Bain de fôret et hébergements insolites : Your Nature, le plus grand écoresort d’Europe

Ce nouvel écoresort inaugure en Belgique un style de vacances déconnectées dans des hébergements insolites, du loft dans les arbres au lodge en bord de lac. Un concept ambitieux et bien dans l’air du temps, un hymne à la campagne porté par le prince Édouard de Ligne-La Trémoïlle.

Texte Céline Baussay

Très tendance depuis quelques années, la sylvothérapie, ou bain de forêt, est bien plus qu’un phénomène de mode. Pratiquée depuis longtemps contre la tuberculose et l’asthme, reconnue comme médecine préventive au Japon, elle repose sur l’effet bénéfique des arbres sur le bien-être et la santé. Exactement la philosophie de Your Nature ! À l’origine du projet, le prince Édouard de Ligne-La Trémoïlle, descendant de l’une des plus prestigieuses familles nobles de Belgique. Un dynamique quadragénaire, businessman et vrai citadin, qui parle donc en connaissance de cause : « Nous ne sommes pas faits pour vivre en ville, constate-t-il. La nature a des bien-faits sur l’homme, j’en suis convaincu. Restez une semaine à son contact et ensuite, vous n’êtes plus la même personne. »

Sur les lacs ou en piscine, intérieure ou extérieure, de multiples activités nautiques sont proposées dans ce vaste domaine. © Agence Webcom
© Agence Webcom

Ainsi lui est venue l’idée d’exploiter les terres familiales d’Antoing, celles de son enfance, à 30 minutes de route de Lille, au-delà de Tournai, pour créer une destination-cocon, paisible, haut de gamme et respectueuse de l’environnement. Où l’on se baladerait au grand air, à pied ou à vélo. Où l’on croiserait des animaux en liberté : biches, lapins, chevreuils, cerfs, chouettes hulottes… « Je rêvais d’un bel endroit avec de bonnes ondes et des gens gentils, confie le prince. J’ai toujours adoré les hôtels et les lodges, et certains en particulier, où j’aime me ressourcer, m’ont inspiré pour Your Nature : les AndBeyond dans une réserve privée en Afrique du Sud et sur l’île de Mnemba, en Tanzanie, le One&Only Palmilla sur la péninsule de Los Cabos, au Mexique, le Wickaninnish Inn, un Relais & Châteaux en Colombie-Britannique, au Canada… »

Dans les trois restaurants, le chef flamand Logan Depuydt promet des assiettes pleines de saveurs et de fraîcheur. © Agence Webcom

Quinze ans lui ont été nécessaires pour développer le projet de « plus grand écoresort d’Europe » sur cet ancien domaine de chasse de 280 hectares de forêt et de lacs – sept au total. Bien avant les premiers plans et la construction, un recensement des arbres a été réalisé. Le prince s’est fait accompagner par une association de défense de l’environnement pour identifier ceux qu’il fallait abattre, ceux qu’il fallait couper « en chandelle » afin d’en faire un refuge pour les insectes, et pour savoir où planter de nouveaux arbres – plus de 120. Your Nature est né au début de l’été, avec une restauration supervisée par le chef flamand Logan Depuydt (qui vise déjà l’étoile verte Michelin), un spa griffé Maison Éole, marque belge de cosmétiques naturels issus de la vigne (qui sera agrandi cet hiver), et surtout des hébergements hors du commun, disséminés un peu partout. Tous sont posés sur des pieux vissés et un cadre en acier, un parti pris pour préserver le terrain et réduire l’humidité, l’air circulant en-dessous. Tous sont composés de modules en bois des Ardennes, fabriqués par des entreprises locales. Tous sont bien équipés (coin salon, kitchenette, poêle à bois, sauna pour certains) et dévoilent un design sobre pour laisser la vedette à la nature.

