Le Bailli de Suffren : Un balcon sur la Méditerranée

10 Services

10 Confort

10 Caractère

10 Environnement

10 Intimité

10

10

Tel un peintre aurait posant son chevalet, l’architecte François Champsaur a jeté son regard et ses idées sur le Bailli de Suffren, pour lui offrir une nouvelle jeunesse aux couleurs méditerranéennes.

Inspirante, attirante, fascinante, difficile de résister au charmes de la côte d’Azur… Attisés par ces parfums de garrigue, bercés par le chant des cigales et véritablement hypnotisés par ce bouquet de couleurs oniriques, l’architecte marseillais y a puisé, son inspiration, pour redonner au Bailli de Suffren, une nouvelle beauté, teintée de chic, de modernité et d’authenticité. Un challenge rêvé pour cet hôtel les pieds dans l’eau, qui jouit d’une situation magique, niché sur une crique sauvage, au cœur d’une végétation luxuriante. Du haut de ses cinq étages adossés à la roche, avec une vue à 180 º sur les îles du Levant, Porquerolles et Port Cros, le spectacle est fascinant.

Dès le lobby, la mer étale son bleu turquoise à travers le miroir. Dans les 55 chambres qui, s’ouvrent toutes face à la mer, la suite n’en est que meilleure. De la terrasse, l’horizon et la mer s’unissent à l’unisson. Le décor joue la carte des Fifties sur fond de contemporain méditerranéen, comme ces fauteuils en osiers ou ces tables basses tout droit sortis d’un salon de jardin vintage. Des chambres lumineuses aux couleurs du Sud, les bleus, les jaunes et les blancs respirent la douceur du climat et le chic de la région. En contrebas, l’établissement déploie d’autres atouts, proposant notamment un voyage gastronomique autour du bar et de ses trois restaurants. Pour panacher les plaisirs, la cuisine terre-mer du restaurant « Le Loup de Mer » sublime les papilles. À l’ombre des parasols, « La piscine » propose une carte de snacks pour un déjeuner léger. Enfin version paillotte, « l’Escale », du haut de sa terrasse, ravie les gourmands de poissons grillés et de légumes du soleil. Un soleil bienfaiteur dont on profite, sur la terrasse de la piscine ou sur la plage privée, avant de s’offrir un bain de jouvence au Spa Carita. Un lieu rêver pour des vacances ressourçantes !

Le Bailli de Suffren

Avenue des Américains, Golf de Saint Tropez, 83820 Le Rayol-Canadel-sur-Mer

Tél. : 04 98 04 47 00

www.lebaillidesuffren.com

 

Texte : Sophie Maslard – Photos : D.R