Abama Resort : Tenerife au-delà des clichés

Vaste complexe en surplomb de l’Atlantique, au sud-ouest de Tenerife, l’Abama Resort combine de luxueuses propriétés à louer, un golf de renom et des prestations haut de gamme. Une destination en soi, sur la plus grande île des Canaries, pour jouir toute l’année de la douceur de l’éternel printemps.

Texte Thi-Bao Hoang

Las Terrazas, l’une des collections du resort, combine le confort d’un appartement et les services d’un 5-étoiles. Ici, l’une des trois piscines, avec vue sur l’île de La Gomera. © DR

En sillonnant la région volcanique de l’île, avec le village de Guía de Isora en ligne de mire dans le GPS, on voit soudain apparaître au loin, au milieu de la végétation, une kasbah rouge terracotta : il s’agit du Ritz-Carlton Abama, l’emblématique 5-étoiles de la côte sud-ouest de Tenerife, ouvert en 2006 par le magnat de la presse Jesús de Polanco, éditeur d’El País. Juste au-dessus ont commencé à essaimer, il y a une dizaine d’années, les bien nommées Abama Luxury Residences Tenerife : six collections de villas et appartements exclusives, qui se fondent au milieu des bananeraies en terrasses, loin, très loin du tumulte du tourisme de masse d’un autre temps. Leur point commun : une architecture design, une déco d’une sobre élégance et des vues magnifiques sur l’océan et sur l’Abama Golf, 18 trous dessiné par un champion de la Ryder Cup, le Gallois Dave Thomas, sans nul doute l’un des points fort du resort. Le parcours de plus de 6 000 mètres, exigeant par ses reliefs, sera prochainement complété d’un 9 trous.

La gastronomie compte parmi les points forts des Canaries. À Tenerife, elle est dignement représentée à l’Abama, mais aussi dans les tavernes et restaurants locaux.

Certaines résidences sont aussi orientées vers le Teide, volcan qui culmine à 3 715 mètres, considéré comme la plus haute montagne d’Espagne. Le parc national qui porte son nom, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est le point de départ de merveilleuses randonnées.

Vue incroyable sur l’Atlantique, les greens luxuriants du golf et le célèbre hôtel Ritz-Carlton, reconnaissable à sa couleur terracotta.

Parmi les six collections de l’Abama Resort, trois sont des résidences secondaires : Bellevue, Las Atalayas et Custom Villa. Les autres sont ouvertes à la location quand les biens ne sont pas occupés par leurs propriétaires : les 151 appartements de Las Terrazas débordant en vastes terrasses (jusqu’à 132 m2), les 23 Villas del Tenis avec piscine privative et bientôt les 160 unités de Los Jardines, dotées d’immenses baies vitrées, en phase finale de construction. Ce superbe panel d’hébergements est assorti d’un service de conciergerie digne d’un 5-étoiles, très efficace pour organiser illico un transfert privé au beach club 300 mètres plus bas, avec crique de sable doré et mer turquoise, une initiation au golf, un cours particulier de tennis ou, plus original, de padel à la prestigieuse académie de tennis, une séance de yoga au bord de l’une des trois piscines à débordement…

Les 12 restaurants répartis dans l’Abama Resort offrent des expériences variées : ainsi, à Las Terrazas, le Melvin – nom donné en hommage à l’architecte bolivien Melvin Villarroel, qui a conçu le Ritz-Carlton – met au menu le meilleur de la gastronomie canarienne, réinventée par le chef Sergio Fuentes. À goûter absolument, son œuf poché et pané sur du bacon fumé rorreznos et pommes de terre revolconas. En contrebas, au club house de l’Abama Golf, le Kabuki (1 étoile Michelin) propose une cuisine fusion japonaise signée Ricardo Sanz. Plus bas encore, au Ritz-Carlton, le MB by Martín Berasategui (2 étoiles Michelin) met à l’honneur les saveurs basques. « Deux autres restaurants compléteront la liste avec l’ouverture, en octobre, de La Plaza, un nouveau hub de réception avec piscine, solarium, boutiques et espace bien-être », annonce José Miguel Mesa, l’international broker manager (en charge de la partie immobilier) du site. En attendant, pour goûter à la cuisine locale et authentique, il suffit de sortir du resort et de s’attabler, dans le village de pêcheurs voisin, à la Taberna Marinera Agua y Sal, qui sert des spaghettis aux palourdes, d’incroyables poulpes frits et des brochettes de crevettes géantes. « Muy fantastico ! » comme le clame fièrement le serveur.

Le lobby, véritable lieu de vie où l’on vient commander un chauffeur pour se rendre à la plage ou réserver un massage.

10 expériences 100% Tenerife

S’inscrire à un Abama Wellness Week-End, dédié aux cinq éléments de l’ayurveda.

S’extasier devant les Falaises des Géants (jusqu’à 500 m de hauteur), surnommées « le mur de l’enfer ».

Visiter le village de Santiago del Teide où l’artiste français Bernard Romain a réalisé des peintures aux fenêtres d’une rue appelée « la Ruta del Arte ».

Nager dans les eaux turquoise de la Caleta de Las Viejas.

Participer à la course de montagne de Guía de Isora. Flâner le long de l’océan et des piscinas naturales

d’Alcalá, sur la promenade aménagée jusqu’à Punta Blanca.

Marquer une pause, lors d’une randonnée à Masca, à la Casa Riquelme, table de quatre couverts avec un seul plat au menu.

Goûter la cuisine canarienne au restaurant Mingolo-La Barrera, dans le quartier de Fonsalía, près de la plage.

Faire une dégustation de vins et de fromages locaux dans une ferme du xviiie siècle, El Boquerón.

Admirer le coucher de soleil depuis el caserío de Las Fuentes.

Article paru dans le numéro 124 d’Hôtel & Lodge.

Inscription à la newsletter RESTOInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !
Inscription à notre Newsletter Hôtel & LodgeInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

A découvrir

Également à lire