Toutes les maisons sont en ossature bois, notamment le « Treeloft », un assemblement de cubes suspendus, soutenus par six troncs massifs, avec de hautes baies vitrées et des terrasses XL à la hauteur des arbres. © Agence Webcom

Lodge signature du complexe, le « Treeloft », réalisé par l’atelier belge Meunier-Westrade, se déploie sur deux niveaux reliés par un escalier à pas japonais (aux marches décalées) avec un large toit-terrasse. « C’est une cabane perchée dans les arbres, reposant sur six poteaux, des troncs d’épicéas. Elle donne à ses occupants l’impression de faire partie de la canopée, d’y vivre en observant les animaux, un peu comme sur un radeau des cimes », explique l’architecte Jean-François Westrade, avant de préciser que « ces bâtiments ont un impact minimum sur l’environnement et sont recyclables : on pourrait les démonter, dévisser les fondations et seulement un an ou deux après, il n’en resterait aucune trace. Tous les matériaux pourraient alors être réinjectés dans un autre processus de construction. On s’inscrit dans le cradle-to-cradle (NdlR : qui consiste à créer et recycler à l’infini). »

La « Lake house », en duplex, et son impressionnante baie vitrée grande ouverte sur le lac. Un bonheur en toute saison, même l’hiver, au coin du feu. © Agence Webcom

La « Lake House », duplex en bord de lac avec deux ou trois chambres, possède d’autres atouts : 7 mètres de hauteur sous plafond, une immense baie vitrée, une terrasse à fleur d’eau et même un ponton privé avec sa barque en bois. La « Leaf House », posée elle aussi juste devant un autre lac, doit son nom à ses formes arrondies évoquant celles d’une feuille (leaf). Entourée de végétation basse, elle est plus que toute autre exposée au soleil : c’est la plus lumineuse des maisons. Sa version XXL, « Flower Residence » offre de beaux volumes : 145 m2, dont un espace extérieur de 30 m2. Au milieu des arbres, le « Lodge » bardé de bois et le « Cottage », plus spacieux et doté de deux grandes terrasses, constituent de belles alternatives, le premier en couple, le second en famille ou en tribu. Your Nature propose ainsi une gamme d’hébergements à la mesure des besoins et selon les goûts de chacun : au total 182 aujourd’hui… 580 à l’horizon 2025.

Chaleureux, lumineux, le décor intérieur, ici celui d’une « Flower Residence », fait la part belle aux couleurs douces et aux matières naturelles. © Agence Webcom

Une approche écoresponsable

Dans sa conception, lors de sa construction, mais aussi dans son fonctionnement au quotidien, Your Nature se veut irréprochable. Avec quelque 3 173 panneaux photovoltaïques posés sur les toits des parkings à l’entrée, le site est autonome en énergie. Le biogaz est utilisé pour chauffer la piscine intérieure et faire circuler les navettes dans toute la propriété. Des vélos, certains électriques, sont disponibles à la location.

Les eaux de pluie sont utilisées pour alimenter les lacs et cours d’eau. Les chemins sont éclairés par des LED dont l’intensité lumineuse est réduite pendant la nuit. Le circuit court est privilégié dans les cuisines : les fraises comme le caviar sont belges ! L’eau du robinet est filtrée, les déchets sont triés sur place dans un centre dédié et le plastique est banni partout… à l’exception notable du pavillon sous toile qui abrite l’un des restaurants, mais le prince en personne l’a promis, cette structure n’est que provisoire.

Le plein d’activités

Sur terre : padel, ping-pong, badminton, minigolf, tir à l’arc, yoga… Tennis et accrobranches à venir.

Dans l’eau : piscines intérieures et extérieures ; base nautique pour pratiquer canoë, kayak, pêche, ski nautique ou, plus original, Blue Way paddle (une trottinette électrique, très stable) et Pedayak duo (deux kayaks à pédales et à hélices reliés par un catamaran).

Dans les airs : vol en planeur ou en montgolfière.

Pour les enfants : kids club ; ateliers pédagogiques dans la ferme sur place ou chez les agriculteurs des environs (cours de cuisine, traite de vache…).

Le prince Édouard de Ligne-La Trémoïlle a mis 15 ans pour mener à bien son projet de lieu de vacances voué à la détente, au ressourcement et aux loisirs en plein air. © Your Nature

Article paru dans le numéro 124 d’Hôtel & Lodge.

Inscription à la newsletter RESTOInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !
Inscription à notre Newsletter Hôtel & LodgeInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

A découvrir

Également à lire