L’Art de vivre japonais

Voisin du temple Kotohiragu, ce ryokan vous accueille pour un plongeon dans le grand bain des traditions. Une invitation à l’éveil des sens.

Situé dans la petite ville de Kotohira, le Ryokan Kotohira Kadan profite de sa longue vie, placée sous la protection sacrée du temple voisin. Une vieille dame de près de 400 ans. C’est ici que l’on accueillait les pèlerins qui souhaitaient se rendre au temple Shintoiste “Kotohiragu”. Le temple, lui, n’a pas bougé, il règne sur la ville depuis le XIe siècle. En revanche, l’auberge originelle, n’est plus mais les souvenirs et les vibrations continuent d’habiter les lieux. Depuis des générations, la même famille préserve l’esprit des lieux, comme la directrice de l’établissement, madame Ritsuko Miyoshi, la dernière descendante. Malgré sa vente en 2007, la maison a gardé son âme ainsi que sa “maîtresse”, et a gagné en confort et en design. Toujours aux petits soins, Ritsuko ne perd jamais de vue sa première, “donner le sourire et la santé aux clients”. Je crois qu’elle y parvient en transmettant son énergie et sa philosophie… L’hôtel se compose d’un bâtiment contemporain de 40 chambres qui abrite un très bel Onsen et de 3 pavillons traditionnels disséminés dans un jardin japonais. Trois anciennes maisons aux noms spirituels, évocateurs de bien-être. “Choseiden”, le plus grand et le plus beau, signifie “longue vie”. Les deux autres, plus intimes avec leur lit à baldaquin, se nomment “Sentei” (Fontaine) ou “Enjukaku” (Continuer dans la joie). Dans le jardin japonais, impeccablement taillé, un petit pavillon accueille le spa pour des massages et des soins visage. Mais c’est au Onsen qu’il faut absolument se rendre. Des thermes publics où coule une eau de source chauffée à 41°c aux vertus bienfaitrices pour le dos, les épaules et les maladies féminines. Deux grands bassins intérieurs et des bains extérieurs, ouverts de 5 heures du matin jusqu’à minuit. Plongé dans l’une des baignoires extérieures, les levers et couchers de soleil sur le temple voisin restent des moments inoubliables. Aussi raffinée, la cuisine des lieux offre un festival de saveurs et de couleurs. Au menu, cinq à six mini-plats délicats et gourmands. Un dîner, drapé comme il se doit dans un kimono. Une sublime étoffe, dont seules les femmes japonaises, connaissent les plis et replis. Quelques mots pour finir sur le temple shintoïste Kotohira-gu, qui trône au sommet du mont Zozu, à 521 mètres d’altitude. Chaque année, c’est près de 4 millions de pèlerins qui s’attaquent à l’ascension des 1368 marches. Du haut de ses 500 mètres, une vue panoramique sur les montagnes, les collines, les villages épars, la mer intérieure et son incroyable pont Seto-Ohashi, long de plus de 13 kilomètres. Le plus long pont à deux étages au monde.

 

NOS BONNES ADRESSES

Hôtel Kotohira Kadan

1241-5 Kotohira-cho Nakatado-gun

766-0001 Kagawa

Tél. +81 (0) 877 75 3232

www.kotohira-kadan.jp/english

 

KOTOHIRA

Kotohira-Gu (temple)

892-1 Kotohira-cho Nakatado-gun

766-8501 Kagawa

Tél. +81 (0) 877 75 2121

hisyo@konpira.or.jp

Kotohiraonsen Kotosankaku

685-11 Kotohira-cho Nakatado-gun

766-0001 Kagawa

Tél. +81 (0) 877 75 1000

www.kotosankaku.jp

TAKAMATSU

Le Jardin Ritsuriin Koen

(3etoils Guide Vert Michelin)

1-20-16 Ritsurin-cho Takamatsu-city

760-0073 Kagawa

Tél. +81 (0) 87 833 7411

http://ritsuringarden.jp/en.Top/en.top.html

Hotel Hanajukai

3-5-10 Saihocho Takamatsu-city

760-0004 Kagawa

Tél. +81 (0) 87 861 5580

www.hanajyukai.jp