Mob Hôtel Lyon : Fantaisie & création

Devant le succès du Mob à Saint-Ouen, Cyril Aouizerate, son “fondateur”, a récidivé en inaugurant un nouvel hôtel à Lyon Confluence, un quartier entièrement restructuré et en plein expansion.

Pour le MOB Hotel, au concept très original, Cyril Aouizerate, a réuni autour de lui des partenaires et amis : Michel Reybier, propriétaire de La Réserve à Paris, Ramatuelle et Genève ; Philippe Starck, le designer que l’on ne présente plus, allié et ami de toujours ; Steve Case, fondateur d’AOL et de Revolution LLC ; Glyn Aeppel, fondatrice de Glencove Capital et ancienne partenaire du Standard Hotel. Des personnages haut en couleur, un rien visionnaires ayant pour credo d’être « en mouvement pour le progrès ».

Rien d’étonnant donc dans le choix des lieux : après Saint-Ouen, le MOB se pose à Confluence, un ancien quartier populaire en pleine mutation. Pourtant, le bâtiment ultra-moderne de 5000 m2 n’a rien à voir avec celui des Puces. On y retrouve bien sûr la même ambiance : une boutique servant de lobby pour l’accueil des visiteurs, un espace coworking, un pop up store… Derrière sa façade alvéolée sont réparties 99 chambres sur 4 étages, toutes avec balcon ; certaines peuvent accueillir 4 adultes et 1 enfant. Dans ces chambres, fantaisie et création s’en donnent à coeur joie. La couleur tient le haut du pavé, on adore les têtes de lit qui représentent une scène de guignol avec son rideau rouge, un clin d’oeil à la ville de Lyon, les personnages principaux sont représentés en ombres chinoises. Bon point de taille : la literie est la même que celle de La Réserve Paris, un gage d’excellence. Pratiques, de longues patères permettent d’accrocher les vêtements le long des murs et ainsi on ne risque pas de les oublier dans le placard.

Quant aux salles de bain carrelées de blanc, elles sont simples et fonctionnelles. Les produits cosmétiques permettent d’emblée de saisir les convictions du MOB : naturels, ils se veulent responsables avec la marque STOP THE WATER WHILE USING ME. On comprend sans hésiter le message… Même combat au travers de la restauration : dans le vaste restaurant (240 m2) pourvu d’une immense terrasse, après s’être amusé de la déco foisonnante qui affiche une incroyable sculpture de cerf, de hautes tables peintes de couleurs flashy et plus sérieusement de vastes bibliothèques où tout un chacun peut piocher, on se tourne vers la nourriture résolument bio.
Les produits viennent de coopératives agricoles locales et la carte, courte, évolue au gré des saisons : coeur de boeuf de la région Rhône, abricots du Roussillon… et de trouvailles du marché du chef Brice Morvent. En dehors des formidables pizzas comme la Cagole aux tomates cerises et copeaux de parmesan et roquette ou la Pablo à la compotée de poivrons, bresaola de boeuf, parmesan, câpres…, signées John Berg, double champion du Monde, on trouve au déjeuner velouté de topinambours, poulet Yassa et un plat du jour, et de généreux et classiques sandwichs thon crudités, poulet mayonnaise et autres divins cantal cornichons.

Au dîner, la carte plus variée promet 3 entrées, 2 plats et 2 desserts. Le petit-déjeuner mérite une mention très bien : le pain est fait maison, les confitures cuites au chaudron et les jus frais évidemment. Un bar à Rhum et un bar à Tequila complètent l’ambiance très hype. Bon plan : des smartphones connectés sont à la disposition des hôtes pour appeler gratuitement à l’étranger et leur permettre de déambuler sans souci dans la ville en profitant de la 4G. Et, cet été une piscine éphémère prendra ses quartiers d’été, juste en face de l’hôtel sur la Saône. Enfin, on signalera que l’aventure a le vent en poupe : MOB HOTEL prévoit de développer 8 hôtels en Europe et aux Etats-Unis dans les 5 à 6 prochaines années dans le même esprit original. Le prochain est prévu à Washington en 2019 avec le maëstro Philippe Starck derrière le crayon. Tout un programme !

MOB Hôtel
Chambres à partir de 99 euros.

55, quai Rambaud 69002 Lyon
Tél : 04 58 55 55 88
www.mobhotel.com

 

Texte : Adine Fichot Marion – Photos : D.R