Elégant Liner

Le Queen Mary 2, sorti en 2004  des Chantiers de l‘Atlantique, vient de s’offrir un lifting. Revue de détail des points forts qui font d’une traversée un moment d’exception.

 

A peine embarqué à bord du Queen Mary 2, le sentiment que l’on va vivre un moment hors du temps est au rendez-vous. Une expérience désormais très prisée de « slow voyage ». L’élégant liner, de 345 m de long, transporte la bagatelle de 2691 passagers et 1250 membres d’équipage. Le fleuron de la Cunard peut se targuer d’avoir conservé l’esprit de l’âge d’or des croisières et une ambiance incontestablement british. Pas de déco clinquante ici mais un look résolument années 30, un rien marin, mettant en avant acajou et cuivre. En mai dernier, le plus grand liner du monde a eu droit à un sérieux toilettage et à quelques agrandissements. 90 millions d’euros plus tard, le voilà doté d’espaces publics revus et de nouvelles cabines, notamment sur le pont 13 où 30 cabines avec balcon et 5 intérieures ont été crées. Ces dernières adoptent une décoration élégante où la gamme de beige est ponctuée du fameux bleu impérial. Si l’ambiance est décontractée dans la journée notamment aux abords des piscines, une certaine élégance vestimentaire sans faille transparaît lors du « tea time » dansant. Celui-ci se savoure dans l’immense salle de bal sous le regard bienveillant de quelques reines d’Angleterre qui fixent la scène du haut de leur tableau ou d’une manière plus intime au Champagne bar en regardant défiler l’Océan… Robes longues et smokings font leur apparition lors des dîners de gala et d’ailleurs le port du jean et du short est prohibé après 18h.

Les cabines, plus de 1200, sont réparties en 6 catégories, avec des cabines intérieures, des cabines extérieures avec ou sans balcon et des suites variées. Quelque soit la catégorie, les prestations sont dignes d’un 5 étoiles : choix entre plusieurs oreillers, peignoirs moelleux, linge de lit d’une douceur infinie, produits d’accueil signés Penhaligon’s, célèbre parfumeur londonien fier de son Royal Warrant et service en cabine si on le souhaite. Question table, on reste ici encore dans l’excellence. Le Britannia, le restaurant principal sur deux étages occupant toute la largeur du navire, accueille 1347 couverts. Avec son escalier central à double révolution, il nous fait irrémédiablement penser aux restaurants des célèbres transatlantiques. Un coin plus intime, le Britannia club, est réservé aux passagers occupant les cabines avec balcon. Au Verandah, l’une des nouveautés, on se régale de gastronomie française. Quant aux heureux hôtes des suites, ils ont accès aux deux restaurants Queens Grill et Princess Grill qui offrent, dans un décor ultra-glamour où cristaux et argenterie sont de mise, une gastronomie de haut vol. La bonne chère est à l’honneur et tout au long de la journée, un nouvel espace, le Corinthia Lounge, joue le rôle de grand salon où se relaxer en dégustant finger sandwichs et pâtisserie… Enfin, impossible de se tourner les pouces durant une traversée transatlantique. Entre le spa estampillé Canyon Ranch, offrant 26 cabines, la piscine intérieure, le hammam, la vaste bibliothèque qui, bon point, est largement pourvue en livres français, allemands, espagnols, le casino avec ses tables de roulettes, blackjack, machines à sous et les jeux de société mis à disposition dans un salon le long de larges baies vitrées, les spectacles : théâtre, cinéma, planétarium, conférences… L’Amérique n’a jamais semblé aussi près !

 

 

PRATIQUE

Le QM 2 effectue 24 transatlantiques chaque année, dans les deux sens, au départ de Southampton et de New York.

Renseignement au 01 45 75 95 00 et sur www.cunard-France.fr

Texte : Adine Fichot-Marion – Photos : D.R