Rencontre privilégiée avec le Ministre du Tourisme du Costa Rica

Notre Directeur Général Jérôme Gruget a rencontré le ministre du tourisme du Costa Rica, il raconte :

« Il a le sourire ce ministre; en effet, dans ce petit pays, peuplé de 4,6 millions d’habitants, le tourisme est devenu le secteur phare ! Aujourd’hui 600 000 personnes vivent grâce à ce secteur dont 150 000 de façon directe, c’est donc sans surprise que nous apprenons que le marché du tourisme représente à lui seul 20% du PIB national.

Il faut dire que le Costa Rica a su anticiper les grandes tendances du tourisme et qu’il possède aujourd’hui les atouts indispensables pour faire face à la concurrence d’autres pays d’Amérique Latine :
– Une population éduquée et à majorité bilingue Espagnol / Anglais.
– Un pays sans risque pour les étrangers
– Un respect de l’environnement, on y trouve de nombreux parcs protégés, ce qui en fait un paradis pour la faune et la flore locale

Mais malgré tout ses atouts la destination reste encore « méconnue, la France n’envoie aujourd’hui que 55 000 français au Costa Rica par an (2015) ce qui est peu mais bien plus que l’année précédente puisqu’en 2014 : 36 000 français auraient posés leur bagages sur ce petit paradis d’Amérique Centrale. Aussi, pour l’année 2016, une croissance de plusieurs dizaines de pour-cent était attendue.

Alors que vient faire notre ministre si tout est en ordre de marche?
Et bien, Air France a ouvert son premier vol direct : Paris – San José ! Deux rotations par semaine sont prévues pour l’instant ce qui, nul doute, engendrera une petite révolution touristique. Car en effet, de nombreux voyageurs étaient encore réticents du fait qu’il était nécessaire de faire une escale (jusqu’à présent, le Costa Rica n’était desservi en direct, uniquement par Iberia depuis Madrid, ou par British Airways depuis Londres en plus des vols US), ceux-ci préférant faire le choix de destinations accessibles en vol direct. Mais désormais cela ne sera plus un soucis, de plus que les attentes sont fortes, on estime que plus de 100 000 voyageur français serait tenter par le Costa Rica.

L’expérience qui attend nos compatriotes est large et très forte, comme nous le rappelle Mauricio Ventura,  pilier du tourisme de son pays : des paysages à couper le souffle, une faune et une flore indescriptible et de nombreuses activités mémorables pour les découvrir (rafting, tyrolienne, hiking…).

Je lui pose la question : quelles sont ses ambitions ?
Dans un premier lieu, il me répond qu’il aimerait développer le tourisme d’affaire (ou MICE comme on l’appelle dans le milieu) car celui-ci s’opère durant les périodes creuses de l’année, ce qui permettrait de compenser les saisons dites « basses ». Cela représenterait une très belle opportunités d’autant plus qu’ils en ont les moyens d’accueillir ce type de clientèle avec des hôtels et salles pouvant recevoir de 50 à 500 personnes. Seul bémol : le pays ne possède que deux aéroports internationaux (San José et Libéria).

Et tout ça, ils le font avec l’objectif affiché, et qui sera certainement atteint, d’être le premier pays neutre en CO2 d’ici 2022.

Un ministre heureux en tout cas… »

Texte : Jérôme Gruget – Photos : DR