Farol hotel, Portugal

[title maintitle= »Escapade en amoureux » subtitle= » »]

Une maison de maître surplombe l’Atlantique dans la baie de Cascais. Un boutique-hôtel prend place. 33 chambres et suites offrent une vue à 180 ° sur l’océan, décorées par des designers portugais : Miguel Vieira et Ana Salazar. Atmosphère épurée et romantique.

Dégustez des plats typiques, autour d’une cuisine locale dans le restaurant de l’hôtel : poissons grillés, canards rôtis au miel et lavande accompagnés de vin portugais qui n’ont rien à envier aux français.

Après le repas, profitez du coucher de soleil en vous baladant en vélo au bord de la plage, pour seul fond sonore, l’écume des vagues.

[infobox maintitle= »Farol Hotel » subtitle= »

Cascais / Portugal

Réservations : www.farol.com.pt

Tel. : 351 214 823 490

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Texte Inès Cavagna –  Photos D.R.

[res_map address= »Farol Hotel,avenue rei Humberto II de Italia 72750-800 Cascais, Portugal » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

SaQuaNa, une nouvelle adresse à Honfleur

Texte: Laetitia Bocquet – Photos: D.R

Au sein de la nature encore sauvage de Honfleur, le Chef Alexandre Bourdas a installé son restaurant SaQuaNa**.

Un doux mélange de délices d’Orient et d’Occident qui créent une cuisine parfumée et créative. Les gourmands découvriront des mets français revisités et originaux.

Le temps d’un week-end, venez vous ressourcer et vous laisser aller aux plaisirs qu’offre Honfleur, ville riche de sa culture et fière de sa cuisine.

[infobox maintitle= »Chez SaQuaNa » subtitle= »

France / Honfleur

Website: www.alexandre-bourdas.com

Tel: 02 31 89 40 80

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Texte: Laetitia Bocquet – Photos : D.R

[res_map address= »Saquana, 22 place Hamelin 14600 Honfleur, France » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

MONTE-CARLO BEACH

Le « Beach » : un style, une atmosphère, une histoire …

Texte Inès Cavagna – Photo D.R.

En 2009, India Madhavi a réinterprété avec douceur et élégance l’esprit Riviera et le bleu Méditerranée de cet hôtel romanesque style année 30 imaginé par l’architecte niçois Roger Seassal en 1929.

Pour cette nouvelle saison 2015, l’hôtel rouvre ses portes pour faire découvrir ou redécouvrir à ses clients la Dolce Vita ou l’art du glamour des années folles.

Les chambres de l’hôtel jouissent d’une vue imprenable sur la mer, la terrasse est ombragée par les pins parasol et la mythique piscine olympique accueille les clients dès les premiers rayons de soleil.

Côté cuisine, Paolo Sari est le premier chef étoilé au guide Michelin à proposer une cuisine locale 100 % bio, lui valant la certification Ecocert. Des plats fins, raffinés et méditerranéens à déguster au restaurant Elsa.

Un éden en bleu azur.

[res_map address= »Monte-Carlo Beach, Avenue Princesse Grace 06190 Roquebrune-Cap-Martin, Monaco » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

Da Vinci, Paris

Au cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris, un hôtel recèle bien des secrets…

Texte Inès Cavagna – Photos Christophe Bielsa

1911, le vol du siècle. Vincenzo Peruggia dérobe la Joconde pour, disait-on, la rendre à sa patrie. C’est au numéro 25 de la rue des Saint Pères que le voleur se réfugie avec Mona Lisa avant de quitter le pays.

L’hôtel Da Vinci, rend donc hommage à sa propre histoire et nous baigne dans une atmosphère italienne à l’époque de la Renaissance.

L’établissement comprend 24 chambres, dont la plupart dispose de balcon privé. Côté déco, Lunana Bellusci et Sandrine Gouin du cabinet Vincent Bastie utilisent le velours, le bois, des étoffes chatoyantes et des tentures reproduisant des œuvres de Da Vinci, le tout créant une ambiance feutrée, un équilibre entre le faste italien et le chic à la française.

www.hoteldavinciparis.com

 

[res_map address= »Hotel Da Vinci, 25 rue des Saint Pères 75006 Paris, France » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

Let’s groove !

Texte Inès Cavagna – Photos D.R.

Au Idol Hôtel, les amoureux de la Soul Music seront comblés : ce nouveau 4 étoiles nous plonge dans l’univers musical des sixties. Papiers peints psychédéliques, meubles rétro, déco vintage, la Motown s’invite dans le 8è arrondissement de Paris, tout près du Conservatoire national. Let’s groove tonight !

[infobox maintitle= »Idol Hotel » subtitle= »
A partir de 179 € la nuit.
Adresse: 16 rue d’Edimbourg 75008 Paris
Réservations: www.idolhotel-paris.com » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]
[res_map address= »Idol Hotel, 16 rue d’Edimbourg Paris, France » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

PRAKTIK HOTEL, BARCELONE

Texte Inès Cavagna – Photos D.R.

A Barcelone, à deux pas des sites touristiques, le Praktik Hotel fait parler de lui. C’est l’odeur du pain juste cuit qui nous mène jusqu’à lui. Un hôtel-boulangerie, concept surprenant mais qui nous met l’eau à la bouche. De véritables pains frais, campagne, seigle, complet et notre fidèle baguette (cocorico), sont proposés aux clients de l’hôtel pour les petits-déjeuners et autres curieux. C’est dans l’ambiance industrielle, créée par le designer Lazaro Rosa-Violàn, que cette boulangerie artisanale prend place.

Côté hôtel, les 74 chambres sont minimalistes et l’agencement des plus pratiques. Les couleurs claires des murs et du linge de maison côtoient les dorures et cuivres des poignées de portes et de la robinetterie.

Un hôtel minimaliste doté de la folie barcelonaise.

[infobox maintitle= »Praktik Hotel » subtitle= »

Barcelone / Espagne

Adresse: 279 Carrer Provença, Barcelone.

Réservations: www.praktikhotel.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Praktik Hotel, 279 Carrer Provença, Barcelone » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

LA VILA BEA, MAROC

par Inès Cavagna – Photos D.R.

Entre Tanger et Rabat, Béatrice et Stéphane ont posé leurs valises à Moulay Bousselham, pour y construire leur rêve. C’est dans ce petit village de pêcheurs que le couple ouvre en octobre 2014 une maison d’hôtes de luxe aux accents marocains plutôt années 50.

La Vila Béa propose 7 chambres à la déco pop, toutes avec vue sur mer, un spa, une piscine chauffée et un restaurant mêlant cuisine marocaine et savoir-faire à la française : couscous, tagine, coquillages, poissons, salades marocaines …

Un petit coin de paradis au bord de l’océan.

 [infobox maintitle= »Vila Bea, Maroc » subtitle= »

A partir 100 €/nuit

Adresse: 41 Front de mer, Moulay Bousselham, Maroc

Reservations: www.vilabea.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Moulay Bousselham,Morocco » zoom= »12″ directionstext= »Directions »]

AC BY MARRIOTT, PARIS

Une escale à Paris

Texte Inès Cavagna – Photos D.R.

Le groupe Marriott International ouvre un nouvel établissement au Bourget. L’hôtel AC by Marriott prend place non loin de l’aéroport du Bourget, point de chut idéal pour les voyageurs en escale à Paris.

Cet hôtel quatre étoiles comprend 122 chambres et suites décorées dans un esprit contemporain et empreint de l’élégance à la française. Beige, rose poudré, blanc et gris chiné rendent l’atmosphère chaleureuse et accueillante.

Le bistrot chic L’Envol propose une cuisine traditionnelle et le bar, de délicieux cocktails à déguster depuis la terrasse où vous profiterez d’une vue exceptionnelle sur Paris.

A partir de 89 € la nuit

Réservation : 01 82 88 60 00

SAINT-VALENTIN A MOLITOR

Par Inès Cavagna – Photos Gilles Trillard

A l’occasion de la Saint-Valentin, la célèbre piscine qui a fait peau neuve au printemps dernier propose différentes formules aux amoureux pour profiter du restaurant Molitor, de sa piscine d’été exceptionnellement ouverte pour l’occasion, du spa Clarins et de ses chambres avec vue sur le mythique bassin.

A partir de 120 € / pers. la formule.

www.mltr.fr

Retrouvez notre reportage sur Molitor dans notre prochain numéro spécial Spa, disponible en kiosque le 19 février.

Billecart-Salmon s’invite à votre table

A l’occasion de la Saint-Valentin, le champagne Billecart-Salmon s’invite aux tables de 350 restaurants sélectionnés en France pour la soirée du 14 février.

 

Une Saint-Valentin qui pétille !

