Délice des cimes

En plein cœur du village, cette nouvelle adresse rejoint la galaxie des lieux mythiques de cette station légendaire. Moins clinquante que Courchevel et moins sportive que Val-D’isère, Megève cultive sa différence.

Pistes douces, sapins, Mont-Blanc en toile de fond, à Megève, l’ambiance est chic et l’opulence se veut discrète. Pas étonnant que le club exclusif des Small Luxury Hotels of the World ait intégré ce 5 étoiles à sa sélection d’hôtels les plus raffinés du monde. L’ancien Hôtel Manège est devenu le M Megève grâce au talent de l’architecte Jean-Noël Picot qui a su transformer sans dénaturer et dépoussiérer sans durcir ce bâti des années quatre-vingt. Il a su garder l’esprit de la station avec un style et des matériaux qui rappellent que nous sommes bien à la montagne.

Derrière une façade tout en bois et en pierres, on découvre un espace cocooning avec une cheminée et des fauteuils recouverts de plaids. Un intérieur montagnard qui réchauffe, apaise et raconte une histoire intemporelle. D’une sobriété élégante, à la fois traditionnelle et chaleureuse, la décoration intérieure a été confiée à Alain Perrier qui a su mixer subtilement les références alpestres, quelques notes vintage et un style plus contemporain : bois clair, pierre, draps de laine, rideaux, plaids et coussins réalisés spécialement par la filature Arpin dans des tons potiron, anthracite, cendre, noir et blanc. Conçu comme un chalet familial, le M Megève c’est 42 chambres dont 21 suites, 3 suites familiales et la suite Royale de 65 m2 avec une vue imprenable sur le village. Une atmosphère intime que l’on retrouve également dans les deux espaces de restauration, grâce au savoir-faire incontesté du chef Stéphane Thoréton.

Au Sommet, restaurant gastronomique, une salle à manger dans laquelle on se sent comme chez soi : pigeon à la rôtissoire, royale de petits pois à la française, salade à la truffe… À moins que vous ne choisissiez le Bistrot qui propose, dans un esprit cool et chic, une déclinaison de saveurs régionales au rythme des saisons. Et pour le plus bonheur des petits et grands, le goûter sacré et ses desserts traditionnels: crèmes dans des verrines, tartes aux myrtilles, crêpes et gaufres, chocolat chaud… Quant au bar du M, ambiance cuir et cocon boisé, il est urgent d’aller déguster le cocktail signature du barman Vincent Granet, son “Mojito chaud”, créé pour la “Bacardi Mojito Cup”.

Après une journée sur les pistes, on rejoint le spa pour goûter à la chaleur du sauna et du hammam taillé dans la roche ou de la piscine équipée d’une nage à contre courant, creusée à plus de 10 m de profondeur. Lieu magique dédié à la relaxation, le Spa des Cinq mondes propose des massages “après-ski” et relaxants comme le soin “spécial grand froid” avec l’application de serviettes chaudes, un massage à l’huile tiède ainsi que des pierres chaudes, le tout sur une table de massage recouverte de sable chaud alpha quartz chauffée à la température désirée. Et pour un instant romantique, vous n’échapperez pas à une balade en calèche à la découverte des trésors cachés de cette bourgade aux charmes mémorables.

 

Texte : Aiglonne de la Borde – Photos : D.R