Un Ancien Couvent Inca Réhabilité au Perou

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

La nouvelle signature orient-express a enfin ouvert. Après quatre ans d’intenses restaurations, frises incas, vestiges coloniaux et cuisine avant-gardiste donnent au palacio nazarenas un air de nouveau monde.


76 - PEROU_15

NON, NON, MÊME VOTRE BUTLER PERSONNEL ne pourra pas improviser pour vous une salle de gym le temps de votre séjour, n’insistez pas. Pourquoi ? Parce qu’il est là pour veiller à votre bien-être, et pas le contraire… Soyons raisonnable. Vous avez déjà essayé le rameur ou le cardio à 3 400 m d’altitude ? Il vous le déconseille. En revanche, s’il est bien d’accord sur un point, c’est de rendre tout le reste possible. Cette fois, ne le congédiez pas de manière précipitée lorsqu’il se mettra en tête de vous présenter votre chambre. Car chacune des 55 suites de cet ancien couvent ressemble à un mini palais, et cache son lot de petits secrets. D’abord, laissez-le configurer l’application Nazarenas de l’iPad sur la table de nuit, elle vous sera des plus utiles pour repérer marchés et bons cafés en ville. Ensuite, la station Bose, lui seul sait comment la rendre opérationnelle jusque dans la salle de bains. Suivez-le d’ailleurs jusqu’à cette dernière, pour comprendre le rituel du sel rose des Andes, la chaleur émanant des sols en marbre travertin péruvien, avant de plonger dans votre baignoire royale. Un peu de musique pour se délasser ne fait pas de mal, n’est-ce pas ?

La nuit est tombée, le peignoir bien ceinturé, c’est au tour du minibar d’être décortiqué. Le temps d’un coup de fil, et votre butler magique refait son entrée. À quoi servent tous ces flacons ? À concocter vous-même un « Pisco Sour », le cocktail national à base de Pisco et de citron vert.


Un délice, avant d’aller dîner, qu’on aura d’ailleurs le plaisir de réitérer en conversant sur la terrasse qui borde la piscine – une première en plein air à Cuzco, un effet transcendé par l’architecture monastique, jouant ainsi à détourner l’austérité. Pour dîner, on laisse son butler respirer, la chef mexicaine Karime López va prendre le relais. Formée par le chef Virgilio Martinez, l’homme derrière le restaurant Central à Lima, et qui a composé la carte du Palacio Nazarenas, cette jeune femme discrète perpétue la vision de son mentor : sortir du classicisme sans renier ses racines. Défilent ainsi des plats à base d’épices et variétés dénichées dans la jungle qui surplombe Cuzco : de la muña, du myrte ou de la menthe Sierra, pour sublimer un ceviche de quinoa au leche de tigre, une cuisse d’agneau de Cuzco et un fromage fumé à l’eucalyptus. Le restaurant s’appelle Senzo, logique… « Et demain, mon fidèle butler ? » L’expérience des sens se poursuivra au Spa Hypnôse, avec ses soins créés à partir d’ingrédients indigènes, tels le maïs violet, l’avocat ou les feuilles de cacao, entre deux sculptures incas.


Air France est la seule compagnie à desservir Lima en direct de Paris, avec jusqu’à 4 vols par semaine.
À partir de 1 160 € TTC l’aller-retour en basse saison (jusqu’au 20 juin 2014), hors frais de service.
www.airfrance.fr
www.peru.travel/fr

Inscription à notre NewsletterInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir

Également à lire