Portugal : The One Palácio da Anunciada

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Inauguré au printemps 2019, ce 5-étoiles situé dans la Baixa redonne vie et faste à un palais du XVIe siècle et à son jardin intérieur.

Par Céline Baussay

Deux ans après avoir ouvert The One Barcelona, le groupe H10 Hotels récidive avec ce deuxième opus de la marque The One, synonyme de luxe urbain. Cette fois, il a investi un incroyable palais en plein centre de Lisbonne, à cinq minutes à pied du Rossio, aussi luxueux que sa façade est discrète. Bâti au xvie siècle pour une famille noble, les Condes de Ericeira, il a été détruit par un tremblement de terre en 1755, entièrement reconstruit dans la foulée et à nouveau habité par des figures de la haute société portugaise, avant de tomber en désuétude.

Les photos prises avant les travaux et exposées dans les chambres attestent l’ampleur du chantier, tout simplement phénoménal. Mais aujourd’hui, le résultat est là, époustouflant. Les sols en marbre, les fresques murales, les plafonds à caissons, les vitraux avec les armes de la famille Condes de Ericeira, sans oublier l’escalier monumental qui mène aux parties communes, au bar et aux trois salles du restaurant richement décorées : l’ensemble est d’une valeur esthétique et historique exceptionnelle.

Après lui avoir confié The One Barcelona, le groupe H10 Hotels a encore fait confiance au designer Jaime Beriestain pour sa deuxième ouverture, à Lisbonne.

Chargé de mettre en scène les lieux, le designer Jaime Beriestain, d’origine chilienne et basé en Espagne, a choisi d’y ajouter des œuvres d’art, notamment des sculptures du Portugais José Pedro Croft, et quelques pièces de mobilier contemporain. Dans les chambres et les suites, il a privilégié les tons neutres, les bois naturels, le velours et la céramique bleu et blanc, d’inspiration traditionnelle.

La piscine-solarium domine le jardin et les deux ailes du palais.

La plupart donnent sur le vaste jardin de 2500 m2 qui s’étend au centre de la propriété, avec une terrasse où est servi le petit déjeuner aux beaux jours, une fontaine et un dragonnier des Canaries centenaire. En surplomb, une piscine de 18 mètres de long, bordée de transats et de lits balinais, avec vue imprenable sur les toits de la ville. Le palais devenu hôtel abrite encore un autre trésor, bien caché celui-là : une petite chapelle datant de 1533 qui vient elle aussi d’être restaurée et qu’il ne faut surtout pas oublier d’aller admirer.

83 chambres, dont 13 suites.
Nos préférées : celles qui donnent sur les jardins.
Rua das Portas de Santo Antão, 112-134, hotelstheone.com/fr/lisboa  

Article paru dans le numéro 114 d’Hôtel & Lodge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir