One&Only Portonovi : escale chic dans l’Adriatique

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Premier resort du groupe en Europe, le One&Only Portonovi s’invite dans le paysage grandiose et envoutant des Bouches de Kotor, au Monténégro. Ici, dans l’une des plus belles baies du monde, la nature est éblouissante, la vie est douce, la notion du temps n’est plus la même.

Par Céline Baussay

Au coucher du soleil, moment précieux de contemplation depuis la balancelle sur le balcon.

C’est une incursion de la mer dans les terres, une sorte de fjord aux rivages escarpés. Où les montagnes se reflètent dans l’eau, où les villages de pierre s’accrochent aux falaises de calcaire. Inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, les bouches de Kotor constituent le trésor national du Monténégro, ce petit pays né en 2006 de l’éclatement de l’ex-Yougoslavie, après des siècles de lutte et d’occupations romaine, byzantine, slave, ottomane, vénitienne… Elles marquent la limite nord-ouest de la Riviera monténégrine. Au-delà commence la Croatie, Dubrovnik n’est qu’à une heure de route.

Deux villas de deux et trois chambres, avec jardin et piscine, donnent sur les eaux calmes de la baie. Pour elles, aucun vis-à-vis. Un refuge discret pour VIP en vacances.

Inauguré début mai, le One&Only Portonovi fait partie intégrante d’un complexe immobilier grand luxe autour d’une marina, né sur les ruines d’une base militaire. « Nous sommes partis de rien, d’un terrain plat, recouvert de briques écrasées, mais face à un magnifique détroit, résume l’architecte belge Jean-Michel Gathy, à la tête du studio Denniston, chargé, au lancement du projet, de l’architecture, du design intérieur et du paysagisme du resort. Nous avons recherché les caractéristiques historiques et culturelles de la destination. Le Monténégro, qui était sur la route de la soie, sur la dernière étape entre Istanbul et Venise, a été très influencé par la présence ottomane. Nous avons donc créé une version contemporaine d’un palais vénitien, en symbiose avec les architectures slave et ottomane. Les différents bâtiments s’articulent entre eux, formant un ensemble animé, avec des colonnes, des galeries, des corniches surmontées d’encorbellements. Le jardin fait penser au classicisme vénitien de loin, mais il est beaucoup plus fantaisiste qu’il n’y paraît. Le groupe One & Only voulait de la vie, des fleurs, des couleurs. »

Dès le lobby, les fauteuils de cuir, les colonnes de marbre et les lustres en cristal donnent  le ton d’un resort d’un raffinement extrême.

Le resort est intégralement tourné vers la baie, ses eaux bleu cobalt et son relief tourmenté : un panorama irréel sous les brumes matinales, féerique au coucher du soleil. Il se dévoile depuis le très impressionnant Chenot Espace, 4 000 m2 dédiés au bien-être holistique, comme des trois restaurants et leur terrasse : La Veranda, Tapasake Club (cuisine asiatique) avec sa propre piscine et le gastronomique Sabia by Giorgio Locatelli.

Le bar Caminetti, dans le prolongement du lobby, s’éveille en fin de journée, avant et après le dîner.

Le chef italien, étoilé pour son restaurant londonien, également présent à l’Atlantis The Palm à Dubaï, propose ici une cuisine saine, à base de produits de la mer et de légumes. La partie balnéaire du resort comprend une plage artificielle, dont le sable fin et blanc provient d’Égypte, et plusieurs piscines en enfilade, dont une chauffée, une froide, une à température ambiante, pour varier les sensations.

La cheminée, élément central, comme dans les maisons traditionnelles du Monténégro.

Intra-muros, les éléments naturels, la montagne, la mer, la roche, ont dicté le choix des tons dominants : terracotta, orangé, gris perle, bleu ciel… Dans le lobby et l’escalier principal, la belle hauteur sous plafond est mise en valeur par d’immenses suspensions en cristal de Bohême.

Salle de bains XXL avec baignoire aux premières loges, juste devant les baies vitrées.

Dans les 113 chambres et suites, le bois finement sculpté, le cuir, le marbre composent un ensemble harmonieux. Une cheminée à l’éthanol enfermée dans un cube de verre transparent trône au centre des suites. Elle se voit de partout, de la chambre comme de la salle de bains, et sa chaleur se diffuse autant dedans que dehors, sur la terrasse.

