Tenku no Mori – Japon

8 Services
8 Confort
10 Caractère
8 Environnement
10 Intimité
10
9

Les lodges du Tenku no Mori dominent les pentes volcaniques de l’île de Kyushu, au sud du Japon. Nichés au sommet de la montagne, ces cocons typiquement nippons se nourrissent de lumière naturelle à hauteur des cratères qui les entourent.

PAR GUILLAUME MOLLARET – PHOTOS GUILLAUME DE LAUBIER

Forêt céleste

La montagne bouge.

Une épaisse nuée ardente s’échappe vers l’ouest. Elle fuit pour la ville. Depuis la balançoire accrochée à l’écorce d’un vieil arbre, le spectacle sombre de Sakurajima, un volcan actif au sud de l’archipel japonais, contraste avec la verdure environnante. Cette dernière étouffe les cratères alentours. Formant les monts de Kirishima, ils sont, eux, éteints depuis des siècles. Sur le calme de ce pré fertile, la terre demeure pourtant bouillante.

Cinq lodges s’épanouissent au coeur d’un théâtre de verdure, dans le silence des volcans assoupis

Sur la terrasse des cinq lodges de Tenku no Mori (en Français, “la forêt céleste”), les piscines sont emplies d’une eau naturellement chaude, puisée à quelques centaines de mètres dans le sol. Un Onsen privé qui rappelle aux essences de la Terre. Les bras bien trop courts pour embrasser les cent vingt-trois hectares de forêts formant le domaine, la nature rappelle là le visiteur à son insignifiance. Zen, la verdure et les pierres soigneusement disposées pour plaire à l’oeil, prennent tout leur éclat au soir tombant.

79_Tenku-No-Mori_Japon_02

Au loin, Sakurajima souffle encore d’un débit brusque et impétueux. Tenku no Mori lui répond par le silence. Dans l’étalé, l’orné, le calculé, l’homme prend ses aises. Au-delà des forêts aménagées par le créateur et propriétaire des lieux Tateo Tajima, s’étend le parc national de Yaku. Une forêt de beauté enchanteresse. Les plus mordus trouveront un golf non loin de là… Mais on a vu drivers et putters plus malheureux qu’en haut de cette colline. Ils pourraient même être reconnaissants à leur propriétaire de les avoir laissés dans leur housse.

Traversant, le séjour propose de larges perspectives sur l’horizon et laisse la lumière s’insinuer à travers les pièces

Se régénérer et savourer

Abruptes, les pentes sont ici cultivées en terrasses. « L’espace est rare, mais la terre est riche, c’est pourquoi ces aménagements sont essentiels à la culture de nos jardins », confie un agriculteur. Moins hôtel que lieu de ressourcement, Tenku no Mori propose deux de ses cinq lodges en location à la journée – et non la nuit !- exclusivement. « Certaines personnes viennent en hélicoptère. Elles passent ici quelques heures pour se régénérer avant de regagner les airs », détaille un intendant. Des poissons et écrevisses, pêchés dans la rivière en contrebas, au poulet et légumes accompagnant les autres mets, tout ce qui est servi ici provient de la nature environnante. Même les baguettes de bambou servant à déguster ces plats sont fraîchement coupées du jour, à même la propriété. Les vastes terrasses de bois entourant chambre et salon gigantesque apportent un peu plus de chaleur encore à un ensemble laissant la lumière se perdre dans l’infini, de l’autre côté de la baie où s’étend l’horizon.

79_Tenku-No-Mori_Japon_03

79_Tenku-No-Mori_Japon_01

CARNET DE VOYAGE

Possibilité d’accès par l’aéroport de Kagoshima. Vols au départ de Paris avec Air France ou KLM via Amsterdam puis Tokyo. A / R à partir 1 950 €, 3 950 € en classe Affaires. Tenku no Mori se trouve à une quinzaine de minutes de l’aéroport en voiture. À noter que KLM est la seule compagnie aérienne à proposer un vol direct pour Fukuoka, préfecture de l’île de Kyushu, au départ d’Amsterdam. À partir de 750 € en classe Éco et 3 000 € en classe Affaires au départ de Paris via Amsterdam. Une échappée de 4 jours / 3 nuits à bord du train Seven Stars (lire Hôtel & Lodge n°75) promet, pour les hôtes d’une Suite, une nuit à Tenku no Mori. En outre, l’île de Kyushu possède une tradition de villages potiers. Imari est en cela une cité remarquable où l’art de la porcelaine japonaise s’exprime avec finesse et force de détail. Sur cette même île, la ville de Nagasaki abrite, ce que l’on sait peu, la plus ancienne église catholique du Japon. Il s’agit du premier bâtiment de type occidental classé Trésor national du pays, en 1933.

Tenku no Mori

JAPON / KIRISHIMA-SHI

On peut littéralement traduire son nom par “forêt céleste”, Tenku no Mori domine une colline et se trouve cerclée par la chaîne volcanique environnante. Son créateur est l’un des tout premiers hôteliers de l’île à avoir installé des Onsens (bains d’eau chaude naturelle) privatifs sur la terrasse de ses lodges. Particularité : deux des cinq résidences sont exclusivement réservées au repos de jour. G.M.

CHAMBRES : 5 lodges, dont 2 réservés pour le repos de jour.

PRIX : de 870 € à 1 450 € la nuit pour deux, selon le lodge. Pour les locations à la journée, de 220 € pour 4 h à 360 € pour 10 h.

TABLE : Tout est préparé ici avec du poisson issu de la rivière voisine, des fruits et légumes cultivés sur place et des poulets provenant de la ferme voisine. Repas non inclus.

ACTIVITÉS : Onsen, marche, massage, pêche, volcans, villages potiers, concert en fonction des saisons. Possibilité d’atterrir en hélicoptère.

ADRESSE: 3389 Ichikizako, Minami-Kirishima Onsen, Syukukubota

Tél. : +81 995 760 777

RESERVATIONS: www.tenkunomori.net