Grèce, une odyssée en Méditerranée

Rêver de Grèce, c’est s’imaginer les villages coquets à flanc de falaise, les adorables petits ports de pêche, les longues plages de sable fin et les criques confidentielles aux eaux turquoise. C’est aussi se laisser porter, et même emporter, par une douceur de vivre, un goût pour la fête et un esprit épicurien, dont la gastronomie et les vins constituent l’alléchante vitrine. Du continent trop souvent ignoré jusqu’aux îles éparpillées dans la mer, la Grèce est un rêve éveillé, le songe d’une nuit d’été. À trois heures d’avion.

Dossier réalisé par Céline Baussay, Anne Marie Cattelain Le Dû et Sarah Sergent

Canaves Oia Epitome : luxe et espace à Santorin

Avec ses murets en pierre volcanique et ses oliviers sans âge, Canaves Oia Epitome est une délicieuse parenthèse à l’écart des foules estivales. Une adresse immersive où tout rappelle la destination : l’architecture de basalte, les volumes cubiques, l’utilisation du bois continental, le choix des couleurs naturelles (terre, sable), un jardin avec des végétaux endémiques et des piscines à débordement qui semblent prolonger la mer Égée. Grandiose, la piscine supérieure accapare le toit-terrasse du spa, là où, sous de jolies arcades, Irène dispense un massage « Harmonia ». L’huile essentielle de romarin associée au camphre, plantes recueillies localement, réduit les tensions musculaires.
Les 39 suites et villas ont toutes leur propre piscine scénarisée au cœur d’espaces généreux : une exception dans ce village où les hôtels sont généralement exigus. La salle à manger extérieure jouit à la fois de la fraîcheur d’un abri cosy et d’un panorama sur la grande bleue. Le chef vient à la demande y préparer calamars, poulpes et gambas au barbecue.

La piscine inférieure fait partie intégrante d’un espace de vie plus vaste, accueillant
les tables du petit déjeuner et celles du restaurant Elements en surplomb. © DR /Ståle Eriksen / Sarah Sergent

Coup de cœur garanti pour l’Aqua Retreat Villa de 90 m2, avec, en contrebas de sa terrasse, le vaste salon extérieur : un lieu de vie où s’attarder jusqu’à plus d’étoiles. Surprenante, sa piscine est visible de l’intérieur, depuis la seconde chambre située à l’étage inférieur. Elle sert en réalité de cloison, montée au-dessus de la baignoire, diffusant ainsi une lumière bleutée à l’ensemble de la pièce. Magique ! Quant à la chambre du rez-de-chaussée, elle donne directement sur la piscine. Élégantes, de superbes vasques viennent s’adosser à la tête de lit, tandis qu’une douche à l’italienne prend ses aises sur une belle surface. Le parti pris décoratif est contemporain et épuré, pour ne pas détourner le regard de l’essentiel : cette mer hypnotique commune à toutes les perspectives, y compris celle du restaurant fusion Elements où l’on dîne sur un pont flottant, à la lueur des bougies.

Le fond de la piscine de l’Aqua Retreat Villa, visible de l’une des chambres : surprenant ! © Ståle Eriksen

Kivotos Santorini : entre ombre et lumière

Situé dans la caldeira d’Imerovigli, le petit frère du Kivotos Mykonos (qui fut le premier Small Luxury Hotels of The World grec) joue du contraste entre l’extérieur, blanc immaculé, éblouissant, et les intérieurs, pareils à des cavernes, certes sombres, mais high-tech et design. Très étonnants, les lits en suspension et les murs aux formes organiques incrustés de fentes éclairées dont on choisit la couleur. Les cinq villas et suites, spacieuses, avec piscine ou jacuzzi privé, et le restaurant dirigé par le chef français Jean-Charles Métayer sont disposés en amphithéâtre, comme pour mieux savourer le spectacle du coucher du soleil.

© Kivotos Santorini

Atoles Retreat, Santorin : source magnétique

Sur la côte ouest de l’île, dans le village en hauteur d’Imerovigli, cette retraite de six suites troglodytiques dont une villa pour quatre, avec terrasse vue mer et bassin pour se rafraîchir, mise sur une authenticité au goût du jour, sans effets de styles inutiles. Couleurs neutres, pièces artisanales, marbre et pierre composent un décor à l’élégance sobre. Seule fantaisie, les coussins lie-de-vin sur les canapés extérieurs. Un sentier avec d’incroyables vues panoramiques part de l’hôtel et permet de parcourir facilement, à pied, les 9 kilomètres qui le séparent d’Oia.

© Mirto Latropoulou

Magma Resort Santorini : resort contemporain

Cet été, le groupe américain Hyatt pose pour la première fois un pied dans les îles grecques avec ce tout nouveau membre de The Unbound Collection by Hyatt : un hôtel assez unique par sa situation, sur les pentes de Vourvoulos, et son agencement, qui reprend les codes architecturaux des maisons traditionnelles des Cyclades et la configuration des champs de vignes en terrasses. Les clients circulent ici dans un univers de pierre et de lave, entre espaces semi-extérieurs et passages couverts, très agréables par forte chaleur. Sur les 59 chambres et suites, 46 disposent d’une piscine privée et d’un jacuzzi avec vue sur la mer Égée et l’île d’Anáfi, au large.