[separator type= »thin »]

Billecart-Demi-Brut-Rosé-ambiance Les couples attablés se verront offrir une demi-bouteille de Brut Rosé dans son écrin et pourront participer à un tirage au sort leur permettant de gagner un séjour au sud du Sri Lanka, à Galle, à l’hôtel The Fortress Resort & Spa.

D’autres prix sont à gagner pour ravir les amoureux : une semaine en Lexus, une collection d’objets La Cornue, de la petite maroquinerie Montblanc et bien d’autres !

Rendez-vous sur www.champagne-billecart.fr/actualite/saint-valentin pour connaître les restaurants sélectionnés et réserver votre table.

Design sous les tropiques au Bonaire

Neuf villas contemporaines faciles à vivre, un designer visionnaire, une île très préservée et frangée de sable blanc. Si le paradis existe, on l’a trouvé dans les Caraïbes… au Piet Boon Bonaire.

Par Elodie Declerck

Bienvenue chez Piet. Chez Brad ? Non, Boon… Piet Boon, le “starchitecte” néerlandais a jeté son dévolu sur ce confetti situé à 80 km au large du Venezuela et ayant, après une histoire chahutée, réintégré le royaume des Pays-Bas en 2010. Au creux de ce spot rare retiré de l’agitation des grands resorts caribéens, neuf villas s’égrainent le long d’un lagon prisé par les plongeurs. Et le mot “villa” prend ici tout son sens puisque la plus petite se déploie sur 300 m2, quatre chambres, une cuisine équipée et un vaste salon ouvert aux brises marines, qui n’est pas sans rappeler l’architecture des Cunucu, ces maisons traditionnelles de l’île conçues pour “profiter du vent”.

Au dehors, une terrasse et une piscine privée complètent les prestations de haut standing. Bien évidemment, le tout se rythme de créations et meubles signés de l’iconique designer, en évitant toutefois l’écueil du show-room : « l’ensemble reste épuré et fonctionnel, et l’on s’approprie facilement les espaces pour vivre comme chez soi ! », soulignent Jossie et Philippe, le couple qui veille à l’accueil et au bien-être des hôtes. Elle, est née ici et parle la langue locale, le papiamento, un créole à base de portugais, de néerlandais, d’anglais et de français. Lui, est un Français, justement, autodidacte qui a suivi celle dont il est tombé follement amoureux.

Précurseur et résolument “écolochic”

Dans les villas, respect de l’environnement et matériaux bruts en abondance – bois flotté, pierre polie – rendent la frontière entre intérieur et extérieur encore plus perméable. Pour le bonheur des amateurs de nature et de territoires protégés. Ici en effet, grâce à la barrière de corail et aux eaux côtières classées sanctuaire marin en 1979, la faune et la flore ont été exceptionnellement préservés. 333 espèces de poissons ont été référencés et pas moins de 91 sites de plongée, affichant le logo Diver’s Paradise, sont aujourd’hui répertoriés parmi les meilleurs du monde. Même démarche côté terre, où un Parc national a été créé à la fin des années 60 à la pointe nord de l’île, offrant ainsi refuge à des milliers d’ânes, de chèvres et de flamands roses, devenus symboles de l’île.

[infobox maintitle= »Portrait d’architecte » subtitle= »

Il marque cette collection de villas de son empreinte : celle de la “sophistication raffinée”. Loin de l’exercice de style, elles transcendent son sens du détail, la finesse de son artisanat, la qualité des matières, des couleurs qu’il choisit scrupuleusement, son éco-conscience. À 56 ans, l’architecte hollandais conçoit des résidences privées ou des villas à louer aux standards élevés. Jamais ostentatoires, ses créations misent sur la simplicité et l’authenticité. Présent dans 46 pays à travers différents projets, il entretient une forte connexion avec l’île : « Pour moi, Bonaire est l’image que l’on voit quand on ferme les yeux et qu’on rêve des Caraïbes. Ces villas sont l’expression ultime de mon travail. »

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= » Informations Pratiques » subtitle= »

À partir de 514 € la nuit, 4 nuits minimum.

Chef sur demande.

Label Design Hotels.

www.designhotels.com

En savoir plus: www.pietboonbonaire.com

 » bg= »yellow » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Kralendijk, Bonaire » zoom= »8″ directionstext= »Directions »]

Exclusif: le « superchalet » N en Autriche

Attention « Super Chalet » ! En exclusivité pour la presse française‚ le Chalet N a ouvert ses portes à Hotel & Lodge. Perché sur les hauteurs de Lech en Autriche‚ ce géant des neiges avec services hôteliers digne d’un palace se loue dans son intégralité. Pour une expérience exclusive entre soi et les siens.

80-location-chalet-N-autriche_14

Il affiche six étoiles, du jamais vu dans l’univers des chalets avec services hôteliers, et revendique comme tout premiers clients Tina Turner (amie personnelle du propriétaire) et son mari en lune de miel. Propriété du jeune homme d’affaires tyrolien René Benko qui lui a donné son nom « N » en hommage à son épouse Nathalie, ce superchalet déployé sur quatre niveaux époustoufle par la qualité de ses finitions, des matériaux utilisés et du service discret et irréprochable. Ne vous étonnez pas de trouver l’oreiller brodé à vos initiales à l’arrivée…

Côté produits d’accueil, rien de moins que les grands formats de Terre d’Hermès pour Monsieur, et Kelly Calèche pour elle.

« Nous voulions créer quelque chose de très spécial, d’exceptionnel », explique Sebastian Zenker et Lisa Tackenberg, les architectes munichois de l’agence Landau + Kindelbacher. « L’important pour nous était de réinterpréter les codes du chalet traditionnel dans un esprit ultra contemporain, tout en conservant le côté cosy inhérent à ce type d’habitation. Le chêne centenaire recyclé a été notre socle. Ensuite, et sans faire dans le bling bling, nous voulions donner du glamour. Pour cela, nous avons marqué les lieux avec des éléments forts tels que le verre, l’acier, le titane, la fourrure, ces diamants Swarovski disséminés, et les photos d’art très chics de l’artiste autrichien Edgar Mall. Nous avons cherché à ce que vous ayez l’impression d’être dans un film… »

[columns_row width= »two-thirds-and-third »][column]

80-location-chalet-N-autriche_13[/column]
[column]80-location-chalet-N-autriche_15[/column]
[/columns_row]

Dès l’entrée, la porte automatique vitrée s’ouvrant sur un lobby grandiose donne le ton. Partout, des teintes sombres rehaussées d’argent. Hormis quelques grands noms, nous ne saurons rien des références du lieu, que Sebastian tient à garder secrètes : « Il n’y a qu’un seul Chalet N et je ne veux pas le voir copier. Chacune des 11 suites affiche en tout cas son propre style, différent de sa voisine. »

En sous-sol, le vaste spa fait la part belle à l’ardoise, au cristal et à la roche apparente. Plaqué à la feuille d’argent, le plafond supporte un lustre design fait de tubes de cristal.

80-location-chalet-N-autriche_02

[columns_row width= »half »][column]

80-location-chalet-N-autriche_12[/column]
[column]80-location-chalet-N-autriche_10[/column]
[/columns_row]

Sur place, on aura tout de même reconnu la facture de Jim Thompson, et la signature italienne de quelques meubles et tissus. Pêlemêle, Armani Casa, Rubelli, Minotti, B & B Italia, mais aussi Ralph Lauren Home pour le mobilier d’extérieur et Tai Ping pour les tapis de soie sur mesure. Tout à fait remarquable, le tapis serti de brillants Swarovski de la Master Suite réalisé par la Maison Sahrai à Milan, habituée des hôtels de prestige. Pour assurer le service, impeccable, deux chefs permanents et dix membres du personnel à disposition, managés par Georg Gruber.

Ce beau blond du cru veille au bien-être de chaque instant, pourvoit à toutes les demandes (toutes ?) et organise les activités : ski, hélicoptère, cinéma, spa… Pour ces derniers, nul besoin de sortir : une salle avec écran géant et système audio Bose dernier cri a investi le sous-sol, et partage l’espace avec la marque thaïlandaise Ila et Franco Russ, radiesthésiste et éminent spécialiste sport, nutrition et santé en Autriche. Quand on vous dit le meilleur…

Publié dans Hotel & Lodge numéro 80

[infobox maintitle= »CHALET N » subtitle= »

AUTRICHE / LECH

Forcément, se revendiquer le chalet le plus cher du monde suscite des attentes plus qu’élevées : inouïes. Alors on a cherché ce qui clochait, en vain. Décoration, prestations, qualité de service et même situation idéale à 1 660 m, à deux pas des pistes du massif de l’Arlberg, on n’a pas trouvé mieux en 12 ans et 2 500 hôtels testés. Le seul bémol réside sans doute dans la relative proximité d’autres chalets alentour, car pour ce prix-là, on apprécierait davantage le côté seul au monde.

