6 hôtels urbains spectaculaires à travers le monde

Ils gardent un souffle poétique et une note d’urbanité jusque dans leur démesure. Panthères tapies dans la jungle urbaine, ces hôtels iconiques font battre plus fort le cœur des villes.

Texte Aliette de Crozet

01 – PARKROYAL COLLECTION PICKERING : LES RACINES DU CIEL

Singapour

© DR

Il y a dix ans, cet hôtel emblématique de la cité-jardin de Singapour, dû au cabinet d’architectes Woha, germait près de la gare de Clarke Quay. Palmiers et fougères ondulent au bord des 16 étages inspirés des rizières balinaises. Un tapis moelleux comme la mousse, sous des parois d’orchidées, conduit à des ascenseurs en simili-jade. Le 5e étage, ouvert sur deux niveaux, abrite une cascade, une piscine avec des cabanes en forme de cages d’oiseaux et 300 mètres de promenade. En tout, la végétation de cet établissement biophilique, dont le staff est spécialisé dans les mariages éco-chics, couvre 15 000 m2. Et les baies vitrées des 367 chambres, où les meubles imitent la pierre et où les baignoires sont en granite composite, ouvrent sur le parc Hong Lim et les méandres de la rivière Singapour, au pied de l’édifice.

© DR

02 – INNTEL HOTELS AMSTERDAM ZAANDAM : PIGNONS SUR CANAL

Pays-Bas

© DR

Pour ce 4-étoiles proche de la gare de Zaandam, à 12 minutes en train d’Amsterdam, l’architecte Wilfried van Winden a empilé 70 façades de maisons en bois traditionnelles. Elle sont vertes excepté une, bleue, hommage à un tableau peint ici par Claude Monet en 1871. Les chambres, toutes différentes, mettent à disposition des sabots à côté des chaussons. Quant au restaurant, le Puur Saen, il sert du hareng cru et de la soupe à la moutarde. À ne pas rater alentour : Zaanse Schans, conservatoire du siècle d’or hollandais, avec ses huit moulins à vent.

© DR

03 – NHOW BERLIN : UNE MÉGA-BOÎTE À MUSIQUE

Allemagne

© DR

Sur la rive droite de la Spree, le bâtiment dessiné par Sergei Tchoban évoque un assemblage de Lego® géants. À l’intérieur, le designer Karim Rashid met en musique une autre chanson. Dès le lobby se déploient des meubles aux formes organiques et aux couleurs pop acidulées. Les 304 chambres possèdent un minibar rempli de vernis à ongles, et les plus grandes sont liées à deux studios d’enregistrement. Des services inattendus sont proposés, comme la location de guitare ou la réservation de DJ.

© DR

04 – SHANGRI LA THE SHARD : LE BON AIGUILLAGE

Londres, Angleterre

© DR

Le Shangri La occupe les 18 étages centraux du Shard, dessiné par Renzo Piano. Chandeliers en cristal, grandes calligraphies chinoises et soieries choisies par le cabinet d’architecture italien FM habillent les 202 chambres. Parmi les trois restaurants, Gong, au 52e étage, se veut le plus haut bar d’hôtel d’Europe de l’Ouest. Au même niveau, à 200 mètres d’altitude, la piscine de 11 mètres sur 4 ne se prête guère à des longueurs sportives, mais pour la vue – sur Westminster, la Tamise, Big Ben et la tour de Londres –, elle est unique.

© DR

05 – W BARCELONA, LA VOILE CATALANE

Espagne

© Eric Laignel

En arrivant dans le port de Barcelone, devant la colline de Montjuïc, les croisiéristes voient se profiler un spi monumental : le W Barcelone, conçu par Ricardo Bofill. Ses 26 étages abritent 473 chambres spacieuses. La catégorie « Extreme » offre des lits ronds, terrasses et meubles inspirés par Gaudí. Au dernier étage, le bar à cocktails Eclipse offre une vue dingue sur la ville et la plage de la Barceloneta. Autre particularité de l’hôtel, un studio de musique privé.

© Eric Laignel

06 – ROSEWOOD BANGKOK : SALUTATION AU SOLEIL

Thaïlande

© DR

Joindre les mains pour accueillir, en Thaïlande, se dit wai. La pyramide du Rosewood Bangkok, édifiée en 2019 à Ploenchit Skytrain Station, s’inspire de ce gracieux geste d’accueil. Sur 18 niveaux, entre les étages 11 à 29, les 158 chambres s’habillent de teck ouvragé et de marbre noir ; certaines jouissent de piscine privée et de terrasse. Galerie d’art, bar à whisky avec sofas en cuir, fumoir et collection de 6 000 vinyles, piscine d’eau salée qui se prolonge en extérieur… la déconnexion est totale.

© DR

Article paru dans le numéro 126 d’Hôtel & Lodge.

A découvrir

Également à lire