Nous Santorini : zen et arty

Récemment inauguré, le Nous est de la même veine que les autres établissements de Yes Hotels, en particulier le Semiramis de Karim Rashid et le New Hotel des frères Campana, et aussi le premier du groupe grec en dehors d’Athènes. Membre de la chaîne Design Hotels, ce resort dévoile lui aussi un style original dans les 121 chambres et suites : un parti pris minimaliste qui fait écho aux paysages, à la topographie singulière et aux couleurs de l’île, et accorde une place importante à l’art jusque dans le jardin. Les espaces publics et le magnifique spa accueillent plusieurs œuvres d’artistes grecs, certaines créées in situ, d’autres de passage, la sélection étant régulièrement renouvelée.

Panoptis Escape : Mykonos au panthéon

Littéralement posé au sommet d’une colline, le nouveau Panoptis Escape semble, tel Argos « Panoptès » (« qui voit tout »), géant doté de 100 yeux dans la mythologie grecque, dominer le monde. En tout cas une partie de Mykonos, l’une des îles les plus séduisantes. À ses pieds, plusieurs autres hôtels et resorts de Myconian Collection éparpillés sur la pente raide qui aboutit à la plage d’Elia, tapissée de transats et bordée de tavernes. De l’autre côté, les falaises abruptes qui dégringolent jusqu’à la longue plage de Kalo Livadi. Des paysages à la beauté sauvage exacerbée par l’incroyable camaïeu de bleus de la mer Égée.

Les blocs de roche et le sable au sol, les cactus et les statues habillent les abords de la piscine au panorama vertigineux.

Sanctuaire haut perché, calme et lumineux, Panoptis Escape se laisse volontiers envahir par les éléments naturels : les vents parfois violents, le soleil souvent écrasant. Il a été construit dans le respect total du site : les couloirs, les escaliers menant aux 21 somptueuses villas, certaines avec leur propre piscine, se faufilent entre le chaos de blocs de roche. Des terrasses sablonneuses bordées de cactus entourent la piscine principale qu’un drôle d’effet visuel fait se prolonger dans la mer. Une longue table de monastère trône à l’ombre d’un arbre. Les bois bruts, les toits en raphia, les meubles sur mesure, les œuvres d’art et les objets d’artisanat local entretiennent la beauté brute, tendance bohème, de ce spectaculaire refuge, membre de Small Luxury Hotels of The World, qu’on ne serait pas surpris de voir apparaître dans un vieux James Bond.

O by Myconian Collection : étoile de mer

C’est l’exception qui confirme la règle : O est le premier établissement de Myconian Collection ouvert en bord de plage, alors que les autres sont tous installés à flanc de colline. Il est même si près de la plage d’Ornos que le sable fin se répand largement dans l’entrée côté mer de l’hôtel, en soft opening cette année. En version noire ou blanche selon les goûts et les couleurs, conçues pour deux à six personnes, les 65 chambres de 33 m2 minimum sont dotées d’une véranda ou d’un balcon et d’une mini-piscine pour la plupart, qui font se confondre le dedans et le dehors. Les murs de bambou, les portes en bois brut, les salles de bains en marbre, les draps en lin leur donnent un style contemporain, cosy et chaleureux. Le décor plus exotique, plus sophistiqué, autour de la piscine centrale, entourée de transats sous les palmiers, fait le contrepied : selon les moments de la journée et les envies de chacun, les clients privilégient l’intimité et la sérénité de leur chambre-cocon ou l’atmosphère plus festive autour du bar-lounge. Le O possède également un spa avec des produits exclusifs Elemis et Ligne St Barth, une salle de fitness dernier cri avec un coach personnel à disposition ainsi qu’un concept-store avec une très belle sélection de tenues de plage ou de soirée, de bijoux et d’accessoires : un point commun à tous les hôtels du groupe.

Amanzoé, Péloponnèse :  dix bougies, dix villas

Dominant la mer Égée, sur un site historique classé par l’Unesco, l’un des plus intimistes et luxueux resorts d’Europe se fond dans le paysage et les ruines. Ici, pas de chambres mais des pavillons, des « cabanas » et 10 villas d’une à neuf chambres regardant la mer. La dernière, ouverte en mai, en compte deux. Piscine privée, immenses terrasses, services XXXXL et accès au spa : la signature d’Aman. À tester, The Garden, nouvelle table en plein air, près du potager bio, pour savourer et s’initier à la cuisine grecque.