GROUPE : Signa Luxury Collection

CHAMBRES : 11 suites dont une Master avec partie dédiée aux enfants incluant chambres, salle de bains et salle de jeux. Le chalet se loue en totalité.

PRIX : à partir de 290 000 € la semaine.

TABLE : Deux chefs étoilés à demeure.

ACTIVITÉS : ski, billard géant au 1er étage, bar. Un vaste spa de la marque Ila occupe tout le sous-sol du chalet : piscine, sauna, hammam, salles de soins, jacuzzi en plein air. De quoi y passer la journée.

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.chalet-n.com/ » openin= »_blank »]

Chalet N
Oberlech 50,
A-6764 Lech Austria
Tél. : +43 (0) 55 83 37 9 00
www.chalet-n.com

[res_map address= »Oberlech 50, A-6764 Lech, AUSTRIA » zoom= »9″ directionstext= »Directions »]

Par Élodie Declerck – Photos D.R & Élodie Declerck

Minaret Station – Nouvelle Zélande

Perdu au plus profond d’une vallée des alpes néo-zélandaises, accessible uniquement par hélicoptère, le Minaret Station est le rêve fou d’une famille d’amoureux de grands espaces, de chasse, de pêche et de sports extrêmes. De luxueuses tentes comme point de départ d’aventures uniques, le terme d’expérience prend ici tout son sens.

Équipées sauvages

« Hi ! I’m Matt ». Vous ne le savez pas encore mais le destin de votre séjour lui appartient désormais entièrement. Treillis et veste de chasse, il invite à monter à bord de son hélicoptère, sans donner vraiment plus d’informations sur lui ou la destination. Une fois traversée, la barrière de stratus laisse place aux monts enneigés des Southern Alps. Après près d’une heure de vol, l’appareil commence ses arabesques vers une vallée déserte où se dessinent cinq petits points clairsemés. Bienvenue au Minaret Station.

Matt pose son engin sur une étroite plateforme et nous laisse entre les mains de Jerry et Shirl. Ici, pas de lobby, pas de checkin, mais plutôt l’impression d’arriver chez des amies. On pénètre dans leur curieux lodge en tôle, abritant simplement un salon et une salle à manger ouverte sur la cuisine, et savourons un thé devant la cheminée, les laissant nous conter l’histoire des lieux. Véritable héros national, pour avoir été notamment rescapé de deux crashs, Sir Tim Wallis, a fait fortune dans le commerce de viande de cerf et l’hélitransport. Ses quatre fils et lui, propriétaires d’une immense ferme et surtout de milliers d’hectares de nature, règnent littéralement sur les environs du lac Wanaka.

Une histoire de famille

Deux d’entre eux, Jonathan et Matt, ont alors imaginé faire partager à quelques hôtes privilégiés les beautés de leur région natale, dont ils connaissent les moindres secrets. Mais les lieux ne sont accessibles que par les airs. Et ériger quelques tentes dans cette vallée lumineuse, dont l’orientation unique offre d’aussi beaux spectacles au lever qu’au coucher du soleil, n’est pas simple.

Après la traversée des glaciers des Southern Alps en hélicoptère, le lodge est à l’approche, perdu dans une vallée, non loin du lac Wanaka.

Leur ingéniosité et leur ténacité ont eu raison des obstacles et quatre tentes ont été plantées sur des structures en bois au-dessus des herbes hautes, afin de les isoler de l’humidité et de pouvoir y intégrer un maximum de confort, sans dégrader la nature environnante. Nous retrouvons Matt dans le salon, vêtu cette fois d’un pantalon clair et d’une chemise fraîchement repassés.

Derrière son allure de fils de bonne famille et ses manières irréprochables, se cache un homme sauvage, un enfant des montagnes qui pêche des langoustes en un tour de main, s’approche des cervidés les plus hostiles, parle avec les oiseaux indomptables, appelle les pics par leur nom. Et c’est tout cela qu’il fait partager, avec son équipe, lors de simples randonnées, d’une virée de ski extrême, une session de pêche dans la rivière ou encore un pique-nique improvisé dans une prairie que vous serez les premiers à fouler. Autant d’expériences résolument inoubliables. Campement de luxe et amour de la nature.

[button content= »Découvrir la Nouvelle Zélande » color= »black » text= »white » url= »https://hoteletlodge.fr/decouverte/nouvelle-zelande-grandeur-nature/ » openin= »_self »]

Publié dans Hotel & Lodge numéro 79

[infobox maintitle= »CARNET DE VOYAGE » subtitle= »

Y ALLER : de France, prévoir 24 h de voyage jusqu’à Auckland, puis un vol d’environ 2 h opéré par Air New Zealand jusqu’à Queenstown. Ce sont ensuite les équipes de Minaret Station qui vous prennent en charge par hélicoptère jusqu’au lodge, situé à environ 1 h de vol à travers les paysages majestueux des Southern Alps.

RENSEIGNEMENTS : New Zealand Tourism

www.newzealand.com/nouvelle-zelande

 » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »MINARET STATION » subtitle= »

WANAKA / NOUVELLE ZÉLANDE

Montées sur des structures en bois, les tentes sont doublées d’une sorte de laine de verre permettant d’être parfaitement isolées du froid, de l’humidité et des animaux. À l’arrière de la chambre, les salles de bains sont construites “en dur” afin de bénéficier de tout le confort d’une chambre d’hôtel traditionnelle avec douche à l’italienne, double vasque et chauffage au sol. Il s’agit donc bien d’un campement de grand luxe perdu au bout du monde. A.L.

GROUPE : Alpine group Ltd.

CHAMBRES : 4 tentes pour 2 adultes et jusqu’à 2 enfants selon l’âge, aucun vis-à-vis sur la tente voisine et grand confort : moquette en laine de mouton, mini bar, chauffage, matelas chauffant, jacuzzi extérieur.

PRIX : 1 285 € la nuit en tente. Sont inclus les repas, vins, boissons et randonnée avec guide. Ajouter 1 150 € le transfert A/R en hélicoptère de Queenstown ou Wanaka.

TABLE : Paulina, chef chilienne concocte une cuisine fraîche issue des chasses et pêches locales, voire même de celles des hôtes.

ACTIVITÉS : hélicoptère, ski extrême, pêche de rivière et en océan, chasse de rennes, randonnée.

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.minaretstation.com » openin= »_blank »]

Minaret Station
PO Box 218 Wanaka 9343
New Zealand
Tél. : +64 (0)3 443 5860
www.minaretstation.com

[res_map address= »Wanaka 9343, New Zeland » zoom= »9″ directionstext= »Directions »]

PAR ALEXANDRA LAUGIER | PHOTOS GILLES TRILLARD

La Pause – Marrakech

Tout autour, l’Agafay déroule son immensité. Sur ses terres arides et rocailleuses, à trente kilomètres au sudouest de Marrakech, un camp de base pour voyageurs en quête de grands espaces, de fraîcheur et de silence s’est établi. Avec un nom tout trouvé, La Pause.

[infobox maintitle= »L’oasis de l’Atlas » subtitle= »Une expérience authentique » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

S’extraire du tourbillon et de la touffeur de la Ville rouge. Retrouver l’essence de Marrakech, comme au temps où elle était une oasis, un lieu de passage et de ravitaillement des caravanes, avant que les bédouins nomades venus du Sahara ne décident de s’y sédentariser. C’est la vie qu’a choisie Frédéric Alaime. Et celle qu’avec sa femme, il fait découvrir aux voyageurs d’un soir. L’image d’un autre Maroc, aux portes du désert. À La Pause, son campement installé sur un domaine de sept hectares, ce Français mordu d’Afrique propose de vivre une expérience authentique, au plus près de la culture berbère. Ici, pas d’électricité, des tentes traditionnelles, fabriquées en bandes de laine et soutenues par des mâts en bois, et des maisons en pisé disséminées sur les versants d’un oued qui s’écoule en contrebas, abreuvant chevaux, dromadaires, grenouilles mais aussi oliviers et eucalyptus.

