangeoires pour chevaux.

« Je ne voulais pas d’un semi-pastiche de semi-haussmanien », explique-t-il. Son autre idée de génie, c’est d’avoir apposé sur les murs extérieurs de cette extension des plaques d’alucobond, une sorte d’aluminium qui optimise la lumière du jour et reflète la façade haussmannienne qui lui fait face. Arnaud Behzadi a atteint son objectif : composer un ensemble « distingué, intemporel, intimiste, qui crée de l’émotion sans effet waouh. »

Publié dans Hotel & Lodge numéro 110

RÉSERVER

Hôtel Les Jardins du Faubourg
9 Rue d’Aguesseau, 75008 Paris
www.jardinsdufaubourg.com

Texte : Céline Baussay