Palacio de Los Duques : Adresse historique

Cet hôtel au style d’une élégance très contemporaine a l’originalité de mettre en avant un personnage éminent du XVIIème siècle : Diego Velasquez ! 

Fruit de la réunion habilement menée de l’ancienne résidence des ducs de Granada de Ega et Villahermosa et d’un couvent, le tout agrémenté d’une immense cour-jardin de 1000 m2, le très fraîchement inauguré Palacio de Los Duques est le dernier fleuron du groupe Melia. Membre des Leading Hotels of the World, ce 5 étoiles bénéficie d’une situation formidable en plein centre de la capitale, à deux pas du Palais Royal, de la Puerta del Sol et des grandes artères propices au shopping… En hommage aux anciens occupants du palais, propriétaires d’œuvres d’art et notamment d’un Velasquez légué au Prado, le maître espagnol règne ici, sans hésitation ni murmure. Dès la réception, après avoir admiré le spectaculaire escalier central, vestige du palais, on reconnaît les personnages des Ménines, reproduits derrière le desk en version XXL. On retrouve l’infante paradant sur les têtes de lit, dans les couloirs tout comme les très sérieux chevaliers de la Reddition de Breda. Amusant de constater que ces personnages, un rien figés, du XVIIème siècle s’accordent à merveille avec la déco ultra contemporaine du lieu. Cette dernière est une affaire de famille puisqu’elle est le fruit du travail d’Adriana Sans, fille de l’architecte Alvaro Sans qui conçoit tous les hôtels du groupe. L’identité résolument design mais sans ostentation qui s’affiche au travers des parties communes et des 180 chambres et suites s’appuie sur le raffinement de grandes marques. Les tissus sont signés Rubelli, les chaises Vitra, les lampes Flos, le mobilier de l’Italien Molteni… Dans les chambres, on vote une mention très bien à l’immense baie vitrée, que l’on peut bien sûr occulter, qui sépare la partie « habitation » de la salle de bains agrandissant l’espace. On y aime les tons neutres et les moulures d’origine. Malin : dans les salles de bains, les grandes dalles au sol, couleur coquille d’œuf, ont l’immense avantage d’être anti-glisse : du rarement vu ! Question table, l’hôtel est fier de son restaurant gastronomique le Dos Cielos. Situé dans les anciennes écuries, sa déco très actuelle met en avant des murs habillés de briques et un sol en partie transparent. Dans le bâtiment principal, au restaurant classique le Montmartre, on se régale d’une cuisine méditerranéenne. Il est séparé du salon, idéal pour siroter un verre, par un long claustra-vitrine. On y prend aussi un petit-déjeuner de compétition, où les plats classiques espagnols : tortilla magnifique, tapas, jambon Bellota, le disputent à quelques trouvailles healthy comme des jus de fruits et légumes, variés et détox, suivant une tendance très actuelle… N’oublions pas de citer le rooftop : avec sa piscine, il est un atout de choc pour l’hôtel dès les beaux jours. Quant au spa, sa décoration à consonance thaïe, colorée et feutrée, tranche joliment avec l’ambiance contemporaine de l’hôtel. Enfin les clients privilégiés bénéficient du service exclusif Red Level qui propose dès le lobby un petit salon privé ultra cosy avec ses murs lambrissés et ses grands canapés où l’on peut profiter de services particuliers : enregistrement immédiat, service de mini restauration avec buffet à toute heure, lecture, bref l’esprit d’un club privé, un lieu exclusif dans un endroit qui l’est déjà !

Gran Melia Palacio de los Duques

Cuesta de Santo Domingo, Madrid, Espagne

https://www.melia.com

Texte : Adine Fichot-Marion – Photos : D.R