À l’origine, une ancienne ferme en ruines transformée en chambre d’hôtes a ouvert la voie à trois autres maisons berbères

79_La-Pause_Maroc_03

79_La-Pause_Maroc_02

[infobox maintitle= »L’imaginaire du nomadisme » subtitle= »La Pause joue le compromis » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Point de départ idéal pour une méharée ou un safari en quad à la découverte du lac Lalla Takerkoust et des canyons environnants, La Pause joue le compromis. Ni luxueux, ni totalement “roots”, le lieu se veut simple mais confortable. En apparence spartiates, avec leurs épais murs conçus pour réguler la température, leurs plafonds et têtes de lits en paille et leurs colonnes en troncs de palmiers, les quatre maisons, isolées les unes des autres, présentent des intérieurs un brin plus sophistiqués. Les tapis de laine tissés à la main et la dinanderie voisinent avec les coussins brodés, les banquettes en angle maçonnées sont agrémentées de galettes blanches et les lits surmontés de dais en lin qui font office de moustiquaires. Chacune possède sa propre salle de bain avec vasque en maillechort ou en ciment teinté, et sa terrasse avec vue vertigineuse sur les ocres de l’Agafay.

[separator type= »space »]

[infobox maintitle= »CARNET DE VOYAGE » subtitle= »Avec son agence Terres et Voyages, la Française Monique Bracquemond-Maazi, mariée à un Marocain né dans les montagnes de l’Atlas, concocte des programmes personnalisés.

Elle y promet la découverte d’un Maroc authentique à travers des itinéraires exclusifs, proches du peuple marocain et de son savoir-faire ancestral.

Randonnées, excursions en quad et bivouacs grand confort, ateliers de calligraphie, dégustations de vins régionaux, arrêt au lac Lalla Takerkoust, visite de l’éco-musée berbère à Tafza, en partant sur la route de l’Ourika, tout est possible.

Terres et Voyages propose un séjour de 3 jours / 2 nuits à La Pause avec transferts en 4×4, pension complète (hors boissons) et activité cross-golf dans l’oued avec une mule pour caddie ou un massage de 60 minutes au coeur de la nature, à partir de 493 € / personne.

www.terresetvoyages.com. » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Après une soirée autour du feu et des djinns invoqués par le conteur traditionnel, libre aux adeptes des nuits à la belle étoile de s’emmitoufler dans les duvets cachés sous les grands lits de repos, et d’attendre l’obscurité pour voir s’étirer la Voie lactée et écouter le silence sourdre du désert. Demain, à l’aube, il sera toujours temps de repartir, après un petit-déjeuner composé de thé à la menthe, de miel et de Msemens, ces crêpes feuilletées que les cuisinières des villages alentours confectionnent avec une infinie patience. Ici aussi tout rappelle, comme l’écrivait Rajae Benchemsi dans son ouvrage “Marrakech, lumières d’exil”, combien la région « surgie des sables, est une profonde et inépuisable réserve d’humanité »

Publié dans Hotel & Lodge numéro 79

[infobox maintitle= »La Pause » subtitle= » MAROC/ MARRAKECH

Frédéric Alaime et son épouse, couple de Français épris d’Afrique, ont loué à un propriétaire marocain sept hectares de reg en plein désert de l’Agafay, à trente kilomètres de Marrakech. De ce no man’s land planté d’une vieille ferme en ruine entourée d’un oued, ils ont fait un campement confortable, mais sans électricité pour le côté authentique, composé de quatre maisons en pisé et de tentes traditionnelles berbères. Une oasis au creux des dunes. E.D

CHAMBRES : 4 maisons de 2 chambres, une parentale et une seconde, pour enfants ou amis. Dans la nuit, on y accède par les sentiers éclairés de lanternes suspendues. Evitez les maisons les plus éloignées du lieu de vie principal si vous êtes peu téméraire… PRIX : à partir de 150 € / personne / nuit en pension complète.

TABLE : cuisine marocaine goûteuse, préparée par les cuisinières de l’ombre et servie par des garçons en costumes traditionnels. Sous la tente berbère, un orchestre de musiciens ou un conteur accompagnent souvent les repas.

ACTIVITÉS : piscine extérieure, parcours de cross-golf, treks, balades à cheval, dromadaire ou en VTT, massages, organisation de mariage possible.

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

La Pause Marrakech
Douar Lmik Laroussiène, Commune Agafay, Marrakech
Tél : +212 (0)6 61 30 64 94
www.lapause-marrakech.com

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »http://www.lapause-marrakech.com » openin= »_blank »]

[res_map address= »31.4491589,-8.1752778″ zoom= »9″ directionstext= »Directions »]

Par Élodie Declerck | Photos Annette Nordstrøm & D.R. | Stylisme Christian Thorsbye

KOH-I-NOR ~ Spa d’exception à Val Thorens

Dominant tout le village et le domaine skiable, le KOH-I-NOR, un « bijou » cinq-étoiles à Val Thorens s’enorgueillit de son statut d’hôtel le plus haut d’Europe.

[infobox maintitle= »Un diamant serti sur les pistes » subtitle= »Par Elodie Declerck » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]
76 - SPA - ALTITUDE - koh nor - val thorens_06

Avec un projet architectural ambitieux, le cinq-étoiles, situé en encorbellement au faîte de la station, se positionne auprès d’une clientèle fortunée venant chercher la démesure et l’exceptionnel. Avec une pointe d’ostentation… Son nom, référence au diamant de 105,6 carats monté sur la couronne de la Reine d’Angleterre, était déjà annonciateur d’un parti-pris.

La luxueuse décoration de bois, de fourrure, d’alu brossé et de verre orchestrée par Jean-Michel Villot du cabinet Patriarche & Co, habitué de l’ameublement de chalets privés, la nomination aux fourneaux du chef doublement étoilé Yoann Conte, élève de Marc Veyrat, ainsi que l’affiliation à Valmont côté spa confirment cette orientation ultra haut de gamme. La prestigieuse marque de cosmétique suisse s’offre ainsi l’un de ses plus beaux écrins de montagne, le premier à Val Thorens, dédié au bien-être après-ski.

[columns_row width= »half »][column]
76 - SPA - ALTITUDE - koh nor - val thorens_07
[/column][column]
76 - SPA - ALTITUDE - koh nor - val thorens_08
[/column][/columns_row]

Deux grandes piscines avec vue sur la montagne, un espace détente avec mur de sel apaisant et cabines de soins griffées par Valmont composent le Spa d’exception du Koh-I-Nor.

Sur 800 m2, une « zone humide », composée de sauna, hammam à ciel étoilé, jacuzzi, fontaine de glace, douches à expérience, se complète d’un « espace relaxation » avec mur de sel aux vertus bienfaisantes, solarium et quatre salles de soins baignées de clarté naturelle. En adéquation totale avec le nom de l’hôtel, signifiant « montagne de lumière » en persan. On y retrouve les traitements signature Valmont pour le visage, les cheveux ou le corps, ainsi que le célèbre Soin d’Exception Elixir des Glaciers, mais le must sera de se laisser tenter par le protocole tri dimensionnel « Koh-I-Nor Signature » à la poudre de diamant. Bijou, n’avait-on pas dit ?

[separator type= »space »][separator type= »thin »]

[infobox maintitle= »KOH-I-NOR » subtitle= »

VAL THORENS / FRANCE

CHAMBRES: 63 chambres et suites, 35 appartements

PRIX: à partir de 320 € / nuit.

ADRESSE: Rue du Gebroulaz, Val Thorens.

Tél. 04 79 31 00 00.

WEBSITE: www.hotel-kohinor.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Rue du Gebroulaz, Val Thorens, France » zoom= »8″ directionstext= »Directions »]

Le secret de Marseille ~ C2

Prenez un bâtiment de caractère, au hasard un hôtel particulier du XIXe siècle. Ajoutez-y un couple d’architectes du cru, une philosophie loin des étiquettes, une situation parfaite. Mélangez. Bienvenue au C 2, à consommer sans modération.

[title maintitle= »Un boutique-hôtel cosy et intimiste » subtitle= »PAR ÉLODIE DECLERCK – PHOTOS ADRIEN BARGIN & ÉLODIE DECLERCK »]

[columns_row width= »two-thirds-and-third »]
[column]78 - marseille_01
[separator type= »space »]

L’escalier monumental en marbre a même vocation à devenir galerie d’exposition, souligne Delphine. Vous êtes ici dans un véritable lieu de vie, où la personnalisation est notre cheval de bataille. Nous travaillons sur une vraie programmation culturelle et musicale, pour que le C 2 ne soit pas un endroit figé.

 

Claire et Christian, les deux “C“ de cette histoire, ont offert une seconde vie à cet hôtel particulier en y apportant un style très contemporain, volontairement épuré et lumineux ». Sur l’impulsion du couple qui a sélectionné chaque pièce, les grands noms du design et du mobilier, Antonio Citterio, Patricia Urquiola, les frères Campana ou encore Arne Jacobsen, ont investi les vingt chambres. À chaque palier du bâtiment originel de trois étages,rehaussé d’un dernier niveau, un clin d’oeil, d’architectes à architectes : un fauteuil d’artiste différent, signé Le Corbusier, Marcel Breuer, Franck Lloyd Wright ou Mackintosh. Ça et là, des oeuvres d’art contemporain réchauffent l’atmosphère qui peut parfois sembler monacale.

