Beau-Rivage Palace : enveloppe sensuelle

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Après trois ans de travaux, l’espace bien-être du palace de Lausanne, habillé de bois, de stuc et d’or, déroule sur 1 500 m2 ses courbes et déliés en vis-à-vis du lac Léman et des Alpes. Ecrin cocon signé Cinq Mondes, pour tester les nouveaux soins exclusifs, renversants.

Par Anne-Marie Cattelain Le Dû

Stéphane Reumont, spa manager, rêvait d’un espace bien-être accueillant, intimiste, inscrit dans une démarche écoresponsable. Suggestions des clients en poche, conviction forgée, souhaits étayés, il convainc le P-DG du palace d’entreprendre des travaux d’envergure.

Trois ans de chantier, de dialogue entre les responsables du Beau-Rivage, Jean-Louis Poiroux, fondateur de Cinq Mondes, et l’architecte français Alexandre Pierart, aboutissent à un spa hors norme. Les murs en chêne blond vénitien serpentent d’un espace à l’autre, ponctués par des portes en métal martelé. Derrière l’une d’elles se dérobent la salle de repos et son arbre sculpture. Poétique !

Alexandre Pierart, l’architecte, a souhaité que, de la réception à l’espace détente en passant par la salle de massage, les clients suivent un parcours émotionnel.

Prémice au soin exclusif, « Le Rituel immersif, fougueux, régénérant et musical ». Première étape : un bain japonais de fleurs aux senteurs divines avec thé à discrétion. Deuxième étape : le massage ayurvédique prodigué sur une table connectée qui, en fonction des tensions détectées, définit l’ambiance musicale, le rythme des mouvements de la thérapeute et la pression.

Surprenante sensation d’être projeté dans un ailleurs que suggère le bruitage. Avant de rencontrer Dimitra Kontoyannatos, naturopathe, qui, en 1 h 30, avec délicatesse, dresse un bilan des énergies vitale, psychologique, émotionnelle…

Programme des jours à venir ? À découvrir, comme les conseils de Dimitra, sur son mail. « Dans ma volonté de rendre le spa vertueux, explique Stéphane Reumont, j’ai éliminé 98 % des documents papier. À raison de 14 000 hôtes par an recevant 3 pages A4, faites le compte ! »

Esprit des lieux

Cent soixante ans cette année. Bel âge et belle allure. L’architecte-star Pierre-Yves Rochon, après avoir redécoré la plupart des chambres, s’attaque aux grandes suites historiques. Les 168 chambres de ce Leading Hotels of the World seront terminées cet été, réjouissant les Helvètes et les étrangers, amoureux du lieu et de sa restauration hors pair, entre la table étoilée d’Anne-Sophie Pic, le Miyako, excellent japonais et le Café du Bazar et sa terrasse bordant le lac.

Brp.ch

Article paru dans le numéro 115 d’Hôtel & Lodge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir