Méditerranée : 12 tentations irrésistibles dans les îles !

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Mer des plus belles civilisations, voie d’échanges culturels et commerciaux, scène de drames extrêmes, la Méditerranée semée d’îles, lien naturel entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie, imprègne l’histoire de ces mondes. Hôtel & Lodge vous embarque pour la visite de douze hôtels exceptionnels.

Dossier réalisé par Anne Marie Cattelain Le Dû et Céline Baussay

Grèce : Andronis – Santorin

Un croissant, quelques grosses miettes éparses, voilà à quoi Santorin ressemble vue du ciel. Mais lorsque l’avion pique vers la piste, des grappes de villages se révèlent sur les pentes escarpées. C’est dans l’un des plus typiques, Oia, que le groupe grec Andronis essaime ses hôtels : Arcadia, le dernier-né, kids friendly avec sa piscine de 50 mètres, face au soleil couchant, Luxury Suites et Boutique Hotel, intimes et romantiques, dont les volées de marches dévalent la caldera.

Au cœur de Santorin, Andronis Boutique Hotel, ultra-confidentiel. © Andronis Luxury Suites

Chaque année, décor et restauration sont revus pour suivre l’air du temps. Des menus imaginés par le chef français étoilé Emmanuel Renaut au Lycabettus, table de Nikos Leivadias avançant sur la mer telle la proue d’un transatlantique, Épicure règne en dieu selon la volonté du directeur général George Giourtzidis, gastronome. Ces trois entités, proches, autorisent à déambuler de l’une à l’autre, au gré des ruelles de pierres irrégulières, pour tester le spa bio Ila de l’Arcadia, les cocktails explosifs du Luxury Suites et le DJ du Boutique Hotel.

Chaque semaine, le groupe Andronis blanchit à la chaux les façades de ses hôtels, succession de suites dominant la mer. © Andronis Luxury Suites

Grèce : Kalesma – Mykonos

Profiter de la notoriété de leurs restaurants athéniens, Père Ubu et Sea Spice, pour ouvrir leur boutique-hôtel de luxe à Mykonos, à 3 kilomètres seulement du centre-ville : intention clairement affichée des propriétaires du Kalesma, en métamorphosant une ancienne demeure familiale, dans la baie d’Ornos, en 5-étoiles de 25 suites et 2 villas qui débute sa première saison.

Pas de fioritures, peu de déco à proprement parler, pour ne pas polluer la vue.

Même designer, Vangelis Bonios, même souci du service avec une équipe de butlers huilée, disponible 24 heures sur 24, même approche culinaire à l’Aloni, table 100 % grecque et, surtout, même envie de favoriser les échanges, les rencontres entre les hôtes, alors que le confort extrême de leur suite avec large terrasse et piscine chauffée les inciterait à vivre en autarcie. Kalesma, « invitation » en grec, plus qu’un nom, une ode à la convivialité, l’hospitalité.

Grèce : Nomad – Mykonos

Qui aime cette île et souhaite savourer tous ses aspects ne peut qu’y poser ses valises, à 200 mètres de Kalo Livadi, long ruban de sable nacré que soulignent les dégradés turquoise de la mer Égée : Nomad, une figure de style exécutée par le groupe grec The Bohemians Concept, dans l’esprit décontracté, élégant et l’ambiance joyeuse de Mykonos.

Pas de traitement chimique pour les bassins et piscine. Ici, le mot écoresponsable prend tout son sens.

Un sanctuaire préservé, un îlot de sérénité, une retraite minimaliste mise en musique par les designers George Gavalas et John Mourikis, qui se sont effacés pour que la nature, peu domptée, s’exprime. Bois brut, teintes naturelles, béton ciré, objets traditionnels invitent à lâcher prise, à déambuler nus pieds, en paréo, de sa large terrasse à sa piscine privée, de la mer au bar, du restaurant au jacuzzi, seuls au monde, l’implantation de chaque suite garantissant une intimité parfaite.

Tons neutres, matériaux bruts, objets chinés participent à l’ambiance bobo, décontractée.

Ainsi s’étirent les jours entre nage, paddle, snorkeling, voile, rames et sieste avant, à l’heure où se lèvent la lune et les étoiles, de s’inquiéter de sa soirée. Contempler le ciel, un verre à la main, dîner en tête à tête ou lever l’ancre pour rejoindre, à moins de 10 kilomètres, Chora la turbulente ?