[/column]
[column]

Au dehors, la Bonne Mère veille. À l’intérieur, la moquette de Guy Bargin dessine une vue aérienne de la ville, marquée d’un macaron C2 en forme de « Vous êtes ici ». Impossible de se perdre sous de tels auspices ! Voilà sans doute la raison pour laquelle on se sent comme chez soi en ces murs datant de 1860 et ayant abrité la vie d’une famille marseillaise sur plusieurs générations. Claire Fatosme et Christian Lefèvre, architectes de métier et couple à la ville, n’auraient pas pu trouver endroit plus incarné pour installer leur projet. « Leur volonté a toujours été de préserver l’âme des lieux et de redonner leur superbe aux éléments historiques tels que la hauteur sous plafond, les moulures ou plafonds à fresques angéliques, découverts en grattant sous le plâtre », explique Delphine Clemente, la directrice d’exploitation.



[/column]
[/columns_row]

[title maintitle= »Pas de faux XIXe » subtitle= »le détruit n’a pas été reconstitué, l’endommagé a été laissé visible »]

La dynamique jeune femme, issue du Radisson et du Mama Shelter, sait de quoi elle parle. « Marseille s’est beaucoup développée ces dernières années, avec l’installation de grandes enseignes hôtelières, mais il manquait un boutique-hôtel cosy, intimiste, où une clientèle éclectique faite à la fois de Marseillais et de touristes du monde entier peut se retrouver dans un espace chaleureux, pas show-off et à échelle humaine. » En témoignent les apérostapas et les brunchs qui font le plein sur la terrasse bordée de jardins verticaux. Car ici, pas question de simples murs végétaux ! Les essences plantées ont été choisies pour adoucir le côté industriel, béton, métal et verre, de la face arrière de l’hôtel particulier. Pour une escapade nature en bonne et due forme, on préfèrera néanmoins l’île privée de Degaby, à quelques encablures des côtes. Un privilège uniquement réservé aux clients du C2.

[columns_row width= »third-and-two-thirds »]
[column][separator type= »space »][/column]
[column][infobox maintitle= »CARNET DE SOINS » subtitle= »Au seul Spa Filorga de la ville, Nadine règne en maître et accueille en douceur. Cette esthéticienne particulièrement à l’écoute de l’âme et du corps dispense des massages du monde (balinais, suédois…) auxquels elle s’est formée et les protocoles anti-âge “Skin Perfusion” de la marque Filorga, inspirés de la médecine esthétique. Après un diagnostic de peau poussé, chaque problématique trouve son soin adapté. L’hôtel et le laboratoire ont travaillé conjointement à l’élaboration de la carte des soins pour offrir un panel varié : hydratation, anti-tâches, anti-rides, fermeté… Deux cabines seulement, pour renforcer l’intimité des lieux, un hammam, des douches chromatiques, une salle de relaxation et une vaste piscine chauffée toute en mosaïques sinuant entre les voûtes du sous-sol font de ce Spa de poche en pleine ville un endroit à l’image de l’hôtel : rare et cosy. » bg= »black » color= »white » opacity= »off » space= »40″ link= »no link »][/column]
[/columns_row]

[infobox maintitle= »Hotel C2 ~ Marseille » subtitle= »

Voilà enfin le boutique-hôtel de luxe qui manquait à Marseille. En marge des ouvertures médiatiques de 2013, en phase avec le statut de Capitale européenne de la culture de la ville, le C2 a patiemment attendu pour prendre sa place dans le coeur des Marseillais et des touristes qui trouveront, dans ce nouveau cocon de 20 chambres un havre de calme et de design à deux pas du port.

 

CHAMBRES : 20. Nos préférées : la 21 et la 44, pour une vue sur Notre-Dame de la Garde.

PRIX : à partir de 169 € la nuit.

TABLE : pas de restaurant, mais un roomservice très correct et un service de tapas le soir au bar-lounge.

ACTIVITÉS : Spa Filorga de 2 cabines, Hammam, Piscine intérieure creusée en sous-sol, brunchs, galerie d’exposition et animations musicales.

ADRESSE: 73 cours Pierre Puget / 48 rue Roux de Brignoles 13006 Marseille

Tél. : 04 95 05 13 13

WEBSITE: www.c2-hotel.com

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Hotel C2, 48 rue Roux de Brignoles, 13006 Marseille, France » zoom= »14″ directionstext= »Directions »]

 

L’Hotel Version Maquis ~ Bonifacio

Sur les flancs d’une colline du golfe de Santa Manza, l’hôtel Version Maquis change les perspectives en offrant une Corse sauvage et préservée. Depuis les terrasses, l’horizon sans béton chaperonne la rencontre d’une végétation flamboyante et d’une Méditerrannée secrète.

Pour plus d’intimité, l’hôtel ne compte que huit suites, toutes tournées vers le maquis et la Méditerranée

[title maintitle= »Bonifacio entre mer et machja » subtitle= »PAR JUDITH JULL – PHOTOS JUDITH JULL & FELICIA SISCO »]

[columns_row width= »two-thirds-and-third »]
[column]78---corse_00

Derrière le machja (maquis en Corse), la petite plage de Canetto, peu connue des touristes, est à quelques minutes de buggy de l’hôtel qui envisage d’y installer une paillote pour ses clients.

[/column]
[column]

Amore piattu, murza ou scopa ? En adoptant le nom de fleurs du maquis, les suites plantent le décor d’un hôtel discret, respectueusement intégré dans le paysage vierge. Le nouveau quatre-étoiles surplombe des hectares de végétation brute à peine troublée par des sentiers de randonnée et ces typiques baracuns, abris de pierre rustiques. Toute la conception a été basée sur cet environnement. D’emblée, c’est la volonté de ne pas dénaturer qui transparaît : l’architecte a opté pour quatre bâtiments bas, couleur terre. Ensuite on perçoit l’hommage permanent à la région avec des produits d’accueil à la verveine, des parfums d’ambiance rappelant les senteurs du sud de l’île, un toit végétal planté d’immortelles ou encore une valorisation du savoir-faire local au menu du petit-déjeuner et du snacking. Tout offre une résonance au nom du lieu, Version Maquis, jusqu’aux cartouches de fusil qui accompagnent les clés et sur lesquelles cette signature est frappée.

[/column]
[/columns_row]
[title maintitle= »Un univers presque masculin » subtitle= » »]
[columns_row width= »third-and-two-thirds »]
[column]

Alexandra Alesandrini, qui dirige l’hôtel avec son compagnon, a souhaité créer un lieu chaleureux, intimiste et épuré. « Je désirais qu’il soit moderne sans être excessivement design. Il fallait que ça ne soit pas trop chargé, un univers presque masculin. Je ne voulais surtout pas que cela ressemble à une bonbonnière », explique la propriétaire dont l’imaginaire était nourri par les images d’un hôtel balinais qui l’avait marquée. Seul tableau dans les espaces, celui peint par sa mère. Le reste est majoritairement l’oeuvre de Roche Bobois. La maison française a pensé jusqu’aux placards des chambres en renforçant la tonalité des lieux : sobre et élégante. À chaque suite, son identité propre. Sur une base commune de parquet vintage et murs blancs, chacune se distingue tantôt par une couleur, tantôt par des luminaires griffés Tom Dixon ou Flos.


78 - corse_05[/column]
[column]78 - corse_11

Depuis la piscine à débordement, une vue exceptionnelle sur le maquis en panoramique.

78 - corse_03[/column]
[/columns_row]
[title maintitle= »Loin de l’effervescence » subtitle= » »]

Autour de la piscine à débordement, les espaces de détente et de restauration arborent les lignes pures du mobilier d’extérieur Unopiù. En jouant la carte de la convivialité sans verser dans la promiscuité, ce cocon central est aux dimensions de la capacité d’accueil : quelques transats, quelques tables. Et par-delà la richesse de l’hospitalité et des multiples attentions, c’est sûrement dans l’absence que le luxe de l’hôtel se révèle : pas de foule, pas de bruit, pas de construction, juste de la verdure, de l’eau. À une heure trente de vol de Paris, et quelques kilomètres d’une Corse effervescente les mois d’été, une détente Version Maquis.

[columns_row width= »two-thirds-and-third »][column]

[/column][column]
[/column][/columns_row]

 

[infobox maintitle= »Version Maquis » subtitle= »

Bonifacio / Corse

Intimiste, ce quatre-étoiles ouvert au printemps 2014 est situé à 10 minutes du centre de Bonifacio et 20 minutes de Porto Vecchio. Au coeur du maquis, les suites sont réparties sur quatre bâtiments avec toit végétal ou tuiles de cèdres rouges pour une intégration maximale. L’espace commun s’articule autour d’une piscine à débordement de 8 mètres sur 8.

