LA VINTAGE MODERN ATTITUDE : NH COLLECTION SUECIA

8 Services

8 Confort

10 Caractère

10 Environnement

10 Intimité

8

9

Avec sa terrasse en guise de toit qui embrase d’un regard tout Madrid et son bar inspiré du temps de la Prohibition, sa situation exceptionnelle et sa fréquentation peu formelle en font le lieu de résidence le plus en vue de la capitale espagnole.

Dans son ouvrage «Mort dans l’après-midi», Ernest Hemingway écrivait que « Madrid est la ville la plus espagnole de toute et la plus agréable à habiter »… Avec de telles promesses de découvertes, pas étonnant que l’auteur nord-américain se soit souvent rendu dans la capitale ibérique, faisant de l’hôtel Suecia, dès son ouverture en 1956, son lieu de résidence privilégié lors de ses séjours madrilains. Trois ans plus tard, le Che y séjournera lors de son unique visite en Espagne en 1959, quant à l’écrivain argentin, Ernesto Sabato, il lui a même carrément dédié quelques phrases de roman. Admirablement situé au coeur de la vieille ville, qu’il est préférable de découvrir à pied et à son rythme comme pour le Barrio de las Lettras, le Suecia est à deux pas des musées et des galeries d’art les plus renommés comme le Prado et le musée Thyssen-Bornemisza, à proximité des sites emblématiques de la Plaza de Cibeles, la Plaza de Neptuno ou encore la Puerta del Sol.

Désormais sous l’enseigne NH Collection et récemment rénové dans un esprit vintage et contemporain, son nouveau décor d’inspiration scandinave semble être dès lors un clin d’oeil à son histoire. Signée par l’architecte d’intérieur espagnol Lázaro Rosa-Violán, célèbre pour l’aménagement du restaurant Can Vent sur l’île de Formentera aux Baléares, la décoration invite la chaleur élégante du bois de chêne et du velours à converser avec les teintes terre et cuivre, pour créer une atmosphère intime qui rappelle celle d’une maison particulière. Ayant dessiné une partie du mobilier spécialement pour le lieu, il l’a complété par des pièces d’époque qu’il a lui-même chinés à l’image des tapisseries qui ornent l’entrée de l’hôtel. Au sol, le parquet en chêne est recouvert de tapis pour donner une touche plus intimiste.

En contraste avec l’esprit vintage des espaces communs, les 123 chambres affirment un caractère design, avec ici et là quelques touches évoquant ses origines scandinaves comme en témoignent les lignes du mobilier en bois. Les couleurs sont douces, dominées par des nuances de beige et de brun incitant à l’intimité et à la relaxation. Le métal des luminaires venant rehausser l’élégance de l’esprit à la fois chic et fonctionnel. En surplomb de la tête de lit, une immense photographie invite l’hôte à tomber son propre masque pour aller vers soi dans une intimité rassurante. Le restaurant s’arqueboute sur un décor d’une élégante simplicité et s’appuie sur le savoir-faire de Lluis Canadell, créateur du célèbre Boca Grande de Barcelone, avec une carte interprétée par le chef Stéphan del Rio.

Un service à la fois convivial et attentionné met en valeur les plats traditionnels espagnols et les clins d’œil gourmands fait à la cuisine internationale. C’est ainsi que la soupe à l’oignon y côtoie le gaspacho et que le poulpe grillé à la galicienne se laisse voler la vedette par l’entrecôte Wagyu. Mais le plus de l’hôtel réside dans ses bars. Les amoureux romantiques, les voyageurs en quête de beaux panoramas, les esprits bohème et les hommes d’affaires pas pressés se retrouvent avant le dîner sur son roof top aussi élégant que spectaculaire. Aménagé sur deux niveaux façon patio privé, au moment où le soleil scintille de ses derniers feux la vaste terrasse offre une vue imprenable sur les édifices majeurs de Madrid, comme le Palais de Linares, la Banque d’Espagne, le musée du Prado, le Paseo del Prado et le parc Retiro. Mais c’est plutôt au sous-sol de l’hôtel que les amoureux d’originalité et de cocktails corsés se retrouvent après-dîner dans un speakeasy conçu dans l’esprit des bars clandestins au temps de la prohibition. Lumière tamisée, banquette en velours carmin, moquette léopard, le lieu à la fois intime, sexy et secret invite au défendu. Si, à l’extérieur comme à l’intérieur, aucune enseigne n’indique la présence de ce bar de nuit, le bouche à oreille en a fait rapidement l’adresse nocturne incontournable de Madrid grâce au fait insolemment insolite que pour y accéder on doit passer par les… toilettes ! Ce qui pourrait donner à penser que l’art de surprendre fait partie intégrante de l’art de vivre.

 

NH Collection Suecia

Calle del Marqués de Casa Riera, 4, 28014 Madrid, Espagne

+34 912 00 05 70

www.nh-hotels.fr/NH-Madrid-Suecia

 

Texte : Florence Hernandez – Photos : D.R