Grèce : Peliva Nature & Suites – Pélion

Ce n’est pas une île, mais elle est aussi isolée et en a l’esprit, l’atmosphère. À 350 kilomètres au nord d’Athènes, accessible uniquement par une route sinueuse, la péninsule du mont Pélion plonge dans le golfe Pagasétique. Le sud, préservé des hordes touristiques, déroule ses plages de sable entre oliveraies et villages de poche. Érigé sur un terrain pentu, le Peliva se fond dans ce paysage rocailleux pour mieux espionner la mer.

La péninsule du mont Pélion, la Grèce loin de la foule ; Peliva, une demeure sereine.

Sous sa tenue de camouflage à dominante pierre et bois se nichent trois immenses suites et des espaces communs, salons, dining room, mini-spa, piscine. Un ensemble aux lignes strictes conçu pour vivre autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, en savourant le tsai tou vounou, thé des montagnes voisines, avec de généreuses tranches de tiropsomo, pain au fromage du Pélion.

Grèce : St Nicolas Bay Crète

Mer, ciel, piscines, déco… la dominante azur sème un instant le trouble. Fraîchement échappé de la grisaille française, tenace en mai dernier, on reste pantois devant cette palette que le soleil sature. On cligne des yeux pour s’assurer de ne pas être victime d’un mirage. Mais non, ce resort, Small Luxury Hotels of The World, existe bel et bien.

Un resort facile à vivre, à deux pas des adresses festives.

Le clapotis de l’eau que frise la brise prouve la réalité du paysage. Reste à explorer les lieux, à repérer les cinq restaurants, les deux bars et surtout le sable pour enfin lâcher prise, marcher dans la Méditerranée affichant déjà 20 degrés, décider dès lors de s’immerger totalement.

Principale occupation :fixer l’horizon pour suivre le soleil et les quelques nuages.

Dix minutes de nage presque aussi tonifiantes et raffermissantes que le soin en duo dans l’Aphrodite Bath, grotte avec piscine à l’eau de mer et hydrojets du spa Poseidon, cosigné Cinq Mondes et Elémis.

Baléares : Casa Pacha – Formentera

Après une période de rodage délicate, le mini-hôtel de 13 chambres prend sa vitesse de croisière, posé sur le sable de Playa Migjorn. Rien ou presque ! Si ce n’est la mer et, à perte de vue, un paysage aride que le soleil maltraite. Formentera, la plus petite île des Baléares, découpe ses côtes à 3 milles d’Ibiza. En 30 minutes, le ferry rapide relie ces deux îles Pityuses.

Des criques découpent l’immense Playa Migjorn.

Hommage à la lenteur, Formentera prône le retour à la nature, au naturisme même, en quelques criques secrètes. Casa Pacha suit le mouvement, zen, baba cool, néo-hippie, allant à l’essentiel tant dans la décoration – matériaux naturels, peu de mobilier, peu de couleurs – qu’à la table, où les produits de la mer se taillent la part du lion. On vit sans chichis, pieds nus, s’offrant un massage en plein air et, pour retrouver un semblant de vie sociale, une escapade à Es Caló de Sant Agustí, port de pêche à 1 kilomètre et demi.

Baléares : Es Racó d’Artà – Majorque

Sous le label TemptingPlaces, cette ferme affichant fièrement ses 700 ans aborde une nouvelle ère, celle d’un boutique-hôtel de 34 chambres d’une sérénité absolue, non isolé pour autant, entre campagne, montagne et Méditerranée. Par un sentier pédestre ou par la piste cyclable, l’un et l’autre vallonnés, on gagne la plage de Cala Torta, sur la côte nord-est.

Une finca en campagne, mais à une poignée de kilomètres de la jolie plage de Cala Torta.

Les plus sportifs règlent leur braquet pour escalader la montagne et, par un parcours en boucle, atteindre l’Ermita de Betlem (18 kilomètres, 950 mètres de dénivelé). Remarquable, l’approche 100 % écoresponsable tant au spa qu’au restaurant.

Une place de choix est réservée à l’artisanat local rare et de belle qualité.

Le chef décline ses mets bio cuits à basse température pour conserver toutes leurs saveurs et puise en priorité ses ingrédients dans le potager organique, le verger, les oliveraies, la basse-cour et chez les petits producteurs alentour. L’endroit rêvé pour une retraite bien-être, entre méditation, yoga, piscine et jacuzzi.