CHAMBRES : 8 suites. Notre préférence va à la 2, elle surplombe le lieu, avec une baie vitrée sur deux murs. Dans la catégorie supérieure, la 4 permet de profiter au maximum de l’environnement sauvage.

PRIX : à partir de 130 € la nuit en suite junior.

TABLE : pas de restaurant mais une charmante salle de petit-déjeuner avec une impressionnante table composée d’une tranche de bois de 6 mètres de long, ramenée de Java. Snacking proposé avec des produits régionaux de 11h à 20h.

ACTIVITÉS : Transfert à la plage de Canetto en buggy, soins Spa en chambre, location de bateau

ADRESSE: Lieu dit Canetto-Pertuso, 20169 Bonifacio

Tél. : 04 95 71 05 30

WEBSITE: www.hotelversionmaquis.com

 » bg= »yellow » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]
[res_map address= »Hotel Version Maquis, Lieu dit Canetto-Pertuso, 20169 Bonifacio » zoom= »8″ directionstext= »Directions »]

Le Soléal ~ Croisiere au Vietnam

La décoration du luxueux Soléal a été confiée à Jean-Philippe Nuel. Pour habiller le yacht, l’architecte a cherché à se réapproprier les codes du nautisme, tout en concevant un univers pur et réservé, en harmonie avec l’élégance à la française que la compagnie décline du service à l’assiette. On retrouve l’évocation des vagues ou des rayures chères au monde balnéaire, discrètement intégrée dans un thème bois, beige et gris. Des réponses design à l’élément mer, accaparant les espaces, des balcons aux divers coins détente.

[infobox maintitle= »L’élégance d’un bel hôtel » subtitle= »l’itinérance en plus » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

77- vietnam_06

[infobox maintitle= »Le Soléal » subtitle= »

Dernier-né de la Compagnie du Ponant, ce yacht inauguré en 2013 reprend les caractéristiques principales de ses deux sister-ships, L’Austral (2011) et Le Boréal (2010). Long de 142 mètres, le navire sous pavillon français navigue à une allure moyenne de 14 noeuds. Avec ses 140 membres d’équipage pour 264 passagers, il parcourt aussi bien l’Asie que le bassin méditerranéen et l’Arctique.

GROUPE : Compagnie du Ponant.

CHAMBRES : 132 cabines et suites. Cabines standardisées mais si vous appréciez la navigation, choisissez la 501 ou 507, à côté de la passerelle régulièrement ouverte au public.

PRIX : croisière au large du Vietnam (Hong Kong-Singapour, 12 j / 11 n) à partir de 2 540 € par personne (pension complète, port à port, sans excursion). Nombreuses autres formules, par exemple Venise-Venise 5 j / 4 n : 1 390€.

TABLE : largement d’inspiration française. Le Phythéas (pont 6) propose des buffets tandis que L’Éclipse, au pont 2, mise sur un menu gastronomique dans une ambiance raffinée.

ACTIVITÉS : Spa Sothys, salle de fitness (Kinesis Wall et Technogym), hammam, salon de coiffure.

RESERVATIONS : 0820 22 50 50

 » bg= »teal » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.ponant.com/le-soleal-so-1″ openin= »_blank »]

Par Alexandra Laugier

Lodge at The Hills ~ Nouvelle Zélande

C’est une sorte de livre à l’envers que Michael Hill, entrepreneur néo-zélandais ayant fait fortune dans la joaillerie, a écrit sur ce terrain d’Arrowtown, non loin de Queenstown.

Par Alexandra Laugier

[title maintitle= »Art et art de vivre » subtitle= » »]

78 - NZ - Lodge at the hill_10

Féru de golf et d’architecture, il y a tout d’abord construit un très beau parcours assorti d’un Club House signé par l’architecte Andrew Patterson, qui recevra pour celui-ci le prestigieux New Zealand Institute of Architect Supreme Award en 2008. Collectionneur d’art contemporain, et notamment d’oeuvres monumentales, il ponctue ensuite chacun des 18 trous d’une de ses réalisations. Manquait alors un hébergement pour ceux qui souhaitaient profiter quelques jours de ce musée à ciel ouvert. Chose faite en mai dernier. C’est cette fois au cabinet d’architecture Crosson Clarke Carnachan Chin, que la famille Hill a fait appel pour concevoir cette grande maison, à la fois contemporaine et chaleureuse. La nature flamboyante cerclée de massifs enneigés aurait naturellement dû donner lieu à un traditionnel chalet de bois. Mais c’était sans compter sur l‘esprit frondeur des propriétaires qui ont choisi la tôle ondulée et le zinc pour bousculer les codes architecturaux de la région. Or, cet esprit industriel s’éteint doucement dès la porte d’entrée franchie, pour laisser s’illuminer un univers luxueux et confortable. Les matériaux sont nobles, les pièces vastes, les cheminées surdimensionnées, les canapés italiens profonds,les tableaux d’artistes aux cotes culminantes s’exhibent sur chacun des murs.

[title maintitle= »Une maison de vacances dotée d’un service de palace » subtitle= » »]

78 - NZ - Lodge at the hill_13

Conçu comme une maison particulière de 1 300 m2, comprenant 6 chambres et salles de bains, le lodge se loue dans sa globalité avec à la clé, un service hôtelier digne des plus grands hôtels. Une hôtesse est à votre service 24 h sur 24 pour rendre possibles tous vos désirs et organiser vos journées et déplacements en voiture ou hélicoptère. Côté repas, c’est un chef privé qui officie matin, midi et soir dans la grande cuisine ouverte. Passionné, il se sent investi d’une mission : mettre en avant les richesses de sa région qu’il va lui-même dénicher chez ses petits producteurs. Et parce qu’il n’y a pas d’art de vivre néozélandais sans bon vin, la cave de la maison regorge des meilleurs crus et jouxte une véritable salle de dégustation.

[button content= »Découvrir la Nouvelle Zélande » color= »black » text= »white » url= »https://hoteletlodge.fr/decouverte/nouvelle-zelande-grandeur-nature/ » openin= »_self »]

[infobox maintitle= »Lodge at The Hills ~ Arrowtown / NZ » subtitle= »

Villa hôtelière de 1 300 m², le Lodge se loue dans son ensemble pour minimum 3 nuits. Son architecture industrielle, ses matériaux irréprochables, son intérieur ultra contemporain et sa situation sur l’un des plus beaux golfs du pays à seulement 20 minutes de Queenstown, en font un lieu unique en Nouvelle-Zélande. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un hôtel au sens classique du terme, vous bénéficierez ici de tous les services d’un palace, avec hôtesse disponible 24h/24 et chef privé qui s’adapte à vos goûts et envies à chacun des repas.

GROUPE : Micheal Hills

CHAMBRES : 6 (soit jusqu’à 12 personnes) : 3 suites au rez-de-chaussée et 3 suites au 1er étage dont la Suite n°1, notre favorite, avec son panorama à couper le souffle.

PRIX : forfait minimum pour 3 nuits : 56 000 € pour 12 personnes comprenant la location du lodge, repas, transferts aéroport, golf illimité, voiturette de golf et Range Rover Sport à disposition, conciergerie 24h/24 et ménage. À partir de 5 nuits, transferts hélicoptère offerts.

TABLE : préparée sur place par un chef étoilé, une cuisine légère et parfumée à base de trésors endémiques aux consonances maoris.

ACTIVITÉS : golf 18 trous, tennis sur gazon, piscine, Spa, fitness, cave et dégustation de vins.

ADRESSE: McDonnell Road, Arrowtown New Zealand

Tél. : +64 3 442 0502WEBSITE: www.thehills.co.nz

 » bg= »gray » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »Lodge at The Hills, McDonnell Road, Arrowtown, New Zealand » zoom= »13″ directionstext= »Directions »]

Matakauri Lodge ~ Nouvelle Zélande

Un décor de cinéma. Situées sur les rives du majestueux lac de Wakatipu, décor naturel de la série ”Top of the Lake” réalisée par Jane Campion, les 16 chambres du Relais & Châteaux sont aux premières loges du spectacle incessant qu’offrent ce lac et les nuages si particuliers qui dansent lentement le long des parois du massif des Remarkables. L’hôtel possède un lodge de quatre chambres pouvant être entièrement privatisé.

[infobox maintitle= »Un hôtel habité » subtitle= »Par Alexandra Laugier » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

78 - NZ - Matakauri Lodge_05

[infobox maintitle= »Le lac Wakatipu » subtitle= »Acteur principal » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Mais dans ce cottage, comme dans l’ensemble de l’hôtel, c’est le lac Wakatipu qui tient le premier rôle. Dès le lobby, le ton est donné : on prend de la hauteur avant d’avoir l’impression de plonger. Dans la salle à manger, il s’invite à votre table le matin, le midi et se fait plus discret et plus sombre le soir. Au spa, la piscine déborde généreusement dedans. Aucune construction à l’horizon ne vient perturber cette suprématie. Un spectacle intriguant et magique dont on aimerait voir toutes les saisons.

Tandis que les chambres et suites disséminées autour du lac sont toutes parées de nuances ocre, beige et brun faisant écho aux couleurs automnales de la nature environnante, le nouvel “Owner Cottage” revêt une décoration plus neutre, toujours imaginée par la décoratrice Virginia Fisher, mais rappelant davantage les élégantes maisons de vacances de la côte Atlantique. Bien qu’entièrement rattaché à l’hôtel, le lodge semble être particulier, habité depuis plusieurs années par une famille qui aurait hérité de quelques objets maoris et rapporté de leurs voyages de nombreux souvenirs.

78 - NZ - Matakauri Lodge_08

[button content= »Découvrir la Nouvelle Zélande » color= »black » text= »white » url= »https://hoteletlodge.fr/decouverte/nouvelle-zelande-grandeur-nature/ » openin= »_self »]

[infobox maintitle= »Matakauri Lodge » subtitle= »Queenstown / NZ » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

CHAMBRES :Les 12 chambres réparties dans et autour le lodge principal offrent une atmosphère chaleureuse et jouissent toutes d’une vue imprenable. Le Owner cottage est indépendant et dispose d’un salon, d’une cuisine, d’un bureau, d’une grande terrasse avec jacuzzi, 4 chambres et salles de bains. Si la situation est remarquable, l’accueil charmant, la table agréable et les chambres très confortables, on déplorera peut-être des produits d’accueil en-deçà du niveau général et un Spa un peu basique.
LABELS : Relais & Châteaux et Virtuoso
CHAMBRES : 17, dont 4 dans le Owner’s cottage de 465 m² qui a notre préférence. Les Deluxe Suites de 76 m², notamment les n°4,5 et 6, ont une vue panoramique incroyable.
PRIX : à partir de 465 € la nuit en Lodge Room, 555 € en Deluxe Suite et 5 160 € pour le Owner’s cottage (divisible).
TABLE : cuisine raffinée à base de produits locaux, pour certains issus du potager, servie dans la salle à manger face au lac.
ACTIVITÉS : Queenstown est LE temple du sport. Ski l’hiver, golf, randonnée, parapente et sports nautiques l’été. Visites et dégustations viticoles.
ADRESSE : 569 Glenorchy Road, PO Box 888, Queenstown 9348
Tél. : +64 3 441 1008
WEBSITE : www.matakaurilodge.com

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.matakaurilodge.com » openin= »_blank »]

[res_map address= »569 Glenorchy Road, Queenstown 9348, New Zeland » directionstext= »Directions » pancontrol= »yes » scalecontrol= »yes » typecontrol= »yes » streetcontrol= »yes » zoom= »9” zoomcontrol= »yes » draggable= »yes » scrollwheel= »no » width= »100% » height= »500px » maptype= »roadmap » popup= »no » center= » » refresh= »no »]

The Edition ~ Londres

Ian Schrager, associé au groupe Marriott, a inauguré à Londres le deuxième opus de l’enseigne The Edition. Une pierre de plus à l’édifice du Maître des « boutiques hôtels ». The last but not the least.

PAR ALEXANDRA LAUGIER | PHOTOS NIKOLAS KOENIG & SACHA LAUTER

[title maintitle= »Repaire au coeur vibrant » subtitle= » »]

77- the edition londres_00

Un décor sobre et faussement classique pour masquer quelques notes subversives

Après avoir ouvert The Edition Istanbul en 2011, Ian Schrager investit l’ancien hôtel Berners, connu au début du XXe siècle pour ses soirées animées du quartier londonien de Fitzrovia. Initiateur du concept de boutique-hôtel aux États-Unis dans les années 1980 avec le Morgans Group, puis dans la capitale britannique au début des années 2000 (Sanderson, St. Martins Lane), il prouve aujourd’hui à quel point il en maîtrise les codes : décor élégant et singulier, service sur mesure, ambiance à la fois douce et festive. La formule fait recette et sera déclinée aux quatre coins du monde… jusqu’à Paris en 2017.

[title maintitle= »Douceur et décadence » subtitle= » »]

Mobilier et parements en chêne aux accents scandinaves, plaids en fausse fourrure, assises en velours, éclairages tamisés, salles de bains immaculées, photos signées Hendrik Kerstens librement inspirées des portraits de Johannes Vermeer, confèrent aux chambres une atmosphère feutrée. À la nuit tombée, l’hôtel se métamorphose. Le lobby victorien surplombé d’une sphère en argent poli d’Ingo Maurer se mue en bar bouillonnant où le tout Londres bienné se retrouve pour un verre. La soirée se poursuit au restaurant paré de 200 cadres baroques, où le chef multi-étoilé Jason Atherton réinvente avec brio une cuisine très british, à des années-lumière de nos a priori. Le Punch Bar, aux cocktails inédits, donne rendez-vous aux plus sages, tandis que le club (très) privé en soussol invite à prolonger la nuit sur des rythmes endiablés. C’est certain, l’Edition compte bien être à la hauteur de la réputation de son ancêtre et faire vibrer le coeur de la ville.

77- the edition londres_07

[infobox maintitle= »The Edition ~ Londres / U.K » subtitle= »

Outre sa situation parfaitement centrale, The Edition est, depuis son ouverture en septembre dernier, The place to be dans la capitale. Il y règne certes une joyeuse ambiance, mais c’est surtout la qualité des chambres et du service qui en font un futur hôtel incontournable. Une vue sur Londres et la BT Tower, du bois chaleureux, des plaids en fausse fourrure, des lumières tamisées, et un luxe que l’on retrouve dans chaque détail : tout ici donne très envie de rester dans sa chambre.

GROUPE : Edition Hotels / Marriott.

CHAMBRES : 172 chambres et suites, et une penthouse de 195 m² avec terrasse circulaire.

PRIX : à partir de 350 € la nuit. Nos préférées : les “Loft” et “Suite loft” avec petit salon.

TABLE : Le restaurant Berners Tavern mérite vraiment le détour. Tant pour son décor que pour son assiette élaborée par Jason Atherton, l’un des chefs les plus en vue actuellement à Londres, qui revisite les grands classiques britanniques. Le Punch Bar, dans un style de club anglais est parfait pour des rendez-vous plus discrets.

ACTIVITÉS : fitness, night-club privé.

ADRESSE: 10 Berners Street, W1T 3NP Londres, Grande Bretagne

Tél. : +44 (0)20 7781 0000

WEBSITE: www.edition-hotels.marriott.com/london

 » bg= »teal » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]

[res_map address= »The Edition Hotel, 10 Berners Street, W1T 3NP London » zoom= »13″ directionstext= »Directions »]

Fitz Roy ~ Val Thorens

Le Fitz Roy est un hôtel cinq étoiles, dont le propriétaire Valéry Grego a orchestré la renovation avec l’ architecte d’intérieur Gilles Leborgne. Spa cosy griffé Carita et accès direct aux pistes de Val Thorens en prime.

[infobox maintitle= »Royale Renaissance » subtitle= »Par Elodie Declerck » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

HÔTEL MYTHIQUE DE LA STATION la plus haute d’Europe, cet ancien Relais & Châteaux empruntant son nom à l’un des plus majestueux sommets des Andes a connu pendant dix ans les affres des groupes de touristes envoyés en masse par un tour-opérateur européen. Valéry Grego, propriétaire d’une rare exigence, lui a redonné ses lettres de noblesse, avec l’aide du décorateur Gilles Leborgne, qui lui est fidèle depuis leur aventure commune au Beau Rivage de Nice. Plus qu’un rafraîchissement, l’hôtel a été revisité de fond en comble, redécoré dans un style élégant très « rive gauche » mâtiné de touches plus informelles mais toujours très chic, à l’instar de ce bobsleigh ancien en bois trônant dans le lobby. De quoi casser encore un peu plus les codes « tradi » de la déco dite montagnarde, et coller à la montée en gamme enclenchée de Val Thorens. Dans ce grand chalet de 56 chambres à l’esprit maison d’amis, discrétion, calme et confort règnent en maîtres. Pas de bling-bling ni d’excès, même si la situation en plein coeur de la station offre un accès privilégié à toutes les attractions, bars et boîtes de nuit compris, qui font la réputation festive de Val Thorens. Cocon d’ardoise aux notes cuivrées, le Spa estampillé Carita suit le mouvement, sur 600 m2 déroulés en sous-sol. Piscine intérieure chauffée, hammam, sauna composent les incontournables de l’après-ski. Mais le must reste le soin-signature baptisé « Réconfort du skieur », soulageant les tensions musculaires après une journée de glisse dans le froid.

