Champagne Jacques Selosse, bulles de sagesse

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

La discrétion a des vertus car elle permet à l’homme de tracer un chemin en toute liberté. Anselme Selosse, vigneron dans le petit village d’Avize, en Champagne, est de cette trempe.

Par Sylvain Ouchickh

Son nom n’évoque sûrement pas grand-chose à la plupart des consommateurs mais il est, en revanche, bien connu de tous les amateurs de champagne. Anselme Selosse a repris l’exploitation de ses parents il y a presque 50 ans et est devenu l’une des personnalités de la Champagne. Si les lumières se posent sur lui, il le doit à ce qu’il a fait et non à ce qu’il a dit. Ses vins sont plébiscités de par le monde. L’ensemble de sa production est sous allocation.

Guillaume Selosse vient de prendre les rênes du domaine de son père, Anselme, qui lui-même en avait hérité de ses parents.

Des vins rares, minéraux et exprimant le terroir, avec un toucher en bouche droit, crayeux, magnifiés par un homme de conviction avec une philosophie très personnelle : « Je laisse faire l’indigène en essayant d’intervenir le moins possible. Je recherche l’autre-même, c’est-à-dire que je ne me sens pas obligé de refaire la même chose, année après année. Mes champagnes ne sont pas des clones. Ils sont uniques car ils interviennent à des périodes différentes, avec des conditions climatiques qui varient. La règle du non-agir est importante », explique Anselme Selosse, d’une voix posée. On retrouve dans cette approche les notions du père du taoïsme, Lao-tseu.

Depuis 2019, son fils Guillaume a pris la relève de ce domaine désormais mythique. Lui aussi a des idées bien personnelles sur la manière de faire le vin. Anselme l’encourage à essayer, à chercher de nouvelles voies possibles. Il le dit lui-même : « J’ai tenté d’inculquer à mon fils un savoir-réfléchir plutôt qu’un savoir-faire. C’est maintenant à lui de faire son chemin comme j’ai pu faire le mien. »

Esprit des lieux

Dans le village d’Avize, Anselme Selosse a créé un hôtel 4-étoiles élégant, avec restaurant (menu bistronomique au déjeuner, gastronomique au dîner) et spa : Les Avisés. « On y recherche l’esthétisme, le beau mais pas le luxe. Nous ne souhaitons pas être dans le clinquant, à éblouir. Ce sont surtout les personnes qui vont vivre à l’intérieur de l’hôtel qui vont porter le charme du lieu. Je pense que nos clients se sentent bien car ils restent souvent en dehors des horaires exigés ! » se réjouit Anselme Selosse. 10 chambres. selosse-lesavises.com

Article paru dans le numéro 114 d’Hôtel & Lodge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A découvrir