Les murs blancs et les toits à pignons en terre cuite rouge reflètent le style architectural de la ville voisine de Perast.

Sa présence a du sens dans cet hôtel ouvert toute l’année, dans cette région où l’on peut naviguer (voire se baigner) le matin et skier l’après-midi sur des pentes enneigées. Traditionnellement, les maisons monténégrines s’organisent autour d’une cheminée, pour favoriser les moments d’échange.

De même, la cloche à l’entrée du lobby, actionnée à chaque arrivée de client, évoque celle que les familles faisaient tinter lorsque les marins rentraient au port. Tout un symbole pour ce nouveau resort entouré par la mer, qui porte haut les valeurs de l’hospitalité. 

10 expériences exclusives

Réserver la suite signature (375 m2 au 5e étage, en angle) ou l’une des villas à fleur d’eau, avec piscine privée.

Suivre un programme détox sur mesure au Chenot Espace, le seul avec celui de l’Albereta, en Italie. Il marie les principes de la médecine chinoise et les technologies occidentales de pointe.

Privatiser la suite spa pour un massage sur la terrasse, puis enchaîner les longueurs dans la sublime piscine intérieure de 26 mètres de long du Chenot Espace.

Naviguer sur l’un des luxueux yachts du resort et faire escale sur l’île de Notre-Dame du Rocher et dans les villes médiévales de Kotor et Perast.

Parcourir la route qui fait le tour de la baie à bord d’une voiture vintage, avec un chauffeur à disposition.

Confier les enfants au kids club, où un expert en biologie leur fait découvrir la faune et la flore locales.

Partager un apéritif entre amis dans l’un des îlots privatifs ultra-cosy installés dans le jardin.

Partir visiter une villa de Tito dans une Rolls Royce des années 1960 qui lui a appartenu et, sur le chemin du retour, s’arrêter pour une dégustation de vins.

Plonger dans la Blue Cave, une ancienne base sous-marine, face au resort.

S’initier au water-polo, sport national au Monténégro.

Les bons plans de la spa manager

Marocaine, Sara Idhajoub, manager du Chenot Espace, a commencé sa carrière dans les plus beaux hôtels de Marrakech (Amanjena, Selman, Barrière Le Naoura…) avant de passer cinq ans au Chenot Palace, en Azerbaïdjan. Elle profite souvent de ses jours de repos pour flâner dans la ville animée de Herceg Novi, « la Cité du soleil et des fleurs » qui s’étale à flanc de colline pour finir les pieds dans l’eau.

La vieille ville : « Il faut aller admirer la tour de l’Horloge, son monument le plus célèbre avec la forteresse de Kanli-Kula et sa vue magnifique sur la mer. Herceg Novi est surnommée “la Ville des escaliers”, il y en a tellement ! »

Skver : « Un endroit merveilleux, avec de nombreux bars en bord de mer. À l’Admiral Club, on boit son café en profitant d’une vue superbe. Au Konoba, on se régale des meilleurs fruits de mer. »

Pet Danica : « D’Igalo à Meljine, cette promenade longe la mer sur 6 kilomètres bordés de cafés, de restaurants et de boutiques. Herceg Novi est en plein milieu. »

Le resort compte six piscines, dont celle du Chenot Espace, couverte, longue de 26 mètres. Un formidable atout pour un séjour en hiver.

Carnet de voyage

Émotions de Kuoni propose un forfait 5 jours/3 nuits au One & Only Portonovi avec les vols en classe éco (Transavia), les taxes aériennes, le séjour de 3 nuits en chambre Portonovi, incluant les petits déjeuners, les services « Information voyage et assistance à destination » et accueil à Paris, à partir de 2 450 € par personne (exemple de prix pour un départ le 6 juin 2021).

Plus d’infos sur emotions.kuoni.fr

Pour en savoir plus : go.montenegro.travel/fr/home

Pour en savoir plus : Oneandonlyresorts.com/portonovi

Article paru dans le numéro 116 d’Hôtel & Lodge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir

Également à lire