 Matériaux nobles et tissus raffinés dialoguent dans des espaces décloisonnés.

76 - SPA - ALTITUDE - FITZ ROY - val thorens_05

[infobox maintitle= »Le Fitz Roy ~ Val Thorens / France » subtitle= »

Style contemporain et chaleureux célèbre le renouveau du Fitz Roy, hôtel mythique de la station de Val Thorens. Matériaux nobles, cuir, bois et fourrures en tête, il brille par la sobriété de sa décoration et son emplacement rêvé, à la fois en plein centre-ville et à quelques mètres des pistes. Grande bibliothèque, coins cosy, nombreuses cheminées devant lesquelles s’installer avec un bon livre, et l’expertise de Carita côté Spa promettent un après-ski tout en douceur.

GROUPE : Les Hôtels d’en Haut.

CHAMBRES : 56 chambres et suites.

PRIX : à partir de 331 € la nuit. TABLE : restaurant gastronomique La Table du Roy, brasserie, bar.

ACTIVITÉS : Spa Carita, sauna, hammam, fitness, piscine intérieure chauffée. Possibilité de profiter du vaste Spa Thémaé de l’hôtel voisin Le Val Thorens, du même groupe. Bibliothèque. Ski-room.

 » bg= »orange » color= »black » opacity= »on » space= »30″ link= »no link »]

[button content= »RÉSERVER » color= »black » url= »https://www.hotelfitzroy.com/en » openin= »_blank »]

Le Fitz Roy
Place de l’Eglise
73 440 Val Thorens, France
Tél. : 04 79 00 04 78
www.hotelfitzroy.com

[res_map address= »Fitz Roy, 73440 Val Thorens, France » zoom= »8″ directionstext= »Directions to Fitz Roy, Val Thorens France »]

Nouvelle Zélande grandeur nature

Dernières îles découvertes par les Polynésiens, Southland et Northland constituent probablement le plus beau joyau naturel de l’océan Pacifique, passant des fjords aux lagons turquoise comme dans un rêve.

[infobox maintitle= »Défilé de panoramas extrêmes au sud » subtitle= »par Alexandra Laugier, Photos Gilles Trimard » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

Pages from HOTN0078_kiosque150-2_Page_04_Image_0001

Il semblerait que chaque individu rêve en moyenne cent minutes par nuit. Certains se souviennent d’une partie de leurs songes, d’autres pas. Ce jour-là, nous avons rêvé cinq heures durant. Et n’en avons pas oublié une seule seconde. C’était un de ces jours où le soleil peine à faire percer un rayon à travers les nuages accrochés à la montagne. Nous sommes non loin de Wanaka, au sud-ouest de l’île Sud, les herbes hautes s’inclinent sous le poids de l’humidité. Un daim nous observe, puis s’enfonce dans la montagne dès que l’on aperçoit sa présence. On s’envole, dans l’espoir de le revoir au sommet de la montagne.

Nouvelle Zélande Hotel & Lodge Magazine photo Gilles Trimard

Au-dessus du plateau de nuages qui se délite peu à peu, le spectacle commence. Les forêts denses laissent place aux montagnes graniteuses des Southern Alps, cette chaîne qui traverse l’île du nord au sud. Les sommets enneigés apparaissent. Nous volons si près qu’ils deviennent les rideaux d’une scène de spectacle qui s’ouvrent pour faire place à un autre décor. Les lacs aux eaux transparentes font leur entrée. L’eau est si pure qu’on la boit sans crainte. Puis le vol reprend vers le Fiordland et le Milford Sound, où des fjords plongent dans les bras de la mer de Tasman. On vole au ras de l’eau pour écouter résonner des dizaines de cascades. Le bruit assourdissant envoûte et nous plonge encore plus profondément dans le rêve. Le rideau se lève à nouveau. De petits rochers aux formes arrondies le long de la mer accueillent des familles de manchots. Nous ne les interrompons pas dans leurs rituels, et allons nous poser plus loin, dans une baie, sur une plage de sable blond. De ce côté, mer de Tasman et océan Pacifique s’embrassent.

Particulièrement nombreux dans les alpages, les moutons mérinos sont emblématiques de cette île Sud.

Nous effleurons les pointes des conifères multicolores, éblouis par une telle palette, par le soleil rasant. L’été indien prend tout son sens. Nous atterrissons. Le souffle des pales de notre hélicoptère achève de nous réveiller, le rêve est terminé. Cinq heures seulement se sont écoulées.

— La douceur de vivre au nord —

Une fois remis de cette échappée, le temps est venu de goûter à la douceur de l’île du Nord : ses collines verdoyantes aux reflets argentés des fougères, emblème du pays, ses lagons, ses falaises. C’est une Irlande aux accents maoris qui s’allonge le long du Pacifique. On y sent une plus forte influence anglo-saxonne. Les maisons ont des allures de Nouvelle-Angleterre. Les habitants arborent un flegme très britannique, quelque peu trahi par un goût prononcé pour la bonne cuisine, les Chardonnay, Sauvignon, Pinot noir ou gris, que l’on trouve en abondance dans ces régions du Northland. C’est sur l’île de Waiheke que l’on jette notre ancre, une sorte de petit sas de décompression avant de rejoindre la vibrante Auckland, à une heure par la mer. La ville est certes la capitale économique, mais elle reste accueillante et humaine. Les buildings les plus modernes côtoient des bâtiments hérités de l’époque victorienne. Un mariage étonnant qui la rend sympathique, accessible. Peut-être est-ce dû aussi à l’influence de son grand port, la danse de ses ferries, qui nous bercent et nous replongent dans une agréable rêverie.

On reprend le survol, de nouveaux panoramas se dévoilent. Ce sont cette fois des prairies peuplées de milliers de moutons mérinos, qui nous offrent un ballet rythmé par les chiens de la ferme. Allons-nous nous réveiller ? Pas tout de suite. Nous remontons le lac Wakatipu long de 80 kilomètres. De fins bandeaux de nuages forment une sorte de bayadère sur le massif des Remarkables et nous frayent un chemin jusqu’à la petite station de Queenstown. Randonnée, ski, pêche… nous sommes dans le temple du sport. Le sommeil est moins profond, le réveil pour bientôt. On s’engouffre dans les plaines d’Arrowtown. Ici les couleurs sont flamboyantes.

[infobox maintitle= »— Nos recommendations d’ hôtels — » subtitle= »Lodges Cosy ou Hôtels Design tout le charme de la Nouvelle Zélande » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »Le Matakauri Lodge » subtitle= »Décor de cinema » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »Lodge at the Hills » subtitle= »Art et Art de Vivre » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

[infobox maintitle= »The Boatshed » subtitle= »Home Sweet Home » bg= »white » color= »black » opacity= »off » space= »30″ link= »no link »]

 

[tabgroup layout= »vertical »]
[tab title= »CARNET DE VOYAGE »]Y ALLER :
Compter environ 24 heures de voyage de Paris à Auckland avec escale à Singapour. Visiter le meilleur de la Nouvelle-Zélande, c’est traverser ses deux grandes îles, du nord au sud ou inversement. Si les liaisons aériennes, sur Air New Zealand notamment, sont fréquentes et desservent les villes principales du pays, nombreuses sont aussi les compagnies d’hélicoptères qui proposent des transferts plus courts ou de simples tours.[/tab]
[tab title= »RENSEIGNEMENTS »]New Zealand Tourisme
www.newzealand.com/nouvelle-zélande[/tab]
[/tabgroup]

 

Pages from HOTN0078_kiosque150-2_Page_08_Image_0004

De la célèbre baie d’Auckland, la ville surgit avec, en son point culminant, la Sky Tower de 328 mètres. Côté architecture, la capitale économique néo-zélandaise assume son héritage britannique et surprend par la mixité de ses bâtiments, entre classicisme, comme l’ancienne douane de 1889, et tours de verre.

Sur la côte pacifique, entre le golfe d’Hauraki et le nord de l’île Nord, s’étendent d’interminables et désertiques bancs de sable bordés de vertes prairies et de forêts denses de sapins et fougères argentées. À 10 minutes de ferry d’Auckland, la douce petite île de Devenport semble être restée figée à l’époque victorienne, avec ses maisons de bois aux couleurs pastel.

Publié dans Hotel & Lodge numéro 78

[res_map address= »New Zealand » zoom= »5″]