Over the top – Amankila / Bali

Perché sur une colline de la côte est, l’Amankila suspend sa gracile silhouette au-dessus des vagues. Une escale en apesanteur, au cœur d’une jungle apprivoisée.

Situé à Karangasem, la province la plus traditionnelle de l’île, l’Amankila nous ouvre ses portes… Comme de nombreux établissements du groupe Aman, il a choisi la voie du bien-être pour chatouiller nos sens. A commencer par son étonnante architecture, inspirée des proches palais des eaux d’Ujung et de Tirtagangga. Soucieux de respecter les principes d’une construction durable, les architectes ont mis un point d’honneur à intégrer des matériaux responsables et préserver les espèces animales peuplant le lieu. Mais l’essentiel est ailleurs, car si les intérieurs séduisent par leur pureté, la principale qualité de l’établissement demeure sa situation. Construits en dénivelés qui surplombent la mer, les pavillons s’étagent autour du lobby au milieu d’une jungle apprivoisée. Partout, on profite de vastes points de vue. C’est l’option « Paradis » pour chacun… Les 34 suites, dont 9 avec piscine privée, sont façonnées comme des maisons indépendantes avec leur toit couvert d’Alang Alang. Côté déco, elles déclinent l’art de la symétrie dans des harmonies de tons clairs, d’angles saillants et de mosaïques de bois exotiques. Sur quelques hectares, cet établissement offre une retraite insulaire suprême, source de multiples expériences. Vos derniers noeuds de stress disparaitront grâce à un massage magistral au spa suivi d’un moment de détente sur la plage ou sur un balé donnant sur une piscine à trois étages avec vue sur le détroit de Lombok, la cuisine raffinée ravira les palais gastronomes… Mais ce qui rend cet endroit unique, c’est le service d’exception proposé par un personnel, majoritairement originaire de l’est de Bali. Un écrin d’exception pour ceux qui veulent se ressourcer autrement !

 

Amankila

Jl. Raya Manggis, Manggis, Karangasem, Kabupaten Karangasem

Bali 80871, Indonésie.

Tél : + 62 363 41333 / www.aman.com

Texte : Caroline Corvaisier – Photos : D.R