Canale Hotel & Suites, Céphalonie : au ralenti

Bâti l’an dernier au plus près d’Argostoli, la principale ville de Kefalonia (Céphalonie en français), île à l’ouest du pays, Canale a tout du petit refuge simple et intimiste : posé sur un promontoire au-dessus de la mer Ionienne, réservé aux adultes, il ne compte que 10 chambres et suites. Les hôtes profitent ainsi du calme, autour de la piscine turquoise, au lounge bar qui sert des salades fraîches et colorées. Le service de conciergerie est là pour programmer une sortie en mer vers les criques secrètes, la visite d’un domaine viticole ou d’un site archéologique.

Daios Cove, Crète : histoire contemporaine

Sur la côte nord de la Crète, le resort à flanc de roche surplombe une baie ourlée d’une plage privée, non loin des sites archéologiques essentiels dont Knossos et son palais datant de 1650 avant Jésus Christ. Situation privilégiée pour ce 5-étoiles aux 35 villas dont la dernière-née, axée spa et bien-être, se prête aux nouvelles retraites : médecine chinoise, nutrition… Bonne idée, le Resident’s Club, permettant aux hôtes des villas de bénéficier 24 heures/24, en room service, des cartes de tous les restaurants et bars.

Kea Retreat, Kea : en mode pause

Facile d’accès (une heure de ferry d’Athènes) et encore préservée, la petite île de Kea, dans les Cyclades, se prête au lâcher prise et à la reconnexion avec l’environnement. C’est justement le propos de ce nouveau lieu ressourçant, posé sur une colline descendant vers la plage, qui redonne vie à des kathikies, d’anciennes fermes bâties en pierre. Il organise différentes retraites de yoga, complétées par de la méditation, de la danse, des sorties en kayak, des balades à pied… Une expérience complète favorisée par l’architecture en prise directe avec la nature et la savoureuse cuisine « de la ferme à la table » qui font partie prenante du concept.

NÓS, Sifnos : Esprit village

18 suites au style épuré réparties dans quatre maisons en pierre, des voies pavées, des cours qui fleurent bon le jasmin et des terrasses au soleil : ce nouvel hôtel reprend à son compte le mode de vie traditionnel à Sifnos, charmante île des Cyclades. Jusque dans l’assiette, évidemment locavore et de saison, avec un objectif zéro déchet. Ou plutôt les assiettes puisqu’ici, la tartinade de tarama à base de caviar de thon ou l’agneau fumé cuit lentement sur des sarments de vigne sont servis en grande portion, dans une optique de partage. Comme avec des voisins du village.

Ultima Corfu, Corfou : à flanc de falaise

La collection Ultima se diversifie avec cette première destination balnéaire, sur l’île de Corfou : une villa privatisable de 1000 m2 à l’architecture spectaculaire sur deux niveaux, qui domine majestueusement la mer Ionienne, offrant des panoramas infinis sur l’horizon bleu. Les occupants des six chambres bénéficient d’immenses espaces de vie très lumineux, de deux piscines à débordement reliées par une cascade, d’une salle de fitness, des services d’un chef cuisinier, d’un thérapeute, d’un concierge, de chauffeurs. Ils peuvent également affréter sur demande un bateau pour une balade le long des côtes, dès qu’ils le désirent.

Villa Enyalos, Tinos : la belle sauvageonne

Tinos, dans les Cyclades, fait figure d’exception avec sa population majoritairement catholique et ses centaines de pigeonniers construits par les Vénitiens. Une histoire mouvementée comme le paysage. Côte ouest, face au soleil couchant, Enyalos trône sur son éperon rocheux entourée de deux plages de poche : deux maisons en une, érigées en pierres locales, abritent cinq chambres et une collection d’œuvres d’art contemporain. Tout est conçu pour vivre autant dehors que dedans. Une exclusivité The Thinking Traveller, comme tous les biens que propose l’agence. L’occasion d’aller cueillir des herbes bio et de prendre le thé dans la ferme voisine remontée pierre à pierre par Eleni et son mari : un lieu magique. Eleni donne aussi des cours de yoga et de méditation.

Villa Thani, Syros : un « hôtel » pour soi

Syros, île minérale des Cyclades, avec des criques désertes et un port encadré de deux collines, Hermoupolis (il doit son nom à Hermès, dieu du Commerce), où s’alignent les demeures des xviiie et xixe siècles. Plages privées, vaste jardin, piscines chauffées, court de tennis et 16 chambres… Thani, l’une des merveilles de la collection The Thinking Traveller, dispose d’un vrai service hôtelier, personnel d’entretien, chef privé, etc. Le plus : les visites sur mesure, avec dîner à la clé.

W Costa Navarino, Péloponnèse : Grec avant tout

Concilier design et tradition, pari relevé par Marriott International avec le nouveau W à Costa Navarino, dans le sud-ouest du Péloponnèse. Les 246 chambres, suites et villas, certaines avec piscine privée, regardent la Méditerranée et la mer Ionienne. S’inspirant des maisons locales, le cabinet Tombazis & Associates Architects a privilégié les matériaux de la région : pierre, bois, roseau.

Article paru dans le numéro 123 d’Hôtel & Lodge

Inscription à la newsletter RESTOInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !
Inscription à notre NewsletterInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

A découvrir

Également à lire