Baléares : Can Ferrereta – Majorque

La famille Soldevila Ferrer, propriétaire du Sant Francesc, petit palais de Palma transformé en boutique-hôtel, passe de la ville à la campagne. Dans le village de Santanyí, au sud-est de l’île, ils ont déniché une magnifique demeure du xviie siècle entourée d’un jardin, qu’ils ont méticuleusement restaurée et étendue pour y créer 32 chambres et suites.

Quelques années après avoir ouvert Sant Francesc, à Palma, la famille Soldevila Ferrer inaugure une maison de village tout aussi raffinée.

La plupart possèdent un patio ou une terrasse, la suite signature se distingue par sa propre piscine entourée de verdure. La pierre, les arcades et les poutres en bois sont d’origine. La hauteur sous plafond, les volumes généreux offrent de belles perspectives. Le mobilier noir et blanc et les œuvres exposées, signées d’artistes espagnols, notamment majorquins, apportent une touche contemporaine et de la fraîcheur au lieu. Rester buller ou partir en visite ?

Palette bichromique dans les intérieurs, pour ne pas voler la vedette aux arcades de pierre et aux poutres de bois.

Éternel dilemme pour les hôtes qui peuvent vivre ici en autarcie : ce Small Luxury Hotels of The World réservé aux plus de 14 ans dispose d’un restaurant de spécialités méditerranéennes, de deux bars, d’une piscine de 25 mètres de long et d’un spa avec hammam, piscine intérieure et salle de gym.

Sicile : Villa Igiea – Palerme

Le groupe Rocco Forte a encore enrichi sa collection d’hôtels exceptionnels avec la reprise récente de la Villa Igiea, palace-totem de Palerme. Olga Polizzi, directrice du design, signe une restauration à la mesure du prestige historique et architectural de ce château blond au style Liberty érigé en surplomb de la Méditerranée.

La piscine au plus près de la mer, avec vue sur le golfe de Palerme : l’un des lieux iconiques de l’hôtel.

Du bar à fresques à la grande salle de bal, elle lui a redonné son faste Belle Époque, qui plaisait tant autrefois aux artistes les plus célèbres et aux stars d’Hollywood, en y insufflant une discrète modernité. La villa de bord de mer est ainsi devenue un resort urbain, avec une exigence de qualité et un niveau de service intacts, 104 chambres et suites, un spa, plusieurs bars et restaurants au milieu de somptueux jardins.

Sicile : Il San Corrado di Noto – Noto

Le Val di Noto, dans la province de Syracuse, cache dans la moindre de ses ruelles, sur ses places, des merveilles baroques du xviiie flamboyant.

Dualité d’un resort côté campagne et côté mer.

Sculptés, dorés, peints, enluminés, églises, palais, demeures privées donnent à Noto, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, une allure de musée à ciel ouvert, habité et joyeux. Membre de Relais & Châteaux, Il San Corrado di Noto, nouveau resort de luxe de 34 clés, entre campagne et littoral, invite à concilier farniente, sport et balades culturelles. Les architectes de l’agence Corrado Papa ont soigneusement veillé à préserver les plantations de l’ancienne propriété aristocratique et l’environnement. Pour combler ses hôtes, le resort campagnard se double, à quelques kilomètres, d’un club de plage avec deux piscines.

Corse : Grand Hôtel de Cala Rossa – Porto-Vecchio

Relais & Châteaux, 5-étoiles, le prestigieux hôtel de Porto-Vecchio comble les adeptes de vacances les pieds dans l’eau, notamment en famille. Niché au fond d’une superbe anse de sable doré, implanté au cœur d’une pinède, il a fait peau neuve récemment et continue de se renouveler.

Le nouveau restaurant italien Panzarotti surplombe la plage juste devant l’hôtel.

Cet été, il inaugure un restaurant italien, Panzarotti, au décor tout bois, avec la plus belle des vues sur le golfe et ses couchers du soleil flamboyants.

Corse : Casa Legna Pigna

Lancé récemment par deux sœurs, le concept Casa Legna s’intègre naturellement dans son environnement rural et préservé, entre mer et montagne, à quelques kilomètres de Calvi et des plages de Balagne.

Matières naturelles déclinées en formes organiques jusque dans les salles de bains.

Tout équipés, leurs 10 écolodges à l’architecture contemporaine, réalisés par des artisans locaux, sont autant de lieux de vie chaleureux à l’élégante simplicité. Même la piscine, bordée d’oliviers, avec sa terrasse en bois, trouve sa place harmonieusement dans le décor.

Article paru dans le numéro 117 d’Hôtel & Lodge